Grands dossiers / Internet et numérique

L'IPv6

Vous êtes professionnel des télécoms ?

Accédez à l'espace pro

L'IPv6, qu'est-ce que c'est ?

Le protocole IP permet aux terminaux disposant d'une adresse IP de communiquer sur internet.

Le protocole IPv4, utilisé sur internet depuis 1983, offre un espace d'adressage de près de 4,3 milliard sd'adresses IP. Or, le succès d'internet, la diversité des usages et la multiplication des objets connectés ont eu comme conséquence directe l'épuisement progressif des adresses IPv4, certaines régions du monde étant touchées plus que d'autres. Les quatre principaux opérateurs français (Bouygues Telecom, Free, Orange, SFR) ont déjà affecté entre environ 88% et 99% des adresses IPv4 qu’ils possèdent, à fin juin 2018 [1]. Face à la pénurie annoncée d'adresses IPv4, les spécifications d’IPv6 ont été finalisées en 1998, offrant une quasi-infinité d’adresses : 667 millions d’IPv6 pour chaque millimètre carré de surface terrestre.

La transition vers IPv6 : le rôle de l'Arcep

L'Arcep accompagne et encourage la transition vers IPv6, un enjeu majeur de compétitivité et d’innovation : 

  • en publiant chaque année les avancées des fournisseurs d'accès à internet (FAI),
  • en réunissant l'écosystème des acteurs concernés par cette transition.

Consultez le baromètre annuel de la transition vers IPv6

 

Les grandes dates de l'IPv6

- 14 février 2019 : L'Arcep publie le compte rendu de l'atelier IP?6 organisé, en partenariat avec l’Internet Society France, le 10 octobre 2018 pour fédérer la communauté IPv6 en France. Destiné aux acteurs de l’écosystème (FAI, hébergeurs, organismes de formation, organismes publics, etc.), cet atelier a permis le partage d’expériences et de bonnes pratiques utiles à la transition vers IPv6 / Le compte rendu

- 10 octobre 2018 : l'Arcep publie l'édition 2018 de son observatoire de la transition vers IPv6, et organise à cette occasion un atelier de travail pour fédérer la communauté IPv6 en France, en partenariat avec l’Internet Society France. Au programme : partage d’expériences et de bonnes pratiques utiles à la transition vers IPv6, avec les acteurs de l’écosystème (FAI, hébergeurs, organismes de  formation, organismes publics) / Communiqué de presse du 10 octobre 2018Le baromètre annuel de la transition vers IPv6 en France

- 5 juin 2018 : l'Arcep publie l'édition 2018 de son rapport annuel "L'Etat d'internet en France", dont un chapitre est consacré à la transition vers IPv6 / Communiqué de presse du 5 juin 2018 / Le rapport 2018 (5 juin 2018) (pdf - 10,45 Mo) / La synthèse : bilan de santé internet 2018

18 décembre 2017 : l'Arcep publie l'édition 2017 de son observatoire de la transition vers IPv6. Le bilan 2017 montre des avancées encore inégales entre les opérateurs. Le taux d'utilisation d'IPv6 est en effet de 35% pour Free, 33% pour Orange, et moins de 1% pour Bouygues Telecom et SFR. Conçu par l'Arcep, l'observatoire s'inscrit dans la démarche de régulation " par la data " et vise à l'accélération de ce mouvement, par une mise en transparence des réalisations et des intentions des acteurs majeurs / Communiqué de presse / L'observatoire

30 mai 2017 : l'Arcep fait le point, au cours d'une conférence débat à La Paillasse à Paris, sur les menaces qui pourraient peser sur l'internet ouvert et son action pour les contenir, avec la publication d'un rapport sur L'état d'internet en France. Dans ce rapport, l'Arcep fait le point sur la pénurie d'adresses IPV4 et ses conséquences, rappelle les actions préconisées par l'Arcep pour encourager la transition vers IPV6 et annonce l'enrichissement de son observatoire au 2ème semestre 2017 ainsi que son souhait d'alimenter la réflexion sur un espace d'échanges permettant un meilleur partage d'information. Parallèlement, l'Arcep publie une première étude sur L'influence des terminaux sur l'ouverture de l'internet 
Communiqué de presse L'état de l'internet en France, La présentation du rapport en 4 pages 
Communiqué de presse L'influence des terminaux sur l'internet ouvert

11 avril 2017 : dans le cadre de l'élaboration de son 1er rapport sur l'état de l'internet en France, l'Arcep met à jour son observatoire de la transition vers IPv6 au 31 mars 2017 / L'observatoire

9 décembre 2016 : l'Arcep dévoile son observatoire de la transition vers IPv6. Il doit permettre de favoriser la coordination entre acteurs de l'internet en vue d'une accélération des déploiements et de fournir aux utilisateurs des informations sur l'état de la transition en France - y compris opérateur par opérateur. Une version enrichie sera publiée fin 2017. Un point d'étape sur la dynamique de transition sera réalisé par l'Arcep au printemps 2017. Communiqué de presse / L'observatoire

7 novembre 2016 : l'IAB (Internet Architecture Board), comité chargé de la surveillance et l'évolution d'internet via diverses organisations (telles que l'IANA, l'IETF et l'IRTF), préconise que les standards établissant le fonctionnement d'internet soient dorénavant conçus et enrichis uniquement pour le protocole IPv6, sans recherche de rétrocompatibilité avec IPv4. L'Arcep salue cette décision qui marque une étape majeure dans le processus d'adoption d'IPv6 qui doit entraîner avec lui simplification, sécurisation et innovation / La déclaration de l'IAB sur IPv6

- 30 septembre 2016 : le 11 janvier 2016, Axelle Lemaire saisissait l'Arcep d'une demande d'avis sur l'état de déploiement d'IPv6 en France. L'Autorité rend public son rapport, réalisé avec le concours de l'Afnic, au Gouvernement. L'Arcep propose un plan en six actions pour accélérer la transition vers ce nouveau protocole d'adressage. Fin 2016, elle publiera un observatoire pour suivre les déploiements, identifier les intentions des acteurs majeurs et les éventuelles sources de blocage 
Communiqué de presse 
Rapport au Gouvernement sur l'état de déploiement du protocole IPv6 en France 
Présentation de Sébastien Soriano, président de l'Arcep, du rapport sur la transition vers l'IPv6 en France, lors du France-IX's General Meeting 2016

- 27 janvier 2016 : Par un courrier en date du 11 janvier 2016, la secrétaire d'état chargée du numérique, Axelle Lemaire, a saisi l'Arcep sur l'état de déploiement du protocole IPv6. La tâche confiée à l'Arcep consiste à dresser l'état des lieux du déploiement de ce protocole et identifier les causes du retard constaté dans cette migration ainsi que ses conséquences sur le secteur. L'Autorité devra aussi proposer un plan d'actions de nature à encourager et accompagner la migration des utilisateurs et des entreprises et mettre en place un observatoire pour le suivi de cette transition. L'Autorité entend solliciter l'expertise de l'Association française pour le nommage internet en coopération (AFNIC) dans le cadre de ce projet. Remises des conclusions au gouvernement d'ici au 1er mai 2016 / Le communiqué de presse

- 27 octobre 2004 : Dans une consultation publique relative aux évolutions du plan de numérotation et ses règles de gestion, l’Arcep s’interroge sur d’autres systèmes d’adressage (du type IPv6) pouvant se substituer au plan de numérotation pour les appels vocaux / La consultation 

L'Autorité a commandé en 2001 une étude sur "La migration vers l'IPV6" afin d'être éclairée sur les problématiques associées à cette évolution de l'internet : facteurs déclencheurs de la migration, risques de morcellement de l'internet, enjeux pour la régulation. À l'exception de ce dernier point, l'étude a été co-pilotée avec le ministère de l'industrie. Dans une volonté de transparence, de vulgarisation et de sensibilisation des acteurs, l'Autorité rend publique cette étude.

L'étude "la migration vers l'IPV6" (juin 2002 – 155 pages)

Synthèse de l'étude "la migration vers l'IPV6" par l’ART (octobre 2002 – 16 pages)