Indicateurs réseaux et services mobiles

Abonnés mobiles (T4 2019)

Historique de l'observatoire

Retrouvez toutes les versions antérieures de cet observatoire

Accéder à l'historique

Les données trimestrielles relatives aux chiffres d'affaires et aux trafics sont publiées trois mois après la fin du trimestre dans l'observatoire des marchés des communications électroniques en France (résultats définitifs). Sauf mention contraire, les indicateurs sont en millions d'unités.



Principaux résultats

La croissance du nombre de carte SIM progresse significativement par rapport à celle de fin 2018.

Le nombre de cartes SIM en service en France (hors cartes MtoM) atteint 77,2 millions au 31 décembre 2019. La croissance trimestrielle du nombre de ces cartes (+385 000 cartes supplémentaires) a été multipliée par trois par rapport à l'année précédente (+125 000 fin décembre 2018). Cette embellie provient d'une part de la légère progression de l'accroissement du nombre de forfaits (+575 000 cartes contre +510 000 au quatrième trimestre 2018), mais surtout d'un moindre recul sur le segment prépayé : le repli a pratiquement été divisé par deux (-190 000 au quatrième trimestre 2019 contre -380 000 un an auparavant).

L'activité commerciale sur le marché métropolitain est moins dynamique depuis un an.

En métropole, le nombre de clients non engagés vis-à-vis de leur opérateur, après un premier semestre relativement stable, progresse au quatrième trimestre au rythme du nombre global de forfaits. Ainsi, le taux de clients libres d'engagement se stabilise autour de 71%. Par ailleurs, le nombre de numéros conservés lors d'un changement d'opérateur (1,7 million) continue de reculer pour le cinquième trimestre consécutif, mais à un rythme sensiblement moins élevé (-7,3% en un an contre environ -25% les quatre trimestres précédents). Enfin le volume des ventes brutes réalisées par les opérateurs au cours du trimestre, tous contrats confondus, s'est stabilisé au quatrième trimestre 2019, après une année de recul significatif.

La croissance trimestrielle du segment post-payé a peu évolué au cours de l'année 2019 (en comparaison à 2018), chez les opérateurs de réseau comme chez les opérateurs virtuels (MVNO). Ainsi, la part nette de contrats post-payés vendus par les MVNO s'établit à 25%, taux identique à celui de l'année précédente. Chez ces même opérateurs, l'évolution du nombre de cartes prépayés étant très volatile, celle du nombre total de cartes SIM peut être contrastée selon les trimestres (+90 000 cartes contre un recul de 25 000 cartes au quatrième trimestre 2018). Au total, la part de marché des MVNO s'établit à 11,3%, soit une progression de 0,4 points un an.

Depuis plus de dix ans, le nombre de cartes sur le marché des entreprises augmente plus vite que sur le marché résidentiel : +3,4% en rythme annuel contre +1,9% ce trimestre. Ces trois dernières années, cet accroissement annuel se fait sur un rythme régulier d'environ 300 000 cartes chaque trimestre.

En outre-mer, le segment post-payé continue de se renforcer, tout particulièrement à La Réunion.

Le nombre total de cartes SIM en service dans les départements et collectivités d'outre-mer évolue peu depuis un an, mais le segment post-payé progresse fortement, principalement à la Réunion : +25 000 au total ce trimestre dont +15 000 à La Réunion. A l'inverse, le recul du nombre de cartes prépayées s'est généralisé à tous les départements (-25 000 ce trimestre). Le segment post-payé représente désormais deux cartes sur trois en outre-mer (65%, +3 points en un an), une proportion toutefois encore nettement inférieure à la métropole (neuf cartes sur dix).

Le rythme de croissance du nombre d'objets connectés (cartes MtoM) s'est ralenti.

20,9 millions de cartes MtoM sont en service au 31 décembre 2019, un nombre qui s'est fortement accru depuis trois ans. Au quatrième trimestre le rythme de croissance sur ce segment est toutefois moins rapide : +2,6 millions en variation annuelle, un niveau nettement en retrait par rapport aux trimestres précédents (où il atteignait ou dépassait trois millions) et +535 000 cartes supplémentaires sur le trimestre (presque deux fois moins qu'au quatrième trimestre 2018).