Indicateurs réseaux et services mobiles

Abonnés mobiles (T1 2021)

Historique de l'observatoire

Retrouvez toutes les versions antérieures de cet observatoire

Accéder à l'historique

Les données trimestrielles relatives aux chiffres d'affaires et aux trafics sont publiées trois mois après la fin du trimestre dans l'observatoire des marchés des communications électroniques en France (résultats définitifs). Sauf mention contraire, les indicateurs sont en millions d'unités.



Principaux résultats

Après un premier trimestre 2020 de recul, le nombre de cartes SIM progresse à nouveau au premier trimestre 2021

Au 31 mars 2021, le nombre de cartes SIM en service en France (hors cartes MtoM) s’élève à 78,4 millions. Il progresse de 240 000 cartes en un trimestre, après un recul de 125 000 cartes au premier trimestre 2020. Le premier trimestre 2020 avait été marqué par le début de la crise sanitaire et le premier confinement, ce qui avait contribué au repli du nombre de cartes SIM.

Le marché post-payé est à l’origine de l’intégralité de la croissance du nombre de cartes SIM, avec 410 000 cartes supplémentaires au cours du premier trimestre 2021, soit une progression supérieure à celle du premier trimestre 2020 (+295 000 cartes). En outre, après une stabilisation au quatrième trimestre 2020, le marché prépayé repart à la baisse ce trimestre, avec -175 000 cartes en un trimestre, un niveau toutefois largement inférieur à celui relevé au premier trimestre 2020 (-420 000 cartes), période durant laquelle le premier confinement avait fortement impacté ce segment de marché, en raison notamment de la fermeture des points de vente.

Sur le marché métropolitain, la part de marché des MVNO s’établit à 8,9%

En métropole, parmi les 75,8 millions de cartes en services, 69,0 sont souscrites auprès des opérateurs de réseaux, et 6,8 millions auprès d’opérateurs virtuels (MVNO). En raison du rachat du MVNO EI Telecom par Bouygues Telecom, la base de clientèle de cet opérateur virtuel a été rattachée à celle des opérateurs de réseau. En conséquence, la part de marché des MVNO recule de près de 3 points par rapport au trimestre précédent, et s’établit ainsi à 8,9% à fin mars 2021, contre 11,6% au 31 décembre 2020.

La dynamique du marché en métropole se confirme : le nombre de numéros conservés lors d’un changement d’opérateur croît de 21,4% en un an, et atteint 1,7 million. Cette croissance vient compenser le recul du nombre de numéros portés en mars 2020 : le premier confinement avait fortement contribué à la baisse des ventes au cours du trimestre, ce qui avait eu pour conséquence une baisse du nombre de numéros portés.

Le segment des entreprises, qui représente près de 13% du parc total de cartes SIM en métropole, avec 9,7 millions de cartes SIM, progresse de 155 000 cartes au premier trimestre 2021, soit une croissance inégalée ces dernières années. Pour le troisième trimestre consécutif, l’accroissement annuel du nombre de ces cartes s’amplifie, et dépasse +5% en un an depuis le quatrième trimestre 2020.

En outre-mer, le marché mobile progresse pour le deuxième trimestre consécutif

Dans les départements et collectivités d’outre-mer, le nombre de cartes SIM en service atteint 2,6 millions fin mars 2021. Il s’accroît de 15 000 cartes par rapport au trimestre précédent, après un recul de 20 000 cartes un an auparavant. Cette progression provient principalement de la croissance relevée aux Antilles (+7 000 cartes en un trimestre en Guadeloupe et +4 000 en Martinique), tandis que le nombre de cartes SIM se stabilise dans les autres départements d’outre-mer en raison d’un confinement à Mayotte et de la fermeture de centres commerciaux à la Réunion au cours du trimestre. La croissance du nombre de forfaits (+30 000 au cours du trimestre sur l’ensemble des départements d’outre-mer), principalement portée par les départements de Guadeloupe, de Martinique et de la Réunion, fait plus que compenser la baisse du nombre de cartes prépayées (-15 000).

Le ralentissement de la croissance du segment de marché des cartes MtoM s’intensifie

Depuis le début de l’année 2020, un fort ralentissement de la croissance du nombre de cartes MtoM est observé, en raison de la baisse d’activité économique liée à la crise sanitaire. Alors que ce ralentissement semblait se résorber au second semestre 2020, sans toutefois renouer avec les niveaux enregistrés à la même période des années précédentes, il s’intensifie de nouveau au premier trimestre 2021, avec une croissance d’environ 170 000 cartes supplémentaires en un trimestre, soit un niveau largement inférieur à celui du premier trimestre 2020 (+500 000) et pratiquement équivalent à celui du deuxième trimestre 2020 (+125 000).