Les données trimestrielles relatives aux chiffres d'affaires et aux trafics sont publiées trois mois après la fin du trimestre dans l'observatoire des marchés des communications électroniques en France (résultats définitifs). Sauf mention contraire, les indicateurs sont en millions d'unités.

Principaux résultats

Le nombre de cartes SIM ne progresse pas au deuxième trimestre 2018, en métropole comme dans les départements et collectivités d'outre-mer

Le nombre de cartes SIM en service en France (hors cartes MtoM) s'élève à 74,9 millions au 30 juin 2018, en léger repli par rapport au 31 mars 2018 (-15 000 cartes, alors qu'il avait progressé de 455 000 cartes un an auparavant). Deux phénomènes expliquent cette quasi-stagnation. D'une part, la croissance du marché post-payé est moins vive au deuxième trimestre 2018 (+360 000 cartes supplémentaires en un trimestre contre +515 000 cartes au deuxième trimestre 2017). D'autre part, le reflux du marché prépayé, ininterrompu depuis le début de l'année 2012, atteint -375 000 cartes ce trimestre, contre une baisse de seulement 55 000 au deuxième trimestre 2017. Cependant, grâce aux croissances élevées enregistrées les trimestres précédents, le taux de croissance annuel reste élevé (+2,0% en un an, contre des croissances supérieures à 2% les trimestres précédents et un pic à +2,6% au premier trimestre 2018).

Le nombre de cartes mobiles en métropole, 72,3 millions au 30 juin 2018, est pratiquement stable par rapport au 31 mars 2018 (-10 000). En effet, le nombre de cartes des opérateurs de réseauxréseaux mobiles augmente moins rapidement ce trimestre (+95 000 contre 310 000 au deuxième trimestre 2017). Quant à celui des opérateurs mobiles virtuels (MVNO), il diminue de 105 000 au cours du deuxième trimestre 2018 contre une croissance de 155 000 un an plus tôt. Cette contraction provient exclusivement du recul du nombre de cartes prépayées.

Sur le marché résidentiel en métropole, le nombre de cartes diminue pour la première fois depuis deux ans (-75 000 cartes au cours du trimestre, contre + 410 000 cartes un an auparavant). Au contraire, sur le segment des entreprises en métropole, le taux annuel de croissance, supérieur à celui du marché résidentiel depuis plus de trois ans, dépasse 3% pour le quatrième trimestre consécutif et continue de progresser de trimestre en trimestre (+3,5% au deuxième trimestre 2018).

Dans les départements et collectivités d'outre-mer, le nombre de cartes SIM diminue légèrement (2,6 millions fin mars 2018, -5 000 cartes au cours du trimestre), le recul du parc prépayé (-20 000 cartes en un trimestre) étant un peu supérieur à la progression du nombre de cartes post-payées (+15 000 cartes).

Le marché mobile métropolitain reste fluide

La fluidité du marché mobile métropolitain se confirme une nouvelle fois. Depuis le début de l'année 2018, plus de quatre millions de numéros ont été conservés lors d'un changement d'opérateur (2,1 millions ce trimestre, soit +15% en un an). De même, le nombre de clients sans engagement vis-à-vis de leur opérateur mobile progresse depuis 6 ans : fin juin 2018 trois forfaits résidentiels sur quatre sont libres d'engagement (74,2%). En revanche, le rythme de croissance de ces forfaits diminue : il progresse de +2,8 millions en un an fin juin 2018 contre +4,0 millions en un an au deuxième trimestre 2017.

Le nombre d'objets connectés (cartes SIM MtoM) augmente de près de 3 millions en un an

Le nombre de cartes MtoM s'élève à 16,6 millions au 30 juin 2018. La dynamique de ce marché reste forte avec une croissance annuelle d'environ trois millions de cartes au cours des six derniers trimestres (+2,9 millions en un an au deuxième trimestre 2018).