Indicateurs réseaux et services mobiles

Abonnés mobiles (T1 2020)

Historique de l'observatoire

Retrouvez toutes les versions antérieures de cet observatoire

Accéder à l'historique

Les données trimestrielles relatives aux chiffres d'affaires et aux trafics sont publiées trois mois après la fin du trimestre dans l'observatoire des marchés des communications électroniques en France (résultats définitifs). Sauf mention contraire, les indicateurs sont en millions d'unités.



Principaux résultats

Le nombre cartes SIM diminue au premier trimestre 2020, contraction portée par le segment prépayé.

Le nombre de cartes SIM en service en France (hors cartes MtoM) s’élève à 77,1 millions au 31 mars 2020. Par rapport à la fin de l’année 2019, le nombre de cartes SIM recule de 130 000 (contre une croissance de +135 000 au premier trimestre 2019), un repli qui avait déjà été observé auparavant, et notamment aux premiers trimestres 2015 et 2016. Cette dégradation provient d’une contraction importante du marché prépayé ce trimestre: -420 000 cartes prépayées, un niveau qui n’avait pas été observé depuis la fin de l’année 2017. En revanche le nombre de cartes post-payées supplémentaires se maintient à +290 000 au cours du trimestre contre +270 000 un an auparavant.

En métropole, les opérateurs virtuels réalisent une bonne performance sur le segment post-payé.

L’accroissement trimestriel du nombre de cartes SIM post-payées (+270 000) provient pour un tiers de l’accroissement du parc des opérateurs mobiles virtuels (MVNO). Le nombre de cartes SIM post-payées de ces derniers a progressé près de deux fois plus vite au premier trimestre 2020 (+90 000 cartes contre +50 000 un an auparavant). Au total, en raison de la baisse significative du segment prépayé et de son poids plus important chez les  opérateurs virtuels que chez les opérateurs de réseaux, le nombre total de cartes SIM des MVNO diminue plus fortement ce trimestre (-85 000 cartes) que celui opérateurs de réseau (-25 000).

La moindre activité commerciale perdure. Le nombre de numéros conservés lors d’un changement d’opérateur (1,4 million, -11,6% en un an) se contracte pour le sixième trimestre consécutif. Cela s’explique notamment par  un volume des ventes brutes en baisse depuis un an et demi également (-11,8% en un an ce trimestre). En revanche, le nombre de clients libres d’engagement vis-à-vis de leur opérateur s’est accru au premier trimestre 2020 plus vite que le nombre global de forfaits (+355 000 contre +270 000). Ainsi, la proportion de clients disposant de forfaits sans engagement progresse et atteint  71% (+1 point en un an).

Ce trimestre, le nombre de cartes internet exclusives, cartes SIM utilisées pour les connexions internet sur ordinateurs et tablettes, augmente de 50 000  alors que la tendance structurelle de ces cartes était à la baisse depuis trois ans. La croissance observée est imputable à la fois du marché grand public (+25 000), et notamment à l’accroissement du nombre de cartes prépayées, et à celle du marché des entreprises
(+ 22 000). Elle provient probablement du besoin accru en connexion internet à domicile en raison de la crise sanitaire.

Le nombre de cartes SIM utilisées par les entreprises s’est accru de près de 350 000 en un an au premier trimestre 2020, soit +3,9%. Cette progression reste, depuis plus de dix ans, nettement plus rapide que celle relevée sur le marché résidentiel (+1,5% ce trimestre).

En outre-mer, ce niveau de repli du nombre de cartes prépayées n’avait pas été observé depuis quatre ans.

Le nombre total de cartes SIM en service dans les départements et collectivités d’outre-mer (2,6 millions fin  mars 2020) recule de manière significative ce trimestre (-20 000), contraction entièrement portée par la baisse inégalée depuis quatre ans du nombre de cartes prépayées (-40 000 en un trimestre). En revanche, le segment des forfaits reste sur une croissance identique à celle relevée un an auparavant (+20 000 cartes), et notamment à La Réunion (+ 9 000), département où l’activité commerciale est élevée depuis deux ans.