Observatoire - Les indicateurs économiques

Indice des prix des services fixes et mobiles

Synthèse

L'Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse (Arcep) rend publics les résultats de l’étude qu’elle mène sur l’évolution des prix des services fixes et mobiles de communications électroniques. La méthodologie est similaire à celle retenue par l’Insee et utilisée dans le cadre du calcul de l’indice des prix à la consommation.

Les prix des services MOBILES grand public en métropole se stabilisent, avec une augmentation de +0,6% en moyenne en 2021

L’évolution des prix est entièrement portée par celle des offres post-payées (+0,6% en un an) qui représentent près de 96% des contrats mobiles.

Cette faible hausse est la conséquence de la baisse des prix des offres avec subvention du terminal (-10,1%), souscrites par moins d’un consommateur sur cinq en 2021. La hausse du prix des offres sans subvention du terminal (+3,7 % en moyenne annuelle) fait plus que compenser la baisse de prix des offres subventionnées. L’évolution des prix liés aux offres subventionnées s’explique des baisses de prix en septembre 2021sur des forfaits déjà existants pour cette même catégorie de clientèle.

Les prix des offres souscrites sans achat conjoint d’un terminal subventionné, massivement détenues par les consommateurs détenteurs d’un forfait (81% en 2021), qui augmentent en moyenne annuelle (+3,7%), sont stables au cours de l’année 2021.

En effet, les prix de ce type de contrat avaient diminué significativement au début de la crise sanitaire, aux mois de mars et avril 2020, en raison de l’inclusion, au sein de certains forfaits dédiés aux petits consommateurs, d’un volume de données beaucoup plus conséquent pendant le premier confinement. Ces forfaits ont repris leurs caractéristiques initiales dès le mois de mai 2020. Ainsi, si les prix ont augmenté en 2021 par rapport à 2020, ils sont stables au cours de l’année 2021.

S’agissant des offres prépayées, les prix se stabilisent en 2021.

Les prix des services FIXES (accès à internet, téléphonie fixe) grand public progressent en 2021.

Les prix des services fixes augmentent pour la deuxième année consécutive (+5,1% en 2021), à un rythme supérieur à celui observé en 2020 (+ 1,9 %)

Les offres à haut et très haut débit incluant a minima le service d’accès à internet portent intégralement la croissance des prix.

La décomposition des offres par technologie montre que les offres de technologies DSL, qu’elles soient à haut débit ou à très haut débit (xDSL),participent le plus à l’augmentation des prix en 2021 : les prix de ces services ont progressé de +7,3% en un an, en raison d’augmentations tarifaires en janvier, février et août 2021 sur certaines offres en zones dégroupées. Ces offres constituent, encore en juin 2021, la majeure partie des accès internet détenus par les clients des opérateurs, même si le nombre d’abonnements à ces offres diminue chaque année depuis 2015 principalement au profit des souscriptions aux offres FttH.

Les offres à très haut débit de technologie FttH, celles en fibre optique avec terminaison coaxiale et les box 4G à usage fixe participent également à l’augmentation des prix en 2021 : les prix de ces services ont progressé de +4,5% en un an, en raisond’augmentations tarifaires en février et avril 2021 sur certaines offres FttH d’entrée de gamme. En 2021, l’adoption de cette technologie par les consommateurs s’est faite à un rythme très élevé

Les prix des offres de téléphonie sans service internet associé stagnent depuis six ans. Les tarifs de ces offres sont essentiellement constitués de l’abonnement téléphonique, dont le tarif n’a pas augmenté depuis 2015, et des communications téléphoniques associées, dont les tarifs évoluent très peu au cours du temps.

En 2020, les consommations vocales des clients des opérateurs fixes avaient significativement augmentéen raison de la crise sanitaire et en particulier du premier confinement. Cet accroissement de l’usage des clients ne perdure pas en 2021 : la consommation vocale diminue fortement. Ces fortes variations impactent la dépense des consommateurs sans pour autant affecter l’évolution des prix, les tarifs de ces services n’ayant pas évolué.