Grand dossier - La régulation par la data

Les outils de régulation par la data de l'Arcep

Dans un contexte de forte attente des Français en matière de connectivité, les outils de régulation par la data sont évidemment perfectibles, et ont vocation à être régulièrement améliorés. Premières briques de la « plateformisation » de l’Arcep, ils constituent déjà de précieux instruments de pilotage pour la régulation.

L’ouverture des données doit par ailleurs permettre à des acteurs tiers de s’en saisir, de les discuter, d’y ajouter de la valeur et de produire des outils pertinents pour les utilisateurs. En matière de crowdsourcing, pour suivre la qualité de service et la couverture des réseaux télécoms, fixes ou mobiles, l’Arcep souhaite encourager le développement de ces outils en travaillant avec les acteurs pour favoriser des mesures toujours plus fiables et représentatives des usages des utilisateurs. Elle désire aussi évaluer avec eux les échanges de données possibles pour enrichir ses bases de données respectives et consolider le suivi de ses indicateurs de performance des réseaux.

monreseaumobile.fr

Sous la forme d'un outil cartographique, monreseaumobile.fr permet de comparer la couverture et la qualité de service des opérateurs et apporte deux types d'informations sur la performance des réseaux mobiles en métropole et outre-mer :

  • les cartes de couverture des opérateurs (conçues à partir de simulations numériques) sur quatre niveaux d'évaluation et avec une précision de 50 mètres ;
  • des indicateurs de qualité de service, issus de plus d'un million de mesures réalisées par l'Arcep sur le terrain, en conditions réelles.

cartefibre.fr

cartefibre.arcep.fr est la carte des déploiements fibre mise en ligne par l'Arcep. Elle permet de visualiser la couverture FttH des communes de métropoles et d'outre-mer et de suivre le déploiement de la fibre jusqu'à l'abonné, à l'échelle de l'adresse. 

Le mode avancée permet d'accéder à des informations plus détaillées comme le taux de locaux raccordables ou encore les opérateurs d'infrastructures présents sur la commune.

Ma connexion internet

Lancé le 10 avril 2020 en version bêta, « Ma connexion internet » permet de connaître les technologies d’accès à internet disponibles à l'échelle de l'adresse et d’être mieux informé sur les déploiements de la fibre. Le site affiche, pour une adresse donnée, l’ensemble des opérateurs et les technologies d’accès disponibles (réseau filaire > fibre, câble, ou cuivre (DSL) ou réseau hertzien > 4G fixe, HD et THD radio, satellite) et enfin, les débits maximum pouvant être obtenus.

Les informations sont présentées sous formes de cartes interactives et cliquables. Le site donne également accès des statistiques de couverture agrégées à différentes mailles administratives (la commune, le département et la région), utiles par exemple pour les décideurs publics.

Avec la mise en ligne de la version bêta du site, l’Arcep invite les experts de la donnée et de l’aménagement numérique à prendre part à ses travaux pour aboutir à une version complète du site à l'automne 2020.

J'alerte l'Arcep

La plateforme "J'alerte l'Arcep" permet aux particuliers, entreprises et collectivités d'alerter l'Arcep de dysfonctionnements rencontrés dans leurs relations avec les opérateurs fixes, mobiles, internet et postaux. Les utilisateurs peuvent ainsi faire peser leur expérience dans la régulation du marché pour inciter les opérateurs à améliorer leurs services.

Bilan à fin 2019 de l'action consommateur de l'Arcep

En 2019, l'Arcep constate une amélioration générale de la satisfaction des utilisateurs vis-à-vis de leurs opérateurs. La baisse du nombre d'alertes reçues en 2019 par l'Arcep est significative :

24 000 alertes ont été reçues au total en 2019 contre 34 000 en 2018 ;
• et 20 000 alertes ont été signalées directement sur la plateforme " J'alerte l'Arcep " en 2019, contre 28 000 en 2018.

L'analyse des alertes a permis à l'Arcep de repérer trois points de vigilance : démarchage téléphonique abusif, qualité du service postal et décalage entre les informations données par l'Arcep (notamment sur " Mon réseau mobile ") et le ressenti du terrain. Lors de sa conférence de presse bilan du 3 février 2020, l'Arcep a détaillé les mesures prises par l'Autorité pour y remédier.

Consultez le bilan complet(4 février 2019)

L'application Wehe

L’Arcep soutient le développement, par la Northeastern University (Boston, Etats-Unis), de l’outil « Wehe », disponible dans les magasins d’application Apple Store et Google Play, et permettant la détection des bridages de flux sur internet.

Cet outil donne à chaque citoyen la possibilité de contribuer à la neutralité du net. En effectuant un test, les utilisateurs peuvent participer à la détection d’éventuelles pratiques de bridage de flux, alimentant le travail de veille de l’Arcep.

Les outils de mesure de la qualité de service d'internet

Le code de conduite de la qualité de service d’internet

Ce code de conduite s’adresse aux acteurs qui produisent des mesures visant à déterminer la qualité de service ou d’expérience d’internet. Il définit un ensemble de bonnes pratiques visant à faire monter en transparence et en qualité les mesures et publications réalisées.

La démarche de co-construction initiée par l'Arcep implique une vingtaine d'acteurs - producteurs de mesures en crowdsourcing, opérateurs et acteurs académiques. À l'issue de plusieurs groupes de travail, l'Arcep a publié, fin 2018, un code de conduite à destination des acteurs de la mesure de la qualité des réseaux internet, aussi bien fixes que mobiles.

Ce document de référence regroupe des bonnes pratiques qui incitent les acteurs à :

  • accentuer la transparence des choix méthodologiques réalisés, afin que toute personne tierce soit en mesure d'analyser les résultats présentés ;
  • abandonner les pratiques les plus sujettes à caution, en termes de protocole de test comme de publication des résultats.

• Le code de conduite, version 2018

Le Code de conduite de la qualité de service d’internet est évolutif et a vocation à être mis à jour régulièrement afin, non seulement de renforcer les critères déjà présents mais aussi de les compléter par des éléments relatifs à d’autres catégories thématiques.

La démarche de co-construction retenue pour l’élaboration de l’édition 2018 du Code de conduite a été poursuivie pour alimenter une nouvelle version, mise à jour en 2020. Cette version 2020 renforce la transparence et la robustesse des protocoles de test et les publications de résultats.

• Le code de conduite, version 2020

L’Arcep invite dès les acteurs de la mesure qui le souhaitent à se déclarer conforme au Code de conduite, en s’engageant publiquement à satisfaire les exigences de ce Code. Comme en 2019, Arcep publiera par la suite la liste des acteurs de la mesure qui se seront déclarés conformes.

Le Code de conduite évoluera à nouveau avec la mise en place de l’API « carte d’identité d’accès ».

Le développement de l'API " carte d'identité de l'accès "

La mesure de la qualité de service est particulièrement complexe sur les réseaux fixes : il est à ce jour techniquement impossible, pour un outil web, de connaître avec certitude la technologie d'accès (cuivre, câble, fibre, etc.) sur laquelle est réalisé un test. Ce manque de caractérisation de la mesure rend les données difficilement exploitables, et, dans certains cas, induit en erreur le consommateur.

L'Arcep a lancé début 2018 un vaste chantier sollicitant toutes les parties prenantes afin de résoudre ce problème majeur. L'écosystème a convergé vers la mise en place d'une Application Programming Interface (API) implémentée directement dans les box des opérateurs et accessible aux outils qui respectent le code de conduite. Cette interface permettra de transmettre les informations qui constituent la " carte d'identité de l'accès ", telles que la technologie d'accès, mais aussi le débit souscrit par le consommateur, la qualité du Wi-Fi, etc...

Les contributions des différents acteurs ont permis de faire émerger les spécifications détaillées du fonctionnement de cette API. Le 25 octobre 2019, l'Arcep en a précisé le cadre de mise en place, dans le plein respect et la protection de la vie privée des utilisateurs. Opérateurs et box concernés, paramètres techniques remontés, calendrier de mise en place et spécifications techniques d’implémentation sont précisés dans la décision de l'Arcep.

Le 8 janvier 2020, le Gouvernement a homologué la décision n° 2019-1410 de l'Arcep sur la caractérisation de l'environnement utilisateur dans la mesure de qualité de service d'internet fixe via la mise en place d'une interface de programmation applicative (API) dans les box.

En savoir plus sur l'API