Neutralité du net

Internet ouvert

A l’occasion de l’Internet Governance Forum, l'Arcep présente Wehe, une application pour détecter les bridages de flux internet.

Paris, le 12 novembre 2018

Le règlement européen sur l’internet ouvert [1] garantit un traitement égal et non discriminatoire du trafic par les fournisseurs d’accès à internet. En France, l’Arcep, en charge du contrôle du respect des obligations issues de ce règlement, analyse les pratiques liées à la gestion des flux sur internet.

Sensibiliser les consommateurs à la neutralité du net, et alerter le régulateur sur les éventuels cas de bridage

L’Arcep soutient depuis un an le développement de l’outil « Wehe » par la Northeastern University (Boston, Etats-Unis), disponible dans les magasins d’application Apple Store et Google Play, permettant la détection de bridage de flux internet. Cet outil, qui s’inscrit dans la démarche globale de régulation par la donnée et de crowdsourcing de l’Arcep, permet ainsi à chaque citoyen de contribuer à la neutralité du net. En effectuant un test, les utilisateurs peuvent participer à la détection d’éventuelles pratiques de bridage de flux, alimentant le travail de veille de l’Arcep. Les équipes de l’Arcep présenteront l’outil aux participants de l’Internet Governance Forum ce lundi 12 novembre à 14h sur le stand de l’Arcep.

Une collaboration de l’Arcep avec la Northeastern University de Boston

Les équipes de l’Arcep ont collaboré avec l’équipe de recherche de Dave Choffnes à la Northeastern University de Boston. Parmi les chantiers menés: la fiabilisation de l’outil via la réduction du nombre de faux positifs, le développement d’une nouvelle fonctionnalité d’identification des éventuelles règles de Deep Packet Inspection à l’origine d’un potentiel bridage ou priorisation, l’hébergement de l’outil en France (notamment via un serveur hébergé par K-Net), la traduction et l’adaptation au marché français, le développement d’un tableau de bord de suivi des statistiques en France, et le signalement des éventuels tests positifs à l’Arcep sur le modèle de la plateforme « J’alerte l’Arcep ».


[1] Règlement Internet Ouvert (UE) 2015/2120

Comment fonctionne Wehe ?

Sur le plan technique, Wehe analyse le trafic généré via l’application pour déterminer si l’opérateur est susceptible de brider ou prioriser certains flux. Le test s’effectue en deux étapes. Wehe simule une utilisation du service afin que l’opérateur traite le trafic généré comme il traiterait le trafic réel issu de ce service. Puis Wehe rejoue le même trafic en remplaçant le contenu en clair (nom de l’application et des serveurs utilisés, etc.) par du contenu chiffré, invisible pour l’opérateur. L’application compare ensuite les débits mesurés à ces deux étapes, répète à nouveau le test pour éliminer au maximum l’impact de l’état conjoncturel du réseau, et indique si une différence de traitement a été constatée. Si tel est le cas, Wehe offre la possibilité d’effectuer des tests supplémentaires pour découvrir les éventuelles règles de Deep Packet Inspection (DPI) qui pourraient avoir été mises en place par l’opérateur afin de détecter les flux à brider ou prioriser.

Télécharger Wehe :

App iOS :https://itunes.apple.com/fr/app/wehe/id1309242023

App Google Play :https://play.google.com/store/apps/details?id=mobi.meddle.wehe&hl=fr

Les statistiques des tests réalisés en France sont disponibles à l’adresse : https://dd.meddle.mobi/StatsFrance.html

Document associé