Revue de presse

Les titres de la presse du lundi 16 juin 2014

REGULATION

Consolidation du marché en Europe

• Germany’s antitrust watchdog has raised the alarm over Europe’s biggest telecoms takeover in a decade, as Brussels edges towards giving regulatory approval for the deal. The intervention by the German competition authority in the €8.8bn merger between Telefónica and KPN’s E-Plus will bring further scrutiny to a decision that has already become highly political (The Financial Times)

• Berlin critique la fusion entre Telefonica et E-Plus. Alors que la Commission européenne devrait finalement accorder son feu vert, l'Office fédéral de lutte contre les cartels verrait d'un mauvais oeil un tel rapprochement. Il jugerait insuffisantes les concessions faites par Telefonica pour compenser la réduction du nombre d'opérateurs de quatre à trois (L'Agefi)

Neutralité du Net/Etats-unis

• La FCC a ouvert une enquête sur les accords entre les fournisseurs de contenus, comme Netflix, et les FAI,  comme Verizon ou Comcast, pour tenter d'établir s'ils pénalisent certains consommateurs en ralentissant les téléchargements. La FCC appelle les acteurs à davantage de transparence et va commencer des auditions  (Reuters, Les Echos, Communiqué de presse de la FCC)

• FCC probes internet traffic slowdowns :"To be clear, what we are doing right now is collecting information, not regulating. We are looking under the hood. Consumers want transparency. They want answers. And so do I," Mr. Wheeler told. "The bottom line is that consumers need to understand what is occurring when the Internet service they've paid for does not adequately deliver the content they desire, especially content they've also paid for." (Wall Str. jal)

Neutralité des plateformes/France

• Le Conseil national du numérique vient de remettre son rapport sur la neutralité des plateformes en ligne à Arnaud Montebourg et Axelle Lemaire : quatorze recommandations, réparties en quatre volets, établissent des règles claires (nexinpact.com)

• La France veut placer les géants du Net sous surveillance. Tout faire pour éviter le morcellement de l'internet en grands écosystèmes fermés organisés autour des Google, Apple, Microsoft et autres Amazon : tel est l'objectif du Conseil national du numérique, dont le rapport préconise notamment la création d'agences de notation qui pourraient évaluer le comportement des grands acteurs du Web en matière de traitement des données, d'interopérabilité, de transparence dans leur fonctionnement ou encore d'information aux utilisateurs (Les Echos, latribune.fr)

• France to tighten US tech reins. France plans to redouble its push to tighten regulation of big U.S. tech companies at the national and European level, part of Europe's backlash against the growing influence—and profit—of a handful of large internet firms. The French government will begin public consultations on a new "digital" law for France, and start working on a common strategy with Germany to develop new digital regulations in Europe for companies such as Google and Facebook said Axelle Lemaire, France's minister for digital affairs (Wall Str. jal)

• Les pistes du Conseil national du numérique pour empêcher les géants du Net d'asphyxier les autres acteurs. L’idée : faire en sorte que leur domination ne nuise ni à l’émergence d’un écosystème alternatif, ni aux internautes (usine-digitale.fr, AFP, numerama.com)

• Les rapports de force entre les géants du Net et les "autres" n'ont jamais été aussi importants qu'aujourd'hui. Il faut dire que l'ancien monde a non seulement du mal à s'adapter, mais il est surtout désormais plus faible financièrement. Les années à venir pourraient ainsi voir des défaites cuisantes : la guerre entre taxis et VTC dans plusieurs villes du monde en est un des exemples les plus médiatiques (nextinpact.com)

• Le CNNum prie pour la paix dans le monde (electronlibre.fr)

• Arnaud Montebourg et Axelle Lemaire se félicitent de l'avis du Conseil national du numérique sur la neutralité des plateformes et appellent à une action européenne forte (Communiqué)

Gouvernance du Net

• Le numérique est victime du "diktat concurrentiel européen", selon Axelle Lemaire. Dans un entretien, la secrétaire d’État chargée du Numérique appelle à une Europe du numérique et compte sur la prochaine Commission européenne pour faire de la gouvernance de l'internet une priorité. Afin que les géants américains ne dictent plus leurs lois et que les 505 millions d'Européens ne deviennent pas les "usagers du reste du monde". Si ces sujets sensibles ne sont pas à l'ordre du jour des négociations de l’accord de libre-échange transatlantique, ils pourraient venir les perturber selon la secrétaire d'État (usine-digitale.fr)

 

Outre-mer/abus de position dominante

• L'Autorité de la concurrence prononce une sanction de 45,9 millions euros à l'encontre de SFR et de sa filiale réunionnaise SRR pour avoir mis en place et maintenu (plus de 12 ans à La Réunion et plus de 3 ans à Mayotte) un écart de prix abusifs, entre les appels passés vers d'autres clients du réseau de SRR  et ceux, tarifés plus chers, émis vers les réseaux de ses concurrents. En outre, à La Réunion, la fusion avec Numericable va poser problème (latribune.fr, L'Agefi, Les Echos, AFP)

• Condamnée à payer une amende de 46 millions d'euros pour "abus de position dominante", SRR "reconnait" ses torts et parle de "maladresse". Cette amende tombe après une première injonction infligée en 2010 à l'opérateur téléphonique réunionnais. SRR rappelle qu'elle n'a pas mise en place ces tarifs en voulant contourner la loi. " La partie autorité de la concurrence est extrêmement compliquée. Nous ne sommes pas les seuls à avoir eu ce problème, Orange Caraïbe a été condamné sur cette pratique là. On doit faire en sorte que cela n'arrive plus", explique Yves Gauvin, directeur marketing de SRR (zinfos974.com)

 

TELEPHONIE MOBILE

Internet mobile

• 5G : EU, South Korea to ally on faster mobile access. In the race to get the world's fastest mobile internet service, South Korea and the European Union announced a major new pact to join forces on so-called 5G networks. The deal sets up a joint group to develop systems, set standards and get radio frequencies ready to accommodate the new technology. The aim is to have a global consensus and vision on 5G by the end of 2015. The agreement could be crucial for the EU, which is lagging behind in the global telecommunications race after late and patchy implementation of the current 4G standard. (Wall Str. jal)

• China’s internet troika sweeps up rivals (Financial Times)

 

TELECOMS - FRANCE

Consolidation du marché

Trois ou quatre opérateurs ?

• Pourquoi le président de l'Autorité de la concurrence compte tant sur Xavier Niel. Pour Bruno Lasserre, la question d’un retour à trois opérateurs de téléphonie n’est plus tabou, "le marché des télécoms est à un tournant ; la question est de bien négocier ce tournant". Mais à certaines conditions (challenges.fr)

• "Trois ou quatre opérateurs, en fait ce n’est pas le sujet. Le sujet c’est la volonté des acteurs de continuer à conquérir des parts de marché. Concernant la polémique sur les destructions/créations d’emplois comment penser qu’une baisse de 30 à 40% des frais de téléphone sur deux ans n’est pas un gain de compétitivité important pour les entreprises françaises, et donc une source de création d’emplois ? L’investissement dans les télécoms en France n’a jamais été aussi important depuis que Free Mobile a fait exploser le secteur. Et c’est parfaitement normal. On a repris la course, dans un pays qui s’était endormi" (Extraits du blog de Stéphane Soumier – le présentateur de Good Morning Business – bfmtv.com)

•             Pourquoi un deal Bouygues Telecom – Orange – Free pourrait survenir d’ici la rentrée. Après la saga SFR qui a abouti à un rapprochement avec Numericable, la filiale télécoms du groupe Bouygues attire toute l’attention. Orange ne cache pas son intérêt pour une reprise de l’opérateur avec la possibilité de mettre dans la boucle le groupe Iliad-Free qui pourrait se montrer séduit par l’idée de s’emparer du réseau mobile et rendre Free Mobile plus consistant. Sur ce schéma, tout le monde a à y gagner ! (itespresso.fr)

Restructuration de Bouygues Telecom

• Bouygues Telecom veut rallumer la guerre dans la fibre optique, mais paraît très seul dans son offensive. Le ministre de l'Economie réitère sa volonté de réduire le nombre d'opérateurs principaux en France de quatre à trois et déplore les licenciements dans la filière télécoms. Principal accusé, Bouygues Telecom a livré en quelques jours un plan de transformation destiné à se maintenir parmi les quatre, avec un capital indépendant et des offres agressives (reseaux-telecoms.net)

A la Bourse

• Numericable rit, les autres opérateurs pleurent.  S'il y a un secteur où la bourse est mouvementée, c'est bien celui des télécoms. Et si globalement la tendance est à la hausse pour tous les acteurs du marché, la semaine passée a été bien différente. La faute à Bouygues Telecom et son annonce de licenciements, qui a éloigné un temps un possible retour à trois opérateurs. Et à ce jeu-là, Numericable est le grand gagnant (nextinpact.com)

• Bouygues : les télécoms restent dans le giron du groupe (Investir)

Du côté d’Orange

• "Nous serons encore plus au cœur de la vie des gens" : la vision de Stéphane Richard pour Orange (Investir)

 

Du côté de SFR

• Jean-Yves Charlier, PDG de  SFR, qui devrait fusionner avec Numericable/Altice d'ici la fin 2014, ambitionne de commercialiser à Noël 2014 les offres du nouvel ensemble sous la marque SFR (AFP)

Télédiffusion

• NRJ a mis en vente sa filiale Towercast, petit concurrent de TDF. Deux offres de rachat ont été déposées : l'une par du fonds OFI Infravia, l'autre par Itas Tim, qui bénéfice d'un financement de la part de l'australien Macquarie Capital. Reste à savoir si NRJ voudra vendre. En 2008, il avait refusé toutes les offres qui allaient jusqu'à 150 millions d'euros (bfmtv.com)

• TDF reste à la recherche d’un repreneur. Entravé par une dette de 3,7 milliards d’euros, le numéro un européen de la diffusion doit repousser ses échéances (Les Echos)

Déploiement du très haut débit

• Déployer les réseaux autrement pour faire baisser les coûts. Pour les acteurs des télécoms,  il faut diminuer la facture du déploiement du THD, qui atteint 20 milliards selon les estimations gouvernementales. La première piste est de jouer sur la technologie utilisée sur les derniers mètres avec notamment le câble et le VDSL2. L’autre solution serait de réutiliser des réseaux existants : électriques, appuis télécoms, eau et assainissement, rails… Selon une étude menée pour le compte de la FNCRR,  les économies potentielles sont énormes. Cependant, des points de blocage existent. Ainsi le plan THD exige de réutiliser les fourreaux de France Telecom pour l’éligibilité aux subventions d’Etat. Par ailleurs, les réseaux déployées par la SNCF ou les gestionnaires d’autoroutes ne sont pas régulés et – quand ils ont une offre – les tarifs de location de fourreaux sont élevés (blog.grandesvilles.org)

• Le très haut débit avance à grands pas dans le Val-de-Marne (Le Parisien)

Equipementiers

• "Donner un avenir au groupe est notre priorité" : le point de vue de Michel Combes, DG d'Alcatel-Lucent (Investir)

• Le directeur général d'Alcatel-Lucent, qui assure avoir réalisé avec succès la première phase de son plan stratégique Shift, entend le poursuivre pour "redonner un avenir à l'entreprise" (AFP)

Emploi

• Les technologies de l'information, un passeport pour l'avenir. La révolution technologique bouleverse tous les métiers. Le numérique peut créer 38 000 emplois d'ici à 2018 selon le président du Syntec Numérique. Panorama des opportunités (Le Figaro)

 

TELECOMS - INTERNATIONAL

Opérateurs

• L'actionnariat de Telecom Italia à un tournant (Reuters)

Equipementiers

• BlackBerry seeks new life with upgrades (Wall Str. jal)

• Cleaning up at Samsung (Wall Str. jal)

 

TECHNOLOGIES

Tablettes

• Samsung sur les traces d'Apple dans les tablettes. Le coréen a présenté deux nouveaux modèles haut de gamme pour faire concurrence à l'iPad  (Les Echos)

Voitures connectées

• Vodafone expands into car electronics with Italian deal (Reuters)

• Le miracle de la 4G roulante (Mobiles mag.)

 

CONTENUS

Redevance audiovisuelle

• La Cour suprême suédoise a jugé illégale l'extension de la redevance audiovisuelle aux propriétaires  d'ordinateurs et d'appareils portables reliés à internet (AFP)