L'Arcep

Rejoindre l'Arcep

Toutes nos offres d'emploi et de stage

Envie de défendre la neutralité du net, de contribuer à améliorer les réseaux, d'agir pour la connectivité des territoires, de faire pivoter l'Administration... ?

Toutes nos offres

Arbitre expert et neutre, l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse) veille à ce que les réseaux d’échanges internet, télécom fixes, mobiles, postaux et de distribution de la presse se développent comme un « bien commun », c’est-à- dire qu’ils répondent à des exigences fortes en termes d’accessibilité, d’universalité, de performance, de neutralité, de confiance et de loyauté : nous avons formalisé cette raison d'être dans notre manifeste.

Pourquoi nous rejoindre ?

Travailler à l'Arcep, c'est être impliqué sur des dossiers aux enjeux majeurs, avec un impact concret sur la vie des citoyens : contribuer au développement de la couverture numérique fixe et mobile du territoire, veiller à la neutralité de l’internet, préparer l’arrivée de la 5G, fixer les conditions de déploiement de la fibre optique, informer les citoyens et les pouvoirs publics des déploiements mobile et fixe, organiser des enchères pour des attributions de fréquences, contribuer à inventer la régulation de demain, en acceptant de changer de méthodes, en s’ouvrant à la multitude, au crowdsourcing, en lien avec les écosystèmes d’innovation... Autant de dossiers passionnants à traiter en équipe, dans une structure de petite taille où tout le monde se connaît, où le processus de décision est fluide et la ligne managériale accessible, dans des locaux modernes et conviviaux.

Pour cela, les missions de l’Arcep consistent par exemple à imposer des obligations à un ou tous les opérateurs, contrôler le respect de ces obligations et sanctionner au besoin, régler les différends entre deux opérateurs.

Au quotidien, les équipes sont en contact permanent avec les acteurs du secteur  (opérateurs télécoms et fournisseurs d'accès, associations, collectivités, services de l’Etat, autres régulateurs européens) et se confrontent aux attentes croissantes des citoyens, des entreprises, des élus en matière de numérique et de connectivité. .

Vous présenterez personnellement vos dossiers au Collège de l'Arcep, l’instance décisionnaire, qui effectue les arbitrages et prend les décisions, avec pour aiguillon l’intérêt général.

En savoir plus sur l'Arcep

Quelques réalisations pour vous donner envie

Votre profil nous intéresse !

L’Arcep recrute des profils variés : ingénieurs, économistes, juristes... Tous ont en commun :

  • Le sens de l’intérêt général : l’Arcep est une institution qui veille à ce que les réseaux d’échanges se développent comme un « bien commun » (accessibilité, neutralité, universalité, performance, confiance et loyauté) ;
  • Un goût marqué pour les secteurs numérique, télécom, postal, distribution de la presse, animés par des évolutions rapides liées au rythme des innovations de ces secteurs;
  • De réelles capacités d’adaptabilité ;
  • Une aisance rédactionnelle reconnue ;
  • Un esprit d’initiative ;
  • La capacité à présenter, de façon claire et synthétique, des enjeux complexes mêlant expertises techniques, économiques et juridiques ;
  • L’envie de contribuer à la transformation de l’action publique ;
  • L’envie de travailler en équipe, dans un esprit ouvert et collaboratif.

L'Arcep pivote

Début 2015, l’Arcep s’est engagée dans une revue stratégique de ses activités. Baptisée « l’Arcep pivote », la démarche visait à adapter la régulation, identifier les nouveaux défis et réorienter les priorités, dans le cadre des missions confiées par les législateurs français et européens à l’Autorité. L’objectif : répondre aux enjeux de la révolution numérique et tirer profit du numérique pour mieux remplir ses missions de régulation, voire transformer ses modes d’intervention dans une logique d’"État-plateforme". En janvier 2016, suite à un processus ouvert, transparent et participatif, l’Arcep présentait ses conclusions et ouvrait un nouveau cycle de son action.

En savoir plus sur la revue stratégique
 

Insolent.e.s et barbares bienvenu.e.s

« Dans ce travail de modernisation, […] la vigilance doit s’accompagner d’un peu d’insolence. Vous devez garder votre capacité à innover, à penser différemment, à repenser vous-même votre propre cadre. […] Je vous demande d’être insolents pour être en mesure d’innover, de remettre en cause, de bousculer pour essayer, pour expérimenter. Et c’est tout le sens de la revue stratégique […] dont vous livrez aujourd’hui les conclusions ».

Emmanuel Macron, ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique aux vœux de l'Arcep en janvier 2016.

"Il y a dans les administrations des agents que j’appelle des “barbares publics”, pour parler des entrepreneurs du numérique, qui sont les réformateurs dont nous en avons besoin. Il faut à mon avis renouer avec une forme de radicalité du service public, c’est-à-dire revenir à ses sources, à la cause que tous ses agents défendent. Je crois à la “barbarisation” de l’État plutôt qu’à sa modernisation. Car on ne changera pas l’État de manière incrémentale. Il faut être très radical au contraire, vu la crise intense qui sépare aujourd’hui les citoyens de leur administration. "

Sébastien Soriano, président de l'Arcep (Acteurs publics, 2017)

Qu’est-ce qu’une « administration libérée » ?

Pour assurer la mise en œuvre de la revue stratégique, l’Arcep s’est profondément transformée, prenant notamment appui sur le modèle de « l’entreprise libérée ». En redéployant ses forces sur les nouvelles missions de régulation à moyens humains constants, puis en se « libérant », l’Arcep a fait évoluer sa culture et l’organisation de son travail. Une réflexion interne collaborative, baptisée « OLAF » (pour « Organisation libérée pour l’Arcep du futur ») a été initiée par les équipes.

Le principe : s’interroger sur le fonctionnement, les modes de travail et la capacité à s’adapter aux enjeux sociétaux dans la perspective de faire de l’Arcep une « administration libérée ». A la suite des nombreuses propositions formulées par les équipes, de premières actions co-construites ont abouti sur le travail à distance, la gestion du savoir et le renforcement de la culture de la confiance : intégration du management libéré dans les formations managériales, organisation libre de rencontres avec des personnalités extérieures lors d’ateliers intitulés «Pimp my AAI» (pour autorité administrative indépendante).

Fin 2018, le déménagement de l’Arcep et l’adoption de nouveaux espaces de travail ont marqué une nouvelle étape dans ce processus !

Où sera votre futur bureau ?

Arcépiennes, Arcépiens

Attention ! En intégrant l’Arcep, on devient Arcépien ou Arcépienne. Ce n'est pas sans conséquence... et signifie :

Savoir parler « l’européen », et dialoguer à 28 pour faire l’Europe des télécoms (par visioconférences, mais aussi à Bruxelles, Riga ou ailleurs !)

Devenir accro aux acronymes (au risque de ne plus vous faire comprendre par votre famille et amis, les BLOM, FH, PMR, PRM, MVNO, ADM, CIA, GRACO, RTC n’auront plus aucun secret pour vous)


Rivaliser d’inventivité avec votre promo de nouveaux arrivants, pour organiser un « pot des nouveaux » (à thème) encore mieux que le précédent

Avoir envie de "barbariser" l’administration et l’action publique de l’intérieur (mobilité, agilité, efficacité !)

Un environnement de travail riche et formateur

A votre arrivée à l'Arcep, vous êtes intégré dans une "promo" de nouveaux arrivants (deux promos par an environ). Ensemble, vous bénéficierez d'une formation dispensée par les directrices et directeurs de l'Arcep, pour comprendre les missions de chacune des directions. Et ensemble, vous déciderez du thème du "pot des nouveaux", pour faire connaissance avec l'ensemble des 180 Arcépiens !

Régulièrement, vous pouvez profiter de temps d’échange avec des acteurs inspirants, qu’ils soient internes (sous la forme de petit déjeuner d’information) ou externes à l’Arcep (les déjeuners "Pimp my AAI").

La formation n'est pas oubliée : l'Arcep vous propose un accompagnement personnalisé, tant pour développer vos compétences sur votre cœur de métier que sur les soft skills. Il est également possible, dans le cadre d’un projet professionnel futur, de pouvoir suivre une formation diplômante ou de préparer  des concours. L’objectif est de faire de chacun un acteur privilégié de son employabilité et de favoriser une posture « d’apprenance », essentielle au regard de l’évolution rapide des compétences. Une plateforme de formation, permettant d’accéder à une offre très variée et de fluidifier le processus, a été mise en place en 2019.

Au-delà des possibilités de promotion, la mobilité interne horizontale est aussi encouragée : elle permet d’acquérir et développer de nouvelles compétences.

Equilibre vie professionnelle et vie personnelle

L'Arcep propose à tous ses agents, dès lors que leur période d'essai est validée, et en accord avec leur manager, deux modalités de télétravail, au choix :

  • du télétravail "fixe", avec un jour de télétravail fixe identique chaque semaine ;
  • ou du travail à distance "flexible", avec un quota de 24 journées de télétravail, à poser à la demande.

Une charte du temps et du numérique a par ailleurs été mise en place, pour assurer le respect de l’équilibre vie professionnelle / vie personnelle.

Et en cas de coup dur, un système solidaire de don de jours de congés permet aux agents qui le souhaitent de bénéficier, ou faire bénéficier leurs collègues, de jours cumulés.

L'Arcep et les étudiants

Vous souhaitez nous rencontrer et échanger avec nous ? Nous venons régulièrement présenter l'Arcep, ses métiers et ses offres d'emploi sur les forums des écoles.

Vous êtes informaticien, data scientist ou data architect ? Votre profil nous intéresse aussi, pour accompagner l'évolution de nos métiers. Un hackathon a ainsi été réalisé avec des étudiants de l'Epitech : l'occasion d'un œil neuf sur les procédures d'attribution de fréquences à l'ère de la 5G.

Nous organisons régulièrement des évènements auxquels vous pouvez-participer, dans la mesure des places disponibles > Consultez notre agenda

Enfin, nous sommes présents sur Linkedin mais aussi sur TwitterFacebook et Dailymotion.


Vous souhaitez venir nous rencontrer ? Nous organisons régulièrement des évènements auxquels vous pouvez-participer, dans la mesure des places disponibles > Consultez notre agenda

Enfin, nous sommes présents sur Linkedin mais aussi sur Twitter, Facebook et Dailymotion.

L'Arcep recrute

Envie de défendre la neutralité du net, de contribuer à améliorer les réseaux, d'agir pour la connectivité des territoires, de moderniser la distribution de la presse... ? Ingénieurs, économistes, juristes ou tout simplement passionnés, rejoignez-nous ?

Rejoindre l'Arcep

Toutes nos offres d'emploi (4)

Les dernières offres d'emploi