Revue de presse

Les titres de la presse du jeudi 3 avril 2014

RÉGULATION

Marché unique des télécoms / Le Parlement européen vote aujourd'hui sur le projet de paquet télécom

European Union to vote on web traffic regulation

• Le paquet télécoms examiné aujourd'hui en séance au Parlement européen (Correspondance de la presse)

• European Union lawmakers vote today on a broad package of changes that will ultimately influence how online traffic will be regulated across the bloc and whether or not internet providers will be able to charge more for certain services. The proposed legislation covers everything from ending roaming charges to consumer rights, such as switching mobile tariff plans, but the most contentious part is the issue of "net neutrality"- the concept of giving equal treatment to all Internet traffic, regardless of location, the device used or the content of the service. The reform package, once approved by the EU parliament and then by individual member states in the coming months, will be Europe's first-ever "net neutrality" legislation; currently, only the Netherlands and Slovenia have enshrined the concept in national law (Wall Str. jal)

• "The final case for Telecom single market"- Discours de Neelie Kroes (Communiqué de presse de la Commission européenne)

• "L'Europe doit reprendre la main sur le numérique en protégeant la neutralité du net" : une tribune de Françoise Castex, eurodéputée et Benjamin Bayart, président de la fédération des FAI associatifs (numerama.com)

La position de la FFTélécoms

• La FFTélécoms est globalement favorable aux objectifs de la proposition de règlement "continent connecté", tout comme elle est favorable au marché unique européen. L'harmonisation du marché unique doit assurer un juste équilibre entre l'intérêt à court terme des consommateurs (baisse des prix) et leur intérêt à moyen-long terme (déploiement des réseaux à très haut débit, emploi) Les opérateurs de la FFTélécoms ne sont pas a priori contre la baisse et la disparition éventuelle à terme des frais de roaming. Ils sont également des partisans résolus de la neutralité de l'internet et n'ont pas manifesté d'objections majeures au texte de la Commission, même si celui-ci est déjà restrictif. Ils s'inquiètent cependant des contraintes supplémentaires qui pourraient être imposées aux seuls opérateurs télécoms. (Communiqué de presse de la FFT)

La position des industriels

• Joint E-Communications Industry Statement on the Open Internet Debate (Communiqué Cable Europe/ECTA/ETNO/GSMA)

Consolidation du marché européen

• Ireland : EU halts review of Hutchison-P2 deal to seek revised concessions. The European Union paused its review of Hutchison Whampoa's bid to buy Telefonica's O2 unit in Ireland as the regulator seeks revisions to concessions the company made to win approval for the tie-up (Bloomberg)

AAI

• Le régulateur fait autorité. Une étude consacrée à la sphère publique, qui inclut les entreprises où l'Etat a une participation et les institutions, fait ressortir l'importance de la gouvernance des autorités de régulation. Caractéristique de ces nouveaux régulateurs : ils ont su s'imposer parfois au forceps dans les médias. Jean-Ludovic Silicani a ainsi bataillé pour l'arrivée d'un quatrième opérateur télécoms (Stratégies)

TELEPHONIE MOBILE

4G

• Selon les derniers chiffres de l'ANFr, on comptait à fin mars près de 12.400 antennes en services sur le territoire contre 11.900 un mois plus tôt. Orange réduit l'écart avec Bouygues Télécom, qui demeure leader en couverture du territoire. Free Mobile aurait activé 96 nouvelles antennes 4G durant le mois de mars 2014, portant ainsi son parc d'antennes 4G activées à 1 211. Pour ses trois concurrents, ce chiffre est de 6 056 pour Bouygues, 5 424 pour Orange et 1 546 pour SFR (zdnet.fr, Les Echos)

Equipementiers

• T-Mobile ne vendra plus de BlackBerry aux Etats-Unis. "Actuellement, nos stratégies ne sont pas complémentaires et nous devons agir au mieux pour les intérêts des utilisateurs de nos appareils. Nous espérons pouvoir de nouveau travailler avec T-Mobile lorsque nos stratégies commerciales seront de nouveau en phase", a expliqué John Chen, PDG de BlackBlerry (AFP)

TELECOMS - FRANCE

Remaniement/Numérique

Pour le président de la République, "Il faut un vrai ministère du Numérique en France"

• Le président de la République a fait une brève apparition mardi 1er avril au Conseil économique, social et environnemental à Paris Bill Gates était l'invité d'honneur. Alors qu'on lui demandait "Y a-t-il besoin d'un ministère du Numérique en France ?", François Hollande a ainsi déclaré : "Oui, il faut un vrai ministère du Numérique. En tout cas, il faut que la jeunesse soit représentée." (Le Point)

Gouvernement Valls : Arnaud Montebourg aux commandes du numérique

• Arnaud Montebourg, le nouvel homme fort de Bercy, voit ses attributions élargies. En plus du Redressement productif, il est désormais en charge de l'Economie et du Numérique (bfmtv.com, itespresso.com)

Les patrons du numérique dubitatifs sur le remaniement

• Le Syntec numérique n'est guère enthousiaste à propos du nouveau gouvernement. Ses responsables regrettent l'absence de redéfinition du périmètre du ministère en charge du numérique et s'inquiètent de l'incertitude sur le sort de Fleur Pellerin (contexte.com)

L'égalité des territoires a son Commissariat mais est éclatée entre deux ministres distincts

• Le décret portant création du commissariat général à l'égalité des territoires est paru au Journal officiel le 2 avril. Un thème qui se veut transversal mais qui sera éclaté entre deux ministères (localtis.info)

Consolidation du marché français

2 avril : l'ADAM envoi un huissier chez Vivendi. Colette Neuville, qui représente les petits actionnaires, a envoyé un huissier au siège de Vivendi pour avoir des détails sur les offres de reprise de SFR. "Au vu du caractère extravagant de cette démarche, les avocats de Vivendi ont opposé un refus à cette intrusion perturbatrice et saisiront les juges des référés" (Communiqué de presse de Vivendi, 01net.com, Le Figaro, AFP, Wall Str. jal)

Bouygues invoque un obstacle réglementaire pour l'offre de Numericable : Selon Bouygues, le rachat de SFR tombera sous le coup de la réglementation sur les secteurs stratégiques. L'entreprise ne pourra être vendue sans autorisation préalable de Bercy, surtout si les capitaux de l'acheteur sont étrangers – la maison mère de Numericable étant au Luxembourg (Le Monde, Le Parisien, AFP, Les Echos)

Bouygues multiplie les initiatives avant la décision de Vivendi sur SFR. Dans un communiqué publié hier matin, l'entreprise a indiqué que l'offre présentée le 12 mars, rejetée par le conseil de surveillance du 14 mars, était à nouveau valable. Elle vient donc s'ajouter à celle dévoilée le 20 mars. Au total, Vivendi se retrouve donc avec deux offres Bouygues, qui restent valides jusqu'au 25 avril (Les Echos)

Coup de bluff et tractations dans la dernière ligne droite. Numericable et Bouygues peaufinent leurs offres avant le conseil de surveillance de Vivendi de demain. Relèvement de la partie cash, assouplissement des différentes clauses, dénigrement du rival, tous les moyens sont bons pour rendre son dossier le plus attrayant (latribune.fr, Le Figaro)

Vincent Bolloré consacrerait bien une assemblée de Vivendi à la cession de SFR. Vivendi prend l'avertissement de l'AMF au sérieux et pourrait demander au conseil de soumettre l'affaire à une assemblée générale des actionnaires (Challenges)

Vivendi veut changer d'ère. Une fois SFR vendu (17 milliards d'€), la dette apurée (6,9 milliards d'€), les dividendes versés (4 milliards), il restera à Vivendi 6 milliards d'euros pour développer la stratégie dont rêve Bolloré, celle de Jean-Marie Messier : devenir un leader mondial des contenus (Challenges)

Les opérateurs de téléphonie jouent leur survie. Le rachat de SFR cache un problème de fond du marché des télécommunications, qui inquiète Valérie Claude-Gaudillat, professeure de stratégie et de management de l'innovation à Audencia Nantes : que vont devenir les fournisseurs d'accès ? (lexpress.fr)

• Indépendant au comité de d'investissement de la CDC, l'ancien ministre Franck Borotra a voté contre l'engagement de 300 millions sur SFR (Challenges)

Collectivités territoriales/Déploiement de la fibre

• Plan très Très Haut Débit, la Haute-Normandie dans la boucle : 20 milliards d'euros d'investissements au total, accompagnés d'un soutien financier de l'Etat de plus de 3 milliards d'euros aux projets des collectivités territoriales. Altitude Infrastructure  été retenue par le délégataire exploitant le réseau du département de l'Eure (drakkaronline)

• La fibre optique pour 128 communes rurales en Moselle.  Le syndicat mixte ouvert a accordé une délégation de service public à la société Resoptic. Altitude Infrastructure et NEO Center Est se sont partagées la charge de travail, et ont d'ores et déjà déployé 175 km de fibre optique (dslvalley.com)

Ecosystème numérique

• Le numérique devrait afficher une croissance de 1,1% en 2014 en France et restera le principal secteur créateur net d'emplois de cadres, a indiqué l'association Syntec Numérique, qui regroupe près de 1.200 entreprises du secteur (AFP)

TELECOMS - INTERNATIONAL

A la Bourse

Recomposition du marché européen

• Bourse : Big bang dans les télécoms.  SFR en France, KPN en Allemagne, Ono en Espagne… Les opérations de rachat se multiplient. Les opérateurs européens sont en pleine recomposition. Certaines valeurs n'ont pas fini de progresser (Challenges)

Câblo-opérateurs

• Comcast / TWC: stay the course. Comcast's share price may be slipping but it still holds leverage over Time Warner Cable (Lex column/Financial Times)

Japon

• Les concurrents de NTT craignent un retour du monopole du géant des télécoms. Opérateurs et fournisseurs d'accès s'inquiètent des projets du gouvernement qui veut revoir les modalités encadrant NTT, société privatisée découpée en différentes entités mais qui détient d'importantes parts de marché dans ses différentes activités (AFP)

• NTT Docomo, va investir cette année 400 milliards de yens (2,8 milliards d'euros) dans son réseau LTE pour en doper les capacités (AFP)

Slovénie

• La Slovénie lance la privatisation de l'opérateur historique. Le gouvernement a invité par annonce les investisseurs à manifester leur intérêt, d'ici au 23 avril, pour l'acquisition de 75,6% de Telekom Slovenija (AFP)

Câbles sous-marins

• Goldman Sachs fined €37m by EU over subsea cable investment (Financial Times)

INTERNET

OTT

• Google founders look to cement control with novel share split (Financial Times)

Usages

• L'audience de l'internet en France en février 2014 : transports et sorties au cœur des préoccupations des internautes franciliens (Communiqué Mediametrie)

CONTENUS

Concentration du PAF

• L'Autorité de la concurrence autorise de nouveau, sous conditions,  le rachat de D8 et D17 par Vivendi et Canal Plus (Correspondance de la presse, Le Figaro, Communiqué Adlc)

TV connectée/Amazon

• Etats-Unis : Amazon lance une box pour la télévision. La Fire TV, vendue 99 dollars, diffuse des films et des séries en streaming sur grand écran. Amazon se positionne sur un secteur surchargé, où bataillent déjà Google et son Chromecast, Apple et l'Apple TV, voire Microsoft et la Xbox One. Tous veulent prendre position dans les salons pour y vendre leurs contenus (Wall Str. jal, Les Echos, Financial Times, Le Figaro, AFP)

SVod/Netflix

• Pour éviter la réglementation française, Netflix veut se lancer en France via le Luxembourg (Le Monde)

Cinéma

• La Cour des comptes épingle un système de financement peu efficace. Les aides publiques ont augmenté de 88 % en dix ans, mais les résultats sont jugés médiocres. Les magistrats recommandent de lier les aides à l'audience d'une œuvre (Le Figaro)

SECTEUR POSTAL

Allemagne

• Deutsche Post forecasts €5bn profit by 2020 (Financial Times)

• Deutsche Post met l'accent sur la croissance profitable. Le groupe compte augmenter son Ebit de 8 % par an d'ici à 2020. L'innovation dans l'e-commerce et les pays émergents tireront les résultat (Les Echos)