Revue de presse

Les titres de la presse du mercredi 30 avril 2014

REGULATION

Retour sur l'arrivée de Free Mobile sur le marché français/Publication d'une étude de l'UFC-Que Choisir

La communication de l'UFC-Que Choisir

Restructuration fragile. Tant en termes de prix que de qualité de service, l’avenir du marché français des télécommunications reste incertain. Il faut que l'ARCEP et l’Autorité de la concurrence fixent des conditions sauvegardant l’intensité concurrentielle. Parmi ces conditions figure la baisse des prix de gros pour que les opérateurs virtuels puissent jouer leur rôle d’agitateurs du marché. Il importe aussi d’assurer une "qualité de service minimale", pour que les offres ne soient pas au rabais : le point de vue d'Alain Bazot, président de l'UFC-Que Choisir (Editorial/Que choisir)

Concurrence dans la téléphonie mobile : un bilan sans appel. L’UFC-Que Choisir a dévoilé hier son étude exclusive sur l’état du marché de la téléphonie mobile et les perspectives à moyen terme :

- Depuis l’arrivée du quatrième opérateur de réseau, le paysage français de la téléphonie mobile se caractérise par un heureux épuisement du modèle de la subvention au terminal. En effet, fin 2013, près d’un abonné sur deux (49,3%) avait une offre sans engagement, soit deux fois plus qu’en janvier 2012.

- L’arrivée d’un quatrième opérateur a permis une baisse moyenne de la facture mensuelle mobile de 30 %. L’étude met ainsi en évidence qu’en l’espace de deux ans (2012 et 2013), les utilisateurs de services mobiles ont économisé pas moins de 6,83 milliards d’euros. Résultat : ancienne championne européenne de la cherté avec des prix 25 % plus élevés que dans le reste des pays de l’Europe en 2010, la France est désormais un pays où il fait enfin bon téléphoner : les prix y sont désormais deux fois moins élevés !

- Si à court terme le rachat de SFR maintient 4 opérateurs, la fragilité de Bouygues Telecom ne garantit pas – et les tractations actuelles le confirment – son maintien sur le marché à moyen terme. Pour éviter que le retour à 3 opérateurs n’occasionne, comme en Autriche où les prix ont bondi de 10% en raison d’une telle restructuration, une inacceptable marche en arrière, il est indispensable de préparer dès à présent ce scénario. Dans ce cadre, il est essentiel de réformer la tarification de gros appliquée par les opérateurs de réseaux aux opérateurs virtuels (Virgin Mobile, NRJ Mobile, etc.) afin de permettre à ces derniers d’être les garants de la concurrence (Communiqué UFC-Que Choisir)

Les retombées presse

L'UFC-Que Choisir plébiscite le principe de 4 opérateurs mobiles. Pour l'association, l'arrivée de Free a permis de dégager 7 milliards d'euros de pouvoir d'achat (Le Monde)

La facture mobile a baissé de 30% en deux ans (Le Figaro)

La téléphonie mobile française est l’une des moins chères d’Europe (La Croix)

L’UFC-Que Choisir dithyrambique sur Free Mobile. L'association estime que l’attribution d’une 4ème licence de téléphonie mobile a été positive pour les consommateurs, mais que, sans intervention du régulateur, le retour à trois opérateurs remettrait en cause cet acquis (itespresso.fr)

L'arrivée d'un quatrième opérateur mobile en France a modifié en profondeur le paysage des télécoms. Au-delà de la facture, l'arrivée de Free Mobile a donné lieu à de nombreuses analyses sur les conséquences liées à l'emploi et à la santé financière des opérateurs, mais aussi de l'Etat puisqu'une baisse de la facture moyenne entraîne directement une baisse des revenus liés à la TVA. Sur ces points, l'UFC-Que Choisir met en garde contre les "faux arguments" et donne sa vision des choses (nextinpact.com)

Free opérateur d'économies (20 minutes, metro, Les Echos)

L'UFC salue le bilan 2012-2013 pour le marché, avec 7 milliards d'euros de pouvoir d'achat récupéré. Mais tout reste fragile (lepoint.fr)

Deux ans après Free Mobile, l'UFC craint le retour à trois opérateurs (latribune.fr)

TELEPHONIE MOBILE

MVNO/Résultats de Virgin Mobile

Les résultats de Virgin Mobile reculent en attendant l’effet 4G. L’effet Free Mobile continue de faire pression sur les MVNO. Parmi eux, Virgin Mobile, l’entreprise de Geoffroy Roux de Bezieux (qui loue son réseau à Bouygues Telecom et à SFR) leader du secteur (1,67 million d’abonnés en France), qui a vu son chiffre d’affaires reculer de près de 9% avec la perte de 2,5% de sa clientèle (01net.com, Les Echos)

5G

La 5G, une histoire d'argent. Les investissements annoncés par les Etats, les opérateurs et les équipementiers se chiffrent déjà en plusieurs milliards d'euros (EDI)

4G

D'ici à 2016, le métro parisien sera complètement connecté à la 4G (metro)

TELECOMS - FRANCE

Les résultats d'Orange

Orange detects end of price war in France. Orange said that a brutal price war may be nearing its end as the pace of falling revenues at the French telecoms group slowed while profit margins held steady. The country’s largest mobile operator by subscribers said that group revenue was €9.8bn during the first three months of this year, a 4.6 per cent fall compared with the same period of 2013 – but better than the 5.8 per cent decline for the whole of 2013 (Financial Times)

Orange parvient à endiguer la baisse des marges. L’opérateur a enregistré de bons résultats dans l’internet mobile très haut débit, notamment en France, où il compte 1,350 million d’abonnés à la 4G (Le Figaro)

Orange espère des prix (un peu) plus sages dans le mobile. L’opérateur, qui a encore enregistré une baisse de 9,7% de son chiffre d’affaires dans le mobile en France, veut croire à la fin de la guerre des prix, même si Free menace d’en "remettre un coup" "Nous ne sommes peut-être pas encore complètement sortis du tunnel mais nous voyons une tendance nettement meilleure" a confié mardi Gervais Pellissier, directeur général délégué (La Tribune)

L'action d'Orange monte de 3,3% après un premier trimestre meilleur que prévu (Les Echos)

Orange est parvenu à stabiliser sa marge grâce à une baisse des coûts qui a en partie compensé le recul du chiffre d'affaires, ce qui lui permet de confirmer ses objectifs annuels (AFP, Reuters, Communiqué Orange)

Orange

Stéphane Richard : "sans Free, nous aurions fait moins d’efforts". Le PDG d’Orange reconnaît que son groupe aurait sans doute à la fois moins innové et moins baissé ses prix si Free Mobile n’était pas venu perturber l’équilibre du marché (01net.com)

Gervais Pellissier restera numéro deux d'Orange (Challenges)

Consolidation du marché

Numericable : deal à très haut débit. En rachetant SFR, Patrick Drahi couronne dix années passées à consolider son groupe. Mais le patron d'Altice a dû lourdement l'endetter (Enjeux Les Echos)

Le financement du rachat de SFR par Altice a remporté un franc succès (Challenges)

Martin Bouygues reconnaît qu'avec Xavier Niel "les relations se sont améliorées" (Challenges)

TELECOMS - INTERNATIONAL

Résultats financiers

Equipementiers

Nokia, désormais sans ses téléphones portables, est revenu dans le vert au premier trimestre, avec un bénéfice net de 108 millions d'euros, accompagné d'un chiffre d'affaires en forte baisse. Le groupe reversera plus de 3 milliards à ses actionnaires (AFP, Les Echos, latribune.fr, Financial Times, Wall Str. Jal)

Samsung, numéro un des téléphones portables, a enregistré un chiffre d'affaires en hausse malgré un recul des résultats dans sa division mobile de 2,5%. L'entreprise a vendu 300 millions de smartphones en 2013 (latribune.fr)

Samsung et Apple moins hégémoniques. Pour la première fois depuis fin 2009, la part de marché du sud-coréen a reculé au premier trimestre par rapport à l'an passé. Son poids cumulé avec le numéro deux Apple est tombé sous les 50% révèle Strategy Analytics. Lenovo et Huawei frisent chacun 5% du marché (Les Echos, latribune.fr)

Opérateurs

En dépit d'une concurrence extrêmement féroce, KDDI espère réitérer cette année (2014-2015) le bond de 33% de son bénéfice net 2013-2014 (AFP)

Bharti Airtel a annoncé un bond de 89% de son bénéfice net au quatrième trimestre de son exercice 2013 par rapport à l'an dernier, boosté par une concurrence moins vive, certains de ses rivaux ayant disparu (AFP)

Big share sale by Brazilian telecom. Oi raised about 8,25 billions reais through a global share offering that is part of its merger with Portugal Telecom (New York Times)

Orascom poursuit ses actions afin d'obtenir justice au regard des mesures illégales prises par l'Algérie et de la violation de ses obligations internationales (Communiqué)

Equipementiers/Guerre des brevets

La Commission européenne a pris deux décisions dans la "guerre des brevets" qui fait rage entre acteurs de la téléphonie mobile, en s'abstenant d'infliger une amende à Motorola Mobility et en acceptant les engagements de Samsung, tous deux accusés d'abus de position dominante (AFP, euractiv.com, Financial Times, New York Times)

Les avocats d'Apple et Samsung ont échangé leurs derniers arguments devant un tribunal californien, lors de l'ultime audience d'un procès opposant les deux géants des smartphones, qui s'accusent mutuellement de violation de brevets (AFP)

Câble/Etats-Unis

Top cable lobbyist argues against broadband as utility (New York Times)

INTERNET

Neutralité du Net/Etats-Unis

FCC’s fast lane will squeeze out new entrants (Letters/Financial Times)

Résultats financiers

eBay est passé dans le rouge au premier trimestre, plombé par une lourde charge fiscale liée au rapatriement aux Etats-Unis de liquidités étrangères ; ses prévisions pour le deuxième trimestre ont déçu (AFP)

Twitter n'arrive pas à convaincre les investisseurs qui s'interrogent sur sa capacité à accélérer sa croissance malgré une performance financière meilleure qu'attendu au premier trimestre. Le groupe a enregistré une perte de 132,36 millions de dollars sur les trois premiers mois de l'année (AFP)

CONTENUS

Netflix

Etats-Unis : après Comcast, Netflix a annoncé la signature d'un accord d'interconnexion avec Verizon. Mais le géant de la VoD ne veut plus avoir à céder au chantage exercé par les opérateurs télécoms (numerama.com.com, Wall Str. jal, Le Figaro)

En attendant Netflix. L'arrivée annoncée de l'américain inquiète les chaînes françaises et rend plus urgente la réforme de la régulation de l'audiovisuel en Europe (Alternatives Economiques)

La France a fait fuir Netflix au Luxembourg. Les Français auront accès aux séries américaines, mais ni le fisc ni l'emploi tricolores n'en profiteront (Paris Match)

Yahoo et Microsoft lancent une offre façon Netflix. Dès juin 2014, des contenus originaux seront proposés sur la console de jeux Xbox One (theverge.com)

CSA

Le patron du CSA assure ne pas vouloir réguler les contenus amateurs. Lors de son audition par les sénateurs mardi soir, Olivier Schrameck a assuré que le Conseil n'avait pas vocation à réguler les contenus amateurs, mais uniquement les contenus audiovisuels professionnels sur internet. Problème : ils sont souvent sur les mêmes plateformes (numerama.com, Correspondance de la presse, contexte.com)

Streaming

Hollywood s'allie aux géants de l'internet chinois pour lutter contre le téléchargement illégal. Tencent devrait lancer un service de streaming pour diffuser en ligne (Le Monde)

SECTEUR POSTAL

La Poste

La Poste va-t-elle éviter le mur ? Confrontée au déclin rapide et inexorable du courrier, La Poste mise sur la banque, les colis et les services à la personne. Des relais de croissance qui ne sont pas acquis (Alternatives Economiques)

Royaume-Uni

Lawmakers take aims at Royal Mail IPO (New York Times)