Revue de presse

Les titres de la presse du mercredi 4 septembre 2013

l’evenement 
microsoft rachete les activites mobiles de nokia

Comment l’Europe a perdu la guerre du mobile

• Opérateurs et industriels du Vieux continent sont dépassés. L’Europe ne conçoit plus aucun smartphone ; les logiciels européens n’équipent aucun terminal ; les principales puces sortent de chez Qualcomm ou Samsung ; les services sont américains et les opérateurs européens, en mauvaise santé, investissent moins dans les nouveaux réseaux que Verizon et ATT. (Les Echos)

Microsoft reprend les mobiles Nokia pour contrer Apple

• Microsoft rachète, pour 5,44 milliards d’euros, la division mobile du finlandais. Microsoft épouse ainsi le modèle Apple, lié au matériel. En résumé, Microsoft s'est converti au modèle qui a fait la réussite d'Apple dans le mobile : l'intégration du matériel, des logiciels et des services. L'américain, vainqueur dans l'univers du PC, ne peut se permettre d'échouer dans le mobile. A part Nokia, quasiment aucun autre fabricant n'a adopté Windows, payant, alors qu'Android est gratuit. Il ne restait donc plus au géant de Redmond qu'à racheter les mobiles de Nokia. (Le Monde, Les Echos, Le Figaro, Libération, The Financial Times, Le Point, AFP)

• Ce que le rachat de Nokia par Microsoft va changer. (La Tribune)

• Quel avenir pour le nouveau Nokia ? Quelle stratégie pour Microsoft ? Selon les analystes du secteur, les incertitudes liées à ce rachat restent nombreuses même si chaque acteur devrait parvenir à tirer son épingle du jeu. (ZDNet)

• Interview de Basile Carle, expert « Terminaux et plateformes mobiles » à l’Idate : « Nokia et Microsoft devraient aller plus loin dans l’intégration ». (ITespresso)

Du côté de Nokia

• Nokia se recentre sur les infrastructures. Bientôt amputé de cette division mobile qui constitue le noyau de son activité, mais aussi la totalité de ses pertes, Nokia met en quelque sorte fin à la gangrène. Au cours du deuxième trimestre, le groupe a encore brûlé 410 millions d’euros de cash, et réduit sa trésorerie nette à 4,1 milliards d’euros. Pas encore la ruine, certes, mais les cycles de développement dans le mobile sont longs, et les coûts élevés. Alors que l’activité terminaux & services s’enfonce, le reste prospère. La division Here, articulée autour du logiciel de cartographie de Navteq et des services de localisation, fait merveille. (Les Echos)

• La fin des téléphones Nokia, nouvelle mutation d’un pionnier (AFP)

• Le dérouillage du finlandais. Première capitalisation boursière d’Europe en 2000, Nokia n’a cessé depuis de faire les mauvais choix. (Libération, Les Echos)

Du côté de Microsoft

• Le numéro un mondial du logiciel accélère sa mue. Microsoft fait évoluer son modèle économique vers le matériel et les services mobiles pour compenser l'érosion des ventes de PC. Pour les investisseurs, la stratégie de Microsoft demeure pourtant floue. « Le modèle économique n'est pas suffisamment clair. Alors que les services et le cloud prenaient de plus en plus d'importance dans la stratégie, voilà qu'ils se lancent dans les mobiles. Je ne suis pas sûr que ce soit très judicieux », estime Benoît Flamant, le directeur de la société d'investissement Fourpoints. (Les Echos)

• Interview de Laurent Schlosser, Microsoft : « rapprocher notre soft et le hardware de Nokia est indispensable pour accélérer l’innovation ». Le patron de la division française de Windows Phone revient pour ZDNet.fr sur les enjeux du rachat de Nokia. Le modèle intégré à "la Apple" est désormais au centre de la stratégie de Redmond. (ZDNet)

• « Un problème de riche », un éditorial de David Barroux, rédacteur en chef des Echos. « On peut être riche à milliards et quand même avoir des problèmes. En dépit de son chiffre d'affaires colossal de près de 80 milliards de dollars, de ses profits annuels qui dépassent la barre des 20 milliards et d'un rythme de croissance qui rendrait jaloux n'importe quelle entreprise du CAC 40, Microsoft est paradoxalement en crise. (…) Avec son système d'exploitation Windows, Microsoft est en position de quasi-monopole absolu dans l'univers du PC. Dans les nouveaux gadgets numériques qui tirent la croissance actuelle et annoncent le nouveau monde digital de demain, il n'est qu'un nain risquant d'être marginalisé. » (Les Echos)

• Microsoft doit rattraper son retard dans les contenus. (AFP)

• Gouvernance : En même temps que Microsoft s’offre la division mobiles de Nokia, Stephen Elop, le directeur général du groupe finlandais depuis 2010, va revenir chez Microsoft. Il est nommé au poste de vice-président en charge des téléphones mobiles et des autres terminaux du nouvel ensemble Nokia-Microsoft. (Le Figaro, Les Echos, The Financial Times)

TÉLÉPHONIE MOBILE

Usages

• Retooling smartphones for seniors. Easier-to-use models are making their way into older users’ hands. (International Herald Tribune)

• Nos smartphones vont-ils guider nos pratiques de santé ? Tensiomètre, lecteur de glycémie, cardiofréquencemètre... De plus en plus de personnes connectent leur corps à internet avec des capteurs reliés à leur téléphone mobile, en dehors de tout conseil médical. (Le Monde)

TÉLÉCOMS - STRATÉGIES DES OPÉRATEURS EN FRANCE

Iliad-Free

• Arrivé début janvier 2012, Free Mobile a eu un impact important dans le secteur télécom. Depuis, trimestre après trimestre, les trois grands opérateurs annoncent des résultats souvent mauvais, parfois moyens, et plus rarement bons. Un an et demi après l'introduction du nouvel opérateur, bilan complet sur le marché télécom. (PC InPact)

• Xavier Niel cède 3% du capital d’Iliad. La holding personnelle de l’homme d’affaires a entamé la cession de 3% du capital de la maison mère de Free. (Challenges)      

Bouygues Telecom

• Lors de la présentation des derniers résultats financiers de son groupe, Martin Bouygues a abordé le marasme du secteur fixe chez Bouygues Telecom, à savoir les forfaits haut et très haut débit. Le futur accord avec SFR a aussi été discuté, ainsi que la chute des ventes de terminaux. (PC InPact)

TÉLÉCOMS - STRATÉGIES DES OPÉRATEURS A L'INTERNATIONAL

L’événement : Verizon rachète les 45% de Vodafone dans la coentreprise Verizon Wireless pour 130 milliards de $

• Verizon se remet en ordre de bataille sur le marché du mobile. Le groupe américain a versé 130 milliards de dollars à Vodafone pour s’assurer du contrôle total de sa filiale Verizon Wireless. (Le Monde, AFP)

• Le patron de Vodafone, s'est félicité hier de cette "fantastique transaction" qui lui permet notamment d'investir et de réduire sa dette. (AFP)

• Verizon chief calls in elusive prize. (The Financial Times)

• Overhang concerns weigh on Verizon. UK investors could sell stakes promptly. (The Financial Times)

Les conséquences de ces évènements

A la Bourse

• Plusieurs valeurs du secteur technologique et des télécommunications profitaient mardi matin à la Bourse de Paris de l'annonce d'opérations de grande ampleur impliquant d'un côté Microsoft et Nokia et de l'autre Verizon et Vodafone. (AFP)

Le déclin des télécoms en Europe

• Le «megadeal»  de 130 milliards de dollars de la cession des parts de Vodafone dans Verizon Wireless a surtout été analysé du point de vue du vendeur, Vodafone dont on se demande ce qu’il va faire de cette manne et quel est le montant qui va être distribué aux actionnaires de la société. On a peu commenté le point de vue de l’acheteur Verizon, second opérateur des télécoms aux Etats-Unis. C’est pourtant un signe extrêmement important que les Etats-Unis redeviennent maître chez eux  et que la parenthèse où le numérique européen, et particulièrement les télécoms étaient conquérantes dans le monde entier y compris en Amérique est en train de se refermer (Slate)

Télécom : un secteur en plein bouleversement

• Les grandes manoeuvres s'accélèrent dans les télécoms depuis que le géant de l'internet Google a avalé l'ex-fleuron du mobile Motorola. Retour sur les grands mouvements recensés depuis lors, tant au niveau des constructeurs que des opérateurs, jusqu'à l'annonce du rachat des téléphones de Nokia par Microsoft. (AFP)

• « BlackBerry, la chute des mûres ». Pionnier du smartphone au milieu des années 2000, le canadien est passé à côté de la révolution de l’écran tactile et se retrouve isolé après le rachat de Nokia par Microsoft. (Libération)

INTERNET

Europe

• Creating tomorrow’s Internet. (Discours de Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission européenne en charge de la société numérique)

Réseaux sociaux

• Le réseau social professionnel LinkedIn, qui a fait son entrée en Bourse en 2011 à New York, a annoncé hier la mise en vente d'actions pour un montant d'un milliard de dollars. (AFP)

IP tracking

• Quand les prix sont fixés à la tête de l’internaute. (La Canard Enchaîné)

contenus

Projet de loi relative à l’indépendance de l’audiovisuel public

• Le projet de loi doit être examiné par le Sénat en séance publique les 1 et 2 octobre prochains. (La Correspondance de la presse)

Fiscalité

• La réforme de la redevance et taxe sur les smartphones : des projets compromis. L’orientation fixée par le président de la République pour la loi de finances rend peu probable la mise en place de nouvelles contributions. (Le Monde)

TECHNOLOGIES

Objets connectés

• Ce qu’il faut attendre du salon de l’électronique de Berlin. (Challenges)

• Ultramobilité et montres intelligentes au programme de l’IFA. (La Correspondance de la presse)

• Internet ? Je l’ai dans la peau ou presque. Les « wearable technologies » seront à l’honneur de l’IFA, le salon de l’électronique de Berlin. (Le Monde)