Revue de presse

Les titres de la presse du mardi 22 octobre 2013

RÉGULATION

FTTH/Redéfinition des zones de déploiement

• Vers moins de zones très denses pour plus de mutualisation ? L'artifice de l'ARCEP pour accélérer le déploiement. Afin d'accélérer le déploiement de la fibre optique en France et réduire les frais des opérateurs, l'ARCEP a annoncé hier sa proposition de réduire le périmètre des zones très denses. Résultat : 42 communes changeraient de catégorie et seraient éligibles à une mutualisation. Des villes loin d'être petites comme Roubaix et Tourcoing sont concernées. Une consultation publique a été ouverte jusqu'au 18 novembre prochain avant de valider ou non cette proposition (pcinpact.com)

• L’ARCEP veut modifier la liste des communes en zones très denses en vue d’une mutualisation des réseaux. L’ARCEP a lancé hier une consultation publique visant à modifier la liste des communes en zone très denses ce qui permettrait de renforcer la mutualisation du réseau THD déployé sur 42 communes. Ces dernières de plus de 525 000 logements étaient considérées comme zone très denses et contraignaient chaque opérateur à y déployer leur propre réseau (universfreebox.com)

• L’ARCEP met en consultation publique un projet de décision modifiant la liste des communes des zones très denses pour répondre à un double objectif d’aménagement des territoires et de concurrence (Communiqué ARCEP)

Consommateurs / Encadrements des annonces de débits

• Informer sur la réalité des débits : pas si simple. Suite à la polémique sur la réalité des débits proposés par la 4G et VDSL2, le gouvernement a annoncé qu’il allait prendre un arrêté visant à encadrer la communication des opérateurs en matière de débits. La tâche s’annonce cependant difficile car beaucoup de paramètres entrent en compte dans la qualité d’une connexion (blog.grandesvilles.org)

ARCEP/les retombées du colloque

• Le colloque annuel de l'ARCEP est devenu un rendez-vous incontournable. Il vient tout juste de s'achever après avoir donné la parole aux dirigeants des opérateurs télécoms, des entreprises qui fabriquent le matériel installé, et à tout ce que ce secteur économique rassemble de spécialistes et de décideurs. Ce fut une fois de plus l'occasion d'entendre dans la bouche des uns et des autres les mêmes évidences : la France progresse, le déploiement des réseaux est compliqué et coûteux, le gouvernement doit s'investir, Free Mobile a fiché la pagaille. On y a assisté aussi à des joutes orales et à des prises de parole fort intéressantes (dslvalley.com)

Autriche/Enchères fréquences 4G/

• Adjudication de fréquences pour 2 milliards d’euros. La vente de 28 blocs de fréquences (800 MHz, 900 MHz et 1800 MHz) aux trois opérateurs de téléphonie mobile en Autriche, Telekom Austria, T-Mobile Austria et Huchison 3G Austria, va rapporter un peu plus de deux milliards d’euros à l’Etat (AFP, telecompaper.com, Reuters,  Communiqué TKK)

Nomination

• Joël Tozzi est nommé rapporteur général adjoint de l'Autorité de la concurrence, à compter du 1er novembre. Il dirigera le service concurrence 3 en remplacement d'Etienne Pfister, devenu chef économiste de l'Autorité de la concurrence (Les Echos)

Commission européenne

• "Building a connected continent" : discours de Neelie Kroes

TÉLÉPHONIE MOBILE

4G

• Orange veut mobiliser la 4G pour gonfler les débits en zone rurale. Orange compte mener une expérimentation dans trois zones rurales françaises afin de tester l'utilité de la 4G pour augmenter les débits l'internet fixe de localités situées en zone blanche (numerama.com)

• Bouygues Telecom se lance aussi dans le LTE-A. Bouygues Telecom a testé le LTE-A sur son réseau à Bordeaux. Et n’a pas l’intention de laisser à SFR la vedette sur l’évolution de la 4G (silicon.fr)

TÉLÉCOMS - STRATÉGIES DES OPÉRATEURS EN FRANCE

Outre-mer/La Réunion

• Altice se renforce sur l'île de la Réunion. Le fonds d'investissement co-propriétaire de Numericable, rachète IZI, le second fournisseur d'accès de la Réunion (ariase.com)

TÉLÉCOMS - STRATÉGIES DES OPÉRATEURS A L'INTERNATIONAL

Opérateurs

Points hauts/pylônes

• ATT cède près de 10.000 sites mobiles.  Une opération à 4,85 MdUSD. Le numéro un mondial des pylônes, Crown Castle, vient d'acquérir 600 antennes-relais appartenant à AT&T et d'en prendre en charge 9.100 autres dans le cadre d'une opération de crédit-bail. Le géant américain du mobile se déleste de près de 10.000 points hauts, tout en conservant la propriété des équipements actifs qui y sont accrochés (Les Echos, lex column/Financial Times, Bloomberg)

Résultats financiers

• Mobistar, la filiale belge d'Orange, a annoncé une baisse de 39,2% de son bénéfice net sur les neuf premiers mois de l'année et une diminution de 8% de son chiffre d'affaires, et a confirmé ses objectifs pour 2013 avec une baisse attendue de 12% du chiffre d'affaires (AFP)

• L'opérateur suédois Tele2 a annoncé une perte de 194 millions de couronnes au troisième trimestre due au changement de comportement des consommateurs et a révisé à la baisse ses prévisions de résultats (AFP)

• Le groupe néerlandais de télécoms KPN a publié pour le troisième trimestre un bénéfice net diminué de moitié, à 87 millions d'euros, qui n'inclut toutefois pas les frais liés à la vente de sa filiale allemande E-Plus à Téléfonica (AFP)

• China Mobile's profit slips as it battles competition. Introduction of iPhone could help boost earnings. China Mobile said its January-September net profit fell 1.9% from a year earlier, reflecting stiff competition as the carrier boosted network investments and handset subsidies  (Wall Str. jal, bloomberg.com, Reuters)

Equipementiers

• Lenovo finalement intéressé par BlackBerry. Lenovo s’ajouterait à la liste des acteurs intéressés par la reprise de Blackberry. Un moyen pour le constructeur chinois d’accélérer sa pénétration du marché des smartphones (silicon.fr)

• Nokia diaspora starts again. Nokia sparks  hopes with new devices (Financial Times, Wall Str. jal)

• L'équipementier américain Tellabs, dont la gestion était contestée par un actionnaire encombrant, a annoncé son rachat par le fonds d'investissement Marlin Equity Partners pour 891 millions de dollars  (AFP

Economie numérique

• "Pourquoi la révolution technologique m’a"tuer".  L’explosion de la puissance informatique, le boom du très haut débit, la généralisation du cloud et du big data sont en train de changer la donne dans toutes les industries. Partout, les barrières à l’entrée chutent et les réussites se mondialisent bien plus rapidement qu’avant. Aucune réglementation ne parviendra à freiner longtemps ce tsunami digital" : par David Barroux, rédacteur en chef "Entreprises" (Les  Echos)

•  "Si la technologie concentre les richesses, elle va devenir l’ennemi de la démocratie" : Jaron Lanier,  gourou de l'internet, créateur à répétition de start-up et inventeur des termes de "réalité virtuelle", décrit un phénomène qu'il n'avait pas anticipé : la concentration des richesses dans un univers de réseaux censé aplanir les inégalités. L'économie, dit-il, repose de plus en plus sur l'information. Celle-ci n'étant pas assez monétisée, la richesse collective se dilue. Le tout-gratuit est sur le point de ruiner la classe moyenne et l'économie de marché (Le Monde)

• Thierry Breton : "La grande affaire de l’Europe, ce n’est plus la monnaie, mais la donnée" (silicon.fr)

L'ESPIONNAGE DE LA FRANCE PAR LA NSA AMERICAINE

Comment la NSA espionne la France

• Selon les documents de l'Agence nationale de sécurité, les communications téléphoniques des citoyens français sont interceptées de façon massive. Parmi les milliers de documents soustraits à la NSA par un ex-employé, figure un graphique qui décrit l'ampleur des surveillances téléphoniques réalisées en France. Sur une période de trente jours, du 10 décembre 2012 au 8 janvier 2013, 70,3 millions d'enregistrements de données téléphoniques des Français ont été effectués par la NSA. Décryptage (Le Monde)

• L’ampleur de la surveillance mondiale par la NSA, notamment via des câbles sous-marins (Le Monde)

• Pour Alain Juillet, ancien directeur du renseignement de la DGSE "l'ampleur du pillage est colossale" (Le Figaro)

• Portrait de Glenn Greenwald, le croisé des libertés publiques. L’ancien avocat est parti en guerre contre les écoutes massives pratiquées par les Etats-Unis. Avec Edward Snowden, il est à l’origine des révélations du scandale Prism (Le Monde)

Les services secrets américains très intéressés par Wanadoo et Alcatel-Lucent

• Les adresses de messagerie de l’entreprise franco-américaine de télécommunications et celles de l’ancienne filiale d’Orange, qui compte encore 4,5 millions d’utilisateurs, ont été espionnées. Alcatel joue un rôle central en matière d’équipements des réseaux de communication. L’espionnage pourrait être systématique (Le Monde)

• Pourquoi espionner Alcatel-Lucent ? Peut-être parce que lui aussi est capable de mener de telles interceptions. En effet, l'équipementier construit des routeurs, qui sont les échangeurs par lesquels transitent les communications Internet. Il vend également des câbles sous-marins entre l'Europe et les Etats-Unis, autour de l'Afrique... Qui maîtrise la technologie des stations d'arrivée du câble peut tout intercepter en théorie. Reste qu’ALU n’est pas forcément surveillé pour les raisons que l’on croit. Il est probable que les services secrets et les grands clients américains (ATT, Verizon) aient avant tout cherché à s’assurer de la pérennité de leur équipementier, au moment où sa survie tenait à la négociation d’un crédit (Les Echos)

• Wanadoo et ALU, les yeux et les oreilles de la NSA en France (latribune.fr)

Réactions

• Paris proteste contre le programme d’écoutes des Etats-Unis. Mais peu de représailles diplomatiques ou commerciales sont à attendre (Les Echos, Wall Str. jal)

• La Maison Blanche a minimisé lundi la nouvelle controverse née de révélations sur l'espionnage américain en France, assurant que Washington récupérait à l'étranger des données "du même genre que tous les pays" (AFP)

Analyses

• "Prism ébranle la gestion américaine du Net. Loin de s'estomper, les conséquences du programme de cyber-surveillance révélé par Edward Snowden en juillet dernier se font de plus en plus fortes. Au point de sentir le contrôle historique des US sur l'Internet vaciller" : une chronique de Stéphane Van Gelder, Président "Elect" du de l'ICANN (journaldunet.com)

• L’ICANN veut gagner son indépendance grâce à la NSA. Le 7 octobre dernier, l'ICANN a co-signé avec neuf autres organisations clé d'Internet une déclaration historique qui profite du scandale des écoutes de la NSA pour réclamer l'indépendance de l'ICANN vis à vis des Etats-Unis (numerama.com)

• Les révélations d’Edward Snowden, un séisme planétaire. L’affaire de la NSA a déclenché des crises diplomatiques entre les Etats-Unis et leurs alliés et secoué les géants de l’Internet (Le Monde)

• Bienvenue dans le monde du big data. L'Agence de sécurité américaine a collecté plus de 70 millions de données téléphoniques en moins d'un mois en France. Qu'a-t-elle pu faire d'une telle masse d'informations ? (lexpress.fr)

INTERNET

Données personnelles

• Effet Prism : l’Europe veut encadrer le transfert de données vers les États-Unis. Favorable à la réforme du régime communautaire de protection des données, le Parlement européen veut obliger les entreprises, telles que Google et Facebook, à obtenir l'approbation des autorités européennes avant de transmettre des données personnelles hors de l'Union (silicon.fr, AFP, le Parisien)

e-commerce

• Le patron de la galerie marchande japonaise Rakuten n'a pas l'intention de suivre le rival Yahoo! Japan sur le terrain de la gratuité des redevances et commissions des boutiques commerçant sur sa plate-forme (AFP)

CONTENUS

Audiovisuel

• Le site internet américain de vidéos Netflix revendique désormais 40 millions d'abonnés dans le monde, un tiers de plus qu'il y a un an, a-t-il indiqué en publiant un bénéfice trimestriel et des prévisions meilleurs qu'attendu (AFP)

• Netflix passes HBO in subscribers ! (Bloomberg)

• Netflix bientôt en France ? Le géant américain de la location de films et de séries par abonnement publie, ses résultats trimestriels. Présent dans sept pays européen, le groupe envisage sérieusement de s'implanter en France (bfmtv.com)

• Netflix est déjà disponible sur le territoire français : en Guyane, Guadeloupe, Martinique, et à St-Barthélemy (Twitter, le site de Netflix)

• Size matters for Netflix investors (Wall Str. jal)

• Netflix cus la revue de presse du mardi 22 octobre tomer gains reinforce growth hopes, share jump (Reuters)

• As Netflix grows, profit remains small (Wall Str. jal)

Usages

• 13,3 millions de personnes ont regardé chaque mois la télévision sur un autre écran que le téléviseur, selon Mediametrie (correspondance de la presse)

SECTEUR POSTAL

Allemagne/tarifs du courrier

• Post kann in Zukunft auf höhere Briefpreise setzen. Die Bundesnetzagentur steckt als Regulierungsbehörde für den Briefmarkt den Rahmen ab, in dem sich Erhöhungen der Briefporti der Deutschen Post ab 2014 bewegen können (Reuters)