5G

5G

L’enchère pour l’attribution de fréquences de la bande 3,4 - 3,8 GHz est terminée


L’enchère principale pour l’attribution de fréquences de la bande 3,4 ‑ 3,8 GHz s’est terminée aujourd’hui.

5 tours d’enchère se sont déroulés pendant la journée du 1er octobre 2020. Elle s’est donc terminée sur le tour n° 17. A ce tour, le prix unitaire d’un bloc de 10 MHz a atteint 126 millions d’euros.

Lors du dernier tour de l’enchère, les candidats ont demandé les nombres de blocs suivants :

Tour

Prix (€)

Nombre de blocs de 10 MHz demandés par la société candidate

Total

Bouygues Telecom

Free

Orange

SFR

17

126 000 000

2

2

4

3

11

Déplacez le curseur pour consulter le contenu du tableau

Les demandes cumulées de blocs des candidats (11 blocs de 10 MHz) étant égales au nombre de blocs disponibles (11 blocs de 10 MHz), l’enchère est terminée.

Le tableau ci-dessous récapitule les résultats des jours précédents.

Journée d’enchère

Numéro du dernier tour

Prix du dernier tour (€)

Nombre de blocs de 10 MHz demandés par la société candidate

Total

Bouygues Telecom

Free

Orange

SFR

29 septembre

4

85 000 000

3

2

5

3

13

30 septembre

12

111 000 000

3

2

5

3

13

Déplacez le curseur pour consulter le contenu du tableau


Quantité totale de fréquences obtenue par lauréat

En plus des fréquences obtenues dans le cadre de l’enchère principale, les quatre candidats ayant souscrit aux engagements prévus par le cahier des charges pourront obtenir chacun, au terme de la présente procédure, un bloc de 50 MHz pour un montant de 350 M€.

Le tableau ci-dessous récapitule la quantité de fréquences totale que chaque candidat obtiendra au terme de la présente procédure dans la bande 3,4 ‑ 3,8 GHz, ainsi que les montants correspondants :

Bouygues Telecom

Free Mobile

Orange

SFR

Total

70 MHz

70 MHz

90 MHz

80 MHz

310 MHz

602 M€

602 M€

854 M€

728 M€

2 786 M€

Déplacez le curseur pour consulter le contenu du tableau

Dernière phase de l’attribution : l’enchère « de positionnement »

À ce stade, après l’enchère principale, les candidats se sont engagés à payer un total de 2 786 000 000 € pour les 310 MHz à attribuer.

La quantité de fréquences pouvant être obtenue par chaque lauréat étant désormais connue, une enchère « de positionnement » sera organisée courant octobre pour déterminer la position des fréquences de chaque lauréat dans la bande 3,4 ‑ 3,8 GHz. Cette enchère permettra aux lauréats d’exprimer leurs préférences de position dans la bande ainsi que de position relative avec les autres lauréats.

L’Arcep délivrera ensuite aux lauréats les autorisations d’utilisation de fréquences dans la bande 3,4 ‑ 3,8 GHz. 

L’Arcep poursuit ses travaux sur l’empreinte environnementale du numérique

Après deux premiers ateliers, « Adapter les pratiques commerciales pour un numérique soutenable » et « Comment articuler connectivité pour tous et soutenabilité du numérique ? », l’Arcep poursuit ses travaux dans le cadre de sa plateforme de travail « Pour un numérique soutenable » (voir le programme détaillé).  Les travaux liés à la mesure de l’empreinte environnementale du numérique se poursuivent également dans le cadre de la mission conjointe confiée à l’ADEME (l’Agence de la transition écologique) et à l’Arcep par le Gouvernement.