Janvier

Les titres de la presse du jeudi 30 janvier 2020

REGULATION

Couverture mobile

• Appels, SMS, 3G, 4G : comment la justesse des cartes de couverture va s’améliorer. L'Arcep lance une consultation sur un projet de décision visant à affiner la qualité des cartes de couverture, afin qu'elles décrivent plus précisément encore l'accès à la téléphonie mobile, aux SMS, à la 3G et à la 4G (numerama.com, Communiqué Arcep)

• Fiabilité cartes de couverture mobile : l’Arcep va durcir en 2020 ses seuils d’exigence pour les opérateurs (universfreebox.com)

• Les cartes de l'Arcep bientôt fiables à 98 % dans certaines zones ? Jusqu’à présent, une carte, publiée sur le site « Mon réseau mobile », est considérée comme fiable par l’Arcep si son taux de fiabilité est supérieur ou égal à 95 %  (maire-info.com)

• Mon réseau mobile : l’Arcep veut renforcer la fiabilité des cartes des opérateurs. L’Arcep veut aussi  imposer aux opérateurs de publier des cartes combinant 2G et 3G, en plus des cartes uniquement 2G publiées aujourd’hui. Ces nouvelles exigences entreront en vigueur au troisième trimestre 2020 (nextinpact.com)

•  L’Arcep veut corriger ses cartes de couverture mobile / Un décalage entre la couverture mesurée et celle ressentie / L'amélioration des cartes prendra du temps / Nous voulons stimuler les opérateurs (La Tribune)

5G

Thierry Breton dévoile la position de l’Europe : "Nos règles sur la 5G ne sont pas faites pour exclure telle ou telle firme" : risques de la 5G, Huawei…. Le commissaire européen a présenté la "boîte à outils" imaginée par l’UE pour se protéger contre les risques liés au déploiement de cette nouvelle technologie. Entretien (Le Monde)

• L’Europe s’arme face à Huawei. Officiellement l’Europe ne ferme pas la porte à l’équipementier chinois. Mais la Commission européenne publie des recommandations qui risquent de limiter les opportunités commerciales dans la 5G pour le l'entreprise / La Commission européenne appelle les Etats membres à identifier les risques liés à la sécurité des réseaux 5G / Huawei pourrait se voir refuser l’accès aux infrastructures les plus critiques, comme le cœur du réseau (Les Echos)

• L’UE fournit à ses États membres une « boîte à outils » de mesures techniques et stratégiques pour favoriser la sécurité des réseaux 5G. Les mesures figurant dans la « boîte à outils » sont de deux natures : stratégique et technique (silicon.fr)

• 5G : l’UE demande « d'appliquer des restrictions utiles aux fournisseurs considérés comme à haut risque » (nextinpact.com)

En Allemagne, la grande coalition divisée sur le cas Huawei. La chancelière Angela Merkel tente de faire émerger un compromis au sein de sa majorité dans un dossier où s’affrontent intérêts économiques, logiques de souveraineté et enjeux de politique intérieure / La Hongrie, à contre-courant de l’Europe,  a ouvert sans hésitation ses frontières à Huawei (Le Monde)

• Malgré les pressions américaines, Londres donne son feu vert à Huawei (Le Monde)

• "La bataille de Huawei devait être technologique et commerciale, elle est devenue géopolitique. L’UE aurait une occasion en or de capitaliser sur sa supériorité dans la 5G, mais les états membres tergiversent. L’entreprise chinoise est le symbole d’un fascinant duel pour la suprématie technologique, qui permettra à celui qui l’emporte de dominer le monde du XXIe siècle" (Edito/Le Monde)

• "Huawei : la politique du mi-chèvre mi-chou. L’affaire Huawei, soulevée par les Etats-Unis avec son blocus technologique, force l’UE et ses membres à un exercice d’équilibrisme. Il s’agit de contenir le diable chinois dans sa boîte sans jamais le mettre en colère" (Analyse/Le Monde)

Les opérateurs télécoms français s’opposent à une mise à l’écart de Huawei. En cas d’exclusion du groupe chinois du marché hexagonal de la 5G, ils seraient contraints de remplacer des pans entiers de leur réseau, une opération longue et onéreuse (Le Monde)

Démarchage téléphonique 

• Une centaine d’amendements en débat aujourd’hui à l’Assemblée. Les députés examineront ce matin, dans le cadre d’une seconde lecture, la proposition de loi de Christophe Naegelen visant à mieux encadrer le démarchage téléphonique et à lutter contre les appels abusifs (nextinpact.com)

• Rénovation thermique : stop au démarchage. Le gouvernement veut interdire la sollicitation de particuliers par téléphone dans ce secteur / Les professionnels du bâtiment, qui avaient demandé la semaine dernière l’interdiction du démarchage téléphonique dans le secteur, ont salué les annonces du gouvernement (Le Parisien)

Exposition des mineurs à la pornographie en ligne

• L’Assemblée vote un durcissement des peines. Les députés ont adopté un amendement du gouvernement qui modifie l’article du Code pénal réprimant la consultation « habituelle ou contre paiement » de sites pédopornographiques. Il fait passer les peines encourues de deux ans d’emprisonnement et 30.000 euros d’amende à cinq ans d’emprisonnement et 75.000 euros / Le secrétaire d’État à la Protection de l’enfance a regretté que la France soit « le deuxième pays européen en nombre de téléchargements de contenus pédopornographiques » (20minutes.fr)

Régulation des plateformes

• Olivier Guersent tempère le rôle du droit de la concurrence pour réguler les plateformes. Le patron de la DG Comp était auditionné, mercredi 29 janvier, par la commission des Affaires économiques du Sénat / Il estime que "les plateformes présentent beaucoup de caractéristiques des infrastructures" et qu’il faut "tirer des leçons des politiques passées et les transposer" (Contexte)

• Airbnb favorable à un régulateur européen du numérique. Selon Chris Lehane, vice-président, la création de ce régulateur devra faire partie des discussions sur Digital Services Act (Contexte)

• L’Europe veut créer un marché unique des données pour concurrencer les géants du Net / The proposal, which includes reining in big online platforms and could still be tweaked ahead of their presentation on Feb. 19, underlines the EU’s determination to break U.S. tech giants’ stranglehold on vast troves of data and better compete with Chinese rivals.  (Reuters, nextinpact.com)

TÉLÉCOMS-FRANCE

Marché Entreprise

• Télécoms : Kosc, qui a été placé en redressement judiciaire au début de décembre 2019, a pu présenter, mardi 28 janvier, un plan de continuation de son activité. L’opérateur Altitude Infrastructure propose d’investir 100 millions d’euros pour venir au secours de la société française / Altitude Infrastructure espère trouver en Kosc un nouveau relais de croissance, alors que sur son terrain de jeu privilégié, les réseaux d’initiative publique, les perspectives commencent à se réduire (Le Monde)

• Plan de continuation de KOSC par Altitude Infrastructure : « LA solution pour généraliser le modèle de réseau neutre, ouvert et activé » pour InfraNum (Communiqué)

• Kosc : InfraNum soutient le plan de continuation avec Altitude Infrastructure car « il n'y aura pas de plan B » (nextinpact.com)

Territoires

• La fibre optique Fibre Free devient accessible pour les habitants du département de l'Aude desservis par RIP Emeraude (Communiqué Free)

TÉLÉPHONIE MOBILE

Opérateurs

• Altice veut se renforcer en Israël. Via sa filiale israélienne HOT, Altice Europe a fait une offre de rachat sur Partner, le deuxième opérateur mobile du pays. La consolidation du marché israélien permettrait à Altice d’y devenir numéro un du mobile et numéro deux du fixe / « En plus de recréer de la valeur sur le marché de détail, le rapprochement de Hot et de Partner permettrait de réaliser des économies sur le déploiement de la fibre optique et de la 5G », souligne Stéphane Piot, chez Analysys Mason (Les Echos)

TÉLÉCOMS-INTERNATIONAL

Résultats financiers

Apple renoue avec la croissance. Le rebond des ventes d’iPhone s’accompagne de l’envolée des services et des AirPod / Analyse : il n’est même plus irréaliste d’imaginer un trimestre à 100 milliards de chiffre d’affaires pour Apple. Et Tim Cook continue de poser ses petits cailloux, jusqu’à en faire une montagne (Le Figaro)

• Apple livre des résultats de qualité, en plus de nouveaux records de ventes (Crible/Les Echos)

• Apple et un fournisseur condamnés à payer 1,1 milliard de dollars pour violation de brevets. L’Institut de technologie de Californie affirme que les produits Apple, comme les iPhone, tablettes iPad ou ordinateurs Mac, renferment des composants électroniques fabriqués par Broadcom qu’il accusait d’avoir enfreint ses brevets / Apple et Broadcom ont tous deux indiqué qu’ils envisageaient de faire appel de ce jugement (Le Monde)

Samsung Electronics, a annoncé une baisse de son bénéfice au quatrième trimestre, qu'il a attribuée à un affaiblissement de la demande de ses produits phares et des prix des puces qu'il fabrique (AFP)

NTT Docomo fait état d'une chute de 11% de son bénéfice net des neuf premiers mois de l'année 2019/20, à cause de la baisse des tarifs intervenue l'an passé (AFP)

INTERNET

Cybersécurité

• La France veut trois licornes mondiales dans la cybersécurité d'ici à 2025 : l’Etat et les représentants du secteur ont signé un contrat stratégique de filière répartissant leurs rôles respectifs pour l’émergence d’une industrie française de classe mondiale dans la cybersécurité. Il en va de la souveraineté technologique de la France (Les Echos)

• Les grands industriels français de la cybersécurité s’engagent aux côtés de l’Etat à soutenir le lancement d’un « Campus Cyber » (Communiqué)

Protection de la vie privée

• "Starting the Decade by Giving You More Control Over Your Privacy" : Facebook a annoncé que ses quelque deux milliards d’usagers à travers le monde auront désormais accès à l’identité des sites internet et applications extérieurs au réseau social, mais qui lui communiquent des données collectées pour lui permettre de cibler ses publicités (Le Monde, facebook.com)

CONTENUS

Plateformes

•  « Netflix, Amazon et Disney veulent s’inscrire dans notre écosystème » : selon Roch­Olivier Maistre, le président du CSA, les plateformes vont demander des contreparties pour financer la création française (Le Monde)

SECTEUR POSTAL

En France

• Philippe Wahl veut "poursuivre la transformation" de La Poste pour contrer la baisse des volumes de courrier, en développant la livraison de colis et les services financiers et en se diversifiant dans les services de proximité et le numérique (AFP)