Revue de presse

Les titres de la presse du mercredi 29 juin 2016

RÉGULATION

Plan France Très Haut débit

• Très haut débit : 50% des Français couverts à la fin de l'année. Lors de la 3ème conférence annuelle du très haut débit, le gouvernement s'est félicité de l'avancée des déploiements. Mais les élus des zones peu denses pointent au contraire le retard pris (zdnet.fr, Les Echos)

• La fibre optique, sujet de tensions dans les régions françaises. Orange s'est emparé du sujet. L'État espère que Bouygues Telecom, SFR et Free vont également se positionner sur les réseaux des RIP. Le président de la République s'était engagé à ce que 50% de la population française ait un accès au très haut débit fixe d'ici à la fin 2017. Ce sera probablement le cas en fin 2016. En 2022, ce sera 100% de la population. Ce chantier représente 20 milliards d'investissement. Dans cette enveloppe 12 milliards sont supportés par les collectivités locales dans le cadre des RIP. L'État y contribue à hauteur de 2,5 milliards (Le Figaro)

• Bouygues et Free contre la modulation géographique des tarifs du dégroupage. Maxime Lombardini, le directeur général d’Iliad, estime que "l’idée d’augmenter le prix du cuivre sur les zones fibrées est à manier avec beaucoup de précaution" (Contexte)

• La formation professionnelle, un "enjeu fondamental"» du plan France très haut débit. L’État, l’Association des régions de France (ARF) et la Fédération des industriels des réseaux d’initiative publique (Firip) ont signé, lors de la 3ème conférence annuelle du plan France Très haut débit, une convention pour 40 000 nouvelles formations (Communiqué Firip-ARF)

Italie

               . Déploiement de la fibre

• il Cda di Enel ha preso atto della trattativa in esclusiva tra la società e F2i e Cdp Equity-Fsi Investimenti, soci di Metroweb Italia, per l'integrazione con Enel Open Fiber e la stessa Metroweb (economia.ilmessaggero.it)

               . OTT

• Le régulateur italien pourrait imposer un cadre réglementaire aux acteurs OTT, tel que WhasApp, Telegram et Viber. Cette proposition fait suite à une consultation publique ouverte l’an passé par l’Agcom ; il s’agirait de faire payer à ses acteurs l’utilisation des réseaux des opérateurs. Cette obligation de paiement passerait par un "devoir de négociation", ainsi que l’obligation de respecter la loi relative à la protection de la vie privée italienne. La proposition de paiement du régulateur requiert un caractère "équitable, proportionné et non discriminatoire" et a pour but de compenser, en partie, les investissements des opérateurs pour développer leurs réseaux. En retour, les fournisseurs d’applications pourront légalement faire payer leurs services sur les factures des opérateurs (repubblica.it)

Europe/concurrence

• L’accord Portugal Telecom/Telefonica est bien illégal, mais la Commission doit revoir l’amende. Le tribunal de l’Union européenne a confirmé que la clause de "non-concurrence" conclue par PT et Telefonica lors du rachat du brésilien Vivo en 2010, était bien un accord de partage du marché. Toutefois, il demande à la Commission de revoir le calcul de l’amende infligée à l’époque, car il incluait les marchés exclus justement par cette clause (Politico, Contexte)

Etats-Unis/5G

• An FCC Commissioner is expecting the agency's plan for four initial 5G bands to be ready within weeks and is already planning to find high-band spectrum that operators can exploit for next-generation wireless services (lightreading.com)

NUMÉRIQUE

Projet de loi numérique

• Dernières tensions avant le vote de la loi Numérique. Le projet de loi doit être examiné une dernière fois ce jour en commission mixte paritaire, malgré les critiques des professionnels du numérique et les défenseurs des libertés en ligne. Le stockage des données en Europe et la responsabilité des plateformes cristallisent les craintes d’industriels et de juristes (Le Figaro)

• Un "permis de louer" pourrait être adopté par les parlementaires ce mercredi 29 juin, dans le cadre du projet de loi pour une République numérique. Il vise les plates-formes de location de meublés entre particuliers (Les Echos)

French Tech

• Malgré le poids écrasant de Paris, la French Tech s’étend en régions. Paris et sa région concentrent encore plus de la moitié des emplois dans le secteur du numérique. Mais de plus en plus de sociétés misent sur une multilocalisation (Les Echos)

• Bordeaux, attractive et solidaire ; Rennes s’appuie sur son socle scientifique ; Lille valorise ses activités traditionnelles ; Montpellier, trente ans d’innovation ; Marseille forge son avenir dans les industries numériques ; Nantes, là où le numérique infuse toute l’économie ; Lyon dépasse ses objectifs et s’impose dans plusieurs domaines d’activité (Les Echos)

Mutation numérique

• "Dans notre monde, le digital est aussi vital que l'air que nous respirons » : dans une interview, Isabelle Kocher, DG d'Engie depuis mai 2016, explique comment la révolution digitale impacte le secteur de l'énergie :"nous étions une baleine, nous devons devenir un banc de poissons" (Les Echos)

• VTC, profil des usagers et impact sur la mobilité : selon une étude de l'Ademe entre 21 000 et 30 000 voitures auraient déjà été supprimées en France grâce aux services de VTC (Communiqué)

• Airbnb a porté plainte contre une nouvelle réglementation l’obligeant à vérifier que les personnes proposant un logement à San Francisco sont bien enregistrées auprès de la ville (airbnbaction.com)

• Airbnb serait en train de monter un nouveau tour de table pour une levée de fonds qui porterait sa valorisation à 30 milliards de dollars. Ce qui en ferait la deuxième start-up la mieux valorisée des États-Unis après Uber (zdnet.fr)

• TF1 met un coup d'accélérateur dans le digital en lançant un fonds pour prendre des participations dans des start-up. Olivier Abecassis, directeur innovation et digital du groupe veut "repenser la télévision pour la coupler au digital" (Les Echos)

IoT

• Siemens founds next47 as separate unit for startups : €1 billion to be invested over next five years ; freedom for new ideas and developing new technologies ; focus on forward-looking fields such as artificial intelligence and decentralized electrification (Communiqué)

• Sony est à nouveau prêt à innover dans la robotique (AFP)

• China leads the global machine-to-machine market and will continue to see explosive growth over the next five years, according to the Ernst & Young report: "M2M in China: Opportunities to build on global leadership". M2M – which means direct communication between connected devices – is an essential component to enabling the IoT. Several advantages unique to China will aid in extending its global leadership in M2M, most notably, its large smartphone base and ambitious government plans for IoT (Communiqué)

• L'IoT au service de la maintenance industrielle (zdnet.fr)

• L'émergence laborieuse des vêtements connectés. Le marché mondial représente moins de 2 milliards de dollars de revenus. Intégrer de la technologie dans les habits réduit leur simplicité d'usage (Les Echos)

Open data/transports franciliens

• "Le prix du Navigo augmente en contrepartie d'investissements sur des services innovants" : la présidente de la région Ile-de-France présente de nouvelles offres connectées dans les transports franciliens et plaide en faveur de l'open data. "Deux appels à projets sont prévus pour 2017 : un sur l'IoT et un sur l'impression 3D, avec une dotation d'un million d'euros" (journaldunet.com)

TÉLÉPHONIE MOBILE

Terminaux

• Le grossiste Modelabs tente l'aventure des smartphones. La société française vise le segment de marché du low cost, avec quatre produits (Les Echos)

• ZTE sort de l'ombre en France. Le fabricant chinois ne veut plus se contenter de fabriquer des smartphones pour les opérateurs. Il met en avant sa propre marque et annonce le lancement d'un smartphone haut de gamme, sous son propre nom, à 449 € (Le Figaro, Les Echos)

5G

• 5G will hit 24 million subscriptions worlwide in 2021 (Communiqué Ovum)

TÉLÉCOMS - FRANCE

Opérateurs

• "La  croissance du groupe Altice se fera aux États-Unis" : Michel Combes, directeur général, fait le point sur sa stratégie média et télécoms. Interview (Le Figaro)

Consommateurs

• Une arnaque un peu téléphonée. C’est un chouette service gentiment fourni par Orange, Bouygues ou SFR. Il permet d’acheter des films ou des vidéos sur internet, le prix de l’abonnement s’ajoutant à la facture téléphonique et étant débité en même temps. Problème, le service est assez espiègle : il est capable de s’activer tout seul.  Du coup, la plupart du temps, le client l’achète sans le savoir. Cette audacieuse arnaque fait l’objet, sur les forums en ligne, de centaines de protestations indignées. L’Association française du multimedia mobile assure veiller au grain. Sauvés ? Pas tout à fait : contrairement à ce que laisse croire l’apparente neutralité de son nom, elle n’est rien d’autre qu’une émanation des trois grands opérateurs. Avec pareil déontologue, le bizness peut continuer tranquillement (Le Canard Enchaîné)

TÉLÉCOMS - INTERNATIONAL

Brexit

• Vodafone weighs post-Brexit move as CEOs seek access to Europe (Bloomberg)

INTERNET

Cybersécurité

• Cisco et Thales signent un accord stratégique sans précédent dans le domaine de la cybersécurité. Les deux groupes vont co-développer une solution de cybersecurité pour mieux détecter et contrer les cybermenaces en temps réel. Cette nouvelle solution est basée sur la complémentarité de leurs technologies et l’association de leur savoir-faire (Communiqué)

SECTEUR POSTAL

Colis

• La livraison en moins d’une heure ? Le défi de la logistique, pas d’Amazon. La bataille de la livraison n'est peut-être pas celle des commerçants, des entreprises du web ou des enseignes de la grande distribution. C'est dans les coulisses de la logistique qu'elle se joue (numerama.com)

Nominations

• Nathalie Collin, directrice générale adjointe du Groupe La Poste en charge du numérique et de la communication a nommé, au sein de la Branche Numérique, Thomas Ravera en tant que directeur du Programme Prioritaire Commun Connaissance Clients particuliers, professionnels et entreprises (Communiqué)