Revue de presse

Les titres de la presse du jeudi 2 juin 2016

RÉGULATION

Berec/neutralité de l'internet

• Le plan de bataille des régulateurs européens sur la neutralité du Net. Le groupement des régulateurs européens des télécoms se prépare à définir comment sera appliquée la neutralité du Net dans l'ensemble des Etats membres. Un document de travail montre une première version sans grande concession pour la gestion de trafic et le zero rating (nextinpact.com)

Commission européenne

               . Standardisation

• La Commission européenne annonce l'alliance des organismes de standardisation européens, pour concentrer leur action dans les domaines utiles. Cela concerne directement les services numériques, dont le développement serait une clé d'avenir pour l'économie (nextinpact.com, Politico)

• La Commission réitère sa volonté de donner la priorité aux normes TIC. Dans une communication présentée hier, l’exécutif explique aussi à nouveau que la définition de « normes européennes pour le XXIe siècle » doit se faire de manière « inclusive », en collaboration avec les autres institutions de l’Union européenne et, surtout, avec le secteur privé. À ce titre, « l’initiative commune sur la normalisation », qui rassemble toutes les parties prenantes, sera officiellement lancée le 13 juin à Amsterdam, sous les auspices de la présidence néerlandaise de l’Union européenne (Communiqué de presse)

               . Digital single market

• Europe's digital Groundhog Day (Politico)

               . Affectation de la bande 700 MHz aux télécoms

• Harmonisation générale de l'utilisation de la bande 700 MHz : Didier Casas/Bouygues Telecom qualifie "d'inappropriée" la date de mise en vente de la bande 700 MHz aux opérateurs télécoms en France. Olivier Huart/TDF plaide" pour une "synchronisation continentale" en Europe de la mise en vente des fréquences (Satellifax)

               . Digital Scoreboard

• La France prend du retard sur le numérique, malgré des projets ambitieux. La Commission européenne publie son rapport sur l'état d'avancement de l'Europe numérique (EDPR) pour 2016. La France fait partie des pays "accusant un retard", avec la Bulgarie, Chypre, la République tchèque, la Hongrie, la Pologne et la République slovaque (nextinpact.com)

               . Régulation des plateformes

• L'Union Européenne met en garde contre l'interdiction d'Uber ou d'Airbnb. Les services liés à l'"économie de partage" ne doivent pas être interdits dans l'Union européenne sauf en dernier recours, rappelle la Commission européenne dans ses dernières instructions. S'il doit y avoir restriction de ces nouveaux services sur internet, il faut qu'elle soit justifiée et tienne compte de l'intérêt public (Reuters) 

• Bruxelles prend le parti de l'économie collaborative (Le Monde)

• Europe's internet platforms dilemma (Politico)

• Commission wants to welcome the sharing economy with open arms (Politico)

               . Roaming

• The review of national wholesale roaming markets and the Roaming Regulation (Communiqué du Parlement européen)

• Prix de gros pour l’itinérance : nouvelle bataille entre historiques et MVNO. La Commission européenne prévoit de présenter le 16 juin une proposition limitant à 0,0085 euro le prix de gros des Mo de données. Orange ou Bouygues assurent que c’est en dessous de leur prix de revient. SFR, Free et les MVNO, qui utilisent les réseaux en roaming, se réjouissent en revanche. Une fiche du Parlement explique les conflits d’intérêts que la Commission devra résoudre avant l’abolition des frais de roaming en juin 2017 (Contexte)

• Italie : l'Agcom a lancé un avertissement à Wind et à Tim. Le régulateur estime que le manque de transparence de leurs tarifs d’itinérance est contraire au règlement européen sur le roaming. Les opérateurs imposeraient notamment à leurs clients d’acheter des « paquets » de données (Communiqué de presse de l’Agcom, Contexte, Bloomberg)

NUMÉRIQUE

Projet de loi numérique

• Les travaux d’approche en vue de la commission mixte paritaire. Afin de préparer la commission mixte paritaire, prévue le 29 juin, les deux rapporteurs, Luc Belot pour l’Assemblée et Christophe-André Frassa pour le Sénat, se sont rencontrés pour la première fois hier. Parmi les points qui peuvent bouger en CMP, la régulation des plateformes devrait faire l’objet d’ajustements (Contexte)

• La France vient de notifier plusieurs articles du projet de loi Lemaire à la Commission européenne (nextinpact.com)

French Tech outre-mer

• La Réunion veut devenir une "Healthtech island". Pour la première fois, un département et région outre-mer pourrait rejoindre le label French tech. La Réunion postule sur la thématique e-santé (usine-digitale.fr)

IoT/objets connectés

• Ericsson Mobility Report : Internet of Things to overtake mobile phones by 2018 :

- 16 billion connected devices forecast to join the Internet of Things by the end of 2021

- Smartphone subscriptions to surpass those for basic phones in Q3 this year

- Teenage use of cellular data for smartphone video grew 127 percent in just 15 months (Communiqué Ericsson)

• Les objets connectés bientôt plus nombreux que les smartphones. Les opérateurs doivent s'adapter pour assurer une connexion parfaite et permanente (Le Figaro, silicon.fr, Financial Times)

• Sigfox étend la couverture de son réseau à la Finlande (Communiqué)

• La start-up Qowisio veut se faire une place dans l'internet des objets. La société ouvre son réseau dédié aux objets connectés et mise sur les usages éphémères (Les Echos)

Mutation numérique

• Smart Navigo, open data, wifi : le Syndicat des transports d'Ile-de-France vote le développement numérique dans les transports franciliens ; il prévoit d'investir 400 millions d'euros dans les six ans à venir pour mettre en place ce plan d'actions (AFP)

TÉLÉPHONIE MOBILE

5G/Belgique

• L'IBPT libère des fréquences pour de premiers test 5G. Ericsson travaille déjà avec le régulateur pour définir les meilleures fréquences à utiliser. Les déploiements commerciaux ne devraient pas intervenir avant 2020 (lecho.be)

4G/France

• Plus de 26 000 sites autorisés pour la 4G au 1er juin 2016, selon le dernier Observatoire ANFR (Communiqué)

Smartphones

               . Ralentissement des ventes en 2016

• Worldwide smartphone growth forecast to slow to 3.1% in 2016 as focus shifts to device lifecycles, according to IDC (Communiqué)

• IDC s'attend à une croissance inférieure à 5% sur les grands marchés tels que les Etats-Unis, l'Europe de l'Ouest et la Chine en 2016, tandis que le Japon et le Canada devraient voir leur ventes croître de respectivement 6,4% et 6,9%. "Sur tous ces marchés, on constate de nombreux changements dans le comportement des acheteurs de smartphones", précise le cabinet d'études, qui évoque l'abandon progressif des forfaits à deux ans et le développement des ventes en ligne (Reuters)

               . Partenariat Xiaomi-Microsoft

• Xiaomi mise sur Microsoft pour percer à l'étranger. Le géant chinois du mobile a noué un vaste partenariat avec Microsoft. Celui-ci va récupérer des brevets en échange d’une installation des logiciels phares du groupe américain. Il espère ainsi étoffer ses services, et ainsi être mieux armé pour percer à l’international. Les smartphones Xiaomi auront Skype et Office préinstallés, pour éviter que Microsoft n'utilise ses quelques 1 500 brevets à l'encontre des téléphones Android de la marque chinoise (Les Echos, numerama.com)

TÉLÉCOMS - FRANCE

Opérateurs/marché entreprise

• Une nouvelle donne dans les télécoms pour entreprises. Tandis que les opérateurs télécoms se livrent une féroce guerre des promotions pour conquérir les particuliers, ils s'affrontent de façon plus discrète, mais tout aussi acharnée, sur le marché des entreprises, qui pèse environ 10 milliards d'euros en France. Ce secteur reste dominé par Orange et SFR, via leurs entités dédiées. Depuis douze mois, Bouygues Telecom est venu jouer les perturbateurs, bien décidé à être ce «troisième acteur» souhaité par l'Autorité de la concurrence et l’Arcep. Alors que les autorités de marché cherchent à animer la concurrence entre opérateurs français, ceux-ci sont déjà confrontés à des rivaux autrement plus dangereux. «Il ne faut pas se tromper dans l'analyse de ce marché. Le débat est mondial», insiste Thierry Bonhomme, le patron d'Orange Business Services. Au-delà de la fourniture de connexion, les opérateurs génèrent d'importantes marges en vendant des services aux entreprises: cloud, logiciels, outils de communication… Or, les géants américains entendent bien s'approprier une grande partie de la valeur du secteur, après l'avoir fait sur le marché des particuliers. Les opérateurs risquent de se voir renvoyer au rang de simples «tuyaux» selon l'expression consacrée. Le défi que doivent relever les opérateurs est de faire face aux offres globales de Google, Facebook, celles de Microsoft ou encore d'IBM et de Cisco. À cela s'ajoute l'arrivée de nouveaux entrants dans le secteur, pour la plupart venus des États-Unis. Les français conservent néanmoins quelques atouts, notamment dans le domaine de l'internet des objets, en pleine expansion (Le Figaro)

 

L'Etat actionnaire

• L'Etat n'envisage pas actuellement de se désengager d'Orange, assure le directeur de l'Agence des participations de l'Etat (AFP, Reuters)

Consommateurs

• La lutte contre les spams téléphoniques s'intensifie. Le gouvernement lance Bloctel, une nouvelle liste rouge contre le démarchage téléphonique (Le Monde)

TÉLÉCOMS - INTERNATIONAL

Opérateurs

• SoftBank a cédé 4,2 % du capital d'Alibaba, pour au moins 7,9 milliards de dollars. La somme servira à réduire sa dette. SoftBank reste l'un des principaux actionnaires du groupe d'e-commerce avec 28 % du capital (AFP, Financial Times)

              

INTERNET

GAFA/fiscalité

• Amazon, Booking.com, Apple… le fisc français leur intime de passer à la caisse (Les Echos)

e-commerce

• Le marché du e-commerce en Europe devrait atteindre un chiffre d'affaires de 500 milliards d'euros en 2016, selon un rapport commandé par Ecommerce Europe et publié dans le cadre du Global ecommerce summit, qui se tient à Barcelone. Trois pays se partagent 60% du marché : le Royaume-Uni, la France et l'Allemagne (usine-digitale.fr)

TECHNOLOGIES

Robotique

• Avec Boston Dynamics, Toyota pourrait s'imposer dans la robotique de service. Le groupe négocie le rachat de deux sociétés de Google spécialisées dans la conception de robots humanoïdes. Le géant nippon veut se trouver de nouveaux moteurs de croissance hors de l'automobile conventionnelle (Les Echos)

• Un secteur en pleine forme en Europe. Les fabricants de robots ont vendu un nombre record de 239.000 unités en 2015. L'Allemagne est de loin le premier marché européen (Les Echos)

• "ll va y avoir une foire d'empoigne autour des fabricants de robots" : trois questions à Jean-Daniel Weisz, coauteur d'"Industrie 4.0 : les défis de la transformation numérique du modèle allemand" (Les Echos) 

• Terminus pour Terminator. Les robots bipèdes de Boston Dynamics sont les premières victimes de la création, l'an dernier, d'Alphabet, le holding qui sépare clairement les comptes du moteur de recherche Google et de ses satellites (Android, YouTube) et ceux des nouvelles « planètes » qu'entend explorer la firme de Mountain View (voiture autonome, drones, vieillissement, intelligence artificielle, etc.) (Crible/Les Echos)

Drones

• Pourquoi Parrot prend le virage des drones. Dix ans après son entrée en Bourse, le jeune doyen de la French Tech s'est transformé en leader des drones civils. Mais cette diversification pèse encore sur ses résultats (Les Echos)

CONTENUS

Audiovisuel

• SFR finalise l'acquisition de la part d'Altice dans NextRadio TV  (maison mère de  BFMTV et de la radio RMC) (AFP)

SECTEUR POSTAL

Italie

• Le gouvernement italien a donné mardi soir son feu vert à la vente de près de 30% du capital de la Poste italienne, qu'il détient encore à 64,7%, après son entrée à la Bourse de Milan en octobre dernier. Le gouvernement entend "maintenir une participation publique" dans le capital de la Poste, à travers la Caisse des dépôts et des participations par le biais d'une augmentation de capital de l'ordre de 2,9 milliards d'euros, qui "ne sera pas inférieure à 35%" (AFP)

Colis transfrontières

• ERGP welcomes the adoption by the European Commission on the 25th of May of a proposal for a Regulation of the European Parliament and of the Council on cross-border parcel delivery services. This initiative aims at enhancing the regulatory oversight regarding cross border parcels, encouraging competition and increasing the transparency of cross-border parcels tariffs in Europe to ensure that they are affordable to individuals and SMEs. (ERGP press release)