Revue de presse

Les titres de la presse du lundi 21 septembre 2015

RÉGULATION

FttH

• Les consommateurs n’ont pas le choix de leur opérateur. Les cartes de déploiement de la fibre optique dans les grandes villes publiées par Ariase soulignent le manque de pluralité de l’offre commerciale pour les populations qui n’ont souvent le choix qu’entre deux opérateurs (01 Net)

Couverture mobile / Bande 700 MHz

• Patience pour le haut-débit dans le train. L’appel à candidature de l’ARCEP pour le déploiement du WiFi sur le réseau ferroviaire repousse très loin l’échéance. La volonté de développer l’accès au WiFi dans les trains qu’affichent la SNCF et la secrétaire d’Etat au numérique Axelle Lemaire est à relativiser. L’appel à candidature lancée par le Gouvernement et organisé par l’ARCEP pour les fréquences de 700 MHz comporte des obligations strictes sur la couverture mobile du réseau ferroviaire, notamment sur le réseau régional (Lettre A)

Projets de loi sur le numérique

• Comment Axelle Lemaire engage l'ouverture des données privées. La notion de "données d’intérêt général" (DIG) constitue l’un des aspects les plus novateurs du projet de loi d'Axelle Lemaire, dont la dernière mouture, encore soumise à arbitrage, doit être mise en ligne le 21 septembre pour consultation publique. L'enjeu est double : définir une nouvelle catégorie juridique de données présentant un intérêt capital pour le public, et délimiter le champ des acteurs privés concernés par leur ouverture. C’est sur ce dernier point que le texte de la secrétaire d’Etat se révèle moins ambitieux que prévu (Lettre A)

• Dans l’économie numérique, l’accélération, c’est maintenant ! Dans les prochains mois, pas moins de 3 lois (Lemaire, Macron II, Valter) devront favoriser l’essor de l’économie numérique tout en protégeant les consommateurs, les salariés, et garantir les droits et libertés de chacun. Le président saura-t-il se montrer à la hauteur des enjeux ? (La Tribune)

NUMÉRIQUE

Ubérisation de l’économie

• « Uberisation » de l'économie : l'Etat français a peur d'y perdre aussi. Il n'y a pas que les taxis, les hôteliers et les loueurs de voitures à avoir peur de la concurrence des particuliers. L'essor des plateformes collaboratives, sur le modèle de l'ex-UberPOP et ses chauffeurs non professionnels, inquiète également l'Etat, qui craint de voir ses recettes fiscales s'éroder.    Blablacar, Airbnb, VizEat, Ornikar... De plus en plus de secteurs sont bousculés par des sites internet permettant aux particuliers de s'échanger des biens ou des services. Un bouleversement pour les professionnels concernés, mais aussi pour l'administration, quelque peu démunie face à ces changements. (AFP)

• Le Sénat veut taxer les revenus tirés des sites collaboratifs. Un rapport préconise une déclaration automatique pour les particuliers (Le Monde)

• Les limites du partage. On pourrait appeler cela l’économie « leboncoin.fr », ou d’Airbnb, ou d’Uber et de tous ces sites éclos dans les années 2010 et qui se chargent de mettre en relation des particuliers offreurs de services avec d’autres qui sont demandeurs. Sympathique et efficace cette nouvelle économie du partage est pratiquée déjà activement par près d’un tiers des Français. Mais où sont les limites du partage ? Probablement dans cette frontière délicate qui sépare l’activité privée de la professionnelle, l’indemnisation du bénéfice, l’intérêt de chacun de celui de la collectivité. (Le Monde)

• 7 secteurs touchés par l’uberisation et en cours de transformation : les voitures connectées, l’agriculture, la santé, l’assurance, la banque, l’éducation et le secteur IT (maddyness)

• « Le numérique ne peut pas servir de prétexte pour mettre à bas notre modèle social ». Bruno Mettling, DRH d’Orange, a remis mardi son rapport sur le numérique à la ministre du Travail. A Rue89, il parle du risque d’exclusion des femmes, du droit à la déconnexion, et de l’« ubérisation » du travail. (Rue89)

• Economie collaborative : les stars françaises (un dossier du Parisien Economie)

• David Plouffe : a Q&A with Uber’s chief strategist (Politico)

IoT

• Orange déploie un réseau LoRa en France. Orange annonce le début du déploiement de son réseau destiné aux objets connectés. L'opérateur utilise la technologie LoRa, concurrente de celle déployée par SigFox et développée par Bouygues Telecom (L’Informaticien, ZDNet)

• L'internet des objets, nouvel eldorado de l'innovation. 50 milliards d'objets seront connectés en 2020. Un marché émergent sur lequel des entreprises françaises sont déjà bien positionnées. (bpifrance.fr)

• Alcatel-Lucent boosts IoT position with Mformation buy (TotalTelecom)

Voitures connectées

• Au salon automobile de Francfort, Michael Frosch lorgne différentes Jeep en exposition: les déboires du constructeur, victime cet été du piratage d'un de ses modèles, ont retenu son attention et celle d'une industrie soucieuse de préserver la confiance des conducteurs. (AFP)

• La voiture extension du domaine du smartphone. Apple et Google n’ont pas de stand officiel au Salon automobile de Francfort. Et pourtant, les deux firmes américaines emblématiques de la Silicon Valley sont dans tous les discours, alors que s’est ouverte au grand public, jeudi 17 septembre, la grand-messe de l’automobile mondiale. C’est que le véhicule connecté, étape obligée avant le déploiement du véhicule autonome, est sur toutes les lèvres. (Le Monde)

• Les rumeurs sur la production par Apple d'une voiture autonome ont été relancées vendredi après une rencontre sur ce sujet entre des responsables du groupe et le régulateur des permis de conduire de Californie (AFP)

Start-up

• Frédéric Mazzella, une réussite sans bla-bla. Des fonds ont injecté 200 millions de dollars dans le site de covoiturage BlaBlaCar. La plus grosse somme jamais levée par une start-up française. A l’origine de cette success-story, un entrepreneur de 39 ans, pur produit de l’école républicaine et fier de sa réussite, qui mise tout sur le développement de son entreprise à l’international. (Les Echos)

• Ce tonnerre qui gronde sur les grandes entreprises. L’âge d’or des grandes entreprises est fini. Désormais, ce ne sont plus elles qui éclatent leurs chaînes de valeur avec profit, mais des start-up numériques venues de nulle part, qui dévorent leurs marges. Un sacré défi (Les Echos)

Silicon Valley

• Alexandre Dayon, pionnier français de la Silicon Valley. Après l'aventure Business Objects, il est devenu le patron des produits du géant américain du cloud Salesforce. (Le Figaro)

MOBILE

Internet mobile

• L'internet mobile est en passe de chambouler le marketing. Dans certains pays déjà, les internautes utilisent davantage le mobile que les autres supports pour aller sur internet. Cette migration s'opère au détriment des moteurs de recherche et bénéficie aux applications mobiles. (Le Figaro)

Publicité sur smartphone

• Apple vient d’annoncer l’ouverture de son navigateur, Safari, au blocage de publicités. Le dispositif, disponible sur son dernier système d’exploitation, iOS 9, n’a évidemment pas manqué de relancer le débat. Qui repose encore et toujours les mêmes questions, sans toutefois pouvoir les trancher. Mais en préfigurant de nouvelles guerres sur le Web. (Rue89)

FRANCE

Opérateurs

Offres

• Télécoms : la ruée vers les services à valeur ajoutée. En France et dans le monde, la consommation d'internet va crescendo et les usages numériques explosent. Face à cela, les opérateurs télécoms doivent donc investir constamment dans leurs réseaux pour répondre à la fringale en bande passante des individus et des entreprises. "La Tribune" propose, en quatre parties, de faire le bilan français des télécoms, et notamment la ruée vers les services à haute valeur ajoutée. (La Tribune)

Orange

• Le PDG d'Orange, était vendredi sur Twitter pour répondre aux questions posées via le hashtag #AskRichard. Plusieurs sujets ont été évoqués : 4G, VoLTE, FTTH, Internet des objets, m-banking ….(NextInpact)

• Orange travaille à son projet de banque digitale dont l’ouverture doit faire l’objet d’une annonce début 2016 (La Lettre de l’expansion)

Numéricable-SFR

• Numericable-SFR a annoncé, dans un communiqué, la réorganisation de ses activités entreprises, divisée en trois depuis le rachat de SFR par Numericable, autour d'une marque unique, SFR Business. (AFP)

Vivendi

• Jean-Christophe Thiery de Bercegol du Moulin : le « Monsieur télécoms et médias » de Vincent Bolloré. (Portrait dans Edition Multimédia)

TÉLÉCOMS - INTERNATIONAL

Altice

• Altice/Cablevision : European cut. The Dutch group has a taste for the American look but still believes in sharp tailoring (Lex Column - Financial Times)

• Altice’s debt binge for growth raises eyebrows. For an entrepreneur with such naked ambition, Patrick Drahi must be drawing particular pleasure from his latest purchase. (Financial Times)

• Could new IP aid Altice expansion ? (LightReading)

• Pour Altice, Cablevision a trop de gros salaires (Reuters)

• Altice rachète Cablevision (communiqué IDATE)

Consolidation

• L’Union Européenne prévoit une enquête approfondie sur le projet de rachat par Hutchinson de la filiale anglaise de Telefonica (Reuters)

• Hutchison’s $16 billion UK deal faces full-scale EU probe (Reuters)

• Canning Fok, CK Hutchison: Li Ka-shing’s right-hand man. Executives at CK Hutchison follow the “LKS business school” — the simple management principles of Chinese billionaire Li Ka-shing, its chairman. Be conservative in the good years. Attack when times are tough. Do not be afraid. Be honest. (Financial Times)

• Telecoms trade alphabet soup for humble pie. Competition concerns dull the shine of O2-3 and BT-EE pairings. Margrethe Vestager has done her sums and found that four into three doesn’t go. The EU antitrust chief was talking Danish at the time, but the maths is the same in English, and London’s telecoms analysts were almost in tears this week at the prospect of two megadeals falling through. (Financial Times)

• O2 to become public company again after merger with Three. O2 is being lined up to become a public company again under plans by CK Hutchison, after it has completed its £10.3bn acquisition to create the UK’s largest mobile telecoms group. (Financial Times)

Royaume Uni / Opérateurs

• BT rivals call for probe of UK broadband services. (Financial Times)

• BT pledges to bring customers call centres back to UK (Financial Times)

5G

• 5G takes telcos back to school. Work on next-gen mobile tech is well underway in the UK, but the lack of spectrum hangs like a cloud over everything (Total Telecom)

Apple

• Foxconn a proposé au pionnier japonais de l'affichage à cristaux liquides (LCD) Sharp de lui reprendre cette activité et a exhorté Apple à participer à cette acquisition. (AFP)

INTERNET

Google

• Google case to be probed by EU watchdog. The European Ombudsman has elbowed into the European Commission’s antitrust probe of Google, opening an inquiry into accusations of biais and mishandling leveled against investigators (Politico)

CONTENUS

OTT

• Netflix et Apple Music devraient faire réfléchir les FAI (Electron Libre)

• Révision de la directive « SMA » : vers un rééquilibrage des obligations dans l’audiovisuel. En vue de la révision en 2016 de la directive « Service de médias audiovisuels » (SMA), la Commission européenne mène une consultation publique sur les conséquences de la transformation numérique du paysage audiovisuel, notamment par les OTT (Edition Multimédia)

POSTAL

Suisse

• Le Conseil fédéral publie un rapport sur la libéralisation du marché postal (Communiqué)

UPS / Diversification

• UPS tests a 3D Printing Service. Delivery giant wants to know if new technology can help or hinder its business (Wall Street Journal)