Revue de presse

Les titres de la presse du mercredi 30 septembre 2015

RÉGULATION

ARCEP

Enchères bande 700 MHz

• Tous les grands opérateurs particpent aux enchères 700 MHz. Bouygues Telecom, Free Mobile, Orange et SFR ont déposé un dossier de candidature à l’Arcep pour l’attribution de la bande 700 MHz. L'Autorité doit étudier les candidatures des quatre opérateurs, et publiera la liste des candidats admis d'ici un mois environ. Les enchères se dérouleront au mois de novembre afin que les autorisations puissent être délivrées d’ici la fin de l'année 2015. A 416 millions d'euros par bloc de fréquence comme prix d'entrée, plus 5 millions par tour, l'Etat français compte engranger 2,5 milliards d'euros minimum.  (Communiqué ARCEP, Reuters, Le parisien, Le Figaro, AFP)

• Les 4 opérateurs viennent de déposer leur dossier de candidature pour les enchères d'attribution des précieuses fréquences 4G. L'enjeu ? Faire face à la demande mobile croissante dans les prochaines années (AFP-latribune.fr)

• Les « fréquences en or » convoitées par tous les opérateurs de téléphonie mobile (AFP-lemonde.fr)

FttH vs câble

• Le régulateur distingue la "vraie" fibre du câble. Alors Free et Orange estiment que le terme "fibre" ne doit être utilisé que pour les technologies en fibre optique de bout en bout (FttH) et non pour les technologies en terminaison coaxiale comme celle utilisée par Numericable, Sébastien Soriano déclare être "préoccupé par la confusion sur l’utilisation du mot fibre optique faite par certains opérateurs". "A l’Arcep, nous avons fait le choix de ne plus utiliser le terme de fibre coaxiale. Nous préférons l’expression câble coaxial"», a-t-il précisé, indiquant que l'Autorité était en train de passer en revue tous ses documents pour appliquer la consigne. "Nous avons reçu une demande d’un acteur qui n’est pas satisfait de cette orientation. Mais je vais écarter ses demandes". Un courrier a été envoyé mardi à Numericable-SFR pour expliciter la position du régulateur (Les Echos)

Portabilité fixe

• L'Arcep veut fluidifier la concurrence en facilitant le changement d'opérateur dans les réseaux fixes. À partir du 1er octobre 2015, le client qui veut passer à la concurrence pourra être sûr de conserver son numéro de téléphone grâce à une procédure de résiliation calquée sur celle en usage sur la téléphonie mobile. 5% des réclamations à l'Arcep concernent la perte de son numéro de téléphone fixe : "Environ 5% des sollicitations de l'Arcep ont pour origine des consommateurs qui sont victimes de ce qu'on appelle un écrasement à tort" explique Olivier Corolleur, directeur des services des communications électroniques et des relations avec les consommateurs au sein du régulateur des télécoms (bfmbusiness.bfmtv.com)

SVA

• L'Arcep a décidé de faire le grand ménage. A compter du 1er octobre, fini les numéros Indigo, Azur ou Audiotel. L'Autorité a choisi de ne retenir que trois types de numéros spéciaux et de mettre en place un nouveau code couleur en distinguant à chaque fois entre le prix de l'appel et celui du service.  "Tout cela reste compliqué", estime Benjamin Douriez, rédacteur en chef adjoint de 60 millions de consommateurs. Selon lui, la bonne nouvelle, c'est que les appels surtaxés seront moins chers à partir d'un mobile. Mais, en revanche, il redoute que les prix grimpent. "Toutes les entreprises ont dû remettre à plat leurs tarifs. La tentation est grande d'en profiter pour les augmenter d'autant plus que la réforme leur donne davantage de marge de manœuvre" (letelegramme.fr, lanouvellerepublique.fr)

Accord d'itinérance Orange-Free

• L’ARCEP aurait dû intervenir selon le rapporteur public du Conseil d’Etat qui recommande que l’Autorité soit condamnée pour avoir refusé d’intervenir dans le contrat d’itinérance passé entre les opérateurs. En effet, depuis la loi Macron, l’Autorité a le pouvoir d’intervenir sur ce genre de contrat et travaille déjà avec Free et Orange à l’extinction de l’itinérance. Outre ce contrat d’itinérance entre Free et Orange, l’ARCEP se penche également sur l’accord de partage de réseau entre SFR et Bouygues Telecom (universfreebox.com)

Collectivités territoriales/FttH

• Fibre optique : le département de l'Essonne saisit l'Arcep. Les élus ont signé un courrier commun au Premier ministre et à l’Autorité afin de leur faire part de leur mécontentement quant à l’installation de la fibre optique par SFR-Numericable sur 32 communes essonniennes, 22 autres ayant été attribuées à Orange (leparisien.fr)

Bande 600MHz/Etats-Unis

• Analyst: 'Better than expected' participation expected from TV broadcasters in 600 MHz spectrum incentive auction (fiercewireless.com)

NUMÉRIQUE

IoT

Alliance LoRa

• Internet des objets : 500 villes couvertes par Bouygues Telecom fin 2015. A l’occasion de la visite de Geoff Mulligan, président de l’Alliance Lora, Bouygues Telecom a présenté ses projets relatifs à l’internet des objets. A partir des données collectées lors de ses tests grandeur nature, l’opérateur met en avant les bénéfices réels apportés par le réseau LoRa, ainsi que ses objectifs de déploiement (AFP)

• Le réseau Bouygues dédié à l'internet des objets est opérationnel. LoRa (regroupant 9 opérateurs) couvrira la majorité du territoire français au 1er semestre 2016 (electroniques.biz)

• Bouygues et Orange veulent concurrencer Sigfox. L'Alliance LoRa insiste sur la multiplicité des usages, et veut voir dans Sigfox un concurrent qui pourrait devenir obsolète. "Avec Sigfox, si votre projet est un petit peu décalé de ce qu'ils proposent, vous avez un problème. Avec LoRa, vous pouvez chercher un opérateur dont le modèle vous convienne" (Reuters, silicon.fr)

• Bataille dans les réseaux pour objets connectés. Bouygues pousse LoRa, mais LoRa n'est pas encore déployée à l'international (Les Echos)

• Yalta des télécoms dans l'IoT. Les opérateurs prennent position dans un marché en construction. Huawei tente aussi d'imposer sa solution pour l'internet des objets, et, en France, la start-up Qowisio déploie aussi son propre réseau (Le Figaro)

Le réseau LoRa de Bouygues Telecom dédié à l’Internet des Objets équipé par Sagemcom, accueille ses premiers clients (Communiqué BT)

Analyse des données

• Les cinq pistes pour bien exploiter les données de l'internet des objets. Sébastien Cognet, ingénieur commercial au sein de Pentaho, spécialiste du big data, donne quelques conseils aux industriels qui veulent exploiter les données issues d'objets connectés, mais ne savent pas par où commencer. Pour le dirigeant de cette société, à chaque étape, le maître mot doit être "pragmatisme" (usine-digitale.fr)

Numérisation de la société/impact sur l'emploi

• Le rapport du DRH d'Orange inquiète les syndicats. Dans le secteur du numérique, en pleine croissance, le contrat de travail est désormais obsolète et devra faire place à un "artisanat" (Le Canard Enchaîné)

TÉLÉPHONIE MOBILE

5G

• Bruxelles met les bouchées doubles dans la course à la 5G .L’Union européenne a signé un accord de coopération avec la Chine pour peser davantage dans le développement de la prochaine génération de haut débit mobile. Après avoir pâti d’un gros retard dans le déploiement de la 4G, Bruxelles mise sur ce type de partenariat pour jouer les premiers rôles dans la normalisation de cette technologie, fondamentale pour les entreprises du Vieux Continent. "La 5G ne sera pas seulement plus rapide, elle constituera l’épine dorsale de notre avenir numérique", affirme la Commission européenne  (latribune.fr)

Interopérabilité

• Carriers' earnings hit by lack of standardisation. Wholesale operators have a role to play in creating consistency and interoperability as new mobile services take off (totaltele.com)

Big data

• Algorithmes : le mobile prend le pouls des foules. Analyse de personnalité, mesures des taux de pauvreté, prévention des épidémies… Les données de connexions regorgent d'informations que chercheurs, ONG, entreprises et Etats commencent à exploiter (Le monde)

• Des données très sensibles.  Manipuler les données de communication est un sujet très sensible. " C'est LE sujet dans ce domaine ", rappelle Esteban Moro, de l'université Carlos III à Madrid. " Les négociations avec les opérateurs télécoms sont longues et il faut bien sûr protéger ces données. S'il y a une fuite, c'est la catastrophe, rappelle Linus Bengtsson, fondateur de l'ONG Flowminder. De même si le gouvernement concerné accédait directement à ces informations (Le Monde)

• Les lois imparables des réseaux. L'étude des métadonnées révèle un ensemble de " lois " qui structurent la vie en société et montrent que la préservation de l'anonymat est presque mission impossible (Le Monde)

French Tech

• La " French Tech " prépare ses valises pour un séjour d'immersion en Chine. La banque publique d'investissement et Business France emmènent des start-up françaises à la découverte de la scène numérique chinoise (Le Monde)

Terminaux

• Goggle s'attaque à Apple et Samsung. Pour la première fois, Google collabore avec une entreprise chinoise, Huawei, et présente le Nexus 6P. Un autre smartphone a été présenté par l'entreprise américaine, le Nexus 5X, produit par le fabricant sud-coréen LG (Le Figaro)

TÉLÉCOMS - FRANCE

Collectivités territoriales/FttH

• Le conseil général de l’Aisne, par le biais de l’USEDA (Union des secteurs d’énergie du département de l’Aisne), vient de confier au groupement composé d’Axione et de Bouygues Energies & Services la délégation de service public du réseau numérique Très haut débit du département (constructioncayola.com)

Equipementiers

• Dans une note confidentielle, Bercy monte au créneau pour sauver la division numérique du champion franco-italien des semi-conducteurs STMicro. Enjeu: 2500 salariés et une activité jugée stratégique par l'armée. Un dossier suffisamment sensible pour que l'Elysée s'en mêle (challenges.fr)

Loi renseignement/CNCTR

• Francis Delon promet un contrôle soigné des boîtes noires. Désigné pour présider la Commission nationale de contrôle des techniques de renseignement (CNCTR), Francis Delon a présenté sa candidature aux sénateurs, en assurant notamment qu'il apporterait un "soin particulier" au contrôle de proportionnalité de l'algorithme censé détecter de potentiels terroristes sur les réseaux des opérateurs télécoms (numerama.com)

• La CNCTR aura 400 000 euros de budget, toujours insuffisant. Confirmé dans ses futures fonctions de président de la CNCTR, Francis Delon a fait savoir que le budget de l'institution de contrôle des services d'espionnage serait quasiment quadruplé. Mais il restera insuffisant pour un contrôle efficace sur pièces (numerama.com)

• Les longs bras du conseil d'Etat (Libération)

TÉLÉCOMS - INTERNATIONAL

Opérateurs

• Telkom SA admits talks amid Cell C speculation. South African incumbent reportedly seeking to buy mobile operator for below its €1.4 billion asking price (totaltele.com)

SECTEUR POSTAL

Colis

• Pitney Bowes lance un logiciel de suivi des colis entrants basé sur le cloud pour les PME (Communiqué)