Revue de presse

Les titres de la presse du mardi 2 septembre 2014

RÉGULATION

Bande 700 MHz / Europe

• L’Europe tente d’optimiser l’allocation des ressources hertziennes entre télévision et haut débit. L'ancien directeur de l'OMC, Pascal Lamy, a présenté hier des propositions pour répartir au mieux à l'échelle européenne des bandes de fréquences hertziennes convoitées à la fois par la télévision et le secteur du haut débit, un sujet crucial alors que l'Europe accuse du retard par rapport à d'autres pays. Pascal Lamy s'était vu confier cette mission en janvier par la commissaire européenne chargée des télécoms et des nouvelles technologies, Neelie Kroes. En remettant son rapport, il a résumé son travail comme "une sorte de mission de maintien de la paix entre deux communautés", celle de la radio-télévision hertzienne et celle du haut débit, qui ont besoin d'utiliser la bande ultra-haute fréquence (UHF), soit de 470 à 790 MHz. L'enjeu consistait à libérer des fréquences pour internet et les services mobiles en général, de plus en plus gourmands en spectre radioélectrique - une ressource limitée -, tout en nuisant le moins possible à la diffusion de la radio et de la télévision. (AFP, La Lettre de l’audiovisuel, La Correspondance de la presse, Totaltele.com)

TÉLÉCOMS - FRANCE

Consolidation du marché français vs rachat de T-Mobile US

• Free a plus d’appétit pour T-Mobile que pour Bouygues Telecom. Le changement d'horizon géographique se confirme chez Free. A l'occasion de la présentation, hier, de ses résultats semestriels, les dirigeants de l'opérateur ont réaffirmé leur détermination dans le rachat de T-Mobile US, pour lequel ils ont déposé une offre à 15 milliards de dollars le mois dernier. Quitte à mettre de côté les projets de consolidation en France, où Bouygues Telecom fait toujours office de cible privilégiée. «  Ce n'est plus à l'ordre du jour, a confié hier Thomas Reynaud, le directeur financier d'Iliad. En France, nous sommes désormais concentrés sur une configuration de marché à quatre opérateurs, qui nous convient parfaitement. » (Les Echos, AFP)

• Pas de consolidation du marché domestique selon Xavier Niel. A l’occasion de la publication des résultats semestriels d’Iliad, Xavier Niel a répété à plusieurs reprises qu’il n’envisageait pas de consolidation du marché domestique au cours des 2 à 3 prochaines années. Finalement, si tout le monde appel de ses vœux cette consolidation, personne ne veut prendre les risques financiers et opérationnels d’une telle opération même si ces risques devaient être partagés. Alors que le groupe regarde vers les USA, il est « normal » qu’il considère que la consolidation domestique n’est plus dans son agenda. (Natixis)

• T-Mobile US : coup de bleuf d’Iliad envers Bouygues. Le 13 août dernier, le directeur financier de T-Mobile US, filiale mobile américaine de Deutsche Telekom indiquait que l’offre d’Iliad (15 milliards de dollars le 31 juillet) était « très inadéquate ». Il serait étonnant que la maison mère de Free, seule en lice depuis le retrait de Softbank, améliore son offre. Ne serait-ce que pour une raison : si Deutsche Telekom devait accepter une seconde offre (soit au-delà des 5 milliards de dollars proposés initialement), Iliad n’aurait plus les moyens de participer à la consolidation en cours du marché français, ni même à investir massivement dans l’Hexagone. Autrement dit, soir Free rachète T-Mobile US, soit il s’empare de ByT. (Edition Multimedia)

• Free, motivé et confiant, prépare une nouvelle offre sur T-Mobile US. Iliad discute avec des partenaires financiers et industriels en vue d’améliorer son offre de 15 milliards de dollars. L’objectif est de proposer à Deutsche Telekom de lui racheter l’intégralité de ses parts du n°4 américain du mobile. La Bourse s’inquiète : le titre a chuté de 9%. (La Tribune, Le Figaro, Totaltele.com)

• C’est encore loin l’Amérique ?

- Le projet américain d’Iliad lui a coûté 3,1 milliards d’euros de capitalisation boursière. (Les Echos)

- Iliad poursuit sa chute en Bourse après des résultats 1S moins bons que prévu. (AFP)

Opérateurs / Guerre des brevets

• Orange attaque Free en contrefaçon, réclame 250 millions d’euros. Selon BFM Business, Orange a décidé de poursuivre Free en contrefaçon de brevets, pour des technologies liées à la vidéo à la demande sur les services des chaînes de télévision. Une nouvelle guerre des brevets ? (Numerama)

Economie numérique

• Plus d’amis du numérique dans « Valls II ». Le maintien d’Axelle Lemaire au secrétariat d’état du numérique dans le gouvernement est en soi une bonne nouvelle. Cela devrait assurer la continuité de son action, en ligne de mire le projet de loi sur le numérique, la mise en œuvre des plans THD, cloud, télécoms, … Mais la nomination d’Emmanuel Macron, à Bercy, est aussi à imputer dans la colonne des plus. C’est lui qui, en octobre 2013, avait convié les patrons du numérique français à la table du président de la République. Enfin, Fleur Pellerin au portefeuille de la culture devrait ouvrir la porte de ce ministère aux acteurs du numérique. (L’Usine nouvelle)

TÉLÉCOMS - INTERNATIONAL

Rachat GVT (Suite)

• Telefonica veut sortir de Telecom Italia après le rachat de GVT. Telefonica ne souhaite pas rester actionnaire de son concurrent Telecom Italia une fois que le rachat de GVT auprès de Vivendi aura été finalisé, a déclaré lundi son président Cesar Alierta. Telefonica est actuellement actionnaire de Telecom Italia à hauteur de 14,8% via sa holding Telco. (Les Echos)

Câbles sous-marins

• SAT-3/WASC/SAFE Consortium and Alcatel-Lucent complete upgrade of cable system linkig Europe and the west coast of Africa. (Communiqué)

TÉLÉPHONIE MOBILE

Consommateurs

• Bien choisir son forfait. Les offres des opérateurs de téléphonie mobile sont si variées qu’on s’y perd. Avant de vous décider, voici huit questions à vous poser pour ne pas regretter votre choix. (Que Choisir)

Equipementiers

• Apple veut faire de l’iPhone 6 un véritable porte-monnaie mobile. Le groupe veut combler ses retards face à ses rivaux Google ou Amazon. (Le Figaro)

INTERNET

Données personnelles

• Protection des données : nouvelles règles « d’ici 2015 ». Le 18 août, la nouvelle commissaire européenne (par intérim) en charge de la justice, Martine Reicherts, s’est engagée à ce que la réforme de la protection des données personnelles – entreprise depuis deux ans et demi par Viviane Reding (à laquelle elle succède) – aboutisse « rapidement » malgré ses « détracteurs ». (Edition Multimédia)      

Statistiques / Usages

• L’audience de l’internet mobile en France en juin 2014. 18,4 millions de nouveaux mobinautes en 5 ans. 29,4 millions de personnes sont mobinautes en France. Cela représente 54% de la population française de 11 ans et plus. Une population en très forte augmentation : +18,4 millions d’individus en 5 ans soit 2,7 fois plus de mobinautes entre 2009 et 2014. (Communiqué de presse Médiamétrie, Les Echos)

Etudes

• Will the internet eat your brain ? How digital technologies are leaving their mark on our brains. (The Economist)

e-commerce vs édition

• Derrière le bras de fer Amazon-Hachette, le livre numérique remet en cause le prix unique. Des éditeurs et des auteurs montent au créneau. Pourtant, les lecteurs veulent des e-books plus abordables. Enquête. (Edition Multimédia)

e-santé / Législation

• Le législateur s’attaque aux données de santé. L’avant-projet de loi sur la santé comprend plusieurs dispositions relatives aux données de santé. Contexte publie l’exposé des motifs et le texte de l’avant-projet de loi. (Contexte)

CONTENUS

VOD / Netflix

• Malgré sa couverture médiatique et ses exclusivités avec Gaumont, Netflix devra encore convaincre. Enquête. (Edition Multimédia)

• Netflix espère séduire un tiers des foyers français d’ici 5 à 10 ans. (AFP)

SECTEUR POSTAL

Prix du timbre / Consommateurs

• Vite, achetez des timbres. La Marianne va finir pas coûter cher. La Poste vient d’obtenir l’autorisation de faire exploser les tarifs du courrier et des colis : +3,5% en plus de l’inflation, chaque année jusque 2018. (60 millions de consommateurs)

La Poste Mobile

• Un forfait avec de la musique illimité et 2Go de 4G dès 9,99€ (NEXTINpact)