Revue de presse

Les titres de la presse du lundi 29 mars 2010

ARCEP/REGULATION

Neutralité du net

• La téléphonie mobile, parent pauvre de la neutralité du Net ? L’ASIC consent que les opérateurs mobiles puissent ressentir le besoin de « décongestionner » le réseau « en donnant, par exemple, la priorité à une catégorie par rapport à une autre, à la voix par rapport au transport de données comme les images ». Mais pas pour faire une distinction entre les données elles-mêmes pour handicaper le P2P par rapport aux autres services de vidéo streaming ou les sites marchands. Si elle a une logique commerciale, cette distinction n’a, selon Numerama, aucune logique technique. Et elle en aura d’autant moins le jour où seront généralisés les forfaits illimités, voix et données. De plus, comme le note ZDNet, contrairement à l’internet sur ADSL ou fibre, l’internet mobile comporte aujourd’hui un certain nombre de restrictions en raison des barrières mises en place par les opérateurs. Les fournisseurs de services en lignes encouragent donc l’ARCEP à s’intéresser à l’application du principe de neutralité dans l’Internet mobile (utilisation de Skype). (Numerama, ZDNet, ITR Manager, slate.fr)

• Lignes directrices du régulateur norvégien sur la net neutralité (communiqué de la NPT)

• La fusion Comcast-NBC Universal pose la question des rapports « tuyaux/contenus », notamment sur l’avenir de la télévision délinéarisée et sur le respect de la neutralité de l’internet. Il s’agirait pour Comcast d’avoir un rôle dans les futurs modèles économiques de distribution de contenus, où le tuyau haut débit deviendra secondaire et facilement remplaçable. La fusion doit être approuvée par le département de la Justice américaine (DoJ) et par la FCC.  (Edition Multimédi@)

Terminaison d’appels mobiles

• Le régulateur norvégien baisse la TA mobile à 2 cts € en 2013. Le régulateur vient de publier les tarifs d’interconnexion mobile pour les opérateurs mobiles sur la période janvier 2011- décembre 2013. Pour les deux leaders du marché, Telenor et Netcom, le prix va passer de l’actuel 0.5 NOK par minute à 0.17 NOK (2.1 €cents), soit une baisse de 66%. Pour Tele2, le prix passera de 0.90 NOK par minute au même niveau de 0.17 NOK, soit une baisse de 81%. Les MVNO (Ventelo, TDC) auront une interconnexion qui convergera aussi vers les 0.17 NOK par minute, et, ainsi, tous les opérateurs seront à 0.17 NOK à partir du 1er janvier 2013. (Communiqué de la NPT en norvégien)

• Le régulateur polonais fixe le calendrier de la baisse des TA mobiles et veut forcer les opérateurs alternatifs à baisser leurs tarifs de détail fixe vers mobile. Après avoir renoncé à faire baisser les tarifs d’interconnexion en janvier 2010, compte tenu de la crise mondiale, le régulateur vient aussi de renoncer à toute baisse en juillet 2010. Il va étudier les coûts des opérateurs mobiles, comparer les tarifs pratiqués dans les autres pays européens (estimé à 3.2 €cents au 1er janvier 2011), et utiliser la Recommandation de la Commission Européenne, pour fixer des nouveaux tarifs qui entreront en vigueur à partir du 1er janvier 2011. Le régulateur veut forcer aussi les opérateurs fixes alternatifs à réduire le prix de détail des appels fixes à mobiles, constatant que les baisses des prix de gros n’ont pas été répercutées aux clients finaux. (Communiqué de presse de l’UKE en polonais, Les Echos)

3G+ / 4G

• Très haut débit : le LTE, alternative de la fibre optique dans les zones rurales. L’ARCEP a rappelé que des

«travaux préparatoires visant à l’introduction de ces nouvelles technologies ont été lancés depuis plusieurs mois», en référence au «déploiement des réseaux de nouvelle génération à THD dans les bandes 800 MHz et 2,6MHz». Or, la 4G pourrait s’avérer être une aide inattendue pour couvrir rapidement les régions dépourvues d’ADSL, les fameuses zones blanches, avec des débits oscillant entre 5 et 20 Mbps. Pour des régions sans haut débit, l’avantage est évident. Reste à savoir quelles suites va donner l’ARCEP à ce projet de développement, car pour le moment tout reste à faire dans ce domaine. (Numerama)

Etats-Unis

• Google fiber : penser petit avec un geek. Google a clôturé vendredi son appel à candidatures sur son initiative

« Google Fiber » de réseau FTTH ouvert et neutre. Selon James Kelly, responsable Produit Google Fiber, plus de 1 100 communautés et 194.000 personnes ont présenté une réponse à l’appel. Il va falloir attendre un peu pour obtenir tous les noms, et, plus important encore, la liste des heureuses villes qui auront la chance de participer officiellement à l’expérimentation Google Fiber. De petites villes américaines sont d’ailleurs « prêtes à se ridiculiser » en rebaptisant leur ville « Google », pour devenir la ville choisie par la firme. (The New York Times, Blog d’Alain Baritault, Rue 89)

TELEPHONIE MOBILE

LTE

• Ericsson met le turbo dans l’Internet mobile avec le LTE. Depuis décembre, Teliasonera commercialise des abonnements avec des clés 4G ou LTE à Stockholm. La capitale suédoise est également une vitrine pour Ericsson, qui a déployé 200 antennes. Ericsson a déjà signé 6 contrats commerciaux LTE dont 3 aux Etats-Unis et un au Japon. Prévoyant que 50 milliards d’appareils seraient connectés à Internet dans 10 ans, Ericsson n’attend pas le LTE pour augmenter les débits. En Suède, il va pousser la 3G+ à des débits inédits de 84 Mbits. Enfin, se préparant à l’arrivée de nouveaux modèles économiques, Ericsson se renforce dans les services et se diversifie depuis 3 ans dans le multimédia. Pour le PDG du groupe, Hans Vestberg, Ericsson sera un éditeur de logiciels dans 5 ans. (Les Echos)

Femtocell

• Les antennes 3G vont fleurir dans les maisons grâce à la solution « femtocell ». Pour un opérateur mobile, l’intérêt est triple. 1/ Cela évite l’ajout d’antennes 3G sur les toits des immeubles, devenu très compliqué en ville, avec une économie de 5% à 10% de charges d’exploitation. 2/ Les appels passés via le téléphone mobile transitent ensuite par la ligne Internet fixe de la maison, ce qui soulage une partie du réseau. 3/ Le femtocell permet d’imaginer de nouveaux services autour de la domotique ou de la télésurveillance. Mais l’offre reste chère : 200 euros pour s’équiper. En France, seul SFR a osé franchir le pas et vend depuis fin 2009 un boitier femtocell pour ses clients qui captent mal la 3G dans leur foyer. (La Tribune)

Résultats

• Vodafone confident of upper hand in Verizon fight. Vodafone is increasingly confident that the balance of power in its tempestuous relationship with Verizon Communications is shifting in the UK mobile phone group’s favour. (Financial Times)

Terminaux

• Nokia achète un spécialiste des logiciels de navigation Internet sur les mobiles : Novarra. Ce rachat, dont le montant n’a pas été dévoilé et qui devrait être bouclé au deuxième trimestre, est destiné à améliorer la navigation Internet sur les téléphones portables d’entrée et de milieu de gamme de Nokia. (Les Echos)

• Despite Apple’s suits, Android still gets warm embrace. A legal assault by Apple Inc. hasn’t cooled any of the fervor among makers of mobile phones for Google Inc.’s Android operating system (The Wall Street Journal, totaltele.com)

TELECOMS - STRATEGIES DES ACTEURS EN FRANCE

Opérateurs

• Free mise tout sur les « tuyaux » : et les contenus ? Le 23 mars, Iliad a publié ses résultats pour 2009 : chiffre d’affaires en progression de 25% à 1,95 milliard d’euros et bond du bénéfice net de 75%, à 175, 9 millions d’euros. Il vise les 5 millions d’abonnés en 201, avec notamment la fibre optique. En attendant Free Mobile en 2012. (Edition Multimedi@)

• Xavier Niel met 52 millions d’euros de côté. Le premier actionnaire d’Iliad a vendu 1,3% du capital de sa société mais en conserve encore 64%. En début d’année 2010, Xavier Niel avait déjà vendu pour un peu plus de 10 millions d’euros d’actions. Les investisseurs se plaignent régulièrement d’un manque de titres sur le marché. (La Tribune)

• Les décideurs de France Télécom. Arrivé en septembre et devenu le 1er mars directeur général de France Télécom au côté de Didier Lombard, désormais président, Stéphane Richard a d’ores et déjà entamé un travail de refondation de la firme. D’autres décideurs entourent aussi Stéphane Richard : Delphine Ernotte, Gervais Pélissier, Jean-Philippe Vanot, Christine Albanel, Pierre Louette, Bruno Mettling. (Le Figaro)

• Les syndicats de France Télécom critiquent le plan de la direction pour résoudre la crise sociale au sein de l’entreprise, tout en admettant son aspect novateur : Sud-PTT le juge peu  « audacieux », FO déplore son « retard » et la CFDT reste inquiète pour l’emploi. (AFP, La Tribune)

Nominations

• Directeur marketing produits de la division PME depuis 2007, Carl Robertson devient directeur marketing de Colt. (La Tribune)

• Après douze années passées chez Colt où il a occupé plusieurs postes de directeur senior au niveau du groupe, en Europe du Sud et en France, Christophe Verdenne a rejoint Easynet Global Services en tant que directeur général Europe du Sud (France, Espagne et Italie).  (La Tribune)

TELECOMS - STRATEGIES DES ACTEURS A L'INTERNATIONAL

Opérateurs

• AT&T provisionne un milliard de dollars après la loi sur la santé. (AFP)

• L’Etat serbe va vendre une partie de sa participation dans Telekom Srbjia. (AFP)

• Vivendi va lancer une offre publique pour acheter le solde du brésilien GVT. (AFP)

Inde

• Menace sur l’opérateur télécom historique indien. Incapable de faire face à la concurrence des opérateurs mobiles, le groupe public BSNL devrait sabrer ses effectifs et être partiellement privatisé (La Tribune)

• Le magnat des télécoms indien Sunil Bharti Mittal, président de Bharti Airtel, est sur le point de s’offrir une présence importante en Afrique, en rachetant, pour 9 milliards de dollars les actifs du Koweïtien Zain dans 15 pays africains. (La Tribune)

• Le Gabon « désapprouve » le rachat de Zain-Afrique par Bharti Airtel (AFP)

• Le Wi-Fi fleurit à mesure que les réseaux mobiles s’engorgent. Utiliser les technologies Wi-Fi pour accéder à Internet depuis un téléphone portable est une tendance en forte progression se présentant comme une alternative moins coûteuse pour le consommateur que le recours aux réseaux mobiles, dont la congestion préoccupe les opérateurs. (Reuters)

Egypte

• Mobinil. Un tribunal égyptien a indiqué qu’il prononcerait le 10 avril prochain son verdict final au sujet d’une précédente décision de bloquer l’offre publique d’achat de France Télécom sur les minoritaires d’ECMS. (Les Echos)

L'INTERNET

Offres sociales

• Numéricable passe le cap des 300 000 logements sous contrat SUN à 4€ par mois. Ils s’inscrivent dans les 1 800 000 prises raccordées au réseau en collectif via le Service Antenne. (Communiqué Numéricable)

Google

• Google reste pratiquement seul parmi les grands groupes technologiques américains à braver la censure chinoise, les autres poids lourds du secteur comme Microsoft et Yahoo présents en Chine, ayant obstinément gardé le silence sur son initiative. (AFP, Financial Times, The Wall Street Journal, totaltele.com)

Brésil

• Much of Brazil is woefully behind when it comes to fast Internet service. The government wants to change that. Latin America’s largest economy has a long way to go to provide widespread affordable broadband service. But after years of delays, breakthrough may be at hand. (The Wall Street Journal)

Technologie

• Devolo pour une connexion Internet filaire gratuite. Sa prise dLAN 200 AVsmart est équipée d’un écran LCD pour indiquer, en tête de réseau, la qualité du signal. Branchée sur secteur et sur box, elle permet une connexion à 200 Mbits. Une autre prise permet de récupérer le signal, la portée est de 300 mètres. (La Tribune) 

SECTEUR POSTAL

Services financiers

• La Banque Postale va vendre des crédits à la consommation. C’est une première : à partir du 1er avril, la filiale de la Poste distribuera des crédits aux particuliers. Une bonne nouvelle pour ses clients car les taux s’annoncent très attractifs. (Aujourd’hui en France)

Green IT

• UPS investit 1 milliards de dollars dans les technologies pour réduire ses coûts. UPS installe des capteurs dans ses camions de livraison pour réduire la consommation de carburant et transforme ses centres informatiques sous l’effet Green IT. (reseaux-telecoms.net)