Revue de presse

Les titres de la presse du Lundi 16 Août 2010

 

 

 

 

ARCEP/regulation

Opérateurs

Concurrence

• Orange et Free, la guerre est finie. L'ex-monopole et l'ex-trublion du haut débit ont renoncé aux plaintes qui empoisonnaient leurs relations depuis des années. Ennemis jurés depuis l'ouverture à la concurrence du marché français des télécoms à la fin des années 1990, France Télécom et Iliad-Free ont décidé d'enterrer la hache de guerre. L'apaisement du climat intervient au moment où Free doit signer un contrat avec un opérateur pour lancer, partout en France, en 2012, ses services de téléphonie mobile. Avec cette fin des bagarres judiciaires, "c'est une autre époque qui s'ouvre", confie-t-on chez les deux opérateurs français (La Tribune, AFP)

• En choisissant de mettre sous le tapis certaines rancœurs, d'abandonner certaines poursuites judiciaires et de renoncer au vocabulaire guerrier, Stéphane Richard et Xavier Niel, les patrons de France Télécom et de Free, ont pris une sage décision. Car les échanges de noms d'oiseaux, souvent par presse interposée, risquaient à la longue de distraire les chefs d'entreprise de leur mandat (Edito/La Tribune)

Quadruple play

• Le tout sauf Free, d’Orange, SFR et Bouygues Telecom.  Après Bouygues Telecom et SFR, Orange lancera son offre quadruple play, le 19 aout. Ces offres qui associent en une facture d'un seul opérateur, la TV, l'internet et la téléphonie fixe et mobile, sont la dernière trouvaille du triopole pour contrer l'arrivée prochaine de Free dans le mobile. Elles risquent de verrouiller un peu plus un marché déjà peu concurrentiel (marianne2.fr)

• Convergence : Orange lance son offre quadruple play (La lettre del'Audiovisuel)

Neutralité des réseaux

France

•  "La neutralité du Net est un principe plutôt qu'un credo". Dans une tribune, Nathalie Kosciusko-Morizet réagit aux critiques visant son rapport sur la "neutralité du Net". Pour la secrétaire d'Etat au numérique, cette libre circulation des contenus doit être "préservée", mais "la neutralité n'est pas plus un dogme qu'Internet n'est une religion" (eco.rue89.com)

•  Le rapport sur la neutralité du net n'est pas un projet de loi. Après les nombreux commentaires hostiles au rapport gouvernemental sur la neutralité du net, la secrétaire d'État chargée des questions numériques a rappelé qu'il ne s'agissait là que d'un rapport. Mais beaucoup estiment qu'il constitue une mauvaise base pour la future proposition de loi attendue d'ici la fin de l'année (numerama.com)

•  "Dans ce rapport, ce qui saute aux yeux, c’est l’incompétence" : Benjamin Bayart, président de FDN, a décortiqué le rapport sur la Neutralité du net (ecrans.fr)

•  Le rapport gouvernemental sur le Neutralité du Net : une honte. Un problème posé de façon délibérément biaisé, un rapport écrit pour la plus large partie par la main d’intérêts partisans, prônant la surveillance généralisée et la censure, une argumentation ridicule et une stratégie visant à mettre tout et n’importe quoi sous le terme neutralité du net, rapidement requalifié d’internet ouvert  afin de complexifier un problème pourtant simple (fr.readwriteweb.com)

•  Le rapport gouvernemental sur la Neutralité du Net n'est pas neutre du tout. Selon Pierre Col Ce rapport devait être à la fois indépendant des nombreux intérêts en jeu, et rigoureux sur les questions techniques. Or ce qu'on peut lire est un fourre-tout, il traite de sujets certes intéressants mais qui n'ont pas directement à voir avec la neutralité du Net et présente comme des vérités ce qui ne sont que des a priori, dont on peut légitimement craindre qu'ils aient été soufflés par des lobbys industriels... (zdnet.fr)

•  La neutralité du Net s’est jouée à Bercy. Si les conseillers du Secrétariat d'Etat au numérique ont bien participé aux auditions, ce n’étaient pas eux qui tenaient les rênes (bluetouff.com)

•  Alcatel Lucent : cet ami qui vous veut du bien. Sur l’une des vidéos de l’ARCEP on retrouve dans le discours de Gabrielle Gauthey, représentante d’Alcatel Lucent, tous les éléments contestables du rapport gouvernemental sur la neutralité  (bluetouff.com)

•  Neutralité du Net : Orange je te vois ! La seule mention d’un "internet ouvert" que l’on oppose dans ce rapport à un Internet neutre, c’est un copyright Orange. Quand on revisionne la vidéo de l’ARCEP, c’est bien Stéphane Richard qui "préfère la définition d’Internet ouvert"  et il s’en explique  (bluetouff.com)

Etats-Unis

• The Google-Verizon deal (Wall Str. jal)

• Neutralité du Net : les critiques pleuvent. L'exclusion de l'Internet mobile et l'idée d'une régulation "raisonnable" du réseau par les opérateurs défendus par Verizon et Google s'attirent les foudres des citoyens aux Etats-Unis (silicon.fr, Les Echos)

•  Les intellectuels américains débattent de la neutralité du net (fr.readwriteweb.com)

• Pourquoi la Neutralité du Net est essentielle pour l’innovation et les startups. Tout le monde passant sur les mêmes autoroutes, une startup peut théoriquement concurrencer la plus grosses des entreprises. Sans la neutralité du net, les grosses entreprises qui disposent de gros budgets pourraient se positionner de façon à évincer les petites de la compétition, mettant un frein à l’innovation (fr.readwriteweb.com)

• Neutralidad de internet ¿Por qué tanta polémica? (blogs.libertaddigital.com)

Consommateurs/Numéros surtaxés

• Jean-Louis Masson, sénateur de Moselle, relance la polémique sur les appels téléphoniques surtaxés en 0800 vers les services publics et sociaux, les Caisses d'allocations familiales, la Sécurité sociale, l'Urssaf, Pôle emploi... Il a saisi le Conseil d'Etat pour " détournement de pouvoir ", reprochant au gouvernement de ne pas avoir pris de décret d'application pour assurer la gratuité des appels, prévue par la loi de 2004 sur l'économie numérique (Le Monde)

Canada/Service universel

• Le CRTC a amorcé une consultation en ligne afin de recueillir les observations des Canadiens sur l’accès aux services téléphoniques et d’internet de base (AFP)

 

telephonie mobile

Smartphones

Propriété intellectuelle

• Oracle accuse Google de violation de brevets sur le logiciel Java. L'éditeur dénonce l'utilisation du programme Java dans le système d'exploitation mobile Android de Google. Derrière cette bataille transparaît la volonté pour les éditeurs de logiciels de profiter du juteux marché de la mobilité (Le Figaro, Les Echos)

Applications

• Android gets a voice application (Herald Tribune)

Interdiction du BlackBerry dans certains pays

• RIM prêt à faire des concessions pour conserver les activités du BlackBerry en Inde (Les Echos, AFP)

Tablettes

• Ipad, a tiny tablet that take calls, too (Wall Str. jal)

TÉLÉCOMS - STRATÉGIES DES ACTEURS A L'INTERNATIONAL

 

Opérateurs

• Le cinquième opérateur de télécommunications du Mexique, Maxcom, intéresserait Telefonica et Vivendi. Problème pour Vivendi, qui souhaite être majoritaire : la loi locale fixe une participation maximale de 49 % pour un groupe étranger (Bloomberg, Les Echos)

internet

Hadopi

•  Hadopi : le gouvernement refuse de payer la note.  Malgré les demandes réitérées des FAI, le ministère de la Culture exclut catégoriquement de payer les frais liés à l'identification des adresses IP. Selon SFR, qui n'indique pas s'il facturera l'Etat, la question sera abordée par la FFT, qui a pourtant clairement pris position dès 2009 (zdnet.fr, Les Echos)

•  Le fournisseur d’accès associatif French Data Network a déposé un recours en référé au Conseil d'Etat (la Lettre de l'Audiovisuel)

contenus

Tv sur ADSL

•  Quel avenir pour la TV par ADSL ? La TV sur ADSL connaît une croissance sans précédent en France. Mais l'âge d'or pourrait s'achever plus rapidement que prévu. Contrairement à ce qu'on pourrait penser, ce n'est pas forcément la question des débits qui sera la principale cause du déclin de la TV par ADSL. Les véritables dangers pour les opérateurs sont liés à leur manque d'innovations (décodeurs, interfaces, services inclus...) alors même que l'IPTV ouvre des perspectives étonnantes pour faire converger la TV et Internet (ariase.com)

 

Presse

• News Corp. préparerait un journal pour tablettes et téléphones. Selon la presse, le groupe de Rupert Murdoch lancerait avant la fin de l'année, aux Etats-Unis, un quotidien national qui serait uniquement accessible sur les tablettes et les téléphones (Les Echos)