La fibre

Les engagements de couverture fibre d’Orange et de SFR en zones AMII

Notre chantier Fibre optique :

Inciter à l’investissement et à la migration vers la fibre optique, en particulier à travers la tarification de la paire de cuivre (dégroupage).

En savoir plus sur la feuille de route stratégique de l'Arcep

Au printemps 2018, le Gouvernement a saisi l’Arcep sur des propositions d’engagements juridiquement opposables émises par Orange et SFR, consistant à couvrir en fibre optique jusqu’à l’abonné (FttH) les zones moins denses d’initiative privée du territoire (dites zones AMII, pour appel à manifestation d’intention d’investissement).

Les zones d’engagement des opérateurs couvrent plus de 3 600 communes, correspondant à environ 13,6 millions de locaux (habitations ou entreprises) :

  • Orange propose de rendre raccordable 100 % des locaux de la zone sur laquelle il s’engage d’ici 2022, soit 2 978 communes représentant environ 11,10 millions de locaux
     
  • SFR propose de rendre au minimum 92 % de locaux raccordables à fin 2020 sur la zone sur laquelle il s’engage, soit 641 communes représentant environ 2,55 millions de locaux, le reste étant raccordable « sur demande »

Description du processus d’engagement de déploiements FttH des opérateurs au titre de l’article L. 33-13 du code des postes et communications électroniques

Tableaux de suivi des engagements des opérateurs au titre de l’article L. 33-13 du code des postes et communications électroniques

À noter que les propositions d’engagements d’Orange et de SFR, telles qu’elles ressortent de leurs courriers respectifs des 28 mai et 31 mai 2018, se complètent et s’inscrivent désormais dans une logique de cohérence entre réseaux mutualisés.