Statistiques

Marché Français des Télécoms

Une nouvelle année record pour les investissements du secteur, portés par la fibre


L’Arcep fait ce matin son point annuel sur la situation du marché des télécoms français et les mesures qu’elle conduit dans une logique de régulation « pro-investissement ». Elle fait également le point sur les principaux chantiers en cours au sein de l’Arcep, notamment la qualité et la disponibilité des réseaux sur l’ensemble des territoires ou l’empreinte environnementale du numérique. Cette sixième édition de la conférence de presse « Telconomics » s’accompagne de la publication de l’observatoire annuel 2020, qui rassemble les principales données économiques du marché français des télécoms.

Une année 2020 encore marquée par la très forte mobilisation des opérateurs

En 2020, les montants investis par les opérateurs - hors achats de fréquences 5G - atteignent 11,5 milliards d’euros, en croissance de 8,1% en un an, contre une augmentation de 4,5% par an, en moyenne, les deux années précédentes. En incluant les achats de fréquences 5G, les investissements atteignent 14,3 milliards d’euros en 2020.

La progression des montants investis provient majoritairement de l’augmentation des investissements des opérateurs dans le déploiement des réseaux FttH mais également du début des déploiements des réseaux 5G

L’année 2020 marque un record des déploiements FttH. 5,8 millions de locaux ont été rendus éligibles à la fibre en 2020, portant le nombre total de locaux éligibles à la technologie FttH à 24,2 millions à la fin de l’année 2020. L’accroissement record des déploiements s’accompagne d’une croissance inégalée du nombre d’abonnements à très haut débit, de +3,3 millions en un an (contre +2,4 millions en 2019). Elle est entièrement portée par l’augmentation du nombre d’abonnements FttH qui dépasse les 10 millions fin 2020.

Le revenu des opérateurs enregistre son plus faible recul depuis dix ans (-0,4% en un an en 2020), la baisse provenant principalement de la baisse des ventes de terminaux mobiles pendant le premier confinement. Hors ventes de terminaux, le revenu des seuls services de communications électroniques progresse de +0,3% en 2020, après deux années de repli autour de -1%. Cette légère progression est accompagnée par une évolution contenue des prix des services fixes (+1,9% en un an) et mobiles (-1,7% en un an).

En raison de la crise sanitaire, les consommateurs ont profondément modifié leurs usages sur les réseaux fixes et mobiles en 2020. La consommation vocale depuis les réseaux mobiles et fixes a fortement progressé (respectivement +17% et + 8% en un an) et le nombre de SMS émis a chuté à un rythme inégalé (-16% en un an). L’usage de données sur réseaux mobiles progresse quant à lui toujours fortement, la consommation des utilisateurs actifs sur les réseaux 4G atteignant plus de 10 Go par mois.

 

Documents associés

L’observatoire annuel 2020

L’évolution des prix des services fixes et mobiles en 2020

Les données en open-data

La présentation de la conférence de presse (pdf - 554 Ko)

La vidéo de la présentation