Secteur postal

Marché des activités postales et connexes en France

Forte progression du marché du colis, notamment à l’international

L’Arcep publie aujourd’hui les résultats de son suivi du marché des activités postales et connexes en 2017.

En nombre d’objets : le recul structurel se confirme en 2017, malgré le fort accroissement des volumes de colis

  • Au total 12,1 milliards d’objets ont été adressés par les opérateurs autorisés en 2017, qu’ils aient été distribués en France ou destinés à l’export.
  • Le recul structurel du nombre d’objets se poursuit au rythme des cinq années précédentes. Il est principalement porté par la contraction du volume d’envois de correspondance distribués en France qui constituent 85% du nombre total d’objets adressés.
  • En revanche, le volume de colis distribués en France progresse sur un rythme de 15% par an pour la deuxième année consécutive, principalement porté par l’accroissement de colis contenant de petits objets, et notamment ceux en provenance d’Asie.

En revenus : la contraction du marché des activités postales en valeur est plus modérée en 2017, pour des raisons conjoncturelles

  • Le revenu associé à la distribution d’objets adressés représente 10,3 milliards d’euros en 2017. Il recule deux fois moins vite par rapport à 2016 (-0,7% en 2017 contre -1,3% en 2016), pour les raisons suivantes :
  • D’une part, les augmentations tarifaires sur les produits du service universel (+3,3% en moyenne en 2017) permettent, en valeur, de compenser en partie la baisse structurelle des volumes.
  • D’autre part, la tenue des élections présidentielles et législatives a généré un revenu supplémentaire par rapport à 2016 : sur le marché des envois de correspondance hors plis remis contre signature, le recul du revenu est de 1,3 point inférieur à l’année précédente (-3,0% en 2017 contre -4,3% un an auparavant).
  • Enfin, un regain de l’activité internationale sur le marché du colis explique en partie ce moindre repli. En 2017, la distribution de colis en France (hors express) par les opérateurs autorisés génère près de deux milliards d’euros de revenus, en croissance de près de 8% en un an, la hausse du revenu des petits paquets importés (+42% en un an) contribuant principalement à cette progression.