Revue de presse

Les titres de la presse du vendredi 24 février 2017

RÉGULATION

Arcep

               . L'Arcep fête ses 20 ans

• Pour ses 20 ans, l’Arcep s’adapte à la révolution numérique (Le Parisien)

• 20 ans de l’Arcep : du dégroupage ADSL à celui des algorithmes (ITGeneration)

               . Rapport sur l’état de l’internet

•             L’Arcep planche sur l’interconnexion des données. Le rapport sur l’internet, que le régulateur télécoms présentera en mai, analysera entre autres les flux de données des services tels que Google ou Amazon transportés par les opérateurs. L’objectif : déterminer comment est réparti ce transit et les revenus qui en découlent et quels sont les acteurs suffisamment dominants pour imposer leurs conditions. Des questions dans la ligne de celles posées par l’autorité de concurrence dans sa décision de 2012, qui visait la prestation de France Telecom (Orange). L’analyse pourrait étayer une argumentation sur la taxation ou non des Gafa (Contexte)

En Europe

• Les négociations sur le co-investissement toujours dans les limbes. Alors que Pilar del Castillo, rapporteure du Parlement européen, doit présenter début mars son projet de rapport sur le code télécoms, les travaux progressent lentement au Conseil (Contexte)

• Neutralité année zéro : le Berec prépare le bilan pour octobre (Contexte)

 

TÉLÉCOMS - FRANCE

Résultats financiers

               . Orange

• Cinq ans après Free, l’optimisme retrouvé des opérateurs télécoms. Orange et Bouygues relèvent enfin la tête et se déclarent optimistes pour l’avenir. Tous deux ont retrouvé le chemin de la croissance du chiffre d’affaires et de la rentabilité en 2016 (Les Echos)

• Les opérateurs décrochent enfin un sourire. Fini les années de vaches maigres, Bouygues Telecom et Orange qui présentaient hier leurs résultats ont renoué l’an dernier avec la croissance et la rentabilité (Le Parisien)

• Les opérateurs apprennent à vivre à quatre (Le Figaro)

• Orange satisfait les investisseurs et calme les ardeurs sur Canal+. Le PDG d’Orange rappelle qu'un rapprochement avec Canal+ n'était pas une priorité. Sur l'exercice écoulé, l'opérateur historique a vu ses ventes progresser de 1,7% (+0,6% en données comparables), à 40,92 milliards d'euros, assorties d'une progression de 2,1% (+1,3% en données comparables) de son Ebitda ajusté, à 12,68 milliards d'euros. "Il s'agit de la première hausse concomitante de notre chiffre d'affaires et de notre Ebitda sur une année depuis 2008", s'est félicité le directeur financier du groupe, Ramon Fernandez. Des résultats assortis d'un taux d'endettement que Stéphane Richard, a qualifié, lors de la présentation des résultats à la presse, de "historiquement bas", avec un ratio de dette nette sur Ebitda ajusté de 1,93 fois. "C'est la meilleure situation pour aborder l'avenir avec un flux financier qui convient" (AFP, La Correspondance de la presse)

• Orange : des bénéfices en hausse, le FttH et la 4G gagnent encore du terrain (NextINPact)

               . Bouygues Telecom

• Olivier Roussat, PDG Bouygues Telecom : « Le marché à quatre opérateurs est devenu viable et rentable » (L’Opinion)

• Les trois données qui montrent que Bouygues Telecom a digéré l’arrivée de Free

-              Un parc d’abonnés sur le mobile à 13 millions

-              Le chiffre d’affaires (réseau) repart à la hausse après 4 ans de baisse

-              Une marge opérationnelle qui se rétablit (Les Echos, Silicon.fr)

Consolidation

• Orange revient vers Bouygues pour parler mariage. Des contacts ont été pris entre les groupes ces dernières semaines (BFMBusiness)

• Pourquoi la consolidation reste un sujet brûlant dans le secteur (Les Echos)

Présidentielle 2017

• Infrastructures : que proposent les candidats ? (La Tribune)

 

TÉLÉPHONIE MOBILE

4G

• Les métropoles françaises à la traîne en Europe. A quelques jours de l’ouverture du Mobile World Congress, l’application Open Signal publie un classement des villes européennes qui réalisent les meilleures performances en 4G. Paris ne se classe qu’au 23e rang et Lyon au 26ème sur les trente premières métropoles bénéficiant de la meilleure couverture en très haut débit mobile. (01net)

MOBILE WORLD CONGRESS 2017

• Barcelone : capitale d’Europe de la guerre de la high tech. Retour de Samsung, arrivée de l’IA, de la 5G, convergence entre les télécoms et les médias… Tendances de l’année du MWC17 ! (La Tribune)

• Le salon de Barcelone cherche la nouvelle vague qui portera les télécoms. La folie des smartphones toujours plus performants semble retomber et l'industrie des télécoms réunie la semaine prochaine au Mobile World Congress de Barcelone va chercher la "nouvelle vague" dans toutes les utilisations annexes des téléphones. Apprentissage par les machines, encore intelligence artificielle, voitures connectées, drones, réalités virtuelle et augmentée... Toutes ces innovations qui agitent le secteur technologique dans son ensemble vont logiquement se décliner dans les allées bondées du centre des congrès de Barcelone, où sont attendues plus de 100.000 personnes, aux côtés des sujets plus spécifiques tels que la 5G (AFP)

5G

• GSMA et GSA signent un memorandum of understanding pour la CMR-19. Les associations des équipementiers et des opérateurs mobiles font cause commune pour la prochaine conférence mondiale sur les fréquences qui se tiendra en 2019 à Genève (Contexte, Communiqué de presse)

Usages

• Le mobile, première porte d’accès à internet en France. Le mobile est privilégié à n’importe quelle heure de la journée et représente 65% des consultations de sites. (Le Figaro)

Royaume-Uni

• Zones blanches : l’opérateur EE investit dans les drones et les ballons (La Tribune)

 

SECTEUR POSTAL

Résultats financiers/La Poste

•             La Poste : en 2016, les colis ont compensé le déclin du courrier. La Poste a présenté hier ses résultats pour 2016. Le groupe a enregistré un chiffre d’affaires consolidé de 23,3 milliards d’euros en hausse de 1,1%. La Poste doit continuer à faire face au déclin du courrier traditionnel, qui a encore enregistré une mauvaise année. La poursuite de la baisse des volumes ( de 5,2% l’an dernier n’a été que partiellement compensée par la hausse des prix des timbres au 1er janvier (+3,4% en moyenne), la croissance de l’international et le développement des services de proximité. Le chiffres d’affaires du courrier a ainsi baissé de 2, à 9,147 milliards d’euros, soit désormais moins de 40% de l’activité de La Poste (La Correspondance de la presse, les Echos)