Mai

Les titres de la presse du mercredi 27 mai 2020

REGULATION

Aménagement numérique

• 4G et fibre : "Les retards de déploiement ne pourront pas excéder trois mois et demi", a assuré Julien Denormandie, hier, devant la Commission aménagement du territoire et développement durable du Sénat / En raison de la crise sanitaire, l’objectif ne pourra pas être atteint par les opérateurs. Jusque-là, en effet, seuls "120 pylônes" ont été déployés, assure le ministre chargé du suivi de la couverture numérique du territoire, parmi lesquels "52 ont été mis en service pendant la période de confinement" / Julien Denormandie a prévenu les opérateurs que "tout décalage devra être justifié et nécessaire" / Les demandes de reports d’échéances seront donc traitées "au cas par cas". D’ici la "mi-juin" les opérateurs devront indiquer au gouvernement et à l’Arcep "quels seront l’état de déploiement (actualisé), les retards constatés, les retards dont la raison n’incombe pas aux opérateurs" et "fixer un échéancier très précis" a affirmé le ministre / Le bon et le très haut débit pour tous confirmés pour 2020 et 2022 (maire-info.com)

• "Il ne faut pas rater le train de la 5G" affirme Julien Denormandie / Plan France THD : 4,8 millions de lignes crées en 2019 / "L’illectronisme" concerne 13 millions de citoyens / Le gouvernement ne veut pas prendre de retard sur la 5G (publicsenat.fr)

5G

• Sous les pavés Bouygue la plage 5G ! Martin Bouygues a besoin d'argent. Le Covid-19 a mis sa branche BTP sur le carreau. Malgré les audiences record de TF1, la pub ne paie plus. Il lui faut donc retrouver des marges et ne pas être contraint à des investissements ruineux / Pour des raisons de sécurité, le gouvernement renâcle à autoriser les opérateurs à utiliser des antennes fabriquées par  Huawei. Changer d'équipementier coûterait une fortune à Martin Bouygues (Le Canard Enchainé)

• Bercy pas convaincu par la nécessité d'un report des enchères 5G / "Faisons attention à ne pas prendre du retard et à ne pas se retrouver dans la situation qu'on a déjà vécue plusieurs fois en France où on veut être plus intelligent que tout le monde et à la fin on est surtout en retard sur le reste de la compétition" prévient Agnès Pannier-Runacher (AFP, kulturegeek.com)

• Sébastien Soriano s’étonne de n’avoir eu aucune demande de la part de Bouygues Telecom / Le président de l'Arcep partage "sur le fond" la question citoyenne soulevée par Martin Bouygues : "La 5G ne doit pas être vécue par nos concitoyens comme quelque chose de forcé, de poussé par un lobby contre l'intérêt des Français. L'Arcep veut faire en sorte que la 5G se développe comme un bien commun" (nextinpact.com)

• La 5G sera-t-elle disponible en France pour l'iPhone 12, premier smartphone d'Apple à être compatible, dès le mois de septembre ? (consomac.fr)

e-santé

France : StopCovid est prête / Dernières incertitudes politiques, techniques et opérationnelles à lever / L'interopérabilité sur tous les smartphones, la principale zone d'ombre / Débat animé en vue à l'Assemblée nationale (La Tribune, Le Monde)

• Après la Cnil, StopCovid affronte le Parlement / Le projet de décret, dans les tuyaux du Conseil d’Etat, devrait être rendu public ce mercredi / Mardi, l’Inria et l'Anssi ont annoncé le lancement d’un programme de «bug bounty», une chasse aux failles de cybersécurité qui vise à soumettre l’appli aux experts en la matière / Interrogé mardi par la commission des lois sur la valeur ajoutée de StopCovid et ses failles potentielles, Cédric O a voulu rassurer : «Toute technologie peut présenter un risque, mais nous avons pris toutes les garanties possibles. Je pense que c’est le fichier le plus sécurisé de la République française !» (Libération, AFP)

• L’Anssi et l’Inria ont confié à la plateforme YesWeHack le soin de mettre en place un programme de bug bounty visant à débusquer ses failles de sécurité. Les explications du directeur de la société, Guillaume Vassault-Houlière / Une application mise hors service une fois la crise sanitaire sous contrôle (zdnet.fr)

• Cédric Villani : "Pour dompter l'épidémie, il faut investir dans le traçage" / "Nous pouvons combiner efficacité algorithmique et respect de la vie privée. La France a toujours été à la pointe de la lutte contre les dérives algorithmiques". Entretien (le1hebdo.fr)

• StopCovid, le chemin de croix de l'appli qui fâche / Son utilisation doit être débattue aujourd’hui à l’Assemblée nationale et demain au Sénat. En cas de vote positif, elle pourrait être déployée dès ce week-end ; sinon, le gouvernement y renoncerait /  Retour sur ses trois mois de conception, où rien ne s’est passé comme prévu (Enquête-Les Echos)

• Dévoiler le code de l’appli de traçage StopCovid résout-il tous les risques de dérives ? / "Il y a une différence-clé entre publier le code et en faire un logiciel libre. Avec un logiciel libre, n’importe qui peut prendre le code et recompiler une application qui sera rigoureusement équivalente" note Benjamin Bayart, cofondateur de la Quadrature du Net (20minutes.fr)

• StopCovid, un gadget présenté comme un outil miracle (humanite.fr)

Europe : "Renforcer l’interopérabilité des outils de traçage du Covid-19 au niveau européen" : pour sortir de la crise, une coordination au sein de l’Union européenne est indispensable, en respectant les spécificités nationales, soulignent les ministres du numérique d’Allemagne (Dorothee Bär), d’Espagne (Carme Artigas Brugal), de France (Cédric O), d’Italie (Paola Pisano) et du Portugal (André de Aragao Azevedo) (Idées-Le Monde)

UK: Rollout of NHS coronavirus tracing app still weeks away (Financial Times)

• Le gouvernement britannique semble avoir finalement décidé de lancer l’application plus tard que le programme de traçage manuel promis par le Premier ministre pour le 1er juin / "C'est probablement une erreur de lancer l'application avant que le public se soit familiarisé avec l'idée d'un traçage" (Les Echos)

Numérique

Fiscalité : La crise sanitaire complique un peu plus un accord sur la fiscalité du numérique / Certains éléments de la négociation pourraient être remis à 2021 pour de nouvelles règles, reposant sur deux piliers. L'un consisterait à revoir les règles d'allocation des profits pour donner plus de poids aux pays de consommation. L'autre, défendu par la France, reposerait sur une taxation minimale qui rendrait les paradis fiscaux inopérants. Concernant le premier pilier, Washington a demandé que ce nouveau régime soit « optionnel ». Une proposition jugée inacceptable par d'autres pays / Du côté de l'OCDE, l'inquiétude monte face à la multiplication des taxes sur le chiffre d'affaires / Face à une opinion française favorable à une taxation du digital, Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie et des Finances, a réaffirmé que la taxe française serait maintenue (Les Echos)

Tribune (Laure de La Raudière parmi les signataires) : "Le confinement, révélateur de l’état d’urgence numérique français. N'attendons plus pour déclarer l'état d'urgence numérique : le "monde d'après" doit être celui de l'inclusion numérique" (La Tribune)

Distribution de la presse

• La distribution des journaux nationaux reste perturbée dans plusieurs régions, pour la troisième semaine consécutive. La distribution des journaux n'a pu notamment être assurée ni à Marseille ni à Lyon (Correspondance de la presse)

• Trois semaines sans journaux : inacceptable pour la démocratie et les lecteurs disent les buralistes (francebleu.fr)

• Quotidiens ou magazines, qui a tué Presstalis ? (arretsurimages.net)

Secteur postal

• Comment Philippe Wahl tient La Poste et son poste dans la crise / Le PDG de La Poste est accusé d'avoir fermé trop de bureaux pendant le confinement. "Pour traverser la tempête, il fallait préserver l’équipage", explique-t-il en défendant les postiers (Challenges)

EN FRANCE

Opérateurs/e-presse

• SFR serait sous le coup d'un redressement fiscal de 245 millions d'euros. Le fisc a notifié l'an dernier pour 245 millions d’euros de redressements à l’opérateur télécoms, notamment pour son usage contesté de la TVA réduite sur la presse via le kiosque SFR Presse, entre 2016 et 2018 (Capital, Les Echos)

• Kiosques en ligne: Cafeyn rachète à Altice sa filiale technologique Milibris (AFP)

• Altice va céder SFR Presse / Cafeyn, ex-LeKiosk, le rachèterait pour 5 millions (Le Figaro

Transition écologique

• L'échec de la Google City sonne-t-il le glas de la "smart city à la française" ? / "La question de la smart city, c'est celle de la vision politique qu'on veut développer et promouvoir. Si la donnée est une extension de nous-mêmes et qu'elle confiée à une société de profit et non d'intérêt général, il y a un risque de marchandisation", déclare Denis Hameau, conseiller métropolitain chargé du projet OnDijon Human Smart Sustainable City (La Tribune)

A L'INTERNATIONAL

Huawei le banni

• Dailymotion, propriété du groupe Vivendi, et Huawei, ont annoncé un partenariat mondial dans la diffusion de contenus vidéos (le service Huawei Video intégrerait l'application vidéo de Dailymotion, concurrente de YouTube, détenu par Google), ce qui permettra au groupe chinois, visé par des sanctions américaines, de renforcer sa présence en France et en Europe (Reuters)

Roaming

• Selon Juniper Research, la moitié des revenus du roaming devraient partir en fumée cet été, soit plus de 25 milliards de dollars (lesoir.be)

QoS

• Le réseau Swisscom paralysé par une panne durant plus de 3 heures / De graves perturbations ont touché la téléphonie mobile et fixe de l'opérateur ce mardi / Une évolution fâcheuse et étonnante (lenouvelliste.ch, xavierstuder.com)

Technologie

Amazon in Advanced Talks to Buy Self-Driving-Car Tech Company Zoox / Amazon is in advanced talks to buy Zoox, a move that would expand the e-commerce giant’s reach in autonomous-vehicle technology / The companies are discussing a deal that would value Zoox at less than the $3.2 billion it achieved in a funding round in 2018, according to people familiar with the matter. An agreement may be weeks away and the discussions could still fall apart (wsj.com)

Surveillance

• En Chine, un projet d'appli qui classe les citoyens en fonction de leur hygiène de vie suscite un rare tollé autour de la protection de la vie privée / Fumeurs et buveurs dans le viseur (AFP)

• Aux USA, Donald Trump menace de "fermer" les réseaux sociaux après le signalement de ses tweets (AFP)