Janvier

Les titres de la presse du mardi 14 janvier 2020

REGULATION

Arcep

Interview : « Je pense profondément que la 5G va nécessiter plus de régulation » : pour Sébastien Soriano, il faut ouvrir le débat sur les enjeux sociétaux posés par cette nouvelle technologie / Le président de l'Arcep dresse un panorama des grands chantiers à venir pour l’autorité du secteur des télécoms (Le Monde)

Territoires connectés/Réseaux du futur : « Intelligence artificielle dans les réseaux télécoms » et « Agriculture connectée ». L’Arcep publie deux nouvelles notes dans le cadre de ses réflexions sur les réseaux du futur / Amorcer un débat sur les réseaux du futur et leur place dans la Cité : l’Arcep ouvre un espace dédié sur son site internet et organisera une conférence en juin prochain (Communiqué Arcep)

Numérique

• La taxation du numérique "ne vaut pas une guerre commerciale". Bruno Le Maire a précisé qu'il s'entretiendrait à nouveau mardi avec le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin "pour voir si on peut progresser vers un accord" (AFP)

• Cédric O lance les Ateliers d’Ecoute « Construisons ensemble les services publics numériques de demain » / Ces Ateliers d’Écoute donneront la parole à différents publics notamment aux plus vulnérables (personne en situation de handicap, en situation d’illettrisme, en précarité, éloignées du numérique, etc.). Cela permettra de mieux répondre à tous les enjeux de design et de développement des plateformes tout comme de simplification du langage (Communiqué)

Presse

• Presstalis : Dominique Bernard recherche 60 à 80 millions d'euros. L'Etat pourrait être à nouveau sollicité pour financer la restructuration de la messagerie (La Lettre A)

Données personnelles

• Données : la CNIL précise les règles sur la protection des données privées. La CNIL publie ses recommandations très attendues sur le ciblage publicitaire. Pour le gendarme des données, il doit être aussi facile pour un internaute d'accepter que de refuser d'être pisté en ligne par des marques. Sur ce sujet brûlant pour le monde de la publicité en ligne (Google et Facebook inclus), la présidente de la Commission assume que son interprétation des règles européennes "pourrait avoir un impact économique", mais estime qu'il est temps de faire appliquer la loi européenne. Les pratiques de nombreux sites Web sont aujourd’hui complètement illégales / Aux géants du Web, Marie-Laure Denis rappelle que " ce sont les mêmes règles pour tous » (Les Echos, Contexte)

• Cookies : le consentement biaisé des internautes. Une étude de cinq universitaires (MIT, UCL, Aarhus University) montre que 88 % des fenêtres pop-up de recueil du consentement des internautes ne respectent pas la loi européenne. Les utilisateurs sont incités par conception à accepter le dépôt de cookies (Les Echos)

• Data marketing, un marché qui croît trois fois plus vite que l'économie française. Le marché du data marketing pèse 2 milliards d'euros, selon les données d'une étude BVA Limelight pour Isoskèle, la filiale de data marketing du groupe La Poste. Avec une croissance de 4, 4 %, le marché évolue trois fois plus vite que l'économie française (Les Echos)

AAI

• Le Conseil supérieur de l'audiovisuel et la Hadopi ont lancé lundi les préparatifs de leur fusion, qui doit intervenir dans un an selon la réforme de l'audiovisuel engagée par le gouvernement (AFP, Contexte)

5G

• Le réseau 5G britannique pourrait être ouvert à Huawei. Le chef du « MI5 » minimise les risques. Andrew Parker dit n'avoir « aucune raison de penser » que les relations avec les Etats-Unis pourraient souffrir d'une ouverture du réseau 5G à la technologie du chinois. Certains en déduisent que Boris Johnson pourrait, d'ici à la fin du mois, confirmer la décision d'ouverture limitée rendue en avril par Theresa May (Les Echos)

• Le gouvernement britannique peut travailler avec Huawei dans la 5G sans compromettre ses liens avec les services de renseignement américains, a estimé lundi le chef du MI5 Andrew Parker (AFP)

• Brazil 5G auction delay dents country’s tech ambitions. Move to hold back spectrum sale offers Brasilia breathing space over decision on Huawei involvement (Financial Times)

Belgique/concurrence

• La joint-venture entre Orange Belgique et Proximus, sur le marché belge des télécommunications mobiles, est suspendue par  l'Autorité belge de la concurrence, saisie par le troisième opérateur mobile du marché belge, Telenet. Pour ce dernier, l'accord noué entre Orange Belgique et Proximus aurait pour effet de créer un mastodonte sur le marché belge des télécoms, alors même que les parts de marché d'Orange Belgique et de Proximus étaient estimées à respectivement 24,4 % et 40,9 % en 2017, selon les derniers chiffres rendus publics par l'IBPT (zdnet.com, Politico)

TÉLÉPHONIE MOBILE

Chargeur universel

• Bientôt un même chargeur pour tous les smartphones? L'Europe envisage d'y obliger les fabricants. Ce lundi 13 janvier, au Parlement européen de Strasbourg, les eurodéputés ont demandé que les fabricants proposent des chargeurs universels pour les téléphones et autres appareils portables. Le vice-président de la Commission européenne, Maros Sefcovic, envisage de faire voter une loi sur le sujet pour réduire les déchets électroniques et faciliter la vie des consommateurs (7sur7.be)

TÉLÉCOMS-INTERNATIONAL

Opérateurs

• Etats-Unis : le projet de fusion entre Sprint et T-Mobile pourrait rebattre les cartes sur le marché du mobile. Mais certains redoutent que le deal plombe la concurrence et débouche sur des hausses de prix. Par Yves Gassot, ancien directeur général de l’IDATE DigiWorld (La Tribune)

INTERNET

GAFA

• En Bourse, Facebook et Google ont plus que jamais la cote. L’action du réseau a dépassé son niveau record datant de l’été 2018 / L’action Google affiche également un niveau historique, à 1 439,90 dollars. Sa capitalisation frôle les mille milliards de dollars (Le Figaro)

• Alphabet on the brink of joining the $1tn club. The stock market value of Google parent Alphabet is on the brink of hitting $1tn for the first time, making it the fourth of the Big Tech to reach the milestone (Financial Times)

CONTENUS

Modération du Web

• Sarah T. Roberts : « Les géants du Web ont choisi de rendre le processus de modération invisible ». La chercheuse américaine a rencontré des dizaines de modérateurs, chargés de nettoyer les grandes plates-formes (Facebook, YouTube, etc.) des pires contenus, et entourés d’une culture du secret (Le Monde)