Mai

Les titres de la revue de presse du jeudi 16 mai 2019

REGULATION

En France         

Aménagement numérique du territoire : la Cour des comptes se montre mi-figue mi-raisin sur le Plan France très haut débit (Contexte)

• La PPL 5G passera en juin au Sénat (Contexte)

Distribution de la presse : la commission Culture du Sénat amende le texte de la loi Bichet afin de rendre le nouveau système plus efficace  (Correspondance de la presse, Contexte, Communiqué du Sénat)

• Les sénateurs tentent de « sécuriser » la taxe GAFA en précisant son caractère temporaire  (AFP, Correspondance de la presse)

Fake news : the fight against fake news or disinformation is a global issue that requires a comprehensive approach and closer links between governments and civil society. Sébastien Soriano, told Taiwan media during a roundtable that the fight against disinformation is an issue faced by democracies around the world, but so far no silver bullet has been found (focustaiwan.tw)

Lutte contre les contenus en ligne terroristes et extrémistes violents : vingt-six pays et entreprises ont rallié mercredi «l’appel de Christchurch». Reste à savoir à quoi ressemblera la future législation française / Les timides engagements d'Amazon, Google, Microsoft, Facebook et Twitter, / The United States declined to formally participate in the accord (Libération, Le Monde, businessinsider.com, AFP)

•  "Tech for good" : les géants s’engagent pour la parité et contre le terrorisme en ligne / La plupart des engagements sont consensuels et pour partie déjà respectés par les plus grandes plates-formes, et le texte ne dit mot de l’extrême droite violente  (Les Echos, Le Monde, AFP, Le Figaro)

• Cédric O, à marche forcée pour une régulation européenne des géants du numérique  (Contexte, AFP)

• Analyse : "les risques du contrôle étatique d'internet" : par Constance Bommelaer de Leusse/ directrice des politiques publiques d'Internet Societey (Le Monde)

Aux Etats-Unis

• Donald Trump signe un décret qui exclut Huawei du marché américain des télécoms. Il s’agit de la mesure la plus sévère prise par le gouvernement contre le secteur technologique chinois en pleine expansion internationale, en particulier dans les pays émergents d’Afrique, d’Amérique latine et d’Asie / La Chine pourrait se venger et la réaction pourrait être si grave que l'effet sur certaines entreprises de la tech dont Apple pourrait être " désastreux". / "Nous exhortons les Etats-Unis à mettre fin à leurs actions incorrectes pour éviter de nuire davantage aux relations économiques et commerciales", a réagi lors d'une conférence de presse un porte-parole du ministère chinois du Commerce, Gao Feng (Reuters, AFP, businessinsider.fr, The Guardian)

• Donald Trump prêt à signer le décret anti-espionnage. Le texte ne viserait pas explicitement les équipementiers chinois comme Huawei. Mais il s’appuierait sur l’urgence nationale pour exclure de facto les fournisseurs d’équipements télécoms jugés suspects (Les Echos)

• interrogé sur les tensions entre Washington et Pékin sur la 5G et Huawei, le président français Emmanuel Macron a jugé "pas approprié" de "lancer maintenant une guerre technologique ou une guerre commerciale vis-à-vis de quelque pays que ce soit" (AFP)

• Les liens supposés de Huawei avec l’Etat chinois font l’objet de controverses. Huawei fait face depuis des années à des accusations sur sa gouvernance et ses liens supposés avec l’Etat chinois (Les Echos)

En Italie

• TIM juge positif un éventuel mariage avec Open Fiber. Rome veut créer un unique opérateur dans le très haut débit en fusionnant le réseau de Telecom Italia avec Open Fiber, un concurrent plus petit, pour éviter des investissements redondants. Telecom Italia serait ravi de partager les coûts d'acquisition des fréquences 5G avec d'autres opérateurs comme Iliad, en plus de l'accord déjà conclu avec Vodafone, a déclaré l'administrateur délégué du groupe italien (Correspondance de la presse)

UE / Bilan de la Commission Européenne

• Q&A with Commission’s digital chief Andrus Ansip (Politico)

NUMÉRIQUE

Vivatech

• La French Tech poursuit son hypercroissance. Entre janvier et fin avril 2019, 165 jeunes pousses françaises ont levé un total de 1,432 milliard d’euros, soit une croissance de 72 % par rapport à 2017 / Le nombre de jeunes pousses valorisées plus d’un milliard de dollars a explosé ces dernières années. La France en compte entre 3 et 8, en fonction de la définition retenue (OVH, Veepee (ex-Vente-Privée), Talend, Criteo, Kyriba, BlaBlaCar, Deezer et Doctolib) (Les Echos)

• Les portefeuilles de fonds d’investissement montrent que les startuppeurs financés ont créé 1,6 entreprise en moyenne / Revente, introduction en Bourse, les talons d’Achille de la French Tech / Les startups françaises foisonnent mais ont encore du mal à grandir (Les Echos)

• Xavier Niel est le business angel le plus actif en Europe. Dans son sillage, il a entraîné une génération d’entrepreneurs et d’investisseurs qui rencontrent également le succès lorsqu’il s’agit de détecter les pépites les plus prometteuses (Jean de La Rochebrochard, Alexis Bonill, Antoine Martin, Roxanne Varza, Céline Lazorthes) (Les Echos)

• Analyse : la French Tech, un succès qui doit devenir mondial. Des levées de fonds au plus haut, un écosystème parisien en grande forme et même une nouvelle licorne, Doctolib : alors que VivaTech ouvre ses portes ce jeudi, les start-up tricolores se portent de mieux en mieux. Mais pour aller plus loin, elles devront faire émerger des pépites internationales. Pour l'instant, les succès mondiaux sont encore peu nombreux (Les Echos)

IA

• L'intelligence artificielle visible à partir du 16 mai au centre d'art moderne du Barbican à Londres (AFP)

TÉLÉPHONIE MOBILE

5G

• La 5G, une technologie mobile sous très haute surveillance (AFP)

• Ce qu’il faut savoir pour comprendre pourquoi la 5G est un vrai enjeu pour notre cybersécurité. Alors que la guerre qui oppose les Etats-Unis et Huawei concernant la 5G fait rage, il est utile de comparer ce standard à la 4G et à la 3G : trois questions à Jannik Dreier/ chercheur en sécurité des protocoles de télécommunicationet maître de conférences à l'Université de Lorraine (atlantico.fr)

• Et si la 5G brouillait les prévisions météorologiques ? (WSJ-L’Opinion)

Applications & sécurité

• WhatsApp a été infectée par un logiciel espion ; la faille de sécurité exploitée pour installer le logiciel espion Pegasus a été corrigée ; des ONG veulent porter plainte contre l'éditeur du logiciel (Le Monde)

TÉLÉCOMS-FRANCE

Bouygues Telecom

• Le groupe Bouygues délivre un satisfecit à sa division télécom, qui est parvenu à conquérir de nouveaux abonnés et à améliorer sensiblement ses résultats. Bouygues Telecom tire son épingle du jeu dans un marché morose, en recrutant plus d’abonnés qu’Orange, SFR et Free : au premier trimestre de 2019, l'opérateur a gagné 202 000 nouveaux abonnés, une nouvelle performance qui se répercute positivement sur ses résultats financiers (degroupnews.com, phonandroid.com, Communiqué)

• Bouygues Telecom a vu son bénéfice net reculer de 24% au premier trimestre de l'exercice, à 53 millions d'euros, principalement du fait d'une base de comparaison négative, l'année 2018 ayant été marquée par la cession des pylônes à l'Espagnol Cellnex (AFP)

Orange

• Procès de France Telecom : la parole à la défense (Le Monde)

TÉLÉCOMS-INTERNATIONAL

Câbles sous-marins

• Nokia ne veut plus lâcher Alcatel Submarine Networks / Les GAFA ont changé la donne / Nokia veut garder le savoir-faire pointu d'ASN / La France veut toujours conserver cette société, à l’activité éminemment stratégique, dans son giron. Des discussions ont débuté entre Orange, BPIFrance et Nokia pour trouver un moyen de diversifier l’actionnariat d’ASN et d'assurer son avenir industriel (latribune.fr)

Constellations satellitaires

• SpaceX lance sa constellation. Alors que SpaceX lance les 60 premiers satellites ultraplats de sa constellation Starlink, secteur spatial et opérateurs télécoms se disputent certaines fréquences. Les autorités de régulation craignent une nouvelle folie spéculative autour des constellations Internet en orbite basse (Les Echos, Le Figaro)

• OneWeb, Starlink, Kuiper : la course au financement est engagée. 50 projets de constellations recensés dans le monde, entre 250 et 500 milliards de dollars à trouver pour les réaliser, 3 à 4 milliards de personnes sur la planète privés d’Internet haut débit, à connecter à des tarifs très compétitifs. Mais au-delà du slogan « Internet pour tous », les constellations visent des marchés plus lucratifs (aviation, croisiéristes, gouvernements, entreprises…) et parient que la demande en connectivité va tellement se développer qu’il y aura de la place pour une infrastructure satellitaire (Le Figaro)

• Le double jeu du Luxembourg dans le domaine spatial. Une négociation amusante se joue entre le géant américain et le petit Luxembourg. L’enjeu ? Les opérateurs de satellites luxembourgeois détiennent les droits d’usage des fréquences qui intéressent la 5G aux Etats-Unis / Aux enchères, les mégahertz libérés pourraient valoir jusqu’à 15 milliards de dollars  (Les Echos)

• La start-up KaiOS veut connecter le milliard de personnes qui n’a pas encore accès à internet (Le Monde)

Résultats financiers

• Cisco fait mieux que prévu au 3T, le titre avance (AFP)

INTERNET

Modèle économique

• "Amazon va continuer à expérimenter des partenariats" : Jeff Wilke, patron de l’activité grand public, détaille la stratégie du groupe. Au-delà de son métier d’e-commerçant, le groupe devient aussi un géant du divertissement (Le Figaro)

Résultats financiers

• Alibaba triple son bénéfice trimestriel, porté par la croissance du cloud et de sa base d'utilisateurs (AFP)

• Tencent annonce un bénéfice en hausse de 17% au premier trimestre à la faveur d'un assouplissement de Pékin sur la régulation des jeux vidéo, l'une de ses principales activités (AFP, Financial Times)

Censure

• A l'approche de plusieurs dates sensibles, la Chine bloque l'accès à Wikipédia dans toutes les langues (AFP)

TECHNOLOGIES

Reconnaissance faciale

• San Francisco bannit la reconnaissance faciale / De plus en plus de collectivités tentent de réguler l’usage cette technologie / Un projet de loi a été déposé au Congrès fédéral, qui interdirait la collecte et l’usage des données issues de la reconnaissance faciale sans le consentement explicite des utilisateurs (Les Echos, AFP)