Novembre

Les titres de la revue de presse du mardi 20 novembre 2018

RÉGULATION

Aménagement numérique du territoire/France

Trip d'automne 2018/Avicca : " Le guichet, le guichet, le guichet". Le Ministre a annoncé un report de la réouverture, initialement prévue pour cet automne 2018... à 2020, sans plus de précision. Hier l'excuse du report était l'AMEL. Aujourd'hui, la réouverture ne serait plus urgente car il s'agirait de financer des phases de déploiement assez lointaines, du moins du point de vue de l'Etat. Parmi la quarantaine de départements en attente de financement de leurs phases FttH 2 et 3 pour couvrir 100% du territoire, nombre d'entre eux sont dans les startings blocks afin de répondre à la demande du Gouvernement d'accélérer les déploiements. La Bretagne a déjà lancé son appel d'offres pour construire 1 million de nouvelles prises, soit plus de prises que n'en réunira l'ensemble des AMEL déjà attribués ou encore en cours (Communiqué Avicca)

Câble : dix questions à se poser en cas de vente de son réseau câblé. Les vieux réseaux câblés représentent une alternative pertinente pour compléter le déploiement de ceux en fibre optique. Une aubaine quand pointe la renégociation des concessions. Plusieurs scénarios sont envisageables : lancement d’une nouvelle concession, reprise du réseau en régie, cession du réseau ou extinction dans le cas d’installations vétustes (La Gazette des Communes)

Fiscalité du numérique

• UE : la taxation des grandes entreprises du numérique, ce n'est toujours pas gagné (Contexte)

TÉLÉPHONIE MOBILE

5G

• Les équipementiers chinois au-cœur des préoccupations de la France. L’exécutif s’inquiète des choix en-cours réalisés par les opérateurs télécoms français. Il ne voudrait pas les voir adopter massivement les équipements de Huawei pour la 5G, domaine dans lequel le chinois fait la course en-tête. Les américains les accusent d'utiliser leurs équipements pour les espionner, l'Allemagne semble sur le point d'adopter la même position, la France oscille entre inquiétude et indécision (Le Figaro)

• Afrique du Sud : MTN teste la 5G avec Ericsson (agenceecofin.com)

• A Saclay, Nokia démontre les bénéfices de la 5G. Très faible latence, robustesse, découpage du réseau en tranches … Les promesses de la 5G sont nombreuses. Mais les entreprises de télécoms sont encore en train de chercher les usages à développer autour de cette technologie (usine-digitale.com)

TÉLÉCOMS-FRANCE

Entreprises

• Technicolor souffre en Bourse et étudie ses options. Le groupe  pourrait envisager soit une vente de son activité de fabricant de décodeurs et autres modems, soit la vente totale du groupe (Les Echos)

TÉLÉCOMS-INTERNATIONAL

Opérateurs

Vivendi en Italie: "de Charybde en Scylla" Le limogeage surprise Amos Genish à la tête de Tim représente un coup dur pour le groupe, qui enchaîne les échecs dans sa campagne italienne destinée à créer des synergies avec Mediaset et Tim (AFP)

Africacom 2018 : la Chine à l’assaut de l’Afrique : équipementiers, opérateurs, spécialistes de la fibre optique ou des antennes mobiles, les industriels chinois sont venus en masse pour présenter leurs produits. Depuis une quinzaine d’années, les groupes chinois multiplient les investissements dans les équipements télécoms et autre câbles sous-marins en Afrique. Aux yeux de Pékin, ces infrastructures sont essentielles pour soutenir ses activités dans d’autres secteurs clés du continent, à l’instar des mines ou de l’agro-business (La Tribune)

Equipementiers

• Innovations : Panasonic se recharge (Challenges)

A la Bourse

• Les valeurs technologiques restent sous pression. Le Nasdaq a perdu 12 % depuis son record d’août et les Gafam plus de 600 milliards de capitalisation (Les Echos, AFP)

• Gare à l’explosion de la bulle internet. La récente chute boursière des géants du numérique fait craindre une contagion à l’ensemble de l’économie, tant ces firmes sont devenues centrales (Challenges)

CONTENUS

Réforme européenne du droit d’auteur 

• Pour ne pas avoir à payer les journaux, Google menace de fermer Google News (Les Echos)