Revue de presse

Les titres de la presse du vendredi 11 mai 2018

RÉGULATION

New deal mobile

• L’Arcep prépare l’attribution pour 10 ans des autorisations de fréquences dans les bandes 900 MHz, 1800 MHz et 2,1 GHz, fréquences historiques de la 2G et de la 3G. Ces fréquences, actuellement attribuées à Bouygues Telecom, Orange et SFR, arriveront à échéance entre 2021 et 2024. Afin de donner aux différents acteurs intéressés de la prévisibilité sur l'avenir de ces fréquences, l’Arcep a ouvert à la consultation publique un projet de décision qui fixe les modalités et les conditions d’attribution de ces fréquences. Les opérateurs ciblés par cette consultation ont jusqu’au 16 mai, pour exprimer leur position. (Localtis)

 

TÉLÉCOMS - INTERNATIONAL

Fusions/acquisitions

Vodafone / Liberty Global

• Vodafone va débourser 18,4 milliards d'euros pour acquérir des actifs en Europe de l'américain Liberty Global, notamment en Allemagne où le géant britannique de la télécommunication compte se mesurer à Deutsche Telekom. Cette acquisition multiple comprend notamment le deuxième câblo-opérateur en Allemagne, Unitymedia, mais aussi d'autres actifs dans la connexion fixe en République tchèque, Hongrie et Roumanie.  Vodafone est déjà le deuxième opérateur mondial de téléphonie fixe derrière China Mobile, avec 529 millions de clients dans le monde entier. Mais le groupe est un peu moins massif dans la connexion câblée, dont il deviendra le premier opérateur européen, assure-t-il, avec 54 millions de foyers connectés une fois la transaction bouclée. (AFP)

• Vodafone, nouveau champion de la convergence « fixe-mobile ». Faire les deux permet à un opérateur de mutualiser ses infrastructures et de proposer des offres couplées aux abonnés existants et d'en gagner de nouveaux. Dans certains pays, la « convergence » permet également de gagner en taille critique et de devenir le concurrent de l'opérateur historique comme en Allemagne, devenu son premier marché. Pour rassurer, Vodafone promet d'investir 12 milliards d'euros outre-Rhin d'ici 2022 en vue de fournir des connexions de l'ordre du gigabit à 25 millions de foyers (Les Echos)

• Vodafone-Liberty : un retrait stratégique pour le roi du câble. John Malone auraitcapitulé face à la fragmentation du marché des télécoms européen. Mais l'Américain garde plus qu'un pied sur le Vieux continent. (Les Echos)

• Vodafone deal for Liberty Global assets tests EU on telecoms consolidation. Yet the tie-up still may turn into the Red Wedding if Deutsche Telekom gets its way. The former German telecoms monopoly opposes the takeover, saying that it will give the expanded Vodafone too strong of a position in Europe’s largest economy.A lot will now depend on regulators, who must decide on whether to push forward with greater consolidation in Europe’s telecoms industry or maintain a smaller, but more consumer-friendly, industry for the foreseeable future. (Politico)

T-Mobile / Sprint

• La fusion T-Mobile Sprint est un cas d’école. Le regroupement entre les troisième et quatrième géants du marché américain des mobiles va être suivi de près outre-Atlantique, où la taille critique pour affronter les défis de la 5G n’est pas atteinte, analyse dans une tribune l’ingénieur Yves Gassot (Le Monde)

Royaume-Uni

• BT supprime 13 000 emplois (AFP)

• BT promises £3.7 billion budget for FttH and 5G, despite massive job cuts (Total Telecom)

5G

• La 5G va refondre l’industrie des télécommunications, une tribune de Jean-Pierre Brulard, directeur de VMware (Le Monde)

• Europe’s moment of reckoning over 5G security. As the U.S. toughens up on China, Europe’s laissez-faire attitude is giving way to suspicion that foreign-built networks could be seeded with “backdoors” that allow communications to be funneled back to Beijing or Washington, I write in an article on supply chain security for industrial 5G networks. (Politico)

Tensions sino-américaine

• ZTE vacille, sa survie en jeu. Privé de puces électroniques, ZTE a dû suspendre une grande partie de sa production, après une sanction des Etats-Unis qui menace sa survie et envenime les différends commerciaux entre Pékin et Washington. Fer de lance en Chine du développement des infrastructures 5G, ZTE est devenu un dossier emblématique de la bataille technologique entre les deux puissances mondiales.    En interdisant mi-avril toutes les exportations, pendant sept ans, de composants américains destinés à ZTE, les Etats-Unis pourraient avoir porté un coup fatal à l'ambitieux colosse chinois. Privé de composants, ZTE a arrêté de vendre ses smartphones (Les Echos)

• ZTE cesse ses activités commerciales, un risque pour le plan fibre français ? Lle groupe qui a fait appel de la décision américaine annonce "la cessation de ses opérations commerciales". Les conséquences sont multiples : la production de smartphones aurait été stoppée  et selon des médias chinois, la division terminaux serait cédée. Mais surtout, ZTE va cesser de livrer des équipements réseau à ses clients opérateurs, or ZTE est un fournisseur important en équipements fibre d'accès vendus aux opérateurs français, tout comme son compatriote Huawei également en délicatesse avec l'administration US. Les opérateurs français néanmoins sereins. Pour les acteurs nationaux et historiques, leur force de frappe et leur stratégie multi-équipementiers permettront de lisser cette décision. Pour les RIP, la situation est plus délicate car ils sont souvent mono-équipementier, se tourner vers Nokia c'est l'assurance de devoir payer 30% en plus que les chinois en moyenne. Pas sûr que tous les acteurs de ce secteur stratégique (les RIP c'est 85% du territoire avec environ 7 millions de lignes FTTH) puissent supporter financièrement cette nouvelle donne. En off, certains d'entre eux parlent même de risque vital. (zdnet.fr)

Résultats financiers

• Prysmian : bénéfice net en baisse de 22% au premier trimestre (AFP)

• Altice USA  : Dexter Goei, CEO, said: "In the first quarter of 2018 we continued to see growth of our customer base, revenue, margins and cash flow driven by our significant investments to improve the customer experience. The upgrade and expansion of our network is supporting both the Residential and Business Services segments as we continue to launch new products and services (Communiqué de presse Altice USA)

 

NUMÉRIQUE

IA

• L’IA au secours de votre bien-être (et de Google) (NextINPact)

• Un peu trop humain, l’assistant vocal de Google fait débat (AFP)

• Alexa, l’assistant de Google et Siri, potentiellement piratables par des commandes inaudibles (ZDnet, NYT)

 

INTERNET

Net neutralité

• La fin de la neutralité du net aux États-Unis effective le 11 juin (Contexte, Ars technica, Reuters)

 

CONTENUS

Audiovisuel

• Les GAFA doivent être soumis aux mêmes règles que les acteurs de l’audiovisuel : une tribune d’Aurore Bergé, députée, membre de la commission des affaires culturelles et de l’éducation, rapporteur de la mission sur la nouvelle régulation de l'audiovisuel à l’ère du numérique (Le Figaro)