Revue de presse

Les titres de la presse du lundi 13 novembre 2017

RÉGULATION

Arcep / interview de Sébastien Soriano

• “Taxer les géants du Web ne suffira pas à mettre à bas leur domination” déclare Sébastien Soriano. Le président de l’Arcep déplore “une forme de capitulation dans le débat public” au sujet de la domination des géants du Web, les Gafam, qui est “vécue comme une évidence”. “L’État plate-forme, il ne faut pas seulement en parler. Il faut le faire !” s’impatiente-t-il. Et l’Arcep compte bien ouvrir la voie en augmentant son niveau d’exigence à l’égard des opérateurs Internet pour améliorer, enfin, la couverture mobile dans les zones rurales. (Acteurs Publics)

FttH / Aménagement numérique

• La PPL Chaize déposée au Sénat. La « proposition de loi tendant à sécuriser et à encourager les investissements dans les réseaux de communications électroniques à très haut débit » a été déposée le 10 novembre. (Contexte)

• Paranormal Activity ? Orange et Free s'unissent dans la fibre optique en Mayenne. Orange a remporté l'appel d'offre pour couvrir le département, mais la présence de Free à ses côtés permettant de proposer immédiatement deux offres commerciales est une première en France. (ZDNet)

NUMÉRIQUE

Du côté du gouvernement

• « Le numérique doit libérer les agents des tâches inutiles » déclare Mounir Mahjoubi, secrétaire d’Etat chargé du Numérique (La Gazette)

• Le Centre Val de Loire lance le premier conseil régional du numérique. Le secrétaire d'Etat chargé du numérique, Mounir Mahjoubi, a installé à Orléans le premier conseil régional du numérique, une instance consultative destinée à accompagner la région Centre Val de Loire, sur le modèle du conseil national du numérique. (AFP)

Intelligence Artificielle

• L’IA, star inquiétante du Web Summit de Lisbonne. « Serons-nous aidés par l’intelligence artificielle ou mis de côté par elle, ou encore détruits par elle ? » a interrogé en ouverture du sommet Stephan Hawking. Et le chercheur d’appeler à l’adoption urgente de « règles » pour encadrer les recherches sur les robots et l’IA (Le Monde)

• IA : peur bleue pour l'emploi et les compétences ? Les progrès dans la vision par ordinateur, la voix, l'analyse et la robotique mobile promettent d'affecter tous les emplois liés à ces compétences. (ZDnet)

• L’intelligence artificielle aux portes de l’imagerie médicale. La radiologie sera l’un des premiers secteurs de la médecine bousculés par l’IA. Fabricants d’équipements, start-up et géants des technologies tels Google, Microsoft et IBM s’intéressent de près au sujet (Les Echos)

• Intel débauche le chief architect d'AMD pour concurrencer Nvidia sur le marché du GPU. Aucun acteur de l'électronique ne profite autant du boom de l'intelligence artificielle que Nvidia, et ça ne plaît pas à Intel. Le fondeur avait déjà racheté plusieurs entreprises spécialisées l'année dernière afin de mieux se positionner sur les marchés de l'IA, mais il va désormais plus loin. Le titan du silicium a débauché le Chief GPU Architect d'AMD, Raja Koduri, pour se lancer de plain-pied sur le marché du GPU. (L’Usine Digitale)

• L'intelligence artificielle, nouvel outil contre le crime. La police de l'État américain du Delaware, dans l'est du pays, s'apprête à déployer des caméras "intelligentes" dans ses véhicules afin d'aider les autorités à détecter un véhicule transportant un fugitif, un enfant disparu ou une personne âgée désorientée. (AFP)

• Broadcom's $130bn Qualcomm bid is a bold play to own AI. Intel, Broadcom, Google, Nvidia and Qualcomm are all designing chips for an AI future... and anyone could win (Wired)

Plateformes/modèles économiques

• L’argent de Softbank inonde la Silicon Valley (AFP)

• Uber annonce un accord pour vendre une participation au japonais Softbank. Cette transaction pourrait aider la compagnie à tourner la page des scandales et donner le coup d’envoi à son introduction en Bourse prévue en 2019.(Le Monde, Wall Street Journal, AFP)

• Pour Uber, l’avenir est aux taxis volants. La compagnie californienne souhaite lancer des essais à Los Angeles à partir de 2020 (Le Monde)

Plateformes de e-commerce en Chine

• Soldes monstres en chine : Alibaba vend pour 25 milliards de $ en 24 heures … (AFP)

• En Chine, Alibaba organise un festival de shopping géant. La Fête des célibataires est l’occasion pour le site internet d’affirmer ses stratégie multicanale (Le Figaro)

• La Fête des célibataires bat tous les records d’achats sur Internet. Alibaba a enregistré 25 milliards de dollars de transactions en ligne en 24 heures. Son rival, JD.com, 19,1 milliards de $ (Les Echos, Reuters, AFP)

• Le géant chinois Alibaba réinvente les magasins. .Le groupe de commerce en ligne et son concurrent JD.com comptent réanimer le commerce physique avec des boutiques ultraconnectées. Tirant les leçons de la vente en ligne, l’entreprise de Jack Ma a ouvert 22 magasins Hema ces derniers mois (Les Echos)

Crypto Monnaies

• EU markets agency warns new crypto coins could prove worthless. Europe’s top markets regulator has warned investors about the pitfalls of buying newly issued crypto coins, an experimental and unregulated form of online crowd funding particularly used by start-up businesses. (Reuters)

Robotique

• Trop robots pour être vrais ? Exosquelettes, miniatures, mous ou en bois ? Les robots du futur sortiront sans doute de l'esprit et des labos des quelques 200 chercheurs qui viennent de se réunir à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques) durant trois jours pour les Journées nationales de la recherche en robotique (JNRR). (AFP)

Start-up

• Les start-up au service de l'environnement. Les progrès réalisés par des entreprises de recyclage de CO2, désormais capables de l'exploiter commercialement, attestent du potentiel des nouvelles technologies dans la lutte contre le changement climatique, un des principaux thèmes du Web Summit qui s'est tenu cette semaine à Lisbonne. (AFP)

French Tech

• Les cinq start-up à suivre en Lorraine. Dans le paysage de la French Tech, le territoire lorrain se rassemble sous la bannière Lor’N’Tech. Son objectif est de capitaliser sur ses premiers succès comme Boursorama. (Les Echos)

• Un écosystème généraliste porté par 4 villes. Seul territoire labellisé French Tech du Grand Est, la Lorraine embarque Metz, Nancy, Thionville et Epinal dans sa dynamique. (Les Echos)

• Blida, le sanctuaire de l’inspiration numérique (Les Echos)

Protection des données personnelles

• Le règlement ePrivacy menace le pluralisme de l’information (Le point de vue de Pierre Chappaz, président exécutif de Teads.tv dans Les Echos)

TÉLÉPHONIE MOBILE

Couverture mobile / Métro

• Une première en France : le métro toulousain 100% connecté en très haut débit mobile (Communiqué de Bouygues Telecom, Free, Orange, SFR, Tisséo et Toulouse Métropole)

TÉLÉCOMS - FRANCE

L’ÉVÈNEMENT : ALTICE-SFR s’effondre en Bourse

Reprise en main de l’entreprise par Patrick Drahi lui-même

• Sous la pression des marchés, Drahi reprend la main chez Altice. L’action Altice a perdu 34% de sa valeur en cinq jours et la capitalisation boursière du groupe de Patrick Drahi, plombée par les interrogations des investisseurs sur l’avenir de SFR, a fondu de 50%. Dont acte : jeudi soir jeudi soir Michel Combes a été remercié. Patrick Drahi a repris directement les rênes du groupe (Le Monde, Le Figaro, Les Echos, AFP)

• Drahi doit restaurer la confiance des marchés (Le Figaro)

Les analyses

• Patrick Drahi crée un électrochoc pour sortir SFR du marasme. Le départ du directeur général, Michel Combes, est le symptôme d’une crise profonde chez SFR. La nouvelle équipe, autour d’Alain Weill et de Patrick Drahi, a de nombreux défis à relever (Les Echos)

• Patrick Drahi, l’audacieux magnant des télécoms face à son heure de vérité (AFP)

• Patrick Drahi a sans doute encore confiance en lui. Le problème, c’est qu’il est désormais un peu le seul (Editorial de David Barroux dans Les Echos)

• C’est Patrick Drahi lui-même qui a tissé la toile dans laquelle il a été piégé. Obsédé par la figure historique es grands tycoons américains du câble et des médias, l’homme d’affaires entend bâtir un empire à leur manière, à cheval sur les contenus et les réseaux. Mais Altice qui enchaîne les plans de restructuration, les équipes managériales et les expériences de diversification dans un contexte financier tendu par son endettement (51 milliards d’€), ne dispose pas des mêmes protections que les anciens monopoles Orange ou AT&T (Editorial de Philippe Escande - Le Monde)

• Drahi contraint de s’exposer chez Altice pour regagner la confiance (AFP)

• La convergence doit encore faire ses preuves. Les prochains droits sportifs seront décisifs pour juger de la réussite de la stratégie médias-télécoms de l’opérateur (Les Echos)

• Plombé par la débâcle de SFR, Drahi va devoir être très convaincant. Altice a perdu 9 milliards en bourse en une semaine (Huffington Post)

Les portraits

• Alain Weill, le « mini-Drahi » Nommé PDG de SFR, le patron de BFMTV et RMC va devoir se familiariser avec un nouvel univers : celui des télécoms (Les Echos)

• Peur sur la Bourse (Les Echos)

• Portrait de Dexter Goei, qui remplacera Michel Combes (Les Echos)

• Alain Weill, l’homme pressé des médias à la tête de SFR (Le Figaro)

• Armando Pereira de l’ombre à la lumière (Le Figaro)

• Comment Michel Combes a été rejeté par le clan Altice. Le départ de Michel Combes de la direction générale d'Altice n'est qu'une demie surprise. Plusieurs signaux avant-coureurs laissaient prévoir une séparation rapide. (Challenges)

• Alain Weill, de RMC à SFR. Le sauveur de RMC, créateur de BFM TV et RMC Découverte, va devoir s'accommoder d'un patron, Patrick Drahi, et d'un univers nouveau, les télécoms. (Challenges)

Point de vue

• Pour Stéphane Richard, Altice a « un problème de modèle ». "Il y a un problème de modèle. On ne peut pas tout faire, on ne peut pas investir massivement dans la fibre optique et investir massivement dans les contenus", a affirmé hier le président d’orange au cours de l'émission "Le Grand Jury" sur RTL-LCI-Le Figaro. "Je ne veux pas jouer un peu les Cassandre, franchement j'ai des doutes sur le modèle, parce que le modèle financier est difficilement soutenable tel qu'il est aujourd'hui. Il supposerait qu'il y ait effectivement des performances opérationnelles, qui aujourd'hui ne sont pas tout à fait au rendez-vous", a poursuivi M. Richard. "Qu'est-ce qui fait qu'une entreprise marche? C'est une stratégie un peu constante, c'est une stabilité managériale (...), ce sont des équipes motivées (...) Où sont tous ces critères de succès chez Altice ? C'est ça la question", a-t-il encore dit (AFP)

Orange

• Stéphane Richard : «La banque doit faire sa transformation digitale». Lancée le 2 novembre, Orange Bank a gagné 30.000 clients en dix jours, révèle son président au «Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI». (Le Figaro, AFP)

• Le groupe de télécoms Orange va "progressivement réduire" ses effectifs dans les centres d'appels, qui comptent en total 20.000 employés, en raison d'une baisse des appels de ses abonnés, a annoncé le patron du géant français Stéphane Richard. (AFP, Les Echos)

• Les plans d'Orange pour « nettoyer » le trafic Internet, avec l'aide de l'ANSSI (Next Inpact)

Equipementier

• Huawei se dote d’un nouveau patron pour la France : Shi Weiliang va être nommé directeur général de la filiale française du groupe de produits et services télécoms (La Lettre de l’Expansion)

TÉLÉCOMS - INTERNATIONAL

Espionnage

• La nouvelle guerre froide aura-t-elle lieu sur le web ? Facebook et Twitter sont-ils devenus les nouveaux champs de bataille du FSB (ex-KGB) et de la CIA ? La propagande n’est plus verticale et univoque, elle devient horizontale et dissidente. Si les plateformes n’interviennent pas, il est urgent que les Etats légifèrent. (Libération)

Etats-Unis

• Qualcomm lance un processeur ARM pour serveur. C’est une nouvelle incursion sur les terres d’Intel (Les Echos)

Japon

• Le géant japonais du e-commerce et d'autres services en ligne Rakuten a annoncé un quasi doublement de son bénéfice net au troisième trimestre sur un an, ayant notamment profité de gains exceptionnels de son portefeuille d'investissements. Son bénéfice net a atteint 32,33 milliards de yens au troisième trimestre (245 millions d'euros au cours actuel), un résultat nettement supérieur aux attentes et presque aussi important que son bénéfice net sur la première moitié de son exercice 2017. (AFP)

INTERNET

Panne chez OVH

• L’hébergeur internet OVH se remet d’une importante panne. Des centaines de sites ont été, jeudi 9 novembre, inaccessibles des heures durant (Le Monde)

• Panne OVH : incident "clos" et premières explications techniques Dans un billet, Octave Klaba revient sur la méga-panne qui a notamment touché son datacenter de Strasbourg coupant l'accessibilité de millions de sites Web en France et à l'étranger. (ZDNet)

• Panne géante d'OVH : l'opérateur de cloud paie des décisions d'architecture contestables. Les pannes massives qui ont affecté hier les datacenters de Roubaix et de Strasbourg résultent largement de l'absence de redondance sur des éléments critiques de l'infrastructure des datacenters du groupe. Le groupe s'est engagé à y remédier. Pour certains clients, le retour à la normale a été long et douloureux. (LeMagIT)

TECHNOLOGIES

Câbles sous-marins

• Les câbles d’Internet : qui sont-ils, quels sont leurs réseaux ? « Jupiter », un nouveau câble transpacifique sera déployé par Amazon, Facebook et Softbank, d’ici 2020. Longueur du câble : 14 000 kilomètres. Capacité : 60 térabits par seconde. À l’intérieur, plusieurs fibres optiques, de l’épaisseur d’un cheveu, par lesquelles transiteront bientôt des milliards de données entre l’Asie et l’Amérique du Nord. (Usbek & Rica)

CONTENUS

Audiovisuel

• Les groupes de télécoms et les géants du Net commencent à faire sentir leur loi dans la création audiovisuelle (Alternatives Economiques)

Etats-Unis

• Media landscape in tumult with deal talk rife. AT&T/Time Warner and Fox/Disney developments show an industry on brink of transformation (Financial Times)

Médias sociaux et démocratie

• Les médias sociaux, une menace pour la démocratie. Facebook, Google et Twitter étaient supposés renouveler la politique, l’information fiable devait dissiper préjugés et mensonges. Qu’est-ce qui a mal tourné ? (Le Nouvel Economiste)

• Les réseaux sociaux, d’abord une bénédiction, désormais un handicap pour la démocratie. Un système fait pour susciter l’attention est facilement manipulable (Le Nouvel Economiste)

Réseaux sociaux

• La France a "engagé des discussions" avec les "grands hébergeurs", dont Twitter, pour agir plus efficacement contre les menaces proférées sur les réseaux sociaux et sanctionner auteurs et plateformes, a déclaré le 1er Ministre. (AFP)