Revue de presse

Les titres de la presse du vendredi 10 juin 2016

RÉGULATION

Régulation des plateformes

France

• Les 5 points de la révision du cadre réglementaire des télécoms porteront sur la connectivité, le spectre, le périmètre du cadre réglementaire, le service universel et les questions institutionnelles, a expliqué Martine Lombard, du collège de l’Arcep, lors de l’audition sur les enjeux numériques des commissions sénatoriales des Affaires économiques, de la Culture et des Affaires européennes. L’UE n’est en revanche pas encore « mûre » pour réguler les plateformes, a-t-elle déclaré. La révision du cadre des télécoms sera présentée le 21 septembre par la Commission (Contexte)

Allemagne

• L’autorité de la concurrence allemande affine sa doctrine sur les plateformes internet. Dans un document de travail, elle cerne les adaptations nécessaires du droit de la concurrence pour analyser le pouvoir de marché des plateformes numériques. Au centre de son analyse : l’effet de réseau. Le Bundeskartellsamt se concentre donc sur les plateformes multidimensionnelles (vente, immobilier, rencontres). Cette analyse complète celle réalisée conjointement avec la France sur l’économie des « données ». Le gouvernement allemand a publié, fin mai, un livre vert sur le sujet (Contexte)

NUMÉRIQUE

Innovation

• 5 idées de start-up rencontrées au festival "Futur en Seine" (AFP)

Agence du numérique

• L’Agence du numérique a été lancée le 7 juin (localtis.info)

Nominations

• Le conseil d’administration de Syntec numérique se renouvelle.. Le nouveau président de l’organisation sera élu le 15 juin (Contexte)

Mutation numérique

• Le tribunal correctionnel de Paris a condamné jeudi Uber France à 800.000 euros d'amende, pour avoir lancé ce service qui mettait en relation des clients avec des chauffeurs amateurs, au volant de leur propre véhicule. La société a fait appel. Le 22 juin, c'est au tour de Heetch de passer au tribunal(Les Echos, Le Figaro, Wall Str. jal)

• L'Oréal s'est installé dans Silicon Valley pour inventer les services de demain. Le digital est l'une de ses priorités : il y consacre déjà 25,5 % de ses dépenses en médias. Et l'e-commerce n'en est qu'un des nombreux aspects. En plus de son incubateur, L'Oréal travaille avec Google, incontournable : 45 milliards de vidéos sur la beauté sont publiées par an sur YouTube. Et 60 % des gens se renseignent sur internet avant d'acheter un soin. Le géant mondial fournit à L'Oréal des informations sur les tendances émergentes sur le Web, ce qui lui permet de réagir rapidement (Les Echos, AFP)

Start-up

• Pourquoi les startups françaises misent sur Taiwan (La Tribune)

TÉLÉPHONIE MOBILE

Applications

• Apple et Google annoncent de nouvelles mesures régissant les ventes d'applications mobiles : ils misent sur l'abonnement sur mobile. Une bonne manière pour Apple et Google d'augmenter leurs revenus dans les applications c'est de s'assurer qu'ils soient récurrents (Le Figaro)

• Gros embouteillage sur le marché des applications. Selon une étude américaine, la folie du téléchargement massif d’applications, débutée en 2008, touche à sa fin. Les smartphones sont surchargés d’applications, qui consomment beaucoup de place sur l’écran, cannibalisent la capacité de stockage et pompent la batterie, ce qui décourage les utilisateurs d’en télécharger de nouvelles. Comment relancer ce marché ? Désormais, il est très difficile d'imposer une nouvelle application. Les nouveautés, notamment les jeux, éclosent moins facilement et retombent plus vite dans l'anonymat (latribune.fr)

Mesure de la qualité de service

• 4G Monitor : Orange en tête à la ville comme à la campagne au Q1. Ce baromètre du 1er trimestre inaugure une nouvelle méthode upData qui prend en compte vos mesures (crowdsourcing) mais aussi des mesures professionnelles. Alors qui offre le meilleur débit mais surtout la meilleure qualité de service ? Quelles différences entre les grandes villes et la campagne ? (zdnet.fr)

Euro 2016

• Le très haut débit pour tous dans des stades connectés. Les opérateurs mobiles ont couvert les dix arènes de l’Euro 2016 en 4G. Partenaire officielle de la compétition, Orange a également déployé des kilomètres de fibre optique et des relais wifi pour connecter les fans et assurer la bonne retransmission des images (La Tribune)

TÉLÉCOMS - FRANCE

Opérateurs

Orange/couverture du territoire

• Orange pressé de connecter les territoires pour François  Hollande. L’opérateur va raccorder plus vite en 4G les campagnes et augmenter le débit d’internet fixe d’un million de foyers. Bonne nouvelle pour le président de la République venu inaugurer le campus d’innovation de l’opérateur. Il a promis en contrepartie un cadre réglementaire et un actionnariat stables (Rue 89)

• Connecter les campagnes : les promesses d'Orange, les aides de l'Etat. Orange, un mauvais élève qui se rattrape sur le service universel (nextinpact.com)

Patrick Drahi auditionné par le Sénat

• SFR a une « avance de plusieurs dizaines d’années dans la fibre ». Patrick Drahi continue dans la provocation et estime avoir une avance considérable sur Orange dans la fibre. Des mots qui sonnent faux après l’annonce d’enlever le mot fibre des publicités et offres SFR (phonandroid.com

• Une consolidation des opérateurs n'est "pas indispensable" pour le patron de SFR(Satellifax)

• "un client SFR qui me quitte, ça me fait mal au cœur et en plus au portefeuille" : interrogé ce mercredi par les sénateurs de la Commission des affaires économiques, le patron d'Altice est revenu sur plusieurs points, notamment l'optimisation fiscale, la presse, la fibre et la 4G (zdnet.fr, silicon.fr)

TÉLÉCOMS - INTERNATIONAL

Italie/déploiement de la fibre

• Fibre: Enel en négociations exclusives pour intégrer Metroweb, alors que Telecom Italia, lui aussi engagé dans le développement de la fibre optique, avait également présenté une offre. Ce projet de rachat s'inscrit dans le cadre du plan lancé par le gouvernement italien pour développer l'internet à haut débit dans le pays. Enel a annoncé le lancement d'un plan d'investissements de 2,5 milliards d'euros pour "apporter la fibre optique directement chez ses clients" dans 224 villes en Italie, en collaboration avec des opérateurs télécoms qui loueront ses infrastructures (AFP)

INTERNET

Gouvernance

• Les États-Unis amorcent un désengagement. Le département américain du Commerce a approuvé le plan de transfert de « la supervision de fonctions clés de l’internet », présenté en mars 2016 par la société pour l’attribution des noms de domaine et des numéros sur internet (Icann en anglais). Cette supervision, américaine jusqu’alors, est supposée maintenant devenir mondiale (Contexte)

Point de vue

• Le Web est devenu "le plus grand réseau de surveillance au monde. Pour Tim Berners-Lee, père du Web, sa création est désormais aux mains de sociétés privées ou de gouvernements. Il est temps de réfléchir à une décentralisation technique mais surtout à une prise de conscience des utilisateurs (latribune.fr)

Euro 2016

• La SNCF a conclu un partenariat avec Google pour numériser toutes les gares françaises. Dans l'immédiat, seules les 33 gares concernées par l'Euro de football sont disponibles. SNCF Gares & Connexions, direction autonome au sein du groupe ferroviaire, prévoit aussi d'augmenter la couverture wifi de ses gares. Aujourd'hui, 130 d'entre elles dans toute la France disposent d'un réseau gratuit. Cent autres gares seront ajoutées d'ici à la fin juin, essentiellement en Ile-de-France. En janvier 2017, le plan prévoit une couverture wifi dans près de 400 gares, sur tout le territoire (Les Echos, AFP)

• Les Champs-Elysées basculent dans le wi-fi gratuit avec JCDecaux. « La puissance, entre 30 et 120 mégabits de débit, est l'équivalent du wifi connecté à la fibre. Il est prévu pour 5.000 personnes connectées simultanément et jusqu'à 35.000 personnes mais, dans ce cas, la rapidité de la connexion n'est pas la même », souligne Albert Asseraf. La Mairie aimerait d'ailleurs généraliser le wifi gratuit dans la ville mais elle se heurte à l'opposition des associations hostiles aux antennes en tout genre (Les Echos, Le Figaro, Le Parisien, AFP)

CONTENUS

Avenir de la presse/net neutralité

• Les télécoms avalent la presse. Qui arrêtera SFR ? Depuis un mois, l’opérateur accélère un rapprochement avec les médias qu’il détient. Une stratégie qui pose la question de l’avenir de l’information en France, sans que grand monde s’en préoccupe. Interrogée sous l'angle de la neutralité du Net, l'Arcep ne ferme pas complètement la porte. Si des offres comme SFR Presse ne sont "pas interdites en tant que telles", reste qu'elles seront examinées "au cas par cas" répond Sébastien Soriano qui ajoute qu'il avisera aussi en fonctions des plaintes qui lui remonteront sur le sujet (Rue 89)

Audiovisuel

• Canal + doit renoncer à l’accord avec beIN Sports. Vincent Bolloré réclamait la possibilité de conclure un accord de distribution avec son concurrent. Pour obtenir gain de cause, il a abattu des cartes maîtresses comme l’annonce de pertes abyssales pour la chaîne Canal + (400 millions d’euros prévus en 2016 et 460 millions en 2017) et la menace de fermer purement et simplement la chaîne cryptée. Pour redresser le groupe, Vincent Bolloré va accélérer son plan d’économies et mettre l’accent sur l’international. (Le Figaro)

• Bruno Lasserre : « Le groupe a un an pour recréer son modèle économique ». Le président de l'Adlc explique pourquoi il n’a pas accédé à la demande de Canal + (Le Figaro)

• Accès aux contenus sportifs premium: l’Autorité de la Concurrence a rejeté aujourd’hui le projet d’accord de distribution exclusive de BeIn Sports par Canal Plus. Je considère que c’est une bonne nouvelle pour les consommateurs tant les contours de cette accord laissaient présager des hausses de prix pour les abonnés de BeIn Sports, dont la stratégie tarifaire aurait été dans les mains de Canal Plus. Au-delà de ce point, une problématique plus globale d’accessibilité aux contenus sportifs premium par les consommateurs se pose. Si les craintes que l’on peut avoir sur la stratégie d’exclusivité de SFR devaient malheureusement se réaliser, alors je saisirais les pouvoirs publics pour que soit imposées des règles garantissant un accès non discriminatoire des consommateurs aux contenus sportifs ! (blog d’Alain Bazot/ UFC-Que choisir)