Revue de presse

Les titres de la presse du mercredi 8 juin 2016

RÉGULATION

Neutralité du net : le Berec présente son projet de lignes directrices

• L’Europe au chevet d’internet : ça change quoi pour notre forfait ? Maintenant que l’internet est garanti ouvert et neutre sur le vieux continent, il faut mettre ces principes en œuvre. Les gendarmes des télécoms européensviennent de lancer des premières pistes : voilà ce qu’elles peuvent changer pour nous :

1 Machin télécom n’a pas le droit de vous forcer à écouter machin Music

2 Mais Machin télécom peut vous donner un accès privilégié à certaines applis

3 Machin télécom ne pourra pas vous empêcher d’utiliser un service

4 Mais ça peut changer en cas de panne ou de contenus jugès illégaux

5 Machin télécom peut toujours bidouiller son trafic

6 mais Machin télécom ne pourra pas vous surveiller

4 Machin télécom ne pourra pas vous empêcher de surfer couvert

8 Machin Télécom pourra quand même ouvrir des itinéraires parallèles à Internet

9 Machin télécom devra fournir des contrats clairs

10 Si son réseau « est le meilleur », on pourra vérifier

11 vous pourrez signaler les errements de machin Télécom

12 Machin télécom pourra être sanctionné s’il fait n’importe quoi (Rue 89)

• Les régulateurs européens lancent leur consultation publique. Les régulateurs européens laissent de la place à la gestion de trafic ou aux services spécialisés. Des activités habituellement considérées comme contraires à la neutralité du Net. Pour le BEREC, leur interprétation de la loi est « équilibrée et pragmatique », ouvrant assez de champ aux opérateurs pour innover, tout en protégeant le service de base (le flux internet) et les contenus qui y transitent (nextinpact.com)

• La neutralité du Net se précise en Europe ; ce qui suscite, déjà, le mécontentement des opérateurs télécoms (latribune.fr)

• Le BEREC donne sa vision contraignante pour les opérateurs. Cette première proposition est ouverte à une consultation publique (zdnet.fr)

• L'Europe prend position sur la neutralité du Net (silicon.fr)

• La neutralité du Web sera strictement mise en place. Les opérateurs télécoms ne peuvent pas donner la priorité à un service face à un autre pour des raisons commerciales, ou encore favoriser un site en n'y faisant pas payer l'accès (lecho.be)

• "La consultation" du BEREC (ou la politique du découragement). Le projet de lignes directrices n'est publié qu'en anglais, ce qui ne facilite pas la lecture d'un texte technique pour les non-anglophones. D'autre part, le seul moyen de répondre à la consultation est d'envoyer un email dont la taille est limitée à 2MB, si possible en anglais, sans précision sur la façon dont seront prises en compte les réponses dans d'autres langues. Afin de pallier le manque de transparence de cette procédure et des négociations, La Quadrature du Net, associée à d'autres organisations, avait lancé en mars une consultation, toujours disponible, ainsi qu'une plateforme permettant d'indiquer les atteintes à la neutralité du Net des opérateurs dans toute l'Union européenne. Aujourd'hui, nous souhaitons permettre au plus grand nombre de participer à la consultation. C'est pourquoi nous publions les lignes directrices du BEREC ci-dessous sur une plateforme permettant les commentaires : ainsi chacun pourra participer de façon transparente, et nous aider à élaborer collaborativement notre réponse à cette consultation. Cette démarche a également pour but d'inviter chacun à donner son avis au BEREC. Afin de rendre encore plus accessibles les lignes directrices, nous proposons de travailler sur une traduction collaborative en français (Communique La Quadrature du Net)

Marché entreprise

• La fibre optique est-elle un service public ? Le schéma de déploiement et d'accès à la fibre défini par l'Arcep en 2010 tend à être remis en question. Les entreprises attendent un réseau qui n’est pas fait pour elles (communiqué de presse du FAI pour les entreprises Céleste)

Concurrence/point de vue

• Interview de Bruno Lasserre, président de l’Autorité de la concurrence : "Demain la concurrence 2016 : new frontiers of antitrust" (Concurrences)

NUMÉRIQUE

L’Arcep lance une consultation publique sur les réseaux IoT

• Devant l’essor du marché de l’IoT, les bandes de fréquence se voient menacées de saturation. C’est pourquoi l’ANFR et l’Arcep viennent d’ouvrir une consultation publique sur les bandes de fréquences sous les 1GHz qui pourraient être ouvertes à l’IoT (objetconnecte.com)

• Arcep : jeu à trois bandes pour l’iOT. L'Autorité lance une consultation publique à destination des opérateurs concernant une éventuelle ouverture d'une bande de fréquence destinée à l'iOT. Pour l'instant, Orange, SFR ou d'autres ont fait leurs choix dans les différents protocoles prévus pour gérer l'iOT. L'Arcep propose trois bandes de 863 à 870 MHz; 870 à 876 MHz et 915 à 921 MHz. La consultation sera terminée le 18 juillet 2016 (electronlibre.info)

L'Agence du numérique est officiellement lancée

• Le gouvernement a officiellement lancé l'Agence du numérique. Son but : faire le pont entre les écosystèmes numériques, les collectivités locales et le gouvernement. Au sein de l'agence sont regroupés la French Tech, chargée de soutenir les start-up françaises, le Plan France très haut débit 2022, qui vise à doter le territoire d'une connexion haut débit, et le programme Société numérique, qui souhaite accélérer l'appropriation du numérique par l'ensemble de la population (liberation.fr)

• Antoine Darodes : "le numérique ne doit pas être réservé aux happy few". A l’occasion hier soir de  l’inauguration de l’Agence du numérique, son directeur a donné une interview (liberation.fr, AFP)

French tech/start-up

Réseaux thématiques French Tech : le Poitou-Charentes mise sur l'édutainment. La région, dont la candidature au réseau de métropoles French Tech avait été rejetée en 2015, retente sa chance avec la thématique "édutainment", autour de toutes les nouvelles formes d'apprentissages (usine-digitale.fr)

• Innov8 (spécialiste de la distribution des objets connectés via son réseau de magasins Lick) et Crédit Mutuel/CIC lancent un fonds de 10 millions d'euros pour les start-up IoT (usine-digitale.fr)

• La licorne Stripe s'installe en France. La plateforme de paiement sur internet et mobiles californienne compte déjà plus de 1000 start-up clientes en France (Les Echos)

• Portrait : Géraldine Le Meur, lance The Refiners, un accélérateur de start-up françaises basé à San Francisco (Les Echos)

• Portrait : Céline Lazorthes, fondatrice de Leetchi, une pionnière de la collecte en ligne (Le Figaro)

Smart cities

• « Lyon Smart City veut créer un écosystème à la Silicon Valley » : Gérard Collomb, sénateur-maire et président de la Métropole de Lyon,  dévoile sa vision de la ville intelligente (atelier.net)

• Copenhague, une volonté politique à l’origine de la smart city. Retour sur la volonté politique forte de la capitale danoise à l’origine de sa mue vers une ville toujours plus intelligente (atelier.net)

Utilisation des données

• La gestion des flux de données individuelles qui permettent de réguler la vie urbaine échappe au pouvoir politique au profit des opérateurs du numérique, expliquent Bruno Marzloff et Bertil de Fos, fondateur et directeur du cabinet d’études Chronos (lemonde.fr)

• La société de surveillance des objets connectés. Dans le monde de l’assurance, les objets connectés ont une vertu pour l’assureur : pouvoir personnaliser les contrats en fonction de la vie du client quasiment en temps réel, grâce aux capteurs reliés à sa voiture, mais aussi à son habitation. Autre intérêt de ces objets, mis en avant par les assureurs : faciliter la prévention. Un scénario très séduisant dans le domaine de la santé, où l’assureur pourrait « surveiller » en permanence son client, mais totalement bloqué pour l’heure par la loi Informatique et libertés du 6 janvier 1978, qui interdit de lier tarifs d’assurance et données de santé (Le Monde)

Blockchain

• La bataille secrète des banques pour mettre la main sur la blockchain. La technologie derrière le bitcoin a le potentiel de rebattre les cartes du monde financier. L'établissement bancaire qui imposera sa solution deviendra le maître du jeu (journaldunet.com)

Mutation numérique

• L'économie numérique transforme les rapports de confiance. Face à des échanges décentralisés et à la disparition des intermédiaires, les consommateurs vont devoir trouver de nouveaux garants, analyse la Fevad, qui organise un colloque sur les " Enjeux E-Commerce" le 14 juin (journaldunet.com)

TÉLÉPHONIE MOBILE

5G

• Pour Virginie Hollebecque, Vice-Présidente, EMEA Sales du transporteur télécom Ciena, les nouveaux usages générés par la future 5G impliquent une remise en cause des infrastructures existantes. S'adapter ou souffrir ? "Les opérateurs ne peuvent plus attendre 6 à 18 mois pour lancer une application innovante ou surtout différenciente" (zdnet.fr)

Fréquences et santé

• Exposition aux ondes : les maires dans le brouillard. Les projets de déploiement des compteurs Linky d’EDF  ravivent les tensions liées à l’impact supposé des ondes électromagnétiques sur la santé. En première ligne, les maires sont désemparés (La Gazette des communes)

TÉLÉCOMS - FRANCE

Opérateurs

• Free et Bouygues relancent la guerre des prix. Avec des box moins chères ou des forfaits en baisse, les deux "challengers" du marché français, semblent remettre les prix au centre du jeu (Challenges)

• Le PDG d'Orange estime peu probable une reprise des discussions entre opérateurs télécoms en vue d'une consolidation du marché français à court terme, tout en réaffirmant ses interrogations sur la pérennité de la structure actuelle avec quatre acteurs. "Est-ce que l'occasion peut se représenter ? Oui bien sûr. Je ne crois pas dans le court terme. Mais les raisons de fond qui peuvent conduire à une consolidation en France (...) demeurent", a déclaré Stéphane Richard à l'occasion de l'assemblée générale du groupe (Reuters)

• SFR : Adieu la Fibre, bonjour la THD. SFR a dévoilé hier sa nouvelle grille tarifaire. Quoi de neuf ? En particulier les offres autrefois baptisées Fibre qui sont désormais regroupées sous le terme « Très Haut Débit », THD pour les intimes. Une décision qui n’a pas été prise de gaîté de cœur, un arrêté obligeant les opérateurs depuis le 1er juin à préciser la terminaison de leur Fibre et à préciser le débit montant. Or, si SFR propose bien des abonnements Fibre, la majeure partie de ses raccordements très haut débit sont en FttB, c’est-à-dire que contrairement au FttH, la fibre ne va pas jusqu’à l’abonné, la terminaison se faisant en câble coaxial. Il a donc préféré évacuer le mot Fibre de ses argumentaires commerciaux (01net.com)

TÉLÉCOMS - INTERNATIONAL

Opérateurs

• T-Mobile USA: customer obfuscation costs. Is offering free shares to customers inspired, or gimmickry (Lex column/Financial Times)

• Hutchison Holdings a proposé des arrangements dans le but de s'assurer le feu vert de la Commission européenne à la fusion de sa filiale de téléphonie mobile italienne avec celle de Vimpelcom (Reuters)

Câble sous-marin

• Le câble sous-marin de fibre optique DARE bientôt déployé en Afrique de l’Est (la Tanzanie, le Kenya, la Somalie, la région autonome du Puntland en Somalie, le Somaliland, le Yemen et Djibouti) (agenceecofin.com)

INTERNET

Cloud

• Cloud souverain : les collectivités locales ne pourront pas y couper. Dans une circulaire publiée au Journal Officiel, le Ministère de la Culture indique que les collectivités locales françaises devront passer par des prestataires hébergés en France pour traiter les données relatives aux citoyens français (zdnet.fr, nextinpact.com)

Noms de domaines

• L’État consulte sur l’Afnic et sa gestion du .fr. Alors que l'Afnic administre actuellement l'enregistrement de près de 3 millions de domaine en .fr, le gouvernement demande au public de faire part de leurs commentaires avant la reconduction de son mandat pour 5 ans, prévue en 2017 (numerama.com)

Wifi

• Avec JC Decaux, le Wifi gratuit débarque sur les Champs-Elysées. Le géant de la communication lance demain un service de WiFi à ultra haut débit financé par la publicité. La connexion Wii devient ainsi un bien commun, qui n’est plus fournie par les seuls opérateurs télécoms (Challenges, Les Echos)