Revue de presse

Les titres de la presse du mercredi 15 avril 2015

LA COMMISSION EUROPÉENNE ACCUSE OFFICIELLEMENT GOOGLE D'ABUS DE POSITION DOMINANTE

 

• La Commission adresse une communication des griefs à Google au sujet du service de comparaison de prix et ouvre une procédure formelle d'examen distincte concernant Android (Communique CE, AFP)

•La Commission européenne a clos son enquête pour anticoncurrence qui pesait sur le moteur de recherche américain depuis 5 ans. Celui-ci pourrait devoir s'acquitter d'une amende de 6 milliards d'euros. Les accusations de Bruxelles sont «loin de la vérité», répond Google (Le Figaro)

• Google, qui risque une amende pouvant aller jusqu'à 10% de son chiffre d'affaires,  a deux mois pour se défendre. La Commission pourrait recommander un démantèlement du géant américain, mais il n'est pas exclu que Google et la Commission parviennent à un accord négocié, sans sanction ni imposition d'actions correctives, Google s'engageant à  prendre des mesures de son propre chef (Le Monde)

• Europe to pull trigger on Google antitrust charges (Wall Str. Jal, Les Echos, AFP)

• Le début d’une nouvelle ère européenne hostile aux GAFA. Depuis un an, la pression politique est montée en Europe pour réclamer de nouvelles régulations pour Google, Amazon, Facebook, Apple et les autres géants de l’Internet. Au-delà de la seule bataille sur les pratiques de Google, le questionnement autour de la régulation des plateformes internet est en train de devenir une priorité politique de l’UE (Les Echos)

RÉGULATION

Projet de loi Macron

• France set to push Google to reveal "secret sauce" algorithm (Financial Times)

France/politique industrielle

• Un grand projet sur l'industrie du futur réunira la plupart des thèmes autour du numérique (Le Monde, AFP)

• L'Etat invité à prendre d'avantage le virage du numérique et de l'innovation (nextinpact.com)

Europe

Régulation des plates-formes

• Gunther Oettinger, commissaire au Numérique, a appelé à réguler les plates-formes américaines du Net et à développer des « solutions européennes ». Une sortie qui pourrait annoncer la notification des griefs de Bruxelles envers Google, ce mercredi, mettant fin à une enquête de plus de quatre ans (Bloomberg, Communiqué Commission Européenne, Les Echos, Contexte)

Marché unique des télécoms

• "Turning Europe digital, preparing for future growth" (discours du vice-président Ansip)

• European governments parliament still far apart on net neutrality (Wall Str. jal)

Projet de loi sur le renseignement

• Après avoir lancé une pétition sur Internet contre le projet de loi sur le renseignement mardi, les hébergeurs de données sont conviés ce mercredi au ministère de l'Intérieur (Les Echos)

• L'Assemblée nationale a inscrit dans le projet de loi sur le renseignement des délais de conservation des données différents selon les techniques d'interception, jusqu'à cinq ans pour les données de connexion (AFP)

• Les députés font consensus (AFP)

NOKIA RACHÈTE ALCATEL-LUCENT POUR CRÉER UN GÉANT EUROPÉEN DE TÉLÉCOM

Les faits

• Nokia avale Alcatel-Lucent (bfmtv.com)

Le communiqué officiel

• Nokia et Alcatel-Lucent se rapprochent pour créer un leader des technologies innovantes pour les réseaux et les services pour un monde connecté. Le nouveau groupe s'appellera Nokia, sera basé en Finlande et dirigé par les actuels patrons de l'équipementier finlandais. Le futur ensemble s'est fixé pour objectif de réaliser 900 millions d'euros d'économies sur ses coûts d'ici 2019. Il espère aussi réduire ses frais financiers de 200 millions. L'objectif d'économies sur les coûts devra être atteint sans suppression d'emplois supplémentaires à l'issue des restructurations en cours dans le groupe français (Communiqué, bfmtv.com, AFP)

La réaction de la presse

• Vers un nouveau numéro un des équipementiers télécoms. La transaction permettrait au nouvel ensemble de dépasser le numéro un mondial Ericsson, avec un chiffre d’affaires d’environ 26 milliards d’euros, et un peu moins de 110.000 salariés dans le monde. Certes, Alcatel-Lucent perd de l’argent, mais le vaste plan de restructuration engagé depuis 2013 a nettement réduit ses pertes (Les Echos)

• "L'Airbus des télécoms" prêt à décoller (latribune.fr)

• Alcatel/Nokia: accord pour une OPE début 2016, le français valorisé 15,6 mds EUR (AFP)

• France plays nice with Nokia bid for familiy jewel Alcatel (Bloomberg)

• French government backs Nokia bid for Alcatel (Financial Times)

Les conséquences sur l'emploi

• Le chef de l'État et le gouvernement seront très attentifs aux conséquences de cette fusion sur l'emploi en France et sur la préservation de technologies sensibles (Le Figaro, AFP)

• Un Etat français vigilant mais conciliant. Emmanuel Macron se félicite de la création d'un champion européen qui prend des engagements sur l'emploi (Les Echos)

• Les syndicats "évidemment" inquiets pour l'emploi (AFP)

Nokia Corp. et la concurrence

• Alcatel-Lucent – Nokia : le futur champion européen capable de concurrencer Huawei ? Le rapprochement entre les deux européens qui se disputent la 3ème place du podium pourrait donner naissance à un concurrent de poids sur le Vieux-Continent, capable de contrer les ambitions du chinois (usine-digitale.fr)

• Le match entre Européens et Chinois.  Le rapprochement d'Alcatel-Lucent et de Nokia permettra à l'Europe d'opposer au chinois Huawei, en pleine croissance, deux champions de taille comparable : l'actuel leader mondial Ericsson et le futur numéro deux, Nokia-Alcatel (Le Figaro)

• Quel avenir pour les câbles sous-marins d'ALU ? (AFP)

• And then there were three? Nokia moves to bridge the gap with Ericsson and Huawei (Communiqué OVUM)

Marchés financiers

• Le dernier mariage d'Alcatel-Lucent explique la prudence de la Bourse pour Nokia  (Crible/Les Echos)

Analyses

• Nokia joue son va-tout après avoir perdu la bataille du mobile face à Apple et Samsung et vendu ses smartphones à Microsoft (Libération)

• L'Europe s'allie pour résister face aux américains et aux émergents. Dailymotion dans les bras de Vivendi, le britannique BG dans ceux de Shell… Un vent de consolidation domestique souffle pour créer des champions européens face aux « offensives » extérieures. Les Américains restent toutefois en tête des acquisitions en Europe (Les Echos)

• La consolidation s'accélère chez les équipementiers. L'industrie est partie pour se recomposer autour de trois géants à l'empreinte mondiale et disposant d'un portefeuille de produits élargi, allant des technologies mobiles au fixe, en passant par les solutions de cloud et la virtualisation des réseaux (Les Echos)

• La France face au déclin. Alcatel avait déjà perdu une partie de son identité française en fusionnant avec l'américain Lucent. Le mariage qui se dessine avec Nokia sera forcément difficile et potentiellement douloureux, mais il est sans doute inéluctable (Les Echos, Le Figaro)

• Pourquoi ALU n'est déjà plus vraiment français. Qu'il s'agisse de ses salariés, de ses actionnaires, de sa R&D ou de ses usines, l'équipementier que Nokia absorbe était une multinationale dont l'ancrage dans l'Hexagone relevait du mythe. Au point que les ventes en France des produits d'Alcatel-Lucent dégradent notre balance commerciale (bfmtv.com)

• Le lent déclin du français Alcatel-Lucent. Le rachat d'Alcatel-Lucent par Nokia marque la fin de l'ambition tricolore dans l'industrie des télécoms. Sa fusion ratée et son retard dans les réseaux mobiles ne lui ont pas permis de s'imposer face aux géants comme Ericson et Huawei (bfmtv.com)

• Ces fleurons de l'économie française qui passent sous contrôle étranger (AFP)

• Nokia and ALU should heed the lesson of past merger (Financial Times)

Nok-ing on Alcatel’s door. Acquisition would make good industrial sense (Lex Column/Financial Times)

Historique

• Grandeur et décadence d'Alcatel-Lucent. Le groupe a payé cher le prix de plusieurs erreurs stratégiques. La principale étant d'avoir raté le virage du mobile (Les Echos)

• Alcatel, un groupe à l'histoire tourmenté depuis sa naissance (AFP)

• Nokia, l'histoire d'une éternelle renaissance. Le pilier de l'économie finlandaise va fêter ses 150 ans cette année. Tour à tour fabricant de bottes, de câbles, il a connu plusieurs vies (Les Echos, Afp)

• Alcatel-Lucent, une alliance franco-américaine qui n'a jamais porté ses fruits (AFP)

• Il était une fois Alcatel-Alsthom (Editorial/Les Echos)

• Alcatel : une faillite française (Time to sign off)

Portrait

• Le dernier qui sort éteint la lumière. Ce sera Michel Combes (Crible/Les Echos)

TÉLÉCOMS - INTERNATIONAL

Développement durable

• Rapport 2014 d’Ericsson sur le développement durable : quatre millions de personnes dans le monde bénéficient du programme « Technology for Good » (Communiqué)

CONTENUS

Streaming musical

• Le streaming redessine l’industrie musicale. C’est une première : les revenus de la musique enregistrée proviennent désormais à parts égales des ventes numériques (46 %) et des ventes de disques (46 %), selon la Fédération internationale de l’industrie phonographique qui rassemble les majors du disque (Le Monde)

Piratage

• Les ministères des Finances et de la Culture ont annoncé mardi le lancement d'une mission pour empêcher le paiement en ligne sur les sites de streaming ou de téléchargement qui diffusent des oeuvres illégalement (AFP)

Téléchargement illégal

• eMule : des peines allant d'un mois de prison avec sursis à 12 mois de prison dont six avec sursis, assorties d'amendes, ont été requises mardi à l'encontre de 11 prévenus poursuivis dans une affaire de téléchargement (AFP)

Fusions/acquisitions

• Telefonica prêt à des concessions pour racheter Canal+ Espagne (Reuters)

SECTEUR POSTAL

La Poste

• La Poste va optimiser son réseau de bureaux et projette de multiplier les « relais postaux depuis des commerces partenaires. En test avec quelques enseignes, Franprix dans la capitale et avec Casino à Lyon, le groupe va déployer plus largement le concept pour se doter d'une cinquantaine de points de vente d'ici à la fin de l'année. Pour adapter son modèle économique au déclin du courrier et au recul de la fréquentation de ses bureaux, il s'agit de multiplier les points de vente au sein de réseaux partenaires tout en optimisant l'offre de ses bureaux de poste en fonction des besoins des quartiers dans lesquels ils sont implantés (Les Echos, AFP)