Revue de presse

Les titres de la presse du vendredi 12 septembre 2014

RÉGULATION

France

Vers une régulation du câble ?

• Le gendarme de la concurrence s’interroge sur une régulation du câble. Le rachat de SFR par Numericable est actuellement examiné par l'Autorité de la concurrence, qui doit rendre son feu vert début novembre. Dans cette perspective, le gendarme de la concurrence a consulté en juin les concurrents sur ce rachat. Dans cette consultation (ou "test de marché"), l’une des principales interrogations du gendarme est de savoir s'il faut désormais réguler l'accès internet par câble. En clair : faut-il forcer Numericable à ouvrir son réseau à ses concurrents à un tarif de location régulé ? En effet, après le rachat de SFR, Numericable détiendra 60% du marché du très haut débit (bfmtv.com, nextinpact.com)

• Numericable dénigre le très haut débit pour éviter d’ouvrir son réseau à la concurrence. Pour échapper à la régulation, Numericable minimise les bénéfices de l'accès internet à très haut débit : "les consommateurs n’ont pas de préférences significativement marquées pour le très haut débit". Il met ainsi en avant les 2 millions de foyers sont abonnés sur 11 millions de prises éligibles, "preuve d’un manque d’appétence pour le très haut débit." Il estime également que "les offres très haut débit amènent peu de services supplémentaires" (universfreebox.com)

2ème dividende numérique : transfert de la bande 700 MHz aux télécoms

• Le gouvernement aurait  acté en début de semaine plusieurs décisions importantes. Il a arrêté que le transfert de la bande  700 MHz de l'audiovisuel vers les télécoms débutera en 2017 pour s’achever en 2019. Les enchères pour vendre les fréquences aux opérateurs télécoms débuteront de leur côté à partir de fin 2015. L’avenir de la télévision numérique terrestre est-il menacé ? Les conséquences du transfert de la bande 700 MHz de l’audiovisuel aux télécoms décidé par le gouvernement, suscite en tout cas les plus grandes craintes des acteurs de la TNT, qui craignent de ne pas pouvoir créer de nouvelle chaînes ou améliorer celles qui existent déjà  (Les Echos)

Commission européenne

• Jean-Claude Junker veut une stratégie numérique détaillée dans les six mois. Le président-élu de la Commission a choisi de nommer un vice-président en charge du “marché unique numérique”. Ce dernier devra coordonner le travail de sept commissaires, dont le puissant responsable de l’Économie numérique. Sans autorité directe sur les services administratifs, sa mission consistera à coordonner le travail des sept commissaires plus ou moins directement concernés par sa tâche. Dans la lettre de mission adressée à Andrus Ansip, Jean-Claude Juncker donne six mois au vice-Président pour mettre au point une stratégie législative afin de renforcer l’économie numérique. Il insiste en particulier sur la nécessité de boucler la réforme du marché unique des télécoms lancée en septembre 2013 et au point mort depuis six mois en raison des divisions entre les États, de réformer le droit d’auteur et de simplifier les règles pour les consommateurs en ligne. Parmi les axes de travail à explorer, le futur président de la Commission évoque aussi la cybersécurité, la numérisation des administrations européennes et nationales et le développement des industries culturelles. Dans la pratique, l’homme fort du numérique sera le conservateur allemand Günther Oettinger, jusqu’à présent commissaire à l’Énergie. Il hérite de l’intégralité de la Direction générale CONNECT, gérée jusqu’à présent par la libérale néerlandaise Neelie Kroes. Günther Oettinger récupère aussi les unités en charge du droit d’auteur et des services en ligne, auparavant pilotées par la Direction générale du Marché intérieur. La réforme du copyright à l’ère du numérique fait partie des sujets sensibles, laissées sous le tapis par la Commission sortante. Jean-Claude Juncker souhaite aussi le voir travailler sur les nouvelles technologies, comme le cloud (Contexte)

• Portraits d’Andrus Ansip, vice-président au marché unique numérique, et de Günther Oettinger, commissaire à l’économie numérique (Digital Economy and Society) (Contexte, latribune.fr)

TÉLÉPHONIE MOBILE

Analyse

• L’internet mobile, "le" sujet technologique 2014, devant l’analyse prédictive, le big data et les réseaux sociaux (Le Nouvel Economiste)

Apple

• e-paiement : Apple s'aventure loin de ses bases : habitué à faire cavalier seul, comment Apple va-t-il gérer de nouveaux écosystèmes complexes ? (Le Nouvel Economiste)

• Apple is becoming a bigger target. Regulators, and hackers, will examine payment service and wristwatch (New York Times)

• Apple's mission : win over stores (Wall Str. jal)

• Apple abandonne l'iPod (Le Monde)

Rebranding/la fin de Nokia dans le mobile

• Nokia Lumia et Windows Phone : mort programmée sur smartphone. Dans un avenir proche, les smartphones Nokia Lumia sous Windows Phone devraient disparaître... pour être renommés par Microsoft Lumia sous Windows (zdnet.fr)

TÉLÉCOMS - FRANCE

R&D

• Intel renforce ses effectifs R&D en France. L'américain emploie plus de 1.000 salariés dans l'Hexagone, dont 850 ingénieurs (Les Echos)

TÉLÉCOMS - INTERNATIONAL

Opérateurs

Câblo-opérateurs

• Vodafone s’est dit « intéressé » par un rapprochement « au bon prix » avec le câblo-opérateur Liberty Global, propriété du tycoon du câble John Malone. Vodafone a déjà racheté cette année le câblo-opérateur  espagnol Grupo Corporativo et l’allemand Kabel Deutschland en 2013. Un rachat de Liberty Global lui permettrait de compléter son maillage européen et de mieux répondre aux demandes des consommateurs d’offres intégrées fixe-mobile (Bloomberg, Le Figaro)

• Liberty Global prolonge son OPA sur l'opérateur néerlandais de télécommunications Ziggo (AFP)

• Comcast and Liberty Global announce agreement to connect US and european WiFi networks (Communiqué)

Consolidation en Espagne

• Orange et Jazztel rodent autour de Yoigo. Les deux groupes réfléchissent à une offre sur la filiale locale de Teliasonera, avec l'objectif d'assagir la concurrence (L’Agefi)

Equipementiers

• Alcatel-Lucent pousse ses pions dans la Silicon Valley. Le groupe vient d'inaugurer un nouveau centre de recherche à Mountain View. Sous la houlette de son directeur général Michel Combes, arrivé il y a dix-huit mois, le groupe tente de décloisonner la R&D pour la connecter davantage avec le business. L'équipementier poursuit par ailleurs son programme de cessions et son recentrage sur son coeur de métier, avec le projet d'introduction en Bourse de la filiale de câbles sous-marins (ASN) (Les Echos)

• Juniper Networks surfe sur l'essor du cloud (Les Echos)

Satellite

• Le marché des satellites résiste à la morosité. Télévision, Internet haut débit et communication mobiles tirent la demande. Astrium, l’ancienne branche espace d’Airbus, a engrangé 5 contrats de télécommunications ces douze derniers mois, contre 7 pour Thales Alenia Space (Les Echos)

L'INTERNET

Google

Neutralité du Net

• Google sort enfin de son silence : "Si les fournisseurs d'accès à internet peuvent bloquer des services et fournir un accès prioritaire aux contenus de certaines entreprises, cela menacerait l'innovation qui rend internet génial". Google réclame que les FAI ne puissent pas "bloquer ou dégrader le trafic, ni vendre des voies rapides" (siliconvalley.blog.lemonde.fr)

Droit à l'oubli

• "Google cherche à discréditer le droit à l'oubli" : Isabelle Falque-Pierrotin, présidente de la Cnil, se réjouit de la décision européenne imposant un droit à l’oubli numérique, nouvelle arme à disposition des citoyens. Interview (La Croix)

Optimisation fiscale

• Google, un bien modeste contribuable en France. Google France fait toujours figure de champion de l’optimisation fiscale. En 2013, la filiale française a payé 7,7 millions d’euros d’impôt sur les bénéfices. C’est 18 % de plus que l’an dernier, mais un montant encore bien faible par rapport à la réalité de son activité (Le Figaro)

Neutralité du Net

• Neutralité du Web : cet obscur concept résumé en une infographie (zdnet.fr)

TECHNOLOGIES

Objets connectés

• Le WiFi peut-il garantir la sécurité de l'internet des objets ? (latribune.fr)

• Mercurochrome passe aux objets connectés. La marque de Juva Santé lance un bracelet et une oreillette antistress et compte s’imposer grâce à ses prix modérés. Le marché des objets connectés pour la santé et la maison devrait atteindre en France 500 millions d’euros en 2016 (contre 150 millions l’an passé), selon la société d’études économiques Xerfi (Le Figaro)

CONTENUS

Concentration sur le marché de la diffusion audiovisuelle

• TF1 est entré en négociations exclusives avec la société de télédiffusion française ITAS TIM en vue de lui céder sa filiale de diffusion de la TNT, OneCast.  "L'accord pourrait être signé dans les prochaines semaines". L'activité de OneCast repose sur la diffusion des multiplex TNT nationaux. ITAS TIM est une société de télédiffusion française créée en 2008. Elle dispose de plus de 380 sites en France et propose principalement des services de diffusion de la TNT et de la radio (AFP)

SVoD/Arrivée imminente de Netflix

• Netflix contourne les box des opérateurs télécoms mais pourrait devoir payer pour la bande passante. Netflix part à la conquête du marché français avec un handicap: le service américain de vidéo en ligne ne sera pas disponible via les box faute d'accord avec les FAI, mais ces derniers pourraient lui demander de contribuer financièrement si ses films et séries devaient engorger la bande passante (AFP)

• En débarquant lundi en France, Netflix bouscule déjà tout le secteur audiovisuel français et sa règlementation rigide pour protéger la production française. Netflix devrait proposer dès lundi une offre de vidéo illimitée à moins de 10 euros par mois, mais uniquement par internet, faute d'un accord avec Free, Orange, Bouygues ou Numericable. Un handicap sur un marché français ou plus de trois quarts des foyers regardent la télé via des box ADSL, câble ou satellite (AFP)

• Netflix étend sa toile en Europe, ses concurrents sont sur les dents (AFP)

• Comment Netflix a bouleversé le paysage audiovisuel américain(AFP)

• Netflix pour les nuls (AFP)

TV-Ultra HD

• SES, SmartTV et Samsung feront la démonstration du 1er service de diffusion en ultra HD protégé par un système d'accès conditionnel fondé sur les normes DVB (Communiqué)

Streaming/musique

• Le streaming légal sauve le marché de la musique en France. Le téléchargement de musique est en baisse pour la première fois depuis dix ans. Les recettes des abonnements aux offres payantes sont en hausse, tout comme celles générées par les publicités qui financent les offres gratuites. Deux millions de Français sont abonnés à un service de streaming audio comme Deezer, Spotify et Google Play Musique, que ce soit de leur propre initiative ou par une option dans leur forfait téléphonique (Le Figaro)