Revue de presse

Les titres de la presse du mercredi 5 novembre 2014

REGULATION

Autorités administratives indépendantes

• L'ancien président de la République, s'exprimant à propose du projet de création d'une "autorité" chargée de surveiller la primaire à l'UMP, a déclaré : "toute ma vie, j'ai combattu les autorités administratives indépendantes" (Le Canard Enchaîné)

Entrave à la concurrence/Espagne

• La Commission nationale des marchés et de la concurrence espagnole a infligé une amende de 25,78 millions d'euros à Telefonica en raison d'obligations imposées à ses clients de ne pas changer d'opérateur dans les contrats passés avec les petites et moyennes entreprises. Ces obligations sanctionnées "ont des effets restrictifs sur la concurrence et limitent en outre de manière disproportionnée la faculté des clients de Telefonica de changer d'opérateur", indique la CNMC. Telefonica a actuellement deux mois pour faire appel de la décision de la CNMC (AFP)

Couverture mobile du territoire/Royaume-Uni

• The British government launched a consultation on new legislation to force mobile operators to improve coverage around the country. EE (a joint venture of Deutsche Telekom and Orange), the country's largest mobile operator, said it does not want to implement national roaming as that would deteriorate network reliability and may also lead to price rises. Vodafone PLC in a statement echoed its competitor's view, saying implementation "would be technically far more complex, slow to implement and would cause serious problems with network resilience" (Reuters, Bloomberg, telecomlead.com)

TELEPHONIE MOBILE

m-paiement

• Visa lance une application de paiement mobile pour les utilisateurs de smartphones Android. Cette nouvelle solution, montée en partenariat avec Wordline, sera testée par quatre banques françaises en mars (AFP)

TELECOMS - FRANCE

Opérateurs

Bouygues annonce des changements stratégiques

• Bouygues Telecom simplifie de façon radicale ses offres dans le mobile : le catalogue va être divisé par plus de trois, pour passer d’une cinquantaine d’offres à seulement 14. Le nombre de plans tarifaires va, quant à lui, passer de 1.500 à une quarantaine. Près de trois ans après l’arrivée de Free Mobile, "de nouveaux équilibres ont été atteints, juge Olivier Roussat. Le marché ne s’est pas complètement assagi, mais les seuls flux de nouveaux clients ne permettent pas de se développer". La fin de la guerre des prix dans le mobile semble se profiler en cette fin d’année, comme en témoignent les derniers résultats d’Orange. Un constat partagé par l’ARCEP. Dans les télécoms, le nouveau client a longtemps été roi. Désormais, c’est surtout le client fidèle (Les Echos, Challenges, latribune.fr, la lettre ouverte du PDG de Bouygues Telecom à ses clients)

• Bouygues Télécom veut séduire... ses propres clients : «C’est une bizarrerie du marché des télécoms, explique Olivier Roussat, directeur général de Bouygues Telecom : les opérateurs sont plus généreux envers leurs nouveaux clients qu’avec ceux qu’ils ont déjà en portefeuille, qui ressentent du coût une injustice. Nous allons donc être le premier opérateur en France, et sans doute en Europe, à changer cette pratique et à garantir à nos clients de bénéficier en permanence de la meilleurs offre". Ces changements automatiques "se feront toujours à l’avantage du client", assure-t-il, sachant que le client restera libre de changer d’offre à tout moment (leparisien.fr, zdnet.fr)

• Préférant se consacrer à la réorganisation de ses offres de téléphonie fixe et mobile, Bouygues Telecom reporte la sortie de sa box télé sous Android (AFP)

La réplique d'Orange et SFR

• Orange et SFR se préparent à répliquer et devraient aussi faire évoluer leurs offres peu de temps après Bouygues Telecom. Du côté d'Orange, si de nouvelles offres n'ont pas spécialement été évoquées, la période commerciale de l'opérateur se termine le 19 novembre et de nouveaux forfaits pourraient donc bien débarquer à ce moment-là et être annoncés quelques jours auparavant. Chez SFR la marque communique sur l'arrivée de ses journées guerrière qui devraient débuter demain matin (nextinpact.com)

Les annonces de Free

• Xavier Niel prépare "une surprise" pour ses abonnés mobile. "Il y a encore beaucoup de choses à faire sur les prix des télécoms en France", citant par exemple les prix exorbitants du roaming. Ensuite, "d'ici fin février, on a une surprise pour nos abonnés. Un petit truc, beau, un petit machin sympa. On fera un keynote. Parce que je trouve qu'on s'est un peu endormi sur le mobile." Puis suivra la 7ème version de la Freebox "fin 2015". Xavier Niel a conclu à l'adresse de ses concurrents: "on est de retour!" (bfmtv.com, nextinpact.com)

• Xavier Niel exclut un rachat de Bouygues Telecom. Selon lui, "il n'y aura pas de consolidation", car aucune fusion entre opérateurs mobiles ne peut se faire sans la participation de Free. Il prédit même que le marché va connaître un moment de vérité lors des enchères pour les fréquences 700 mégahertz prévues en 2015: "la mer va se retirer et on va voir les maillots. On verra qui sont les opérateurs qui investissent". Dans son collimateur, SFR et Bouygues, qui pourraient avoir du mal à surenchérir... (bfmtv.com, L'Agefi)

• Couverture 3G : "On va atteindre les 75% en avance par rapport à la date-limite fixée par l'ARCEP. Et on vise les 95% d'ici deux ans". Il était temps car "utiliser le réseau d'Orange, cela nous coûte des fortunes, c'est horrible. Et on a des problèmes de saturation ici ou là. Mais quand on revient sur notre réseau, on fait de très forts profits". Quant à la 4G, Xavier Niel promet "plus de 50% de couverture à la fin de l'année" (bfmtv.com, nextinpact.com, Les Echos, AFP)

• Sur le rachat avorté de l'américain T-Mobile, le problème n'était pas le prix mais les états d'âme de l'opérateur allemand: "il n'y a pas de vendeur. Il s'est dit que s'il vendait son plus gros actif, il allait se retrouver avec énormément de cash, donc ses actionnaires allaient vouloir un dividende. Après cette distribution, il ne serait plus le plus gros opérateur européen. Il deviendrait plus petit qu'Orange. Et si les autorités franco-allemandes lui demandent de fusionner avec Orange, il n'aurait pas le dessus" (bfmtv.com)

Télédiffusion

• Un accord pour le rachat de TDF. Un consortium emmené par le fonds de pension canadien PSP Investments va racheter les actifs français de Télédiffusion de France dans le cadre d'une transaction d'environ 3,5 milliards d'euros (Reuters, Le Figaro)

Collectivités territoriales

• "Le numérique comme levier de croissance" : une chronique d’André Rossinot, président de la Communauté urbaine du Grand Nancy, ancien ministre (Les Echos)

• Seine-Saint-Denis : L'hyper-connexion du conseil général. Pour réduire sa dépendance aux opérateurs télécoms, le CG93 a internalisé la compétence (Les Echos)

• Open data : dans une interview, Jean-Marie Bourgogne, administrateur de l'association Open Data, explique ce qui pourrait relancer l'intérêt des élus pour le numérique (Acteurs publics)

Consommateurs

• Free échoue à supprimer les factures sur papier. Free a échoué à faire annuler un décret du 31 décembre 2013, qui impose aux opérateurs télécoms de fournir gratuitement une facture détaillée sur papier aux abonnés qui en font la demande (numerama.com)

TELECOMS - INTERNATIONAL

Fusions-acquisitions

• Les autorités boursières portugaises ont interdit la vente à découvert des titres de Portugal Telecom pour la journée de mercredi pour tenter d'enrayer leur chute, au lendemain d'une proposition de rachat des actifs de PT par Altice (AFP)

Résultats financiers

• SoftBank égratigné par les difficultés de l'américain Sprint. L'opérateur télécoms japonais revoit à la baisse ses prévisions annuelles de profit (Les Echos, AFP, lex column/Financial Times)

• SoftBank récolte au 1er semestre les profits de son investissement précoce dans Alibaba (AFP)

• Sprint réduit ses prévisions et supprime 2.000 postes (Reuters)

• Le géant koweïtien des télécommunications Zain, le plus gros opérateur de téléphonie mobile dans la région du Golfe, a annoncé un bénéfice net en baisse de 13,2% au troisième trimestre en raison d'une accentuation de la concurrence et des fluctuations monétaires (AFP)

Marchés financiers

• Les sociétés de technologies ont été très actives sur le marché des introductions en Bourse dans le monde au troisième trimestre, en levant 24,8 milliards de dollars, principalement grâce au chinois Alibaba, selon une étude publiée par PwC (AFP)

• Apple a réalisé mardi son premier emprunt obligataire en euros, d'un montant total de 2,8 milliards d'euros (AFP)

• Is Xiaomi, the chinese smartphone maker, worth $50 billion ? (Bloomberg)

Europe-Chine

• ETNO delegation visits Beijing: EU-China mission on telecoms/digital. ETNO Chairman, Luigi Gambardella, said: “EU-China relations are crucial in today’s global digital value chain. For this reason, we are strong supporters of an open and continuous dialogue between China and EU in the field of internet and broadband policies” (broadband4europe.com)

L'INTERNET

Tracking et protection des données personnelles

• Verizon and AT&T have been quietly tracking the Internet activity of more than 100 million cellular customers with what critics have dubbed “supercookies” — markers so powerful that it’s difficult for even savvy users to escape them (washingtonpost.com)

Investissements

• SoftBank chief executive says next internet bid will be on India. CEO says vision is to make company the world’s largest internet group (Wall Str. jal)

Résultats financiers

• L'action Alibaba a inscrit un record en réaction à de solides résultats du deuxième trimestre du groupe chinois de commerce en ligne, lequel a par ailleurs déclaré qu'il investirait sur le long terme pour développer sa clientèle (Reuters, lex column/Financial Times)

• e-commerce : Rakuten a annoncé un bénéfice net en hausse de 16% sur un an malgré des dépenses pour renforcer ses activités tandis que son chiffre d'affaires a progressé de 14,7% (AFP)

• Monétisation : Twitter passe à l'offensive. Les revenus de la société devraient dépasser les 1,3 milliard de dollars cette année. Les marchés restent prudents mais Twitter a des réserves (Les Echos)

Droit à l'oubli

• Quel doit être le rôle de Google dans le droit à l'oubli (La Croix)

CONTENUS

Investissements

• Le chinois Xiaomi, troisième fabricant mondial de smartphones, s'est dit prêt à investir 1 milliard de dollars pour développer son offre de contenus télévisés, avec l'intention de muscler ses services de vidéo à la demande face aux géants de l'internet local  (AFP)