Revue de presse

Les titres de la presse du jeudi 12 juin 2014

RÉGULATION

Régulation du marché de gros de la diffusion de la TNT

• Le Conseil d’Etat valide entièrement la régulation mise en place par l’ARCEP sur le marché de gros de la diffusion de la TNT pour le cycle 2012-2015. Par une décision du 11 juin 2014, la Haute Assemblée a rejeté les trois recours formés par deux opérateurs de radiodiffusion, TDF et towerCast (NRJ) Group, et le multiplex (MR5) contre la décision de l’Autorité portant sur la régulation de ce marché. (Satellifax, communiqué ARCEP)

Déploiement du très haut débit

• L’Agence du numérique va, enfin, se mettre en place. Bloquée depuis des mois, le projet fibre optique a quand même reçu un petit coup d'accélérateur avec de nouveaux engagements pris par la nouvelle secrétaire d'Etat. Quant aux opérateurs privés, ils en profitent pour s'écharper avec un seul mot d'ordre : haro sur Numericable-SFR. (Réseaux et télécoms)

• Arnaud Montebourg et Axelle Lemaire veulent un marché à trois et un respect du plan fibre. Le 3 juin dernier, Arnaud Montebourg et Axelle Lemaire ont été interrogés par la Commission des Affaires Économiques au Sénat. Le compte-rendu vient d'être dévoilé et montre que les sujets abordés ont principalement concerné les acquisitions, la concentration du marché au niveau français et européen, et surtout le plan fibre. Résumé. (NextInPact)

• La réforme territoriale brouille l’action numérique des collectivités locales. A l’occasion d’un colloque, la FNCCR a fait part de ses inquiétudes sur l’évolution du numérique en France. Au menu : impact de la réforme territoriale, concentration du secteur des télécoms et volonté de créer un établissement public national du numérique. (Silicon.fr)

Service universel

• Où en est l’offre sociale des opérateurs, réservée aux plus démunis ? A l’heure où certains offrent 15 SMS et 15 minutes d’appel, où en est exactement l’offre sociale réservée aux plus pauvres d’entre nous ? (Nextinpact)

TÉLÉPHONIE MOBILE

MVNO

• Virgin Mobile lance de l’illimité 3G+ à 14 euros/mois, Prixtel un forfait à 0 euro. (ZDNet)

TÉLÉCOMS - FRANCE

Restructuration de Bouygues Telecom

Les faits : Bouygues Telecom va supprimer 1 516 emplois pour réinventer son modèle

• Bouygues Telecom coupe dans les emplois pour tenter de survivre en solo. Bouygues Telecom prévoit de supprimer plus de 1 500 postes dans le cadre d'un nouveau plan de restructuration afin de lui permettre de subsister en solo dans un marché français des télécoms éprouvé par deux années de guerre des prix. Réduire la voilure, simplifier le maquis des offres mobiles et enfoncer le clou dans l'offensive sur le fixe : telle est la feuille de route tracée par le PDG de l'entreprise, Olivier Roussat, pour assurer l'avenir du numéro trois français du mobile dans un marché à quatre acteurs dont la consolidation se fait attendre. Lors d'un comité central d'entreprise, il a dévoilé les détails du plan de transformation qui doit permettre au groupe d'économiser 300 millions d'euros sur ses coûts à l'horizon 2016. (Communiqué de presse, toute la presse)

• Bouygues Telecom va supprimer 1 516 emplois pour réinventer son modèle. L’opérateur dit privilégier les départs volontaires et les reclassements au sein du groupe de BTP mais il procédera à des licenciements si besoin. Ni les boutiques ni les centres d’appel ne sont concernés, l’informatique et le marketing étant les plus visés. L'opérateur, qui rencontre un beau succès avec son offre triple-play à prix cassé, 19,99 euros (100.000 recrutements au premier trimestre, soit mieux que Free, Orange et SFR), prévient qu'il pratiquera « des prix très agressifs » dans le haut et très haut débit. Il commencera à commercialiser des abonnements à la fibre (jusqu'à l'abonné) le 26 juin et accélérera le cofinancement avec Orange en zones moyennement denses. Il va aussi mettre les bouchées doubles en matière de dégroupage, espérant installer ses équipements dans 1.500 centraux téléphoniques du territoire d'ici à la fin 2015, afin de couvrir 6 millions de foyers supplémentaires en ADSL. (La Tribune, Les Echos, Le Figaro, La Croix, AFP, L’AGEFIQuotidien, Libération, FT, WSJ)

• Olivier Roussat : « Bouygues Telecom doit pouvoir résister dans un marché à quatre ». Sur BFM Business ce 12 juin, le PDG de l'opérateur indique que son travail est "d'organiser l'entreprise pour qu'elle soit capable de résister dans un marché à quatre. C'est la raison du plan de transformation annoncé hier". Quant aux éventuels rapprochements avec des concurrents, il botte en touche. "Actuellement, dans le secteur tout le monde discute avec tout le monde". Pour avoir des réponses plus précises, il invite les médias à aller "avenue Hoche, là où est mon actionnaire". (BFM Business)

Les analyses

• Bouygues paye ses erreurs. L’ex-agitateur n’a pas bien anticipé l’arrivée de Free Mobile, et a longtemps sous-investi dans le fixe. Il s’est laissé plomber par le conflit des années à trois. (Les Echos)

• Le chiffre qui explique pourquoi Bouygues Telecom taille dans ses effectifs. L'ampleur du plan social n'est pas une surprise. Elle s'explique par la taille de la structure de Bouygues Telecom, que ses dirigeants ont jugée disproportionnée, eu égard à la concurrence très vive qui agite le marché depuis l'arrivée de Free en janvier 2012. Avec un parc de 11 millions de clients mobiles et 9 000 salariés, Bouygues compte un salarié pour 1 222 clients, quand SFR a un employé pour 2 505 clients. (Challenges)

• Seul ou racheté, le pari d’une stratégie gagnante tous les coups. En attaquant les marges du fixe, qui ont étonnement bien résisté comparées à celles dans le mobile, Bouygues Telecom se met dans la position du kamikaze, une prise de risque qui vise avant tout à fragiliser les positions ennemies. Peu d’observateurs parient pourtant sur cette stratégie. Les analystes sont nombreux à miser sur une fusion avec un concurrent. Les rumeurs d’un rapprochement avec Orange, bien que démenties une nouvelle fois, se font de plus en plus insistantes. (Le Figaro)

• Bouygues : le chantier des télécoms. Si Bouygues doit à ce point se serrer la ceinture, c’est que quelqu’un a fauté. Mais qui ? Le premier coupable tout désigné est bien sûr Free. Si tous les acteurs souffrent, c’est donc à cause de lui et de son complice, l’ARCEP. L’Autorité est en effet accusée par de nombreux industriels d’avoir accordé bien trop d’avantages à Free pour qu’il puisse bousculer le marché du mobile. Le groupe peut accuser les autres de tous les maux, mais il doit aussi regretter d’avoir fini par s’endormir sur ses lauriers et s’être contenté d’un oligopole relativement douillet sur le marché du mobile. Si Bouygues est aujourd’hui dans une position défensive, c’est aussi parce qu’il n’a pas été assez offensif. (L’éditorial de David Barroux - Les Echos)

Discussions avec Iliad et Orange

• Bouygues Telecom : les discussions avec Iliad et Orange « n’ont pas abouti » selon Olivier Roussat (AFP)

• L’action Bouygues reste suspendue aux manœuvres dans les télécoms. (Les Echos)

Ecosystème numérique / gouvernance

• Une nouvelle commission sur "le droit et les libertés à l'âge du numérique", composée de députés des différents groupes politiques et de personnalités extérieures, a été lancée mercredi à l'Assemblée nationale. (AFP)

• A l’occasion de la conférence France Digitale Day organisée le 11 juin à Paris dans le cadre du festival de la French Tech qui se déroule dans toute la France au mois de juin, Axelle Lemaire, secrétaire d’Etat au numérique, a rappelé la volonté du gouvernement de faire de la France une « République numérique ». (Communiqué de presse)

• Le numérique est victime du « diktat concurrentiel européen », selon Axelle Lemaire. Dans un entretien exclusif accordé à L'Usine Digitale, la secrétaire d’État chargée du Numérique Axelle Lemaire appelle à une Europe du numérique. Elle compte sur la prochaine Commission européenne pour faire de la gouvernance de l'internet une priorité. Afin que les géants américains ne dictent plus leurs lois et que les 505 millions d'Européens ne deviennent pas les "usagers du reste du monde". Si ces sujets sensibles ne sont pas à l'ordre du jour des négociations de l’accord de libre-échange transatlantique, ils pourraient venir les perturber selon la secrétaire d'État. (L’Usine digitale)

MVNO

• Pour le PDG de Virgin Mobile, les rachats sont uns course contre les GAFA. Geoffroy Roux de Bézieux, vice-président du Medef et surtout président du Full-MVNO Virgin Mobile, était interrogé par BFM Business hier. Il a notamment abordé la vente de son opérateur à Numericable, mais aussi la mode actuelle des rachats et des concentrations dans le secteur télécom, indispensable à ses yeux pour résister à la concurrence internationale. (Nextinpact)

Equipementier

• Châteauroux : les chinois Huawei et Sanei annoncent leur implantation. Une foncière chinoise va investir 200 millions pour lancer Eurosity sur quinze ans. (Les Echos)

TÉLÉCOMS - INTERNATIONAL

Union européenne / Marché unique des télécoms

• L’association des nouveaux opérateurs télécoms tacle Neelie Kroes. L’ECTA a décidé de déposer une requête devant le médiateur européen, estimant que la commissaire n’a pas respecté la procédure de consultation avant de présenter son paquet télécoms de septembre 2013. (Contexte numérique, Communiqué de presse de l’ECTA)

Fusions / Acquisitions – Pays-Bas

• Dutch seek safeguard law against telecoms acquisitions. The Dutch government plans to create a law that will safeguard national security if a local telecommunications operator such as Royal KPN NV receives a takeover approach, Minister of Economic Affairs Henk Kamp told parliament. The law, which will probably be proposed in early 2015, would allow the state to intervene if a potential acquisition of a Dutch company is deemed to threaten parts of the national network, Kamp wrote in a letter to lawmakers yesterday. (Bloomberg)

INTERNET

Usages

• Etude Cisco : les Français toujours plus connectés. La consommation exponentielle de data et de contenus en ligne ne risque pas de s'essouffler en France, si on regarde les chiffres de Cisco pour 2018 compilés dans son étude annuelle Visual Networking Index 2013-2018. L'équipementier table ainsi sur une explosion de la vidéo qui représentera dans quatre ans 79% de tout le trafic Internet grand public (même taux au niveau monde), tiré par la 4K. (Communiqué de presse, ZDNet)

Neutralité du net

• Cisco pense que tous les octets ne sont pas égaux. En marge de son étude sur les évolutions des usages d'internet, Cisco plaide pour une plus grande liberté laissée aux FAI pour gérer leurs trafics. Aux Etats-Unis, le débat sur la neutralité du net continue et le site de la FCC peine à encaisser l'afflux de commentaires. (ZDNet, Silicon.fr)

• Comment BitTorrent veut faire comprendre la neutralité du net. Alors que le régulateur des télécoms américain (FCC) suggère d'autoriser un Internet à plusieurs vitesses, la société BitTorrent Inc a choisi de rallier le combat en mettant un faux site web montrant à quoi ressemblerait un opérateur ne respectant pas la neutralité du net. (Numerama)

OTT / Optimisation fiscale

• La Commission européenne s’attaque à l’optimisation fiscale des multinationales. Une enquête est ouverte contre les pratiques fiscales d’Apple et de Starbucks en Irlande et aux Pays-Bas.Les Etats restent encore réticents à mettre ce sujet en haut de l’agenda européen. (Les Echos, L’Informatien, ZDNet, Reuters, Les Echos, Electron Libre)

• Apple dément tout traitement de faveur fiscal. Réagissant à l'annonce de l'ouverture d'une enquête approfondie sur le régime fiscal dont il bénéficie en Irlande, Apple a tenu à démentir tout régime de faveur. La firme mettrait presque son exemplarité fiscale en avant. (Numerama)

Cloud computing

• Plan cloud : « Nous ne demandons pas d’argent à l’Etat ». Remis au gouvernement la semaine dernière, le plan Cloud propose 10 actions destinées à développer l’économie du Cloud en France. Transition des éditeurs, ajustement de la TVA, commande publique, politique de Cloud first … le détail du plan avec Alban Schmutz. (ZDNet)

Adresses IP

• Après l’Asie puis l’Europe, la pénurie d’adresses IPv4 gagne l’Amérique du sud. (ZDNet)

e-commerce

• Alibaba rachète la totalité d’UCWeb. Le géant chinois du commerce électronique Alibaba Group Holding , sur le point de s'introduire en Bourse à New York, a annoncé mercredi la prise de contrôle du navigateur pour mobiles UCWeb, une opération présentée comme la plus importante de l'histoire d'internet en Chine. (Reutrers)

TECHNOLOGIES

Box / Offre

• Olivier Roussat : une nouvelle Bbox le 26 juin. Bouygues Telecom proposera jusqu’à 400 Mb/s en téléchargement et 50 Mb/s en upload pour ses clients Bbox sensation fibre. (Netxinpact)

Usages

• Votre box internet est aussi une console de jeux. (01Net)

LTE

• Nokia frôle les 4 Gbits/s de bande passante en 4G LTE.

5G

• La Chine en route vers la technologie 5G. (L’AGEFIQuotidien)

Micro-satellites

• Pourquoi Google achète les micro-satellites de Skybox Imaging. Google a confirmé l'achat de Skybox Imaging, une société spécialisée dans la construction de micro-satellites, pour 500 millions de dollars. La technologie de cette entreprise servira notamment à alimenter Maps, le service de cartographie de la firme de Mountain View. (Numerama)