Revue de presse

Les titres de la presse du lundi 7 juillet 2014

RÉGULATION

ARCEP

Le président de l’ARCEP répond aux différentes critiques de Martin Bouygues

• Le régulateur des télécoms ne doit pas être "capturé par un opérateur" faisant du lobbying a déclaré Jean-Ludovic Silicani dans la Lettre hebdomadaire de l'ARCEP, répondant à de sévères critiques portées contre l'Autorité par Martin Bouygues. Jean-Ludovic Silicani en a profité pour rappeler que "les autorités de régulation sont indépendantes des acteurs économiques qu'elles régulent et du gouvernement. Pour autant, elles ne sont pas des électrons libres et font partie intégrante de l'État", car "non seulement le régulateur a des missions strictement encadrées par la loi mais il est étroitement contrôlé, dans son action, par le Parlement et la justice" (AFP, Les Echos, 01net.com)

• Martin Bouygues charge l'ARCEP, qui riposte. Critiquée par Martin Bouygues lors de son audition au parlement, l'ARCEP rappelle que son action est encadrée par la loi et surveillée par les parlementaires et la justice. Toutes ses décisions sont collégiales et prises, presque toujours, de façon consensuelle (numerama.com, itrmobiles.com)

Observatoire du marché des services

• Télécom : une décroissance maîtrisée au premier trimestre 2014. Les revenus des opérateurs ont connu un recul de 6% au premier trimestre 2014. Un léger mieux par rapport au plus de 7% en moyenne en 2013. Mais ils sont toujours plombés par la chute des revenus mobiles, selon les chiffres de l’Observatoire des marchés de l’ARCEP (silicon.fr)

• 149 000 nouveaux abonnés fixe THD au premier trimestre. L'ARCEP a comptabilisé dans son nouvel observatoire des services fixes, une hausse de 29% des abonnés très haut débit en un an (ariase.com)

Observatoire de la qualité de service de la téléphonie fixe

• La moindre qualité à petit prix de la 3G de Free entérinée par l'ARCEP qui s'est exprimé lors d’un tchat organisé le 26 Juin, suite à la présentation de son étude sur la qualité des réseaux mobiles : "l’étude vise à montrer que la qualité de service est très différente d’un opérateur à l’autre. Le consommateur doit donc choisir s’il préfère les offres moins chères  ou de meilleure qualité" (larevuedudigital.com)

Neutralité du net

France

• Face à l'arrivée de Netflix, le CSA s'engage dans le débat sur la neutralité du Net. Le Conseil envisage de remettre à plat le système de financement de la création. "Il faut en finir avec la conception absolutiste de la neutralité du Net ", a lancé son président lors des 11èmes journées de l'Association de la promotion de l'audiovisuel. Réguler la bande passante pourrait être un nouveau moyen de toucher Netflix, qui en est un gros consommateur. Il y a des partisans au gouvernement, parmi les grands producteurs de télévision ou dans certaines chaînes comme Canal+, favorables à une approche positive, qui donnerait un débit prioritaire aux acteurs vertueux qui financent la création. Face à eux, ils vont trouver certains géants du Web et les défenseurs d'un Web ouvert, qui voient dans la neutralité du Net une garantie contre une Toile à deux vitesses favorable aux plus riches (Le Monde)

• La neutralité du Net, qu'est-ce-que c'est ? (lemonde.fr)

• Olivier Schrameck a confirmé la volonté du CSA de saboter les tuyaux des FAI pour favoriser les services audiovisuels français par rapport aux services étrangers qui ne se soumettent pas aux lois françaises. En 2012, alors que se jouait une possible fusion entre le CSA et l'ARCEP, l'ancien président du CSA Michel Boyon avait prévenu qu'un tel rapprochement ne pourrait avoir lieu qu'à la "condition (qu'il) garantisse la suprématie des contenus par rapport aux tuyaux" (numerama.com)

• La neutralité du Net pose problème au CSA. Olivier Schrameck veut en finir avec "la conception absolutiste de la neutralité du Net". Dans sa ligne de mire, les nouveaux acteurs de l'audiovisuel issus d'internet. Netflix pourrait être amené à payer pour diffuser ses films en France (lexpansion.lexpress.fr, ozap.com)

Etats-Unis

• La FCC pose la question de la régulation des "terminaisons de données" : un point de vue de Winston Maxwell, avaocat (Edition MultiMedia)

Marché unique des télécoms

• Drive towards single European digital economy proposed (Financial Times)

Belgique/publiphonie

• Les 1 175 cabines téléphoniques qui restent en Belgique vont totalement disparaître. Belgacom a décidé d'en arrêter l'exploitation (rtbf.be)

TÉLÉPHONIE MOBILE

4G

Monétisation de la 4G

• Les opérateurs français ne tirent pas encore de bénéfices de la 4G : les acteurs du secteur n'ont pas réussi à monétiser le nouveau service comme il le souhaitait. Ceux-ci avaient, à de multiples reprises, martelé que l'arrivée de la 4G allait leur permettre de se refaire une santé après la drastique baisse des marges provoquée par l'entrée de Free Mobile sur le marché en janvier 2012. Le haut débit mobile, expliquaient-ils, allait leur permettre de remonter les prix des forfaits et le revenu moyen par abonné (Le Monde)

Quel est l’opérateur qui a le plus de clients en 4G ?

• Dans son Observatoire des marchés au 1er trimestre, l'ARCEP comptabilise 3,7 millions de clients ayant utilisé le réseau 4G au cours des trois derniers mois pour se connecter à internet. Bouygues Telecom, qui affiche, la meilleure couverture (70%), revendique 1,4 million d'abonnés actifs. SFR serait au même niveau malgré une couverture bien inférieure. Malgré ses 69% de couverture, Orange serait en léger retrait avec "plus d'un million" de clients actifs à date. Quant à Free Mobile, il ne communique pas sur la ventilation de son parc d'abonnés (zdnet.fr, Les Echos)

• Antennes 4G : Orange reste numéro 1. L'ANFr vient de publier son Observatoire du déploiement des réseaux mobiles 2G/3G et 4G. L’étude recense au 1er juillet un total de 16 029 sites 4G autorisés, soit une augmentation de 2,4% en un mois. Le très haut débit gagne du terrain et Orange reste leader en matière de déploiement (degroupnews.com)

Equipementiers

• HTC sort du rouge. Après trois trimestres de pertes, le pionnier des smartphones a dégagé des bénéfices et ravivé ses ventes grâce à son nouveau modèle. Mais il demeure loin de son objectif d'un  retour à une part de marché de 10% (latribune.fr)

TÉLÉCOMS - FRANCE

Consolidation du secteur

• Orange pense encore à Bouygues Telecom... Revenant sur les possibilités de fusions-acquisitions sur le marché français, le PDG de l'opérateur précise que son entreprise pourrait revenir sur le dossier Bouygues Telecom : "d'un point de vue concurrentiel, nous ne prendrons pas le risque de repartir sur ce dossier. Mais si quelqu'un d'autre décide de le faire et nous sollicite pour, peut-être, permettre d'élaborer une offre qui peut satisfaire Bouygues, bien sûr qu'on regardera"  (boursier.com, La lettre de l'Expansion, Les Echos, Le Figaro, europe1.fr, numerama.com, Investir)

People

• L'image floue de Patrick Drahi, bientôt N°2 des télécoms en France (Edition Multimédia)

• Xavier Niel et Michel-Edouard Leclerc, les deux chefs d'entreprise qui symbolisent le combat contre la vie chère, sont les dirigeants les plus appréciés des cadres (Le Figaro)

Opérateurs/communication interne

• Bouygues Telecom mise sur les réseaux sociaux (Les Echos)

TÉLÉCOMS - INTERNATIONAL

Opérateurs/ fusions-acquisitions

• Le fonds de pension de British Telecom transfère son risque de longévité. L'opérateur britannique couvre un quart de ses engagements auprès de Prudential Financial. Une opération record outre-Manche (L'Agefi)

• L'affaire Espirito Santo menace la fusion entre Portugal Telecom et Oi. La perte d'une créance de 897 millions d'euros, soit un an de bénéfice, contraindrait les deux opérateurs à revoir les termes de leur projet de rapprochement (L'Agefi)

• Telefonica a annoncé l'achat pour 295 millions d'euros de 22% au capital de la télévision payante Digital+, que détenait le groupe italien de télévision Mediaset, après l'accord d'achat d'une autre part de 56% signé en juin (L'Agefi, AFP)

Mexique/régulation

• Le Sénat mexicain a donné son feu vert à une réforme du secteur des télécommunications visant à mieux contrôler l'empire du milliardaire Carlos Slim et son groupe de télévision Televisa. Cette loi étoffe une réforme constitutionnelle proposée par le Président et adoptée l'an dernier par le Congrès qui a mis en place l'Institut fédéral des télécommunications (Reuters)

Finlande/emplois

• Pour le premier ministre finlandais, "Steve Jobs a pris nos emplois" (latribune.fr, Le Figaro)

INTERNET

Big Data

• Big Data : le plan français pour contrer les géants du Net. Comment contrer l'avancée des géants du Net, menée grâce à leur exploitation du Big Data : c'est l'objectif du plan validé par Arnaud Montebourg dans le cadre des 34 plans pour la France industrielle. Le coeur de ce plan, incluant 14 pistes, est constitué de projets de services émanant d'industriels comme Orange, qui veut s'emparer des objets connectés, GDF Suez, qui travaille sur la ville intelligente, AXA, Covéa et La Poste. Ce plan Big Data suggère aussi à l'Etat de soutenir financièrement le développement de start-up via la BPI (Les Echos)

Google et le droit à l'oubli numérique

• "Right to be forgotten" opens can of worms for Google (Financial Times)

Idées

• Le moteur commun de la formidable vitalité des entreprises high-tech aux Etats-Unis est la certitude que rien n'est acquis - surtout pas une position dominante qui fait d'elles une cible universelle (Enjeux Les Echos)

CONTENUS

Qualité de service

• Lenteur sur YouTube : la faute des FAI ? Comme Netflix, Google implique désormais les internautes et utilisateurs de YouTube afin de peser sur les fournisseurs d’accès, à son profit (zdnet.fr)

La bataille pour l'accès aux contenus/Etats-Unis

• USA : all eyes on changes in media scene (Wall Str. jal)

TECHNOLOGIES

Flash back

• Google et Facebook : les geeks refont le monde. 1998 - 2004. A quinze ans d'intervalle, de jeunes fondus du Net créent deux entreprises qui vont totalement bouleverser le quotidien de millions d'internautes. Avec une intime conviction : l'algorithme rend la vie meilleure (Enjeux Les Echos)

• Tim Berners-Lee, l'homme qui a offert le Web à l'humanité. Le Britannique, chercheur au Cern, a inventé l'application la plus populaire d'internet avec son collègue Robert Cailliau. Ils ont convaincu le centre européen de le verser dans le domaine public pour en faire un système ouvert (Enjeux Les Echos)

Objets connectés

• ZTE cautious on smartwatch outlook (Financial Times)

Wifi

• Un Wifi à très grande vitesse pour la maison. La nouvelle norme de communication sans fil WiGig accélérera de manière spectaculaire l'échange de fichiers tout en autorisant la lecture de vidéos 4K en streaming. Le secret du WiGig ? Utiliser des fréquences nettement plus élevées que celles du Wifi : la bande des 60 GHz. Revers de la médaille, la liaison optimale n'est garantie qu'à courte distance et sans trop d'obstacles (Le Figaro)