Revue de presse

Les titres de la presse du mardi 25 février 2014

RÉGULATION

Projet de loi numérique

• Le gouvernement souhaite proposer un grand projet de loi numérique au Parlement qui sera examiné au second semestre. Il comprendra un volet sur la compétitivité numérique française et un sur les droits et libertés numériques. Le Conseil national du numérique formulera ses recommandations sur la première version du texte, avant une présentation en Conseil des ministres en juin (Correspondance de la presse)

Neutralité du Net

Europe

• Les députés de la commission industrie (ITRE), transports, énergie ont décidé, hier soir, de repousser leur vote sur la neutralité du Net en raison d’un problème de traduction des documents (contexte.com)

• Roaming :Paris craint une hausse des prix des offres nationales. Hier, la Commission ITRE du Parlement européen a finalement repoussé de deux semaines le vote des dispositions du Paquet télécom. Dans une note adressée aux autorités européennes, la France a émis des réserves sur une trop rapide libération du roaming (pcinpact.com)

Etats-Unis

• Netflix rémunérera Comcast pour un meilleur accès au haut débit. Les abonnés du plus gros FAI outre-Atlantique ne devraient plus avoir de problèmes de débit. Il ne s’agit pas d’une violation de la neutralité du Net, puisqu’il n’est pas question de discriminer des contenus. Mais cet accord d’interconnexion payante est une victoire des FAI sur les fournisseurs de contenus (Les Echos, contyexte.com)

• Netflix a conclu un accord Comcast pour assurer un meilleur débit à ses clients. Un danger pour la neutralité du Net ? Cette révolution dans l'architecture d'internet pourrait le rendre plus cher (lexpansion.lexpress.fr)

• La neutralité du Net mise à mal (Libération)

• Netflix et Comcast reposent la question du coût des contenus sur internet (AFP)

• Contrairement à ce qu'ils disent, les géants du web ne sont pas des promoteurs de la neutralité du Net (slate.fr)

Très haut débit

• Le ministre du Redressement productif et la ministre chargée de l'Economie numérique, ont salué la signature de l'accord entre l'Office public d'aménagement et de construction de Saône-et-Loire et Orange, pour le déploiement du très haut débit en fibre optique dans les logements de l'OPAC 71 (boursier.com)

• L'Etat invite les régions à se mobiliser. Grâce à ses promesses de subventions, il a convaincu 56 départements de déployer et investir dans des réseaux en fibre optique (01net.com)

• Plan Très Haut Débit : trois questions à Jean-Christophe Nguyen van Sang, délégué général de la Fédération des Industriels des Réseaux d'initiative Publique (zdnet.fr)

• La fibre passe à la vitesse supérieure. Après un démarrage poussif, le déploiement de la fibre optique semble enfin décoller. À terme, 80 % de la population devrait pouvoir en bénéficier. Mais en attendant, pas d’autre choix que de prendre son mal en patience (Que Choisir)

• Des collectivités se sont déjà engagées avec des opérateurs pour déployer les réseaux fibre optique telles l'Auvergne, le Loiret ou l'Ile-de-France (01net.com)

• Le Loiret s'offre une deuxième DSP pour un passage rapide au VDSL (Réseaux & télécoms)

Nominations/AAI

• Charles Coppolani est nommé président de l'Autorité de régulation des jeux en ligne (clubpoker.net)

TELEPHONIE MOBILE

Mobile World Congress/Barcelone

5G/Commission européenne

• "5G for the Connected Continent"."One year ago I launched a call for 5G : putting a record 700 million euros on the table, to jumpstart European research and innovation. We are not the only ones working on 5G. Fortunately! In South Korea, too, they have pledged a little over one billion euros for 5G. Let's find a global consensus on the scope of 5G, its main technological constituents, and the timetable for putting it in place. Let's work this out together. And soon: by the end of 2015" (Extraits du discours de la vice-présidente de la Commission européenne)

• What 5G can do for you (Communiqué)

LTE/Idate

• 1,3 milliard d'abonnements LTE prévus dans le monde en 2017. Pour Yves Gassot, DG de l'Idate : "Le succès du LTE est sans doute l'illustration la plus spectaculaire de l'irrésistible dynamique du wireless. L'attribution de nouvelles bandes de fréquences aux opérateurs mobiles, les progrès attendus de l'Advanced LTE, mais aussi les imbrications avec le Managed Wi-Fi, devraient encore renforcer dans les années à venir cette dynamique" (zdnet.fr)

Du côté des pouvoirs publics

• Neelie Kroes’ future ? "I’m not going to grow roses". European Digital Agenda Commissioner aims at getting a green light for the establishment of a genuine EU single market for telecoms before the end of her mandate and does not rule out staying in business. “I’m not going to grow roses,” she told in an interview at the Mobile World Congress in Barcelona (euractiv.com)

• Fleur Pellerin, VRP de luxe pour la high-tech française à Barcelone. En ce début de semaine, la ministre déléguée à l’Economie numérique arpente les allées du Mobile World Congress pour apporter son soutien à la centaine d’entreprises françaises présentes sur le salon (Les Echos)

Du côté des opérateurs

• Data demands call for $1.7tn mobile network investment. Mobile network operators will need to invest $1.7bn by 2020 if they are to keep up with demands for mobile data and the expanding number of global mobile connections, Jon Fredrik Baksaas, Telenor’s chief executive, told telecom industry leaders (Financial Times)

Du côté des équipementiers

• Samsung, Sony et Nokia contre-attaquent. A Barcelone, les grandes marques présentent leurs nouveautés (Les Echos)

• Samsung lance son Galaxy S5 en fanfare (Le Figaro)

• Six mois après son rachat par Microsoft, Nokia lance des smartphones sous Android et vise le marché de l'entrée de gamme (Le Monde)

• Mais jusqu'où iront les smartphones ? Au Mobile World Congress, la course à l'innovation fait rage chez les constructeurs de téléphones intelligents (Le Parisien)

• Pourquoi les prix des smartphones chutent. Même en France, il devient de moins en moins compliqué de trouver des smartphones neufs à des prix abordables. Ce n'est qu'un début : le prix moyen des smartphones devrait encore chuter de 26% d'ici à 2017. Les acteurs de l'industrie vont donc se diviser, avec d'un côté ceux ciblant les pays développés comme Apple, Sony et Samsung et de l'autre, ceux visant l'immense potentiel des pays émergents (L'Opinion)

• Pour rester dans la lumière au Mobile World Congress, les équipementiers s’affichent avec leurs partenaires. Intel pour Alcatel-Lucent, et surtout Philips pour Ericsson. Ces derniers ont codéveloppé un lampadaire urbain intelligent couplé avec une station de base (usine-digitale.fr)

Réseaux sociaux

• Le patron de Facebook, la vedette du salon, a répété qu'il avait de de grandes ambitions pour WhatsApp, l'application achetée 19 milliards de dollars (Les Echos)

TELECOMS - FRANCE

Consolidation du marché

Les prémices d'une recomposition du secteur ?

• Vivendi confirme avoir été approché par Altice en vue d’un rapprochement entre SFR et Numericable. A cette date, "aucune offre formelle" n’a été reçue par Vivendi. Le Conseil de surveillance de Vivendi se prononcera en temps utile, le cas échéant (Communiqué Vivendi, Correspondance de la presse)

• Vente de SFR à Numericable : les raisons d'un rebondissement. Le projet de Vivendi n'est plus l'entrée en Bourse de SFR, qui était programmée pour juin, mais la vente de cette filiale télécoms à Altice, premier actionnaire de Numericable. Les deux groupes se sont donné jusqu'à la fin mars pour tenter de trouver un accord (Les Echos, Le Figaro)

• Pour SFR, Numericable a la fibre du mariage. Le numéro 2 de la téléphonie, en perte de vitesse, a été approché par le cablo-opérateur. Prémices d’une recomposition du secteur ? (Libération)

• SFR et Numericable en bonne voie pour amorcer la recomposition du secteur télécoms. "Cette opération va se faire avec un fort endettement, et le nouvel ensemble sera donc condamné à dégager de gros dividendes, ce qui est assez éloigné de la volonté du gouvernement d'avoir des entreprises qui investissent" estime un expert du secteur. Ce rapprochement va également entraîner une modification du paysage télécoms "non négligeable", résume-t-il, estimant cependant qu'une telle opération "ne produira pas d'effet positif pour ceux qui fusionnent avant deux ou trois ans" (AFP)

• Vivendi veut se recentrer sur les médias et se vendre au plus offrant (Le Monde)

Outre-mer

• La fusion-acquisition annoncée entre SFR et Numericable bouleverse le paysage réunionnais. Avec trois marques - Only, Izi et SFR - Altice renforcerait ses positions sur le marché de la téléphonie mobile à la Réunion et se hisserait au même niveau qu’Orange sur celui de l’accès à internet. L’Autorité de la concurrence pourrait, toutefois, obliger le câblo-opérateur à rendre l’une de ses deux licences, ce qui favoriserait l’émergence d’un nouvel acteur (Le journal de l'île)

Analyses

• La vente à Numericable, une opération aux multiples inconnues.  Dette, synergies, investissements : plusieurs questions restent encore en suspens (Les Echos)

•  "L’effet domino". "Si  Patrick Drahi a eu le coup de foudre pour le numéro deux français des télécoms, c’est qu’une telle union aurait du sens. En cas de mariage arrangé, Numericable apporterait en dot une infrastructure fixe à haut débit complémentaire des réseaux mobile et fixe de SFR. Le nouvel ensemble constituerait un groupe puissant capable de rivaliser avec Orange et de mieux résister aux attaques de Free. […] Croire qu’un tel deal ne ferait que des gagnants serait cependant naïf. Une telle opération provoquerait fatalement des dommages collatéraux" (Editorial de David Barroux /Les Echos)

• Pourquoi le câble est redevenu à la mode ? La profusion des données et la nécessité de disposer d'une offre  quadruple play a redonné du lustre aux opérateurs du câble, les seuls à pouvoir fournir rapidement du très haut débit. Le mariage à l'étude entre Numericable et SFR va dans le sens de l'histoire. Décryptage. (Les Echos)

Opérateurs

• Bouygues Telecom promet une "baisse de prix historique" avec sa Bbox. "Nous allons faire faire 150 euros d'économie par an aux abonnés du fixe qui choisiront ce service, ce qui fait une économie de 12,5 euros par mois". Si l'on en croit Martin Bouygues, la BBox pourrait passer à 20 €/mois. Mais avec quels services ? Réponse mercredi (numerama.com,  Les Echos)

Nominations

• Jean-Michel Hégésippe, est coopté administrateur de Numericable. Il est actuellement PDG d'Outremer Telecom (anciennement Infotel), société qu'il a fondée en 1986 (Les Echos)

TELECOMS - INTERNATIONAL

Marché européen

• En Europe, le marché des télécoms fléchit à nouveau. Selon une étude de Xerfi, le chiffre d'affaires des opérateurs sur le marché européen s'est limité à 263 milliards d'euros. En 6 ans, la baisse atteint 9% (challenges.fr)

INTERNET

Réseaux sociaux

• Le Twitter chinois pourrait s'introduire à la Bourse de New York. Sina Weibo espère lever 500 millions de dollars pour asseoir sa dimension mondiale (Les Echos)

CONTENUS

Vidéo/internet

• Orange est actuellement en discussion avec Microsoft concernant un partenariat industriel autour de Dailymotion. Le PDG d'Orange a précisé que le groupe français devrait "garder la majorité de Dailymotion, jusqu'à nouvel ordre, car nous voulons rester maîtres d'une des plus belles réussites de l'internet français". Depuis l'échec de la reprise par Yahoo!, Dailymotion a bénéficié de quelque 30 millions d'investissements de la part de sa maison mère, pour assurer son développement (AFP)