Revue de presse

Les titres de la presse du vendredi 31 mai 2013

RÉGULATION

Commission Européenne

Roaming

• La Commission européenne veut mettre fin aux coûts d'itinérance au sein de l'Union. Neelie Kroes dévoilera fin juillet un nouveau paquet législatif visant à faire disparaître les frais d'itinérance. Cette nouvelle initiative de l'exécutif européen est à la fois ambitieuse et prudente. Ambitieuse, puisque Neelie Kroes affiche un calendrier qui paraît quelque peu irréaliste : la commissaire voudrait que ce paquet législatif soit adopté d'ici à Pâques 2014 entre en vigueur en 2015. Du côté des grands opérateurs, c'est l'agacement qui domine. D'autant que Bruxelles est moins allante sur la création d'un marché unique des télécoms en Europe (Les Echos, AFP, Le Figaro, latribune.fr, Financial Times, euractiv.com, pcinpact.com)

• Réaction : Catherine Trautmann rappelle que le prix des communications mobiles ne saurait être "l'alpha et l'oméga" en matière de politique numérique, "car le seul fait de baisser les tarifs - ce qui est positif pour les consommateurs - ne répond pas à un autre défi impérieux, celui du soutien et de la création d'emploi dans ce secteur-clé pour l'Europe" (Communiqué de Délégation Socialiste Française au Parlement européen)

Marché unique des télécoms

• "The politics of the completing the telecoms single market" : Neelie Kroes's speech

• Réaction : ETNO calls for a full revision of the telecoms regulatory framework to be an integral part of the digital single market initiative (etno.eu)

• Réaction : GSMA calls for EU to change its stance on consolidation, take light-touch approach to regulation (totaltele.com)

Neutralité du Net

• Bruxelles fait marche arrière et veut imposer la neutralité du Net. Alors qu'elle avait provoqué de vives réactions en début d'année, en se disant favorable au fait que les FAI puissent bloquer certains services sur Internet avec des forfaits à options, la commissaire européenne Neelie Kroes s'est dite déterminée jeudi à imposer des mesures contraignantes pour faire respecter la neutralité du net par les opérateurs. Elle y voit le moyen de redorer le blason de l'Union Européenne (numerama.com)

Régulation

• La Commission poursuit l’Estonie devant la Cour de justice de l’UE pour défaut d’indépendance de son autorité nationale de régulation des télécommunications. La législation de l’UE en matière de télécommunications interdit, en effet, aux autorités nationales qui accomplissent des tâches de régulation d’être parallèlement propriétaires de sociétés appartenant audit secteur ou d’exercer un contrôle sur celles-ci. Or en Estonie, le ministère de l’économie et des communications exerce plusieurs tâches de régulation, notamment en matière d’attribution de radiofréquences et d’octroi d’autorisations d’utilisation de fréquences. Simultanément, il contrôle l’entreprise publique Levira Ltd, le plus grand opérateur de radiodiffusion télévisuelle et sonore du pays, qui fournit des services de télécommunications tels que la radiodiffusion et l'accès à haut débit sans fil (Communiqué)

Haut et très haut débit/Observatoire de l'ARCEP

• Plus de 24 millions d’abonnements en France. Selon les données de l’ARCEP, sur les plus de 1,7 million de Français abonnés à l'internet à haut débit, seuls 365.000 le sont via la fibre optique. L'essentiel continue de venir de Numericable, qui compte 675.000 abonnés avec un débit supérieur ou égal à 100 Mégabits par seconde (+55.000 sur le trimestre) et 665.000 à plus de 30 Mégabits (-5.000) (AFP, latribune.fr, Communiqué ARCEP)

• La France compte 1,7 million d'abonnés au très haut débit (numerama.com)

• Accélération de la croissance du très haut débit en France  (Reuters)

Deuxième dividende numérique

• "Les télécoms ne veulent plus payer de nouvelles taxes" : Pierre Louette, président de la FFT,  a rappelé l'intérêt des opérateurs de téléphonie mobile pour la bande 700 MHz. Cependant, la hâte du gouvernement sur ce dossier lui fait penser à une accélération de l'histoire à cause de considérations financières. "Les opérateurs télécoms qui font partie de la FFT vivent avec des fréquences et nous en avons besoin. Mais nous voulons que la question des fréquences soit plus prévisible, plus programmée par les pouvoirs publics. Là nous avons le sentiment qu'il y a une accélération de l'histoire parce qu'il y a des besoins de financement. Toutefois, nous avons besoin des fréquences, car l'année dernière nous avons enregistré une augmentation du trafic de données de 67 %, pour tous les opérateurs télécom. C'est d'ailleurs un des paradoxes du secteur. On a une explosion des usages: la data augmente, l'utilisation de la voix mobile aussi, il y a des dizaines de milliards de SMS envoyés et dans le même temps… les prix baissent !" (Le Figaro, numerama.com)

TÉLÉPHONIE MOBILE

4G

• Course à la 4G : attention aux faux espoirs. La 4G provoque une frénésie chez les opérateurs historiques. Rien ne dit que le consommateur sera prêt à débourser plus (Les Echos)

MVNO

• AfoneMobile annonce une réduction des frais de souscription sur Internet (Communiqué)

Smartphones

• Face à Apple, Google brandit le Moto X de Motorola, vendu moins cher que l'iPhone (Les Echos, Financial Times)

• Samsung dévoile la version "mini" de son nouveau Galaxy S4 (AFP)

TÉLÉCOMS - STRATÉGIES DES OPÉRATEURS EN FRANCE

Innovation

• La ministre en charge de l'Economie numérique remettra avant mi-juillet au Premier ministre un plan en faveur de l'innovation. Dans une tribune, Fleur Pellerin présente les principes de l'action gouvernementale pour lever les obstacles à "l'initiative" (Le Monde, AFP)

Opérateurs

Réorganisation

• Bouygues Telecom se met en ordre de bataille pour rebondir après le tsunami Free. Olivier Roussat qui était jusqu'à maintenant directeur général deviendra PDG de Bouygues Telecom le 1er juin, épaulé de Richard Viel et d'Yves Legrand (Le Figaro, AFP, latribune.fr, pcinpact.com, 01net.com)

Quadruple play

• Le marché bascule de plus en plus vers le low cost. Orange propose, à partir du 13 juin, un abonnement couplant mobile et internet à partir de 35 euros par mois (Le Monde)

• Virgin Mobile met à jour son offre quadruple play et booste son offre à 29.99€  (Communiqué)

Rebranding

• France Télécom passera à l'Orange le 1er juillet (Le Revenu)

TÉLÉCOMS - STRATÉGIES DES OPÉRATEURS A L'INTERNATIONAL

Séparation structurelle réseaux/services

• Telecom Italia se sépare de son réseau fixe. Telecom Italia a validé hier - après plusieurs mois d'hésitation - un projet controversé de séparation de son réseau fixe en une nouvelle société, une manoeuvre quasi-inédite en Europe et qui pourrait devoir affronter encore de nombreux obstacles réglementaires et politiques. Contrairement au cas BT/Open Reach où la séparation du réseau (exigée par le régulateur, l’OFCOM) s’était faite sur une base fonctionnelle et non capitalistique, l’opération de Telecom Italia est d’abord financière. Il s’agit, pour Telecom Italia, de se désendetter et de trouver de l’argent frais. L’opérateur supporte une dette nette de l’ordre de 28 milliards d’euros, soit 2,8 fois son excédent d’exploitation.

L’autre raison de cette opération est politique. Il s’agit pour le gouvernement italien de mettre le réseau de téléphonie fixe à l’abri d’appétits étrangers. Le groupe hong-kongais Hutchison, présent en Italie depuis 2003 avec l’opérateur Tre, est en effet en discussion avec Telecom Italia pour lui apporter cet actif, en échange d’une participation d’au moins 30 % dans le capital de l’opérateur historique.

La nouvelle structure "garantira l'accès au réseau fixe à tous les opérateurs" en application des réglementations européennes, souligne le groupe, qui s'est récemment vu infliger une amende de 103,794 M EUR pour "abus de position dominante" sur les infrastructures de réseau, sentence qu'il entend contester (Communiqué de presse Telecom Italia, Financial Times, Les Echos, AFP)

Marchés financiers

• Alcatel-Lucent : prudence renforcée (Le Revenu)

INTERNET

Fusions/acquisitions

• Tumblr et tremblements. Que vaut Tumblr que Yahoo vient de racheter 1,1 milliard de dollars ? Que valent tous ces sites qui ne sont rien sans le contenu fourni par leurs utilisateurs ? (Libération)

Réseaux sociaux

• Le second écran s'incruste dans le petit. Hashtags et tweets à  l'antenne, applications avec contenus spécifiques sur smartphones et tablettes : les réseaux sociaux envahissent les émissions (Libération)

CONTENUS

CSA

• Le CSA ne veut pas être la nouvelle Hadopi (numerama.com, pcinpact.com)

TECHNOLOGIES

Green IT

• Des puces partout, la réponse à l'urgence énergétique ? (La Tribune)

SECTEUR POSTAL

Courrier recommandé

• Les nouvelles règles de validité de la réception d'une lettre recommandée (Net Iris)

Royaume-Uni

• Londres prépare la privatisation de la Royal Mail (Herald Tribune, Le Figaro)