Revue de presse

Les titres de la presse du jeudi 16 mai 2013

RÉGULATION

Allemagne

• Die Telekom benachteiligt andere Anbieter im Internet (faz.net)

• Bundesnetzagentur plant mehr Transparenz für Nutzer von Breitbandanschlüssen (Communiqué BeNetzA)

TÉLÉPHONIE MOBILE

4G/LTE

• 4G LTE : le déploiement s’accélère. Portés par 163 opérateurs 4G installés dans 70 pays, les réseaux LTE ont atteint les 100 millions de connexions en mai 2013, selon une étude du cabinet Wireless Intelligence. Le marché se concentre essentiellement en Amérique du Nord, en Corée du Sud, au Japon et en Australie (itespresso.fr)

Usages

• Applis sans pli. Le mobinaute français installerait en moyenne 29 applications sur son téléphone, gratuites à 80 %, pour n'en utiliser au final que 10 (Le Monde)

TÉLÉCOMS - STRATÉGIES DES OPÉRATEURS EN FRANCE

Résultats financiers

Iliad

• Free Mobile a relancé ses recrutements en étoffant son offre à 2 euros. La majorité des clients recrutés au premier trimestre ont opté pour un forfait à 2 euros plutôt qu'à 19,99 euros. L'effet est négatif en termes de revenu moyen par abonné. Chaque mois, un abonné rapporte 15,2 euros en moyenne à Free, soit 15 % de moins en trois mois. Autre conséquence, le chiffre d'affaires a grimpé d'à peine 17 millions d'euros dans le mobile sur un trimestre, en dépit du nombre de nouveaux abonnés. Mais Thomas Reynaud, directeur général délégué d'Iliad, pense que "un jour ou l'autre, les abonnés à 2 euros basculeront vers des offres leur permettant de faire de la téléphonie illimitée et de l'Internet mobile". Ils devraient donc être plus rentables à long terme (Les Echos)

• Free grandit encore. Le roi des forfaits mobiles à prix cassé a annoncé avoir dépassé la barre des 6 millions d'abonnés le 31 mars, soit une augmentation de 9% de son parc métropolitain depuis janvier (Le Parisien, pcinpact.com)

• Les pigeons et la pomme. Le titre Iliad fait une pause en Bourse. Depuis plus d'un an, les marchés achètent l'histoire de Xavier Niel et de ses offres mobiles low cost. On comprend les investisseurs : en pleine récession, les performances commerciales de Free sont bluffantes. Les abonnés affluent, toujours nombreux. La capitalisation d'Iliad, qui a doublé depuis janvier 2012, est à plus de 10 milliards d'euros. Pourtant, la majorité des nouveaux abonnés ne paient que 2 euros par mois. Pas sûr que cela suffise à financer des investissements estimés par les analystes à 300 millions d'euros dans le mobile par an quand SFR et Bouygues Telecom investissent près du double chaque année. L'achat de fréquences, intrinsèque au métier d'opérateur mobile, ne semble pas non plus interroger les investisseurs, qui ne doutent pas qu'il soit possible à Free de continuer à recruter sans sortir son carnet de chèques ni subventionner les smartphones. De quoi poser quelques questions sur le caractère tenable de ce modèle économique à terme (Crible/Les Echos)

L'impact du succès de Free sur SFR et Bouygues Telecom

• Le succès de Free heurte ses concurrents (Le Figaro)

• SFR recrute des abonnés mais perd toujours de nombreux clients prépayés (pcinpact.com)

• SFR et Bouygues continuent à souffrir de l’effet Free mobile. Davantage d'abonnés mais un chiffre d'affaires en baisse. L'équation peut paraître saugrenue, elle est pourtant bien réelle. Dans les chiffres publiés par SFR et Bouygues, le constat est sans appel. Seule Iliad déroge à la règle et présente des chiffres en croissance. Elle a annoncé une hausse de 40% de son chiffre d'affaires, à 907,2 millions d'euros. Free Mobile a gagné 870 000 abonnés mobiles au premier trimestre. Ce succès fait des dégâts. Les autres opérateurs continuent de recruter des clients mais, pour résister à Free Mobile, ils ont dû baisser les prix de leurs forfaits de coeur de gamme, de 20 % à 40 % en moyenne. Au premier trimestre, Orange a séduit 354 000 nouveaux clients, SFR en a conquis 257 000 et Bouygues Telecom, 190 000, soit un total de 801 000. Mais ces nouveaux clients sont souvent recrutés via leurs nouvelles offres low-cost (Le Monde, AFP)

Dailymotion et l'intervention des pouvoirs publics

• La Banque publique d'investissement n'a pas très envie d'épauler France Télécom dans Dailymotion (Le Figaro)

TÉLÉCOMS - STRATÉGIES DES OPÉRATEURS A L'INTERNATIONAL

Equipementiers chinois

• Le conflit commercial entre l’Union européenne et la Chine s’étend au secteur des télécoms. L'Union européenne a ouvert un nouveau front dans le conflit commercial qui l'oppose à la Chine en annonçant le prochain lancement d'une enquête antidumping et anti-subventions visant les équipements de télécommunications chinois. ZTE et Huawei sont soupçonnés d’avoir bénéficié de subventions illégales de gouvernement chinois et de pratiquer des prix de vente inférieurs aux coûts de fabrication pour écouler leurs équipements en Europe.  "La Commission européenne a pris aujourd'hui une décision de principe" pour ouvrir une enquête concernant les pratiques commerciales de la Chine en matière d'équipements de télécommunications mobiles, a annoncé le commissaire européen chargé du Commerce, Karel De Gucht. L'enquête formelle n'est pas ouverte pour l'instant, "afin de permettre des négociations en vue d'une solution amiable avec les autorités chinoises", a expliqué M. De Gucht. Il a rappelé que "les exportations vers le marché européen d'équipements chinois pour les réseaux de télécommunications représentent un peu plus d'un milliard d'euros par an environ". (AFP, Le Figaro)

• Brussels seeks China concessions in telecoms trade case. Some analysts and observers have expressed concern that the pressure tactics could backfire by antagonising a new Chinese administration. It would also be among Brussels’ first ever “ex officio” cases, in which the commission launches a trade investigation of its own accord and without a formal complaint from a European company or industry (Financial Times,  The Wall Street Journal)

• Ericsson et Nokia-Siemens ont indiqué ne pas approuver le souhait de Bruxelles de taxer les équipementiers chinois (Bloomberg)

Résultats financiers

• Cisco Systems a fait état de résultats trimestriels meilleurs que prévu. Sur la période, le N°1 mondial des équipements réseaux a réalisé un chiffre d’affaires de 9,56 milliards de dollars, soit une hausse sur un an de 5% (AFP, reuters, zdnet.fr)

Opérateurs

• KPN a écoulé 97,4% des titres qu'il avait émis dans le cadre d'une émission d'actions préférentielles pour un montant de 3 milliards d'euros (AFP)

INTERNET

Facebook

• Facebook a rebondi, un an après le fiasco boursier. Le réseau social a rassuré les marchés en déployant un modèle publicitaire efficace. Facebook a d’abord montré qu’il était capable de générer de la croissance, grâce à une activité renforcée sur les terminaux mobiles. Contrairement aux autres géants du secteur, il a apprivoisé ces formats et génère déjà 30 % de son chiffre d’affaires sur smartphones et tablettes. Si des incertitudes demeurent, les relais de croissance sont encore là, notamment à l’international (Les Echos)

• Mobile et international, deux défis pour la croissance. Facebook, qui mise sur le mobile, doit désormais transformer l'essai hors des Etats-Unis (Les Echos)

• Un an après son entrée en Bourse, Facebook suscite encore des doutes (AFP)

A la Bourse

• L'action de Google pour la première fois au-dessus des 900 dollars à Wall Street (AFP)

CONTENUS

TV connectée

• France Télévisions sonne l’offensive dans la TV connectée. Le groupe média lance trois nouvelles plateformes visant à casser les barrières entre la télévision et le web. L’idée ? Consommer, commenter, partager ou enrichir les programmes, quel que soit le support : télé, smartphone, tablette ou web (01net.com)

• France Télévisions franchit une étape supplémentaire dans la télé connectée. Le groupe lance son application de télévision augmentée (Les Echos)

Musique

• Google lance son service de streaming  musical. Similaire à Spotify, Google Play Music propose l’accès à un catalogue pour 9,99 dollars par mois. Un signe de plus dans l’offensive sur les contenus (Les Echos, Financial Times, AFP)

• Apple adapte son modèle pour faire face au succès du streaming (Le Figaro)

Financement de l'exception culturelle

• Le ministre de l'économie éjecte la taxe sur les appareils connectés préconisée par Pierre Lescure : "Il n'y aura pas de nouveaux impôts ni de taxes l'an prochain" (Libération)

• Comment sauver la culture sur internet : la boîte à outils de Pierre Lescure (Le Nouvel Observateur)

• Menaces sur l'exception culturelle. L'audiovisuel, enjeu clef de la négociation Union Européenne - Etats-Unis. A la faveur des négociations commerciales à venir, les Américains espèrent favoriser l'expansion de leurs géants du divertissement, en libéralisant les échanges audiovisuels. Pour s'y opposer, la France compte sur le soutien de ses partenaires européens (Les Echos)

TECHNOLOGIES

Tablettes

• Bientôt un marché de 6 millions de tablettes en France. Selon le cabinet GFK, la baisse des prix va doper les ventes de tablettes en France en 2013 (reseaux-telecoms.net)