Revue de presse

Les titres de la presse du mercredi 24 juillet 2013

RÉGULATION

Mutualisation des réseaux mobiles SFR-Bouygues Telecom

• Un mariage de réseaux. A la peine depuis l'arrivée de Free, les deux opérateurs vont mutualiser une partie de leurs canaux, espérant ainsi améliorer leur rentabilité et proposer une meilleure couverture du territoire  (Libération, Le Figaro)

• Un partage de réseaux mobiles sous haute surveillance. Les deux opérateurs excluront de leur accord les grandes villes, comme le préconise l'Autorité de la concurrence qui recommande la création d'une entreprise commune pour éviter le partage d'informations sensibles. Il ne portera pas non plus sur les fréquences respectives. Mais la question fondamentale tient surtout au périmètre de l’accord ; en effet, la notion de zones très denses évoquée par l’Adlc n’est pas clairement définie  (La Tribune)

• Un accord pour réaliser des économies. Au regard des accords similaires déjà signés en Europe, un partage de réseaux peut permettre d'économiser jusqu'à 30% des coûts opérationnels et des dépenses d'investissements selon Booz & Co. Les experts d'Oddo, qui prennent l'hypothèse d'un partage essentiellement sur la partie passive, tablent sur 350 millions d'euros d'économies par an, soit près de 1,8 milliard d'euros en cumulé sur cinq ans (La Tribune)

• Un accord qui marque une rupture.  Le dogme de concurrence par les infrastructures  apparaît comme étant dépassé. Il va donc être compliqué à SFR et Bouygues Telecom d'expliquer que Free doit déployer entièrement son réseau mobile, sans s'appuyer sur celui d'Orange à terme. Paradoxalement, Free est peut-être celui qui gagnera le plus à cet accord (Les Echos)

• Un accord de mutualisation pour rivaliser avec Free. Les deux opérateurs veulent partager les couts et atténuer les effets de l'arrivée de Free Mobile qui a provoqué des baisses de tarifs et une compression des marges. S'il aboutit, cet accord sera le premier du genre en France. En Europe, le contexte économique globalement difficile a poussé plusieurs opérateurs, comme Vodafone et Telefonica au Royaume-Uni, à mutualiser leurs réseaux (Le Monde)

• Quatre questions sur une mutualisation. Quels sont les avantages d’une telle approche, quels sont les objectifs et les freins d’une telle opération ? (zdnet.fr)

En Europe

Marché unique

• "L'Europe a besoin d'entreprises compétitives" : pour Joaquim Alumnia, commissaire à la concurrence,  le marché unique peut faire naître des champions mondiaux. "L’Europe a besoin d’un grand marché du numérique. Il faut éliminer les barrières intérieures. Il ne peut pas y avoir de réponse nationale, protectionniste ou monopoliste à Google, Apple et Amazon" (Le Figaro)

• Une consolidation des opérateurs télécoms semble inéluctable en Europe. C'est pourquoi Neelie Kroes a lancé sa réflexion pour "transformer le paysage morcelé d'aujourd'hui en un véritable marché unique concurrentiel". Mais les autorités nationales de la concurrence et surtout les services du  commissaire européen chargé de la concurrence, s'opposent, eux, quasi-systématiquement aux rapprochements entre opérateurs présents sur un même marché. Le nombre "optimal" d'opérateurs mobiles dans un Etat-membre est de quatre, estime Bruxelles. A trois opérateurs, il s'agit d'un oligopole et donc la baisse de l'intensité concurrentielle risque de faire remonter les prix, ce dont personne ne veut à la Commission (Les Echos)

• Bruxelles devrait accepter un marché unique des télécoms. Investissements en hausse, prix en baisse : des opérateurs européens doivent émerger dans un marché encore trop fragmenté. L'Europe compte une centaine d'opérateurs de téléphonie pour 28 pays. Une aberration compte-tenu des investissements nécessaires pour développer la 4G. Bouygues et SFR ont choisi de s'allier en France pour y remédier. KPN et Telefonica préfèrent fusionner leurs filiales allemandes. La concentration est en marche (L'Opinion)

Consolidation du marché des télécoms

• KPN vend sa filiale allemande à Telefonica. Avec cette acquisition, Telefonica Deutschland détiendra environ 30% du marché allemand de la téléphonie mobile, ce qui le rapprochera de ses deux concurrents Deutsche Telekom et Vodafone qui en contrôlent 35% chacun.  L'envergure de la vente de E-Plus à Telefonica Deutschland devrait inciter la Commission européenne à se pencher sur cet accord, notamment en raison de ses implications transfrontalières et de son impact pour les consommateurs et sur la qualité du réseau allemand (Reuters)

• Telefonica teste la résolution des autorités de la concurrence. Le rachat d'E-Plus à KPN en Allemagne, confirmé mardi, est censé dégager 5 milliards d'euros de synergies s'il passe l'obstacle réglementaire (L'Agefi)

• Carlos Slim holds out on KPN vote (Financial Times)

Italie/séparation structurelle

• Le régulateur italien des télécoms autorisera sans doute demain Telecom Italia à scinder son réseau de téléphonie fixe. Cette scission permettrait à Telecom Italia de vendre une participation minoritaire dans le réseau et de rembourser une partie d'une dette dépassant les 28 milliards d'euros (Reuters)

• Le titre de Telecom Italia s'est envolé à + 6,74% mardi dopé par les déclarations rassurantes du PDG Franco Bernabè concernant la relance du projet de séparation du réseau de téléphonie fixe. Telecom Italia a terminé la séance en forte hausse de 6,74%, dans le sillage du secteur des télécommunications en Europe animé par d'importantes opérations en cours (AFP)

Attribution des fréquences 4G

• Assignation de radiofréquences pour la 4G : l’Europe pâtit des retards accusés par la plupart des États membres. Les Etats membres de l'Union européenne avaient jusqu'au 1er janvier 2013 pour attribuer des licences sur les fréquences 800 Mhz, utilisées pour déployer les réseaux 4G. Mais "la moitié des États membres de l’Union, invoquant des circonstances exceptionnelles, ont demandé de pouvoir reporter la mise à disposition de la bande 800 MHz pour le haut débit sans fil", indique ce mardi la Commission Européenne qui indique avoir accepté, "non sans réticences", d'accorder des dérogations pour 9 des 14 états membres retardataires (Communiqué de presse de la Commission européenne, Correspondance de la presse, numerama.com)

• EU’s spectrum of delays (The Wall Street Journal)

Espagne/consultation publique sur la fibre

• La Comisión del Mercado de las Telecomunicaciones ha abierto una pre consulta pública para conocer la opinión del sector sobre la futura regulación de las redes de nueva generación (Agencia EFE)

Royaume-Uni/consommateurs

• Ofcom update: Consumers receiving better information on broadband speeds (Communiqué)

Etats-Unis/fréquences et enchères

• FCC plans spectrum auction. The Federal Communications Commission has proposed to include a slice of spectrum now controlled by the military in its first significant auction of airwaves in half a decade (Wall Str. Jal)

TÉLÉPHONIE MOBILE

Modèle économique

• Les 10 chocs provoqués par l’arrivée de Free. Baisse des prix, abonnements sans engagement, stimulation du marché, suppressions d'emplois, course à la  4G. : la liste des 10 conséquences majeures liées à l'arrivée fracassante de l'opérateur à bas coût sur le marché du mobile en janvier 2012. La dernière en date étant l'accord entre Bouygues et SFR pour un partage de leurs réseaux (latribune.fr)

Sécurité

• Alcatel-Lucent signale une forte recrudescence des logiciels malveillants et cyber-attaques visant les smartphones et les terminaux haut débit (Communiqué)

Terminaux

• For the mobile internet, tomorrow belongs to Asia (Reuters)

TÉLÉCOMS - STRATÉGIES DES OPÉRATEURS EN FRANCE

Vivendi

• Vivendi donne le coup d'envoi à son recentrage sur les médias. Le groupe a annoncé hier être entré en négociation exclusive avec l'opérateur émirati Etisalat pour lui céder sa participation de 53 % dans Maroc Telecom. La transaction annonce la sortie de Vivendi des télécoms et lui permettra d'encaisser 4,2 milliards d'euros. En parallèle, le rapprochement entre SFR et Bouygues Telecom, prêts à partager les investissements dans les réseaux mobiles, pourrait laisser présager une future porte de sortie pour le deuxième opérateur télécom français qui doit prendre son autonomie fin 2014 ou début 2015 (Les Echos, Le Figaro, Reuters)

• Ses mouvements dans les télécoms ne valent à Vivendi qu'un succès d'estime en Bourse (Crible/Les Echos)

Résultats financiers

• En quête de visibilité, STMicro aggrave encore ses pertes. La Bourse a sanctionné la publication de résultats trimestriels jugés décevants, dus au tassement des ventes de smartphones et aux pressions sur les prix (Les Echos, Financial Times)

Nomination

• Medef : Olivier Gainon est nommé directeur de cabinet du nouveau président, Pierre Gattaz. Olivier Gainon a créé et animé des associations professionnelles du monde des télécommunications (AFOPT puis AFOM) et a lancé le Forum des Droits sur Internet, aux côtés d'Isabelle Falque-Pierrotin. Il a ensuite rejoint Microsoft France comme Responsable Affaires Publiques. Il était depuis 5 ans Délégué Général Adjoint de la FIEEC  (Correspondance de la presse)

TÉLÉCOMS - STRATÉGIES DES OPÉRATEURS A L'INTERNATIONAL

Résultats financiers

Opérateurs

• AT&T a annoncé un bénéfice en baisse de 2,1% à 3,8 milliards de dollars au deuxième trimestre, invoquant des dépenses et amortissements importants qui ont plus qu'éclipsé la petite hausse des recettes (Communiqué, Financial Times, AFP)

• Chiffre d'affaires meilleur que prévu pour AT&T au 2e trimestre, à la faveur d'une hausse des abonnés à ses services mobiles (Reuters)

• Emirats arabes unis : Etisalat, a annoncé une hausse de 6% de son bénéfice net à 1,976 milliard de dirhams (538,4 millions de dollars) au deuxième trimestre (AFP)

Equipementiers

• Avec un bénéfice net en recul de 22%, Apple fait un peu mieux que prévu au 3ème trimestre. Si les ventes d'iPhone sont excellentes, avec 31,2 millions d'exemplaires écoulés, le groupe connait toutefois un recul de son bénéfice net pour le 2ème trimestre consécutif. Le titre suscite à nouveau l'enthousiasme et a bondi à 5% hier (Reuters, AFP, L'Agefi)

• ZTE must stay on message (Wall Str. jal)

Fusions/acquisitions

• Cisco va muscler son offre en matière de cybersécurité avec l'acquisition de son compatriote Sourcefire, pour environ 2,7 milliards de dollars (AFP, Wall Str. jal)

INTERNET

Usages

• Akamai publie son rapport "État des lieux d’internet" du 1er trimestre 2013.

- Connectivité haut débit en Europe : La Suisse se place en tête du classement avec 30 % des vitesses de connexion de 10 Mbit/s et plus, suivie de près par les Pays-Bas avec 29 % (une progression de 25 % par rapport au trimestre dernier).

- Connectivité mobile : Au cours du premier trimestre 2013, les vitesses de connexion moyennes des opérateurs de réseaux mobiles de l'étude s' échelonnaient de 8,6 Mbit/s à 0,4 Mbit/s pour les plus faibles. Neuf opérateurs proposaient des vitesses de connexion moyennes relevant du haut débit (c'est-à-dire supérieures à 4 Mbit/s), tandis que 64 autres affichaient des vitesses de connexion moyennes au-dessus de 1 Mbit/s. (Communiqué de presse)

CONTENUS

Plate-forme vidéos

• Le développement de Dailymotion se fera "à l'intérieur d'Orange" : Stéphane Richard annonce un plan d'investissements dans la plate-forme de vidéos (Le Monde)

CSA

• Tout ça pour CSA… Le projet de loi réformant la nomination des présidents des groupes publics et du Conseil supérieur de l'audiovisuel est examiné à partir d'aujourd'hui à l'Assemblée Nationale (Libération, Le Parisien)

TV connectée

• La bataille de la télévision sur Internet commence. Google entend prendre position sur ce marché. Apple aussi mais avec une stratégie différente (challenges.fr)

Musique

• Le streaming donne un peu d'air à l'industrie musicale. En Suède et en Norvège, l'écoute en ligne contribue à la forte hausse des ventes de musique (Le Monde)