Revue de presse

Les titres de la presse du mardi 30 avril 2013

RÉGULATION

VDSL2

• L'introduction du VDSL2 sur la boucle de cuivre suscite déjà des craintes. C'est "une fausse bonne nouvelle qui ajoute de la confusion là où il faudrait de la cohérence", dénonce Yves Rome, président de l'Avicca. "Cette évolution du cuivre, alors que l'on n'a jamais autant parlé de son extinction, n'est pas sans poser de questions à tous ceux qui se préoccupent d'aménagement numérique" (Correspondance de la presse, AFP, universfreebox.com, clubic.com, Communiqué Avicca)

• Pour l’Avicca, le VDSL 2 pourrait créer de nouvelles fractures numériques à l’échelle d’un quartier « en améliorant le débit des lignes courtes, sans effet pour ceux qui ne peuvent pas accéder aux services usuels aujourd’hui, et peut-être même en leur créant des perturbations ». Mais le principal reproche de l’Avicca est que VDSL2 pourrait « diminuer l’appétence à basculer sur le nouveau réseau FTTH »  (Blog TIC de l’AMGVF)

• VDSL2 : un feu vert avec six ans de retard ? Cette technologie, expérimentée depuis 2005, peut-elle encore remplir son rôle alors que le FTTH semble s'imposer en véritable investissement pour l'avenir ?  (degroupnews.com)

• Le comité "Cuivre" composé d'experts placé auprès de l'ARCEP vient de donner un avis favorable au déploiement du VDSL2 (localtis.info)

Aménagement numérique du territoire

• Le financement des infrastructures du très haut débit enfin clarifié ! La Cour des Comptes publiait le 18 avril 2013 une analyse très critique du financement et du pilotage du Plan National Très Haut débit lancé par le précédent gouvernement. Cet avis donne l’occasion à la Mission très haut débit de préciser les mesures engagées pour accompagner les projets des réseaux d’initiative publique des collectivités territoriales (lagazette.fr)

Net neutralité /Allemagne

• Deutsche Telekom brise le tabou de la limite de données sur le Web. En cause : le bridage des offres à haut débit à partir du 2 mai. L'opérateur allemand met en avant deux contraintes : la croissance exponentielle du trafic sur Internet, qui nécessite des investissements pour renforcer l'infrastructure, et la baisse des prix des télécommunications depuis plusieurs années (lemonde.fr)

TÉLÉPHONIE MOBILE

4G

France

•  Free Mobile a déjà installé 563 antennes compatibles 4G. Le nouvel entrant semble accélérer ses déploiements sur le territoire. Rappelons qu'il promet "une surprise" en matière de très haut débit mobile (zdnet.fr)

• Bouygues Telecom ouvrira son réseau 4G le 6 mai. L'opérateur espère couvrir 40 % de la population en octobre prochain (01net.com, Le Figaro, silicon.fr, Reuters)

• Les opérateurs favorisent surtout les clients professionnels qui paient des forfaits plus chers (challenges.fr)

Chine

• China mobile lancerait le premier réseau 4G chinois en août 2013. 200 000 stations auraient déjà été déployées dans le pays (zdnet.fr)

Modèles économiques

• L'envoi de messages instantanés a dépassé celui de SMS. L'explosion des WhatsApp et consorts met à mal le business model des opérateurs télécoms qui doivent s'adapter à l'érosion de leurs sources de revenus traditionnelles (journaldunet.com)

• Les offres de téléphonie mobile : un marché bien segmenté. Alors que le marché de la téléphonie mobile est constamment bousculé par l’arrivée de nouvelles offres, les entreprises ont désormais le choix entre différents opérateurs selon les profils de consommation de leurs collaborateurs (zdnet.fr)

• Free Mobile propose le changement du forfait à 19,99 € pour celui à 2 €. Cette fonctionnalité est facturée 10 € par l'opérateur (pcinpact.com)

Antennes relais

• Un député veut réguler l'implantation des antennes relais. Jean-David Ciot aimerait encadrer les procédures d’information, d’autorisation et de contrôle pour l’implantation de ces dispositifs. Une proposition de loi a été déposée en ce sens (pcinpact.com)

TÉLÉCOMS - STRATÉGIES DES OPÉRATEURS EN FRANCE

Fusion/acquisition

• TPG eyes break-up of telecom masts operator. Private equity firm looks to sell TDF (Financial Times)

Vivendi

• Vincent Bolloré se prépare à prendre la présidence de Vivendi. Jean-René Fourtou n’ira pas au bout de son mandat de président, qui s’achève en 2016 (Le Figaro)

• Vivendi espère clore une année de transition riche en spéculations. A l'assemblée générale, Jean-René Fourtou va défendre le chemin accompli un an après le virage stratégique. Deux offres engageantes ont été déposées pour Maroc Telecom, mais SFR reste l'inconnue majeure pour l'avenir : partage des infrastructures avec Bouygues Telecom, puis avec Free, rachat par les fonds actionnaires de Numericable... Chez Vivendi, on parle de plus en plus d'une éventuelle introduction en Bourse (Les Echos)

• Les deux erreurs de Vivendi. La première : en faisant savoir qu'il était vendeur, le groupe s'est mis en position de faiblesse face aux acquéreurs potentiels. La deuxième : aujourd'hui, revenant en partie en arrière, il demande du temps. Avant de céder un actif comme SFR, il veut pouvoir le redresser pour en doper la valeur. Or, dans un monde du numérique où les révolutions technologiques rebattent sans cesse les cartes, Vivendi manque de temps (Editorial / Les Echos)

• Maroc Telecom et SFR : les dossiers brûlants ; Canal+ et Universal Music : le périmètre du futur ; Activision et GVT : les cessions à venir (Les Echos)

• Vincent Bolloré, un actionnaire de plus en plus présent. L'homme d'affaires s'est imposé avec 5% du capital. Il a mis le holà à une vente précipitée de SFR (Les Echos)

• Vivendi et le rêve américain, saison 2 ? Le conglomérat espère se redéployer dans les contenus et rêverait d'acquisitions aux Etats-Unis, comme Netflix ou Live Nation. Une nouvelle direction doit en tout cas être mise en place pour cela (La Tribune)

• Vivendi : un groupe centenaire toujours à la recherche d'une vraie stratégie (bfmtv.com)

• Le "combat de trop" de Jean-René Fourtou (lemonde.fr)

Sécurité numérique

• Secrets de fabrication d’un acharné de l’innovation. Protection des données, téléphonie mobile, solutions logicielles : Gemalto, le géant de la carte à puce s’est diversifié avec brio, et a pris la place d’Alcatel-Lucent au sein du CAC 40 en 2012.  Il offre aujourd’hui, avec plus de 2,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires (+ 9 % au premier trimestre), un profil de gendre idéal en Bourse (L’Expansion)

• Gemalto a annoncé que la vigueur de son activité au premier trimestre le mettait en bonne position pour réaliser ses objectifs 2013 de croissance à deux chiffres. Le secteur de la téléphonie mobile a progressé de 4% (Reuters)

FSI

• Le Fonds stratégique d'investissement s'invite au capital de Technicolor. Le fonds souverain a bouclé hier l'acquisition de 5,5% pour 45 millions d'euros (Les Echos)

TÉLÉCOMS - STRATÉGIES DES OPÉRATEURS A L'INTERNATIONAL

Opérateurs

• Vodafone exige plus de 100 milliards de Verizon (Le Figaro)

• Tax strategy may be key to Verizon Wireless deal (Reuters)

• Telefonica, engagé dans un effort de réduction de sa lourde dette, a annoncé la vente, pour plus de 500 millions de dollars, de 40% de ses actifs au Guatemala, Salvador, Nicaragua et au Panama (AFP)

• KDDI a annoncé un bénéfice net à peu près stable au terme de l'exercice 2012/13 et prévoit un bond de 22% de son bénéfice net cette année aidé par l'intégration de l'opérateur de TV par câble J:COM (AFP)

• Le PDG du groupe de télécoms japonais Softbank ne voit pas de raison de surenchérir sur l'opérateur américain Sprint Nextel, accusant son concurrent, le bouquet de TV par satellite Dish Network, de faire reposer son offre sur des élements erronés (AFP)

Equipementiers

• Huawei shifts focus after US U-turn (Financial Times)

OTT

• L'économie selon Apple. La firme à la pomme est lancée sur les montagnes russes de l'innovation. Elle préfigure un monde où l'homme sera plus important que jamais, où le paysage des entreprises devient de plus en plus mouvant. Mais elle inquiète aussi les marchés parce qu'aucune nouveauté n'a été présentée depuis 180 jours (Les Echos)

• Apple lance les préparatifs pour sa première émission de dette (AFP)

INTERNET

Vidéo

• Dailymotion peut-il réussir en restant français ? Le gouvernement a bloqué les discussions entre l'actionnaire du site de vidéos, Orange, et le portail américain Yahoo. Il espère fédérer d'autres acteurs pour créer un pôle numérique français, autour de groupes de médias nationaux. Est-ce raisonnable ? (latribune.fr)

Réseaus sociaux

Fusion/acquisition

• Alibaba, le géant chinois de la distribution en ligne, a acquis 18% du réseau social le plus populaire en Chine, Sina Weibo (AFP)

Usages

• Facebook est de moins en moins l'ami des adolescents. Le nombre d'utilisateurs actifs de Facebook a fortement baissé aux Etats-Unis et au Canada. Ils privilégient d'autres applications comme Tumblr, Whatsapps ou Instagram (racheté l'été dernier par Facebook). Les adolescents sont gênés par la présence des parents qui ouvrent leurs propres comptes afin de surveiller celui de leurs enfants (latribune.fr)

• Facebook perd des visiteurs aux États-unis et en Europe. Très concurrencé, le réseau social table désormais sur les pays émergents et sur les applications mobiles (Le Figaro)

Revenus publicitaires

• Après la presse, la télévision pourrait souffrir de l'effet internet (Les Echos)

SECTEUR POSTAL

La Poste

• Les syndicats dénoncent un recul du service public à La Poste. Le contrat de service public avec l'Etat pour la période 2013-2017 doit être signé dans les jours qui viennent. Lundi dernier, les représentants du personnel ont tous voté contre ce texte craignant un recul des financements publics. Dans la distribution du courrier, la Lettre verte, acheminée en 48 heures et non le jour d'après, comme c'est le cas avec le classique timbre rouge, est appelée à prendre « une importance croissante », alors que La Poste a été rappelée à l’ordre par l’ARCEP l’an dernier sur sa mise en avant. Pour la Poste, « l’augmentation de la part de marché de la lettre verte est le témoignage de l’adaptation de l’entreprise aux besoins des clients »  (Les Echos)

Résultats financiers

• TNT Express revenues fall as operation contract (Financial Times)