Revue de presse

Les titres de la presse du mardi 16 octobre 2012

RÉGULATION

Projet de rapprochement institutionnel

Le point de vue du président du CSA

• Le président du CSA se dit plus favorable à une « coopération renforcée » avec l’ARCEP qu’à une fusion. Pour Michel Boyon, la création d’une « coopération institutionnelle renforcée » est préférable à une fusion, qui serait délicate à mettre en œuvre et ne permettrait pas de réaliser de réelles économies : « Ce que j’avais imaginé lors des premières discussions ressemble au premier scénario de l’ARCEP : une coopération institutionnelle renforcée, via la création d’une instance commune entre les autorités. » (freenews.fr)

Terra Nova publie son rapport

• La fondation Terra Nova propose plusieurs mesures pour le développement du numérique, dont celle d'élargir le périmètre de l'ARCEP en lui confiant les missions de régulations technico-économiques (ARTERI[), et de rattacher les autres missions du CSA à la CNIL dans le cadre de l'Autorité de Protection des Libertés Numérique (APLiN) (Correspondance de la presse, pcinpact.com)

Analyse

• Troll Télécom.  Non seulement l'ARCEP est contre le projet de sa fusion avec le CSA, mais en plus le fait-elle savoir. En jouant gentiment la provocation. Suite du feuilleton de Monsieur Contenu contre Madame Tuyau (owni.fr.fr)

Free Mobile

Accord d'itinérance

• Iliad’s Niel says Orange roaming contract to cost well over €1bn. French telco says own network rollout will cost same as deal to use rival's network. Iliad SA's founder said its budget mobile operator Free Mobile's roaming contract with France Telecom SA's  Orange will cost well above one billion euros ($1.3 billion). (Dow Jones)

• Orange annonce que “le deal est respecté par Free”. Xavier Niel et Stéphane Richard se sont retrouvés dans les locaux de RTL, le temps d'un entretien. L'occasion pour les deux grands patrons de revenir sur l'état du marché de la téléphonie mobile depuis l'arrivée de Free Mobile, le contrat d'itinérance entre les deux opérateurs, leur stratégie pour conquérir de nouveaux clients et leur politique en matière d'emploi. Indispensable à la survie de Free Mobile, le contrat d'itinérance conclu avec Orange est-il respecté par les deux parties ? "Oui, le deal est respecté par Free et par nous. On est deux partenaires, je crois loyaux", a déclaré Stéphane Richard (numerama.com, zdnet.fr)

Du côté du gouvernement

• Le ministre en charge de la consommation soutient Free. Lors d’un débat sur les centres d’appels à l’Assemblée nationale, Benoît Hamon a jugé que « l’arrivée d’un quatrième opérateur a, certes, pu déstabiliser le modèle, mais elle a également, il faut le reconnaître, créé de l’emploi et permis une baisse importante des prix dans un contexte délicat de pouvoir d’achat» (Les Echos)

Couverture mobile

• Free choisit l'entreprise Kyemo pour ses antennes-relais. L’entreprise située dans le Finistère vient de signer un contrat avec l’opérateur, qui lui confie 20 % de ses 2 500 nouveaux sites annuels. Cette entreprise est la seule à maîtriser la conception et la fabrication des antennes de petites tailles, dites « antennes-tubes ». Adaptées notamment aux toits-terrasses, pour une meilleure intégration paysagère (ouest-france.fr)

Concurrence

• Neuf mois après l’arrivée de Free, les télécoms se concentrent. La question n'est plus «vont-ils se marier?» mais «qui va épouser qui ?». Dans le grand bal des télécoms, tous les acteurs se fréquentent et se consultent actuellement. Tout le monde discute avec tout le monde. Pourquoi les acteurs des télécoms, qui campaient depuis des années sur leurs positions, se lancent-ils dans cette vaste parade nuptiale ? La première raison est bien sûr l’arrivée en début d’année de Free Mobile sur le marché … Décryptage. (Le Figaro)

Vivendi / le sort de SFR reste en suspens

• Jean-René Fourtou veut redessiner Vivendi et décide de se désengager des télécommunications (Le Monde)

• Vivendi : franchissement du seuil de 5% du capital par le groupe Bolloré (communiqué Vivendi)

• Bolloré va entrer au conseil de Vivendi, le sort de SFR reste en suspens. Cette entrée au conseil devrait permettre de clarifier les liens entre les deux groupes. Si Vivendi a lancé la vente de ses filiales GVT et Maroc Telecom, le sort de sa pépite SFR, valorisée 15 milliards d'euros, reste en suspens. Vivendi étudie depuis une quinzaine de jours la possibilité d'une fusion de SFR avec Numericable. (Le Figaro)

• Vivendi profite en Bourse des discussions SFR-Numericable malgré les réserves.  Le cours a bondi de près de 3% lundi. Les analystes sont pourtant assez sceptiques sur un éventuel rapprochement entre les deux opérateurs selon les termes qui circulent. Mais les marchés veulent que Vivendi passe à l'action (latribune.fr)

• Bolloré chez Vivendi : "un raider actionnaire par hasard ?" (latribune.fr)

• Numericable relance les grandes manœuvres. Le câblo-opérateur serait en discussion avec Vivendi pour fusionner, dans un premier temps, puis introduire en bourse le nouvel ensemble (Euro TMT)

TÉLÉPHONIE MOBILE

Consommateurs

• Les non-dits des forfaits illimités. Les offres qui se prétendent "illimitées" sont bourrées de restrictions. Si les opérateurs ont commencé à faire le ménage dans leurs contrats, il leur reste encore du travail. Classement des forfaits les moins limités (60 millions de consommateurs)

m-paiement

• Ingenico va fournir une solution de paiement sans contact à Orange (AFP)

m-achats

• L’auto-shopper. Haut débit et smartphones bouleversent la relation vendeurs- consommateurs, dématérialisant les magasins et obligeant les enseignes à innover et s’adapter (Libération)

TÉLEÉCOMS - STRATÉGIES DES ACTEURS EN FRANCE

Collectivités territoriales/financement des RIP

• Réseau haut débit du Jura : un litige à 30 millions d'euros... voire plus ! En raison de l'insuccès commercial du réseau qu'il a déployé pour le compte du département du Jura, le consortium Connectic 39 a souhaité se retirer au bout de quelques années seulement de la délégation de service public pour laquelle il s'était engagé sur 20 ans. Suite au refus du Conseil général, cette filiale d'Eiffage attaque en justice et réclame 30 millions d'euros à la collectivité... qui ne compte pas se laisser faire (zdnet.fr)

Social/santé

• Les agents de France Télécom soumis à très haute tension. En Auvergne et dans le Languedoc-Roussillon, des militants CGT ont mis au jour d’étranges cas de cancers chez les techniciens de France Télécom. Études à l’appui, les salariés qui ont été exposés à de multiples toxiques se battent pour les faire reconnaître en maladie professionnelle (L'Humanité, AFP)

Attractivité de la France

• Why Is Twitter’s Search For A French Country Manager Turning To Merde? (techcrunch.com)

• Twitter va-t-il renoncer à s'installer à Paris ? (01net.com)

• Twitter : une implantation à minima à Paris. 3 à 6 personnes vont y travailler (La lettre de l'expansion)

TÉLÉCOMS - STRATÉGIES DES ACTEURS A L'INTERNATIONAL

Bouleversements sur le marché américain des télécoms : le japonais Softbank le 3ème opérateur mobile Sprint

• Softbank s'offre Sprint et devient le troisième opérateur télécoms du monde. Sous l'impulsion de son audacieux PDG, Masayoshi Son, le troisième opérateur télécoms japonais va dépenser 20,1 milliards de dollars pour s'offrir le troisième opérateur de téléphonie mobile américain (Les Echos)

• Aux Etats-Unis, Verizon et ATT risquent d'avoir face à eux un rival plus dangereux. Sprint va pouvoir négocier des prix plus intéressants avec ses fournisseurs et accélérer le développement de son réseau de 4G (Les Echos)

• Softbank breaks records with $20.1bn deal for 70% of Sprint. Japanese mobile operator in bid to crack 'duopolistic' U.S. market; Sprint's Hesse talks up company's turnaround (totaltele.com)

• Softbank joins global mobile players (Financial Times)

• Softbank to inject $8bn in capital into Sprint (Financial Times)

• Japan's Softbank snaps up Sprint in $20 billion deal (Reuters)

• Sprint et Softbank pourraient accélérer la consolidation du marché américain (AFP)

• Sprint entend "jouer un rôle clé" dans l'évolution du marché (AFP)

• Moody's menace d'abaisser la note de Softbank à cause de l'achat de Sprint (AFP)

• L'action Softbank finit en hausse de 9,56% au lendemain du rachat de Sprint (AFP)

• L'action Softbank bondit de 10% au lendemain de l'annonce d'achat de Sprint (AFP)

Opérateurs

• Deutsche Telekom va supprimer quelque 500 postes en Hongrie, pour faire face à une baisse d'activité en Europe (AFP)

• Russia's Megafon to pay $1,3bn for Euroset control (Financial Times)

Equipementiers

• ZTE dévisse en Bourse. L'action du groupe de téléphonie chinois, pénalisée par l'annonce de ses premières pertes trimestrielles, a perdu plus de 15 % à Hong Kong. Il souffre aussi de la défiance qu'il suscite dans plusieurs pays occidentaux où il est accusé de cyber-criminalité. (Les Echos, Reuters, Wall Str. Jal)

• ZTE, accusé par une commission du Congrès américain de menacer la sécurité des Etats-Unis, n'a "pas de lien avec le gouvernement chinois" et a fourni "toutes les preuves" de son indépendance, a réitéré un de ses hauts responsables (AFP)

INTERNET

Protection de la vie privée

• Google attaqué de toutes parts.  La FTC s'apprêterait à engager une procédure contre le moteur de recherche. Une longue bataille judiciaire pourrait débuter, d'autant que l'Europe se penche aussi sur la question. Les CNIL européennes demandent, elles, la modification de sa politique de vie privée (Les Echos, Reuters)

• La CNIL publie mardi ses conclusions sur les nouvelles règles de confidentialités de Google, au terme d'un audit qu'elle a mené au nom des 29 autorités européennes de protection des données (AFP, Communiqué de la CNIL)

Consommateurs

• Internet, restez dans la course. Vous voulez le meilleur pour votre connexion ? Nos études inédites vous aident à choisir le bon opérateur et à profiter du meilleur débit (60 millions de consommateurs)

• Notre enquête de satisfaction (60 millions de consommateurs)

• Trouver l'offre qu'il vous faut (60 millions de consommateurs)

• La vérité sur le débit des connexions (60 millions de consommateurs)

• Comment accélérer sa connexion (60 millions de consommateurs)

CONTENUS

Taxes

• La ministre de la Culture juge contreproductive l'annonce prématurée de Fleur Pellerin concernant la réflexion sur un système de forfait pour remplacer la taxe sur le chiffre d'affaires des opérateurs télécoms. Elle estime que cette modification, sans l'aval de Matignon, aurait dû être proposée en dernier ressort au cas où Bruxelles repousserait les propositions françaises (La Lettre de l'Expansion)

• Le gouvernement français négocie actuellement avec Bruxelles une nouvelle mouture de la taxe télécoms. Ce prélèvement, dont la version actuelle a été jugée illégale, alimente en partie le centre national du cinéma. Le directeur général de la Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques, Pascal Rogard,  dénonce la position extrême de la Commission européenne, prête selon lui à sacrifier la création sur l'autel des intérêts des opérateurs télécoms et d'autres géants américains du Net (latribune.fr)

• Vers une taxe pour financer le très haut débit ? Google, le retour de la grande taxe. Inspirés par le sénateur Philippe Marini, quatre députés de la Commission des finances de l'Assemblée nationale ont déposé des amendements visant à taxer la publicité en ligne et le commerce électronique. Leur objectif: trouver des financements non pas pour la culture mais pour le très haut débit (latribune.fr)

Editeurs en ligne

• "Google Actualités s'est construit avec nos contenus" : une interview de la présidente du Geste, Corinne Denis (Edition Multimédia)

TV connectée

• Les européens n'exploitent pas du tout leur TV connectée, selon l'institut GfK (pcinpact.com)

Musique

• Microsoft va lancer son propre service de musique en ligne baptisé XBox Music, un an après avoir annoncé l'arrêt de son baladeur Zune (AFP)

SECTEUR POSTAL

Opérateurs

• « La grande foire de la distribution du courrier ».  Cet été, l’ARCEP a autorisé deux filiales de La Poste, Médiapost et Néopresse, à distribuer des lettres. Ces deux entreprises, qui s’occupent respectivement de la distribution de prospectus et de la presse, pourraient à terme concurrencer la maison mère. Bernard Dupin, administrateur CGT à La Poste, est inquiet : « La Poste fera des économies sur la masse salariale en transférant une partie du courrier sur ses filiales. Elle en profitera pour ne pas remplacer les départs des facteurs. » (L’Humanité)