Revue de presse

Les titres de la presse du mercredi 26 décembre 2012

TÉLÉPHONIE MOBILE

L'impact de l'arrivée de Free Mobile sur le marché des terminaux

• L’effet « Free » dope les ventes de smartphones non subventionnés. Le nouvel entrant n'a pas seulement cassé le prix des forfaits illimités, il a aussi cassé le modèle de subventionnement des téléphones, qui permettait aux opérateurs de s'enrichir en faisant un prêt caché à leurs abonnés, avec de juteux intérêts, pour qu'ils puissent bénéficier du dernier mobile à la mode en ayant l'impression de ne pas l'acheter, ou peu cher. Désormais, l'abonnement mobile étant détaché de l'achat d'un téléphone portable, chacun peut comparer les choses comparables. Le prix du forfait d'un côté, celui du smartphone de l'autre. C'est simple, et les clients sont libres d'acheter leur téléphone dans une autre boutique que celle de l'opérateur. Ils peuvent aussi faire leurs calculs et voir s'il est avantageux d'acheter le smartphone dans le cadre d'une offre avec engagement de 24 mois. Surtout, ils se rendent enfin compte du prix d'un téléphone portable, lorsqu'ils doivent l'acheter séparément du forfait. Ainsi, selon une étude GFK, au 3e trimestre, 66 % des smartphones ont été vendus sans subvention d’opérateur, via le Net ou les circuits grand public un effet "Free Mobile" de plus (01net.com, numerama.com)

Equipementiers

Guerre des brevets

• Samsung Electronics a porté plainte contre son concurrent Ericsson aux Etats-Unis, répliquant ainsi à la plainte déposée par le suédois le mois dernier, chacun accusant l'autre de violations de brevets. Samsung affronte également Apple par tribunaux interposés dans une dizaine de pays avec à la clé la domination du marché de la téléphonie mobile. La Commission européenne a estimé que Samsung Electronics abusait de sa position dominante pour empêcher Apple de faire usage d'un brevet jugé essentiel au bon fonctionnement des smartphones (Reuters, bfmtv.com, AFP)

Smartphones

• RIM abat sa dernière carte avec BlackBerry 10. Le canadien, dont les ventes ont été divisées par deux, présentera son nouveau système d'exploitation le 30 janvier. Un échec remettrait en cause l'existence de l'entreprise (Les Echos)

• 2012 : les autres stars déchues des télécoms : l'éphémère succès de Palm, le lent déclin de  Motorola,  la brutale chute de Nokia (Les Echos)

Consommateurs

• Un amateur de Free cassé (Le Canard Enchaîné)

TÉLÉCOM - STRATÉGIES DES ACTEURS EN FRANCE

Emploi

• Motorola Mobility va fermer le site historique de Toulouse : 170 emplois sont menacés, confirme la direction (ladepechedumidi.fr, Les Echos, AFP)

Fibre/formation

• Le centre de formation et de professionnalisation de l'agglomération de Grigny-Viry a reçu l'habilitation à délivrer des certificats professionnels pour sa formation au métier de monteur-raccordeur spécialisé dans la fibre optique et du très haut débit chez les particuliers (Le Parisien)

TÉLÉCOMS - STRATÉGIES DES ACTEURS A L'INTERNATIONAL

Fusions-acquisitions

• Le numéro deux des opérateurs de téléphonie mobile en Corée du  Sud, Korea Telecom, a déposé une offre préliminaire de rachat de la participation de Vivendi dans l'opérateur marocain, Maroc Telecom, évaluée à plus de 5 milliards d'euros. KT cherche à accroître sa présence à l'étranger en raison d'un marché intérieur extrêmement concurrentiel. KT souhaite notamment se développer en Afrique et sur d'autres marchés émergents (AFP)

• T-Mobile menacerait la fusion Orange Austria / Hutchison.  T-Mobile Austria envisage de faire appel contre l'allocation de fréquences permettant d'offrir des services 4G-LTE, qu'implique le rachat d'Orange Austria par Hutchison Whampoa, menaçant ainsi de faire échouer l'opération. La filiale de Deutsche Telekom craint en effet d'être désavantagée par rapport à ses concurrents, qui, selon elle, auraient jusqu'à un an d'avance pour construire les réseaux LTE. (Reuters)

Régulation/Corée du Sud

• Les opérateurs mobiles sud-coréens SK Telecom, LG Uplus et KT ont écopé d'une amende de quelque 8,4 millions d'euros pour avoir tenté de se voler mutuellement leurs clients à coup de remises illégales dans un marché très compétitif, a annoncé le régulateur. Les trois opérateurs mobiles se voient également  interdire d'engranger de nouveaux clients à compter du 7 janvier, pendant 24 jours pour LG Uplus, 22 jours pour SK Telecom et 20 jours pour KT. Le régulateur des télécoms sanctionne régulièrement les opérateurs mobiles qui tentent de voler des clients à leurs rivaux à coup de remises agressives, arguant que ces pratiques nuisent à une concurrence loyale (AFP)

R&D

• La Chine devrait dépasser les Etats-Unis en R&D dans 10 ans. La dépense totale en recherche et développement de la Chine est d'un peu plus de la moitié de celle des États-Unis. Mais elle est en croissance rapide alors que celle des Etats-Unis est au point mort. Le "2013 Global R&D Funding Forecast", réalisé par Battelle,  prévoit que 2023 pourrait être l'année où l'Amérique perdra son leadership mondial en R&D (reseaux-telecoms.net)

INTERNET

e-commerce

• La FEVAD met en place un service de médiation du e-commerce (itespresso.fr)

Explosion des données

• Vertigineux "big data". Chaque seconde, la masse des données créées sur le net par les smartphones, ordinateurs et autres tablettes explose. Selon les experts, cet amas colossal est un marché prometteur et prodigieux . Mais la manipulation à grande échelle de ces données pose aussi le problème de la vie privée. Trouver l'équilibre entre le respect de son intimité et les bénéfices tirés du big data n'est pas simple (Le Monde)

CONTENUS

Consommateurs/audiovisuel

• Canal + : les modalités de résiliation contestées. Les abonnés à la chaîne cryptée -ou au bouquet CanalSat- ne peuvent la quitter qu'une fois par an. Une proposition de loi veut permettre un départ à tout moment (BFM Business)

Droits d'auteur

• Lex Google : la médiation prolongée d'un mois . Prenant acte de « l'avancée des discussions » entre les éditeurs de presse français et Google, le gouvernement, sur proposition du médiateur Marc Schwartz, a décidé de prolonger la mission de ce dernier jusqu'à fin janvier (Les Echos)