Revue de presse

Les titres de la presse du vendredi 1 juillet 2011

RÉGULATION

Wimax

• Internet mobile : le pari de Free et Bolloré. Alors que le gouvernement a mis en vente les licences 4G pour 2,5 milliards d'euros, Free et Bolloré pourraient réactiver leurs fréquences Wimax pour faire du LTE, donc sans participer aux enchères. L’ARCEP a lancé une consultation publique sur les "perspectives d'utilisation et de développement de réseaux de boucle locale radio dans la bande des 3,5 MHz", qui s’est achevée le 23 juin. L'Autorité devrait maintenant prendre une décision rapide sur le réaménagement des fréquences (Le Figaro)

Téléphonie mobile

4ème licence 3G

• Free peut encore réduire les tarifs dans le mobile. Le quatrième opérateur mobile a encore un espace économique pour diviser par deux la facture des utilisateurs de mobiles en France, estime une étude du Crédit Mutuel.  Selon cette étude,  les ajustements tarifaires vont se poursuivre en 2012 et même problablement en 2013, avec pour conséquence une érosion de 3 à 4% par an en moyenne d'Arpu d'Orange, SFR et Bouygues Télécom d'ici à 2015. Pour CMC-CIC, le pari de Free sera tenu : avec un Arpu mobile trimestriel de 25 euros dès 2012, le nouvel opérateur mobile prendrait 10% de part de marché et atteindrait l'équilibre opérationnel dès 2015 (Les Echos)
• La promesse faite par les dirigeants de Free de diviser par deux les prix pratiqués dans la téléphonie mobile pourrait se traduire par le lancement d’un forfait illimité à 30 euros par mois, scénario que des analystes estiment tout à fait crédible. Ce qui constituerait un cauchemar pour ses trois grands concurrents, dont les offres équivalentes affichent des tarifs allant de 79 à 89  euros ! (La Lettre EuroTMT)
• Quand une révolution en cache une autre. L’arrivée prochaine de Free dans le marché de la téléphonie mobile fait, à l’évidence, très peur aux trois opérateurs. Ces derniers ont lancé une guerre préventive, déterminés à couper l’herbe sous les pieds du nouveau venu. Ils ont envoyé au front leurs MVNO, dont la part de marché a doublé en deux ans, et les ont engagés dans la bataille des prix ; ils ont commencé à réviser leur tarifs à la baisse ; ils se sont lancés dans le quadruple play. Mais une autre révolution, plus radicale voit le jour : elle touche moins les tarifs que les prestations offertes. Cette révolution silencieuse, basée sur la simplification des prestations et la liberté de choix porte un nom : la révolution low-cost, premier modèle économique à avoir su être à l'écoute des nouvelles attentes et contraintes des consommateurs (Par Emmanuel Combe, professeur, dans La Tribune)

Roaming

• Nouvelle baisse du coût des communications mobiles en Europe. Désormais, les appels passés et reçus depuis un autre pays européen coûteront un peu moins cher : l'appel passé depuis un autre pays européen sera désormais facturé 42 centimes TTC la minute, contre 47 centimes auparavant. Du côté des appels reçus, le prix recule de 5 centimes, passant de 18 à 13 centimes TTC. En revanche, aucun changement du côté des SMS. Ces nouvelles tarifications concernent aussi les Français situés dans les départements outre-mer (numerama.com, 01net.com, nytimes.com)
• Les tarifs de l'itinérance en baisse à compter du 1er juillet (Communiqué de la Commission Européenne)
• Le ministre en charge de l'industrie se félicite de la baisse des tarifs mobiles en Europe (Communiqué Bercy, La Tribune)

Entente

• Epilogue judiciaire de l’entente dans le mobile. La Cour d’appel de Paris a rejeté jeudi l’ultime recours d’Orange dans la condamnation des trois opérateurs français pour entente dans la téléphonie mobile en 2005. Elle a confirmé l’amende de 41 millions d’euros infligée par l’Autorité de la Concurrence contre l’opérateur et qui avait été cassée en 2007 (La Tribune, AFP)

FTTH

France

• Le THD dans une impasse financière. L’objectif annoncé en 2010 par le gouvernement était d’équiper l’ensemble de la population en accès à très haut débit en 15 ans. Problème : les annonces faites par les opérateurs demeurent, à ce jour, très modestes. Si l’ARCEP se montre toujours très confiante dans la capacité du secteur à atteindre l’objectif fixé par le gouvernement, la question du financement du FTTH demeure posée. Pour l’ARCEP, l’équation financière n’est pas impossible à résoudre et le « mur d’argent » évoqué par certains n’est pas une réalité, car  il faudrait dépenser 1,6 milliard par an pour atteindre l’objectif fixé. Un montant, selon l'ARCEP, à la portée des opérateurs (leur part s’élève à 1 milliard) et des pouvoirs publics. Si cette démonstration peut paraître convaincante, dans la réalité, la situation est loin d’être aussi rose...  (La Lettre EuroTMT)
• La France a dépassé le demi-million d’abonnés au très haut débit fixe. Selon les chiffres publiés par l’ARCEP hier, le nombre d’accès à très haut débit a atteint 516 000 en mars 2011, en hausse de 53,1% sur un an. C’est encore une toute petite proportion des 21,8 millions d’abonnés haut et très haut débit, mais les opérateurs télécoms ont vu leurs abonnements fibre optique croître de 70% sur un an (Les Echos, Correspondance de la presse)

Italie

• THD : le gouvernement italien vient de dégainer son plan pour le déploiement de la fibre optique : une société publique sera créée pour diriger l’opération. Elle s’appellera FiberCo et lancera un premier ballon d’essai dans six villes à partir de septembre. FiberCo, qui trouvera dans son berceau 8,3 milliards d’euros, devra s’engager à équiper 50% des foyers d’ici 2020. Le ministère du développement économique souhaite maintenant convaincre les opérateurs de s’engager dans le capital social de FiberCo. Une solution qui fait pousser des cris d'horreur à telecom italia. Les opérateurs alternatifs sont réticents et franchement inquiets (La Lettre EuroTMT)

4G / Espagne

• Le premier tour des enchères sur les fréquences 4G a été décevant : 900 millions d'euros, un niveau inférieur au prix de réserve global (1,45 milliard) (La Lettre Euro TMT)

BEREC

• Dans une interview, le président du BEREC, Chris Fonteijn, s’attache à expliquer, de façon très neutre, le rôle de l'instance qui regroupe les régulateurs européens, prenant bien garde d’exprimer un point de vue personnel sur les sujets chauds. Sauf dans une question sur le poids de la régulation sur les opérateurs, dans laquelle il estime que les opérateurs n’ont pas à se plaindre. Mais cette prise de position pourrait aussi constituer un signal adressé aux autres régulateurs, les incitants à être plus volontaires (La Lettre EuroTMT)

Concurrence dans le secteur de l'énergie

• Le régulateur juge nécessaire des fortes hausses des tarifs de l'électricité. Un choix imposé par le prix du nucléaire fixé par le gouvernement dans le cadre de la loi Nome (Les Echos)

TÉLÉPHONIE MOBILE

4G/LTE

• Nokia Siemens Networks trials TD-LTE in Hangzhou and Xiamen in China (Communiqué)

Smartphones

• D'après des analystes de la Deutsche Bank, Apple sortirait deux remplaçant de l'iPhone4, en septembre (Le Parisien)
• Une société lance une application qui mesure et affiche l'impact environnemental des produits de grande consommation (La Tribune)

Histoire

• GSM celebrate 20 years : on July 1, 1991, the world’s first GSM call on a commercial network was made between Finland’s former prime minister Harri Holkeri and vice mayor of the city of Tampere Kaarina Suonio. The first GSM network was built by Telenokia and Siemens – today’s Nokia Siemens Networks – for the Finnish operator Radiolinja, now operating under the name Elisa  (Communiqué Nokia)

TÉLÉCOMS - STRATÉGIES DES ACTEURS EN FRANCE

Consommateurs

• Au 1er juillet les prix changent : baisse des tarifs mobiles en Europe, augmentation du prix du timbre (Le Parisien)
• Les abonnements pour tablette : un casse-tête pour les opérateurs télécoms : "avec les smartphones, les PC, les consoles, la tablette, on arrive à une dizaine d'objet connectés. Nous ne pourrons pas multiplier les forfaits" déclare-t-on chez Bouygues Télécom (Les Echos)

Equipementier

• Acome, un industriel atypique. A près de 80 ans, Acome qui organisait  hier sa sixième fête du très haut débit à Mortain, est une entreprise atypique dans le paysage industriel français : avec son statut de société coopérative et participative (SCOP), la plus importante en France, par son implantation dans la Manche, et ses performances hors de l'Hexagone (59% du chiffre d'affaires en 2010). Spécialisée dans le câblage, l’entreprise dispose d’un savoir faire reconnu, notamment dans l’univers des télécommunications et de la fibre optique (37% de l’activité). Après un sévère trou d’air en 2009, Acome s’est très nettement redressée l’an dernier, avec 359 millions d’euros de chiffre d’affaires, en progression de 3,5% pour un résultat net correspondant de 6 millions d’euros ; une tendance confirmée au premier semestre 2011 avec une activité augmentant de 20% (La Lettre EuroTMT)

Opérateurs

• Social : Orange veut apaiser les tensions (Le Parisien)

Service universel

• WiBox, la FAI national dédié à la ruralité,  lance son offre sociale à destination des bénéficiaires des minimas sociaux (Communiqué)

Nominations

• Bouygues : Emmanuel Forest est nommé directeur général adjoint en charge des affaires institutionnelles et européennes de Bouygues(Les Echos)

TÉLÉCOMS - STRATÉGIES DES ACTEURS A L'INTERNATIONAL

Opérateurs

• Vodafone warns on tax bill in India (Financial Times)
• Pologne : Un magnat polonais des médias reprend Pokomtel (AFP, Financial Times)

Equipementiers

• Apple, RIM in group buying Nortel's patents for $4,5 billion (Reuters)
• La direction de RIM échappe à une contestation avant l'Assemblée générale (AFP)

INTERNET

Droits d'auteurs

France

• Le ministre de la Culture rejette tout débat de fonds sur le droit d'auteur et confirme son soutient à l'Hadopi (numerama.com)

Italie

• L’Agcom censure internet. D’ici à la fin de l’été, l’autorité italienne de régulation des télécoms pourra effacer les sites violant les droits d’auteur grâce à un blocage automatique. Du côté de la Toile, les internautes dressent des barricades virtuelles pour mobiliser le peuple du réseau contre une « décision qui traduit la censure et peut déboucher sur la disparition de milliers de sites qui symbolisent la liberté d’expression » (La Lettre EuroTMT)

Droit de la concurrence

• Google sur le gril (La Lettre Euro TMT)

Filtrage

• ARJEL : faute de décret, les FAI doivent bloquer gratuitement. La Cour d’appel de Paris a rejeté les demandes de l’opérateur Darty Telecom, qui s’interrogeait sur la légalité des actions de l’Autorité de régulation des jeux en ligne, notamment en termes de présomption d’innocence et d’indemnisation des opérateurs — sommés de bloquer gratuitement les sites contrevenants (pcinpact.com)

SECTEUR POSTAL

Nominations

• Geopost : Christian Emery est nommé DG délégué Europe ;  Martin Piechoswki est nommé PDG de Chronospost (La Tribune)