Revue de presse

Les titres de la presse du mardi 10 Août 2010

 

 

L'événement / neutralité des reseaux

Etats-Unis : Google et Verizon ont publié lundi une "proposition de cadre législatif"

Les dépêches

• Google et Verizon Communications ont annoncé lundi qu'ils souhaitaient tous les deux que les FAI ne puissent pas ralentir ou bloquer certains contenus légaux du Web et que les régulateurs aient le droit de les en empêcher. Dans une proposition de loi, les deux groupes ont toutefois laissé ouverte la possibilité pour les fournisseurs d'accès haut débit de proposer des "services en ligne différenciés" et indiqué que la proposition ne concernait pas l'Internet mobile, où la concurrence est plus rude et l'évolution plus rapide (Dow Jones)

• The joint announcement marks a surprising industry compromise over so-called "net neutrality" -- a term that means high-speed Internet providers should not block or slow information or charge websites to pay for a fast lane to reach users more quickly. But it is unclear if the giant companies can get lawmakers or regulators to move forward with their proposal (Reuters)

• Une proposition Verizon-Google évoque des entailles à la neutralité du net. Les géants de la recherche sur internet et des télécommunications estiment que la neutralité du net serait préservée si un fournisseur ne faisait pas de "discrimination entre les contenus légaux", protégeait l'accès à tous les utilisateurs du moment que les contenus ou applications utilisés sont légaux, et si les informations sur les services et tarifs étaient transparentes. Mais ils affirment que les fournisseurs d'accès "ont le droit de mener une gestion raisonnable de leur réseau" (AFP)

La proposition Google-Verizon

• Google and Verizon have been working together to find ways to preserve the open Internet and the vibrant and innovative markets it supports, to protect consumers, and to promote continued investment in broadband access. With these goals in mind, together we offer a proposed open Internet framework for the consideration of policymakers and the public (Communiqué/ scribd.com)

• A joint policy proposal for an open Internet. It is imperative that we find ways to protect the future openness of the Internet and encourage the rapid deployment of broadband. Verizon and Google are pleased to discuss the principled compromise our companies have developed over the last year concerning the thorny issue of “network neutrality.” Today our CEOs will announce a proposal that we hope will make a constructive contribution to the dialogue. Our joint proposal takes the form of a suggested legislative framework for consideration by lawmakers (googlepublicpolicy.blogspot.com)

Commentaire de la FCC

• Statement of commissioner Michael J. Copps on Verizon-Google announcement : "Some will claim this announcement moves the discussion forward.  That’s one of its many problems.  It is time to move a decision forward—a decision to reassert FCC authority over broadband telecommunications, to guarantee an open Internet now and forever, and to put the interests of consumers in front of the interests of giant corporations" (Communiqué FCC)

Dans la presse

• Google and Verizon Communications confirmed that they've put aside their differences and agreed that rules ensuring equal access to the Internet shouldn't apply to mobile phones. They also said a company such as Google could strike a deal to pay for more capacity on a carrier's network for zippier downloads of its own sites over those of competitors. That means Verizon could block an application such as Microsoft's Bing search service from its subscribers' mobile phones, or it could charge consumers extra for access to certain popular applications delivered at better quality than other Web sites (washingtonpost.com)

• Google, Verizon propose net neutrality rules. They suggest that Internet providers should have to treat all legal content equally and that FCC should have regulatory authority. Exemptions: private Internet channels and the mobile wireless market (latimes.com)

• Google and Verizon released a joint proposal stating that wireline broadband providers shouldn't be able to discriminate against lawful Internet content providers. But the plan would provide benefits to both companies (online.wsj.com, engaged.com)

• Even before Google and Verizon published their sweeping new Internet proposals for Congress, the net neutrality troops were out in force against the alliance. "don't be evil," proclaimed the Monday morning banner headline announcing the delivery of a petition signed by 300,000 people urging the search engine giant to back away from its alliance with Verizon (arstechnica.com)

• A net game for Google ? Google's deal with Verizon may not undermine net neutrality after all (Herald Tribune)

France : des mécanismes de gestion du trafic

• Le rapport sur la neutralité du Net du secrétariat d'Etat à l'Economie numérique serait favorable au recours à "des mécanismes de gestion du trafic". Les opérateurs se plaignent régulièrement d'une saturation croissante des réseaux en raison de l'usage exponentiel d'internet sur ordinateur mais surtout sur téléphone mobile. De leur côté, les fournisseurs de contenus condamnent toute pratique de discrimination des contenus ou de ralentissements des débits. Par ailleurs, les moteurs de recherche abordent la question de la neutralité des référencements. Le Parlement, qui a demandé ce rapport, souhaite se prononcer sur la nécessité ou non de réglementer l'accès à internet. Le débat commencera en septembre. Nathalie Kosciusko-Morizet a indiqué qu'elle était favorable à un renforcement des compétences de l'ARCEP qui pourraient résoudre les litiges entre les différents acteurs. L'instance de régulation pourrait notamment jouer un rôle dans la définition du minimum requis pour qualifier l'accès à internet (Correspondance de la presse)

• La neutralité aspartame du rapport de Nathalie Kosciusko-Morizet. Dans le bras de fer qui oppose opérateurs, qui prônent gestion du trafic et contribution des sites au développement des infrastructures, et fournisseurs de services en ligne, qui refusent de payer davantage pour les tuyaux et militent en faveur d’un Internet neutre, le Gouvernement semble pencher... du côté des opérateurs. Outre les définitions et les chiffres d’usage, le Gouvernement consacre plus de la moitié du rapport aux "risques de congestion du réseau", considérés "de plus en plus importants". Très vite, la couleur est annoncée (p. 8) : "les bénéfices de la neutralité ou de l’ouverture de l’Internet doivent être mis en regard d’autres considérations sociétales, économiques, juridiques ou techniques". Les "échanges en P2P", "la consultation vidéo en streaming", les "services de voix sur IP" restent concernés par ces "limitations et restrictions". Si celles-ci "suscitent la controverse", souligne le rapport, "ces pratiques limitatives ont commencé à évoluer sur le marché français, rendant possible mais de manière restreinte des usages jusqu’alors bloqués ", tempère-t-il dans un second temps  (ecrans.fr)

• Le groupe UMP souhaite que le principe de neutralité du Net soit inscrit dans la loi. Une proposition sera déposée en novembre, après des auditions de membres de la société civile en septembre et octobre. La neutralité pourrait être étendue aux résultats des moteurs de recherche (zdnet.fr)

L'Allemagne prête pour la fin de la neutralité du Net ?

• Bleibt das Internet neutral? Der zunehmende Datentransfer weckt Begehrlichkeiten bei Anbietern Die Bundesnetzagentur berät mit Telekommunikationskonzernen über die Zukunft der Datenautobahn. Steht die Netzneutralität auf dem Spiel ? Grundsätzlich scheint Präsident Matthias Kurth für ein Ende der Netzneutralität bereit zu sein: "Wenn man mit dem Schnellzug oder, sagen wir mal, mit dem ICE fährt, zahlt man auch mehr, als wenn man mit dem Regionalzug fährt". "Nur müsse es dafür transparente Regeln geben, an die sich alle halten".(neues-deutschland.de)

ARCEP/regulation

Très haut débit

France

• Fibre optique en zones moins denses : le léopard, la mite, la carotte et le bâton (Communiqué Avicca)

• Très haut débit : comment éviter une couverture à "trous". Pour le déploiement de la fibre optique, la publication par l’Arcep des recommandations en zones denses et moins denses, ainsi que la mise en place d’un plan Très Haut Débit gouvernemental, viennent compléter le cadre réglementaire en France. Avec un modèle ainsi défini, l’Avicca anticipe des risques de trous dans le déploiement. Pour mieux cerner le problème, l’association recourt à une analogie. Si le plan national prévoit de repérer suffisamment tôt les trous au milieu d’un déploiement en "tâches de léopard", c’est-à-dire par régions plus ou moins rentables, elle ne prévoit rien concernant les "trous de mite " soit une couverture partielle sur le plan local (freenews.fr)

• Internet très haut débit : les projets du grand emprunt. Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d'État à la Prospective et au Développement de l'économie numérique, a lancé l'appel à projets du programme national. Interview (sudouest.fr)

Australie

• Le rachat de Completel par Numericable autorisé mais reporté. L'Autorité de la concurrence a autorisé l'opération, qui n'aura toutefois pas lieu à court terme, car elle est liée au refinancement global de la dette du câblo-opérateur (La Tribune)

Opérateurs

• Le rachat de Completel par Numericable autorisé mais reporté. L'Autorité de la concurrence a autorisé l'opération, qui n'aura toutefois pas lieu à court terme, car elle est liée au refinancement global de la dette du câblo-opérateur (La Tribune)

Internet/filtrage des contenus

• Internet sera-t-il bientôt soumis à la censure ? Le Tribunal de grande instance de Paris a intimé l’ordre à certains FAI de bloquer l'accès à un site de paris en ligne non-autorisé. Saisi en référé par l’autorité de régulation des jeux en ligne, le tribunal a ouvert une brèche dans le contrôle et le filtrage d’Internet. Il appartient désormais clairement à tous les FAI de mettre en œuvre ou faire mettre en œuvre, toutes mesures propres à empêcher l'accès, à partir du territoire français et/ou par leurs abonnés sur ce territoire, au contenu de jeux en ligne illégaux. Certains commentateurs voient dans cette décision une porte ouverte à la censure de certains contenus sur Internet (documentissime.fr)

• La justice ouvre la voie à un filtrage des contenus sur le Net. Le tribunal de grande instance de Paris a enjoint les fournisseurs d'accès à Internet d'interdire l'accès à un site de paris. D'autres secteurs pourraient suivre. Dans le dossier Hadopi, certaines voix, notamment du côté des ayants droit, ont appelé au blocage de certaines pratiques. Ce serait, par exemple, la solution préconisée pour lutter contre le téléchargement direct et les sites qui proposent des liens vers des films ou des albums hébergés sur des plates-formes de partage de documents. Le blocage serait alors utilisé en complément du dispositif de riposte graduée que Hadopi doit commencer à mettre en oeuvre ces jours-ci (Les Echos)

• Arjel, Loppsi et Hadopi, front uni en faveur du filtrage Hadopi. La récente ordonnance rendue ce 6 août par le président du TGI de Paris va, à coup sûr, servir de tube à essai pour les diverses expériences de filtrage qui se pressent aux portes de notre législation. Dans une position de principe, le magistrat a balayé en effet tous les arguments techniques pouvant perturber le filtrage d’un site de jeu en ligne dénoncé par l’Arjel (pcinpact.com, 01net)

 

telephonie mobile

Smartphone

Interdiction du BlackBerry dans certains pays

• Les ministres allemands priés de bannir l'usage des iPhone et des BlackBerry. La mesure découle d'une recommandation "pressante" de l'Office fédéral pour la sécurité des techniques d'information.  Les attaques proviendraient de services de renseignement étrangers et du crime organisé.  En conséquence, les ministres ont été invités à utiliser les appareils Simko de la compagnie de téléphonie nationale Deutsche Telekom (AFP, Les Echos)

• Blocage des BlackBerry : un accord aurait été trouvé avec l'Arabie Saoudite. RIM aurait accepté d'installer un serveur dans le royaume qui permettra au pouvoir d'exercer, selon ses dires, une surveillance des données d'utilisateurs pouvant représenter une menace pour la sécurité intérieure. Si cette information venait à être confirmée, l'entreprise canadienne n'aurait plus d'autre choix que d'accorder les mêmes prérogatives aux autres pays (l'Inde, l'Indonésie, le Liban, l'Algérie et les Emirats arabes unis) qui réclament un droit de regard similaire (zdnet.fr, AFP)

Applications

• Le plus grand distributeur d'électronique américain, Best Buy, a décidé d'innover en envoyant des offres commerciales spéciales sur les smartphone des clients se trouvant dans ses magasins (AFP, Les Echos)

Usages

• La fin du téléphone mobile ? On a longtemps cru que son développement allait entraîner la fin du courrier, du livre et de l’écrit en général. L’apparition d’internet et du SMS a tempéré cette prédiction. Et voici maintenant qu’apparaît une prédiction radicalement inverse : et si c’était la conversation téléphonique qui était appelée à disparaître? (slate.fr)

télécoms - stratégies des acteurs en france

France Télécom

Quadruple play

• Le quadruple play d'Orange annoncé pour le 19 août. L’opérateur dévoilerait des forfaits incluant Internet, téléphonie fixe et téléphonie mobile avec Internet illimité, à partir de 54,90 euros/mois. Chez SFR, l'offre quadruple play illimitée s'affiche à 109,80 euros/mois. Seul Bouygues Telecom fait mieux avec une formule tout-compris à 99,80 euros/mois (01net.com, Les Echos)

Point de vue

• "A new telecom era" : in an interview, France Telecom chairman, Didier Lombard, gives his outlook on how this sector is changing (forbes.com)

TÉLÉCOMS - STRATÉGIES DES ACTEURS A L'INTERNATIONAL

 

Opérateurs

Fusions/acquisitions

• France Télécom confirme être en discussions avec les actionnaires de Meditel, le deuxième opérateur télécoms marocain, "pour étudier les bases d'un partenariat industriel" (Le Figaro, Financial Times, Les Echos, AFP)

• Orascom demande au gouvernement algérien de clarifier sa position sur le rachat de sa filiale algérienne de téléphonie mobile Djeezy, qui s'enlise dans les difficultés (La Tribune)

Introduction en Bourse

• Skype a déposé auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) un document en vue de son entrée sur le Nasdaq. La société de téléphonie sur internet espère lever jusqu'à 100 millions de dollars avec cette opération, mais n'indique pas quelle part de son capital elle compte rendre publique (Le Figaro, Les Echos, Wall Str. jal, Financial Times, La Tribune)

Résultats financiers

• Le géant koweïtien des télécommunications Zain annonce un bénéfice semestriel net en forte hausse en raison de la cession de filiales africaines pour 10,7 milliards de dollars (AFP)

internet

Données personnelles

• A confidential, seven-page Google "vision statement" shows the information-age giant in a deep round of soul-searching over a basic question: How far should it go in profiting from its crown jewels -- the vast trove of data it possesses about people's activities? Along with interviews with more than a dozen current and former employees, the vision statement offers a candid, introspective look at Google's fight to remain at the vanguard of the information economy (online.wsj.com)