Revue de presse

Les titres de la presse du jeudi 2 juillet 2009

ARCEP/REGULATION

Aménagement du territoire

• L'Arcep s'engage sur un engagement équilibré et solidaire du territoire. "Je souhaite que le comité des réseaux d'initiative publique (CRIP) associant l'Arcep, les collectivités locales et les opérateurs, devienne, plus encore que par le passé, une instance de dialogue et de travail efficace sur l'ensemble des sujets relatifs aux communications électroniques", a insisté le président de l'Arcep à l'occasion de "l'exercice imposé par la loi" de présentation de son rapport annuel. "La priorité est clairement le déploiement des nouveaux réseaux de très haut débit fixe et mobile", a lancé le président. Pour cela, les collectivités doivent rester mobilisées, en tant que "gestionnaire du domaine public et parfois acteur d'un réseau avec un partenaire privé", a-t-il précisé (Localtis)

Fibre

• La décision de l'Arcep "insécurise" les investissements de France Télécom. Après l'annonce de France Télécom de "suspendre ses investissements dans la fibre dans les nouveaux immeubles" et de "dénoncer les conventions signées avec les syndics lorsque les travaux n'ont pas commencé", la question du déploiement de la fibre provoque des débats dans les sections syndicales de l'opérateur historique. Selon le président de la CGC "la décision de l'Arcep insécurise les investissements de France Télécom dans la fibre. Cela entraîne du retard et cela obère la croissance et l'emploi" (itespresso.fr, Valeurs Actuelles)

Roaming/Eurotarifs

• Limit on texting charges crimp EU mobile operators (Wall Str. jal, Communiqué Commission européenne)

Autorité de la concurrence

• Le montant des amendes de l'Autorité de la concurrence s'élève à 631,3 millions d'euros d'amendes. Dans une interview, le président de l'Autorité de la concurrence détaille les priorités de l'institution. Il se félicite du développement de la procédure de clémence (Le Figaro)

• La nouvelle autorité monte en puissance. Les demandes de clémences ont explosées en 2008 et dès cette année, l'Autorité de la concurrence rendra des décisions importantes contre des cartels (La Tribune)

• Le gendarme de la concurrence entend utiliser à plein ses nouveaux pouvoirs antitrust. Le moyens humains et financiers de l'Autorité de la concurrence sont en hausse de 50% (Les Echos)

TELEPHONIE MOBILE

3G

• SFR annonce le déploiement d'un réseau combinant Internet à très haut débit fixe et mobile pour "s'affranchir économiquement" d'Orange. "Nous mettons à disposition le réseau de fibre optique pour collecter tout le trafic mobile" a expliqué le directeur général du réseau de l'opérateur, alors que traditionnellement les antennes mobiles sont reliées par des lignes ADSL. Testée dans le 15e arrondissement de Paris, cette architecture sera déployée dès 2010 sur 66% des sites parisiens, 50% des sites marseillais et 50% des sites lyonnais (Les Echos, jdnet.com, Correspondance de la presse, AFP, Communiqué SFR)

• French operator SFR solves mobile broadband problems with fiber to the tower (intomobile.com)

4G

• L'industrie se prépare pour le LTE, selon le rapport de l'UMTS Forum. Une nouvelle génération d'appareils a déjà entrainé une augmentation de la demande sur le marché du haut débit mobile (Satellifax, AFP)

Standardisation

• Un chargeur universel pour les mobiles dès 2010 (France Soir)

Fréquences & santé

• La ville de Saint-Denis (93) adopte un moratoire sur les implantations des antennes-relais (Le Parisien)

• A Noyon (60) les antennes-relais divisent les élus (Le Parisien)

Terminaux

• Après la France, Orange lance le Bic Phone en Espagne (Les Echos)

Services

• Mobile Republic, jeune société bordelaise, a mis au point une interface de navigation permettant de diffuser les journaux sur tous les téléphones (Les Echos)

TELECOMS - STRATEGIES DES ACTEURS EN FRANCE

Réseaux

• Du très haut débit par faisceaux hertziens. Les transmissions radio à très haute fréquences offrent une alternative pour le transport des flux. En France, l'utilisation à des fins industrielles de la bande comprise entre 60 et 80 GHz est en cours de validation (01 Informatique)

Tarifs

• Numericable a la fibre tarifaire. L'opérateur propose des offres à des prix ultracompétitifs et se prépare pour la bataille de la haute définition (Stratégies)

Nominations

• Dominique Voillemot bientôt à l'Autorité de la concurrence (La Tribune)

• Michael Trabbia rejoindrait Christian Estrosi en tant que directeur adjoint de cabinet (La Tribune)

• François-Denis Cravenne, en charge du dossier de la quatrième licence UMTS,  a été nommé conseiller spécial de Christian Estrosi. François-Denis Cravenne est le mari de la directrice d'Endemol et nouvelle administratrice de Free (Challenges)

TELECOMS – STRATEGIES DES ACTEURS A L'INTERNATIONAL

Consolidation du marché mobile

• Royaume-Uni : O2 pourrait se lancer dans la course à l'acquisition de T-Mobile UK. La perspective d'une guerre de prix pour l'acquisition de T-Mobile UK a augmenté hier avec l'intérêt possible de Telefonica/O2 pour cet opérateur. Selon certaines sources proches du dossier, Telefonica aurait commencé à étudier la possibilité de faire une offre sur T-Mobile UK, mais aucune décision n'est prise et il s'agit seulement de travaux exploratoires. Telefonica aurait été amené à bouger en partie parce qu'il pourrait perdre sa position de leader sur le marché mobile britannique. En parallèle, il semblerait que France Télécom étudie l'intérêt d'une joint venture  entre Orange UK et T-Mobile UK, ce qui lui permettrait d'éviter tout décaissement (Financial Times, Valeurs Actuelles)

Concurrence

• Le mexicain Telmex devra faire face à des règles plus strictes. La compagnie est mise sur le banc des accusés pour non-respect de la loi antitrust. Après enquête, les régulateurs du gouvernement sont arrivées à la conclusion que Telmex contrôlai 85% des lignes fixes mexicaines (La Tribune)

L'INTERNET

Hadopi

• La licence globale, nouvelle bataille de l'après-Hadopi. L'UFC-Que choisir et La Quadrature du Net, deux farouches opposants à la loi Création et Internet, se sont unies au sein d'une alliance baptisée Création-Public-Internet. Également constituée de représentants de la filière audiovisuelle, celle-ci appelle tous les citoyens, pro ou anti-Hadopi, à réfléchir à un nouveau modèle pour conjuguer téléchargement musical et rétribution équitable de la filière. La coalition a émis sa première proposition, qu'elle soumet au débat public. Bien qu'elle n'en porte pas le nom, il s'agit de la fameuse « licence globale », largement promue par les anti-Hadopi lors du premier examen de la loi (01net.com.com)

• Le rapporteur du texte Hadopi 2 propose des amendes de 1 500 à 3 750 euros (Les Echos)

• Le ministre de la culture veut que le texte passe rapidement, l'opposition lui demande un moratoire (AFP)

Équipementiers

• Cisco envisage de proposer une alternative à Microsoft Office (Les Echos)

• The wireless router makes it too hard to play its cool tricks (Herald Tribune)

CONTENUS

Exclusivités

• L'Autorité de la concurrence rendra au début de la semaine prochaine son avis sur la politique d'exclusivités de contenus menée par les FAI, qui concerne particulièrement les chaînes payantes d'Orange, a déclaré hier Bruno Lasserre, président de l'Autorité (Les Echos)

TNT dans les zones d'ombres

• Le scandale caché de la TNT ! Le gouvernement a pris la décision de ne pas équiper en numérique 2.074 (sur un total de 3.750) émetteurs TDF, situés dans des zones géographiques difficiles : montagnes, zones frontalières et zones maritimes. Ce sont ainsi 5 % de territoire pour lesquels la vieille antenne râteau ne recevra plus aucun signal. Soit 1,5 million de foyers menacés d'écran noir. Le CSA envisage trois solutions : satellite, câble ou ADSL. Mais qui paiera ? (lepoint.fr)

Télévision mobile personnelle

• "La balle est dans le camp des opérateurs", expliquent les experts. Le dossier de la télévision mobile personnelle n'avance toujours pas et le gouvernement commence à perdre patience. Le modèle économique continue à diviser les parties en présence. (zdnet.fr.fr)

Opérateur

• Orange a lancé un audit de sa stratégie dans les contenus télévisés. Objectif : réduire les coûts, quitte à externaliser (Challenge)